This is Cambroussienne.wordpress.com's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Cambroussienne.wordpress.com's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Cambroussienne.wordpress.com
Recent Activity
C'est une chose que je n'ai jamais fait lire, ce journal que j'écrivais dans ces années-là.
Toggle Commented Jul 4, 2012 on La première fois où... j'ai écrit. at MHF
1 reply
Ce qui est épuisant, c'est qu'une fois que tu leur as fait enfiler la combinaison, les gants & co, que tu es enfin arrivée sur les pistes, que tout le monde a enfin son badge "remontées", c'est d'entendre : "Maman, j'ai envie d'aller aux toilettes !", malgré les précautions prises avant le départ...
1 reply
Je me souviens avoir eu la nausée en regardant la TV ce jour-là.
1 reply
Tout à fait entre nous, nous privilégions la quantité à la qualité pour les enfants. Si les adultes picorent parfois dans la réserve (totalement gargantuesque) des enfants, ces derniers n'ont que très peu accès à celle, lilliputienne, de leurs aînés.
1 reply
Le concept est original (et surtout nécessaire en ce qui me concerne). Si je devais retenir un look parmi ceux proposés sur le site, je retiendrais Lointaine. Avec le retour du soleil, elle donne des envies d'ailleurs. Cependant, si je devais choisir un seul article sur tout, je craquerais pour le sac en cuir Catherine PARRA. Merci :)
1 reply
Soit ton frère est un sage, soit tu regardes beaucoup trop les séries médicales (dans tous les cas, il a raison). Quant à la présence de l'un de mes loupiots dans mon lit, je tiens deux minutes. En fait, lorsqu'ils sont malades, je préfère dormir par terre dans leur chambre plutôt qu'avec eux dans mon lit. A même le sol, j'ai une petite chance de m'endormir.
1 reply
Hier, le soleil s'est couché presque en été, les enfants des voisins ont joué au foot jusqu'à sa disparition pour célébrer l'évènement, le potager encore friche a été ratissé pour accueillir les premiers semis, les premières plantations. J'ai observé les arbres fruitiers, dans quelques jours leurs pétales roses et blanches sortiront. En effet, ça sent le printemps.
1 reply
Ta conclusion convient également pour le "tu avais maigri" dit sur tout autant de ton (mais qui ne te concerne pas). Ne pas l'oublier quelque soit le chemin que l'on a entrepris.
1 reply
Le contraste des niveaux de vie entre les locaux et les touristes est ce qui me freine bien souvent au moment de choisir un voyage. Alors, certes l'illusion d'un paradis terrestre peut éventuellement fonctionner quelques temps, mais le but des vacances ne sont-elles pas aussi le repos de l'esprit tout autant que celui du corps ?
1 reply
Mes loupiots ne sont pas dotés de l'option RLP (Rendormissement dans le Lit avec les (ou le) Parent(s)) curieusement présente lorsqu'ils étaient bébés ; encore un coup du marketing. Pendant cinq minutes, ils restent calmes, doux, puis l'horreur commence : ils tournent, se retournent, changent de place dans le lit, parlent.... La devise de la maison, : "tout corps chaud qui entre dans le lit (parental), retourne immédiatement dans ses pénates" !
1 reply
L'espace d'un instant, j'ai cru que les tartes au citron étaient LA dernière technique en vogue en médecine esthétique. L'espace d'un instant, je me suis vue presser des citrons à tire l'arigot, monter les blancs en neige et préparer la meringue. L'espace d'un instant, mon cerveau embrumé par le sommeil l'a cru et, l'espace d'un instant, j'ai pensé : "Ah, je l'avais bien dit, les tartes au citron meringuées ou non sont bonnes pour la santé".
1 reply
Evidemment, il n'est pas envisageable, à l'échelle de tout un chacun, d'aider chaque personne démunie aujourd'hui. En revanche, peut-être que l'une d'entre elles apprécierait un bol de soupe chaude, histoire de réchauffer le corps (et le coeur ?) quelques minutes ? Il est étonnant ton premier cliché ; j'ai tout d'abord pensé à une maquette extrêmement précise d'un quartier de Paris ! On pourrait presque presque parler de boule à neige, ce qui, étant donné le climat, aurait été de circonstance.
1 reply
Je pense que ce qu'on appelle la "respectabilité" est un carcan. Si aujourd'hui, on considère que les femmes doivent travailler, elle doivent cependant parfois se réaliser réaliser professionnnellement dans la limite de leurs projets maternels. Pour certaines c'est un choix, pour d'autres une quasi-obligation. Quoiqu'il en soit, on entendra toujours des reproches à l'encontre des "femmes de carrière" qui, si elle décide d'en avoir, ne seront jamais assez présentes pour leurs enfants et donc "égoïstes", tout comme on entendra des critiques à l'encontre des femmes au foyer se laissant "entretenir" par leur conjoint.
1 reply
L'enfer est, dit-on, pavé de bonnes intentions et il semblerait que ce livre n'échappe pas à ce dicton. Ouch pour la réflexion du Machin. Tu ne nous as pas raconté l'après-départ de l'invité. Dis-nous tout : ça ne ressemblait pas trop à Réglement de compte à OK Corral (ce qui serait parfaitement légitime) ?
