This is Cyril Bladier's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Cyril Bladier's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Cyril Bladier
Paris, France
Stratégie digitale. BtoB. BtoC. Marketing RH. Expert LinkedIn
Recent Activity
Image
C’est une des fonctionnalités qui a survécu à la vague de disparitions : comment est-on arrivé à votre profil. Il y a 4 ans (à la Préhistoire donc sur les réseaux sociaux), LinkedIn donnait encore des informations très précieuses et indiquait notamment (avec un abonnement Premium), quel mot clé avait été tapé par les gens qui venaient sur notre profil. C’était super utile, et une raison presque suffisante pour prendre un abonnement payant. En effet, on savait si on venait sur notre profil par notre nom, nos expertises, notre employeur… Très pertinent pour ajuster, le cas échéant, son profil. On ne savait pas qui avait saisi quoi, on avait juste une stat sur ses visiteurs. Mais, les meilleures choses ayant une fin (surtout avec LinkedIn) cette fonctionnalité a été supprimée de l’abonnement payant. Pourtant LinkedIn a l’info. Dommage qu’elle ne soit plus communiquée. Cependant, tout n’est pas totalement perdu. LinkedIn a remplacé cette info par une autre. On peut savoir comment chaque personne qui est venue sur notre profil y est arrivée. Pour accéder à cette info, il faut passer par la page d’accueil. Continue reading
Posted 6 days ago at B2B: Le Blog
Image
Après un premier exemple en fin d’année dernière (moi, je m’en fous! j’en ai une grosse ou les dérives du Personal Branding et du Social Selling), j’ai encore un nouvel exemple à partager. Comme la fois dernière, je ne cherche pas à critiquer une personne, mais un comportement, ce qui n’a rien à voir. Entre annoncer qu’on fait du social selling et en faire réellement, il y a un un fossé. Il y a quelques jours, parmi les invitations reçues dans la journée, il y en a une qui venait d’un profil (je ne dirais pas de qui il s’agit) qui met en avant « social selling sur LinkedIn » et « techniques de vente BtoB » à la fois en compétences et en offre de services. Continue reading
Posted May 16, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Combien de fois l’ai-je entendu ? Combien de fois ai-je entendu des clients, des amis, des relations… dire « Je monterai bien ma boîte, mais je n’ai aucune idée ! ». Moi-même, je me le suis dit plusieurs fois avant de prendre la décision de sauter le pas. Mais il est vrai que quand on est cadre ou dirigeant en entreprise, avec un salaire confortable, une voiture de fonction, une carte Gold, des déplacements en 1° ou en business, il est très difficile de se lancer. Peur de se planter, c’est très compréhensible. Peur de quitter ce confort (relatif) du CDI, c’est très compréhensible. Mais je crois quand même, malgré toutes les raisons financières ou humaines, toutes les peurs autour de l’aventure entrepreneuriale, l’argument « je n’ai aucune idée », n’est souvent pas la vraie raison et sert plutôt de prétexte. Continue reading
Posted Apr 5, 2017 at B2B: Le Blog
Image
J’adore LinkedIn. Je dois beaucoup à LinkedIn. C’est notamment grâce à LinkedIn que j’ai pu développer mon activité depuis 2009. C’est grâce à LinkedIn que j’ai pu donner des cours dans des Grandes Ecoles et faire jusqu’à 200 conférences, formations ou ateliers par an. C’est grâce à LinkedIn que j’ai été contacté par Coca-Cola, Nespresso, Apple, l’Apec, Bouygues, CBRE, Oracle et bien d’autres encore. Mais, comme beaucoup d’amoureux, je suis très exigeant. Aujourd’hui encore, malgré la nouvelle interface très critiquée et les nombreux profils qui, en retour, arrêtent leur abonnement Premium, je continue à payer mon abonnement annuel et à expliquer que LinkedIn peut apporter beaucoup. Mais pas à tout le monde et pas n’importe comment. C’est comme au Loto : 100% des gagnants ont tenté leur chance, mais 100% des « joueurs » n’ont pas gagné. Loin de là. Continue reading
Posted Mar 29, 2017 at B2B: Le Blog
Image
L’utilisation de LinkedIn pour développer son business (une des composantes du social selling) fait rêver des centaines d’entrepreneurs, de dirigeants, de consultants, de marketers, de commerciaux… J’