1 reply
Tes photos des dragons sont magiques ; elles m'ont transportées en plein défilé. C'est l'un de mes regrets : lorsque j'étais en région parisienne, pas une seule fois, je ne suis allée voir le défilé du nouvel an (bon à ma décharge, il y avait une foultitude de transports à prendre avant d'atteindre le graal). Quant à la prestation télévisuelle d'hier soir, je pense qu'il faut suivre le bulletin météo d'hier soir "prévoir, si l'on en a, des moufles et des bas de laine"
Toggle Commented Jan 30, 2012 on J'aime #13 at Pensées de ronde, le blog de Caroline
1 reply
Pas si simple, le soit-disant passé simple !
Toggle Commented Jan 27, 2012 on Arrogance at Pensées de ronde, le blog de Caroline
1 reply
Je sais que ma remarque est HS mais je m'interroge sur l'utilisation de l'expression "détendue du gland", il me semblait que l'expression était réservée aux messieurs. ;)
1 reply
Rose sera blogueuse mode (je fonds pour les détails du nombril et des boucles). Ici, NuméroBis dessine surtout son papa. Du moins, c'est ce que nous avons cru puisqu'une fois l'oeuvre terminée (une sorte de personnage oblong), elle la désignait d'un papapapapapapa imitant ainsi le bégaiement de son frère. Finalement, lors d'une séance chez l'orthophoniste(pour le frangin sus-nommé), nous avons appris qu'il s'agissait en fait d'un Barbapapa. NuméroBis a deux et quelques mois. Le "Bonne Nuit" souhaité à la Tour Effeil est l'un de mes souvenirs d'enfance qui était enfoui. Merci pour cette joli madeleine.
Toggle Commented Jan 24, 2012 on J'aime #12 at Pensées de ronde, le blog de Caroline
1 reply
La protection entre frère et sœur est un beau cadeau pour les parents. Et cela vient tôt parfois : fréquemment, lorsque nous sermonnons NumberOne et que celui-ci, vexé, se met à pleurer, NuméroBis se précipite vers son frère pour le câliner et l'embrasser. Je les jalouserais presque...
Toggle Commented Dec 16, 2011 on J'aime #9 at Pensées de ronde, le blog de Caroline
1 reply
Excellent billet. Je ne suis pas ton blog depuis très longtemps, il m'est donc difficile d'en voir ou imaginer l'évolution (je vais y remédier, si je peux, en faisant un tour dans les archives). Mon rapport avec la publicité / cadeaux de marques sur les blogs que je lis est relativement simple : s'ils ne constituent pas la majorité des billets et qu'ils sont bien rédigés (et ça arrive), ça ne me pose aucun problème. D'autant plus, soyons honnête, que je suis la première à participer s'il y a un concours, donc. A mon échelle, le blog n'intéresse pas les sponsors, ceci étant dit, si un jour le cas se présente, il n'est pas impossible que j'y cède !
1 reply
Loupiote, mes parents m'emmenaient régulièrement sur Paris pour voir les décorations des vitrines des Galeries. Du haut de mes 5, 6, 7 ans et même plus grande, c'était un peu de magie que l'on se disputait gentiment sur le trottoir de ce grand magasin. J'ai "googlé" pour voir les pantins Karl L., j'ai le même sentiment que toi. Peut-être, cette animation aurait-elle mieux trouvé sa place à une autre période de l'année ?
1 reply
Cela fait quelques années (OK, au moins 10 ans)que je ne lis plus ces magazines et je vois que cela n'a pas beaucoup changé. Je m'interroge cependant sur ce que l'on peut dire des acteurs dans ces pages, en parle-t-on ? Dit-on de tel ou tel qu'il a des formes "généreuses" ? Je crois que non et on s'en fiche, n'est-ce pas ? Je suis toujours affligée d'apprendre que la presse dite féminine, sous des dehors féministes, reste à cœur la pire ennemie de la femme. La question est : est-ce une victime consentante ou pas et doit-on parler alors d'un syndrome de Stockholm si cette presse reste hélas unanime sur le sujet?
1 reply
Cela fait quelques années que je ne mets plus les pieds (et encore moins le porte-monnaie) dans la capitale... Petite question : les décorations du Lafayette ne sont-elles pas les mêmes qu'il y a une petite dizaine d'années (quand je foulais encore les rues du 9ème, donc) ?
1 reply
On a le même problème ; je ne sais pas leur parler. Mais la question est : quel langage utiliser ? - Pas un langage parlé (ou ce sont des ultrasons et là je suis marron), - Pas un langage écrit (mais où se trouve le stylo ?) Un langage pensé ? Existerait-il alors une liaison psychique entre nos cheveux et notre figaro préféré ? Ou bien s'agit-il, tout simplement, du LSM ? Le fameux Langage des Signes Merlanais ?
1 reply
ça se passe comme ça, à la Cambrousse, sauf qu'il n'y pas de SOS Médecins et que l'on systématiquement doit attendre 3 à 4 h chez le généraliste, pour sortir de la deuxième consultation avec l'antibio. Sinon, je note que tes enfants évitent le miel comme les miens. Conseil d'amie : les bonbons au miel, ceux-là, ils les mangent (dans leur petite tête c'est transgressif).
1 reply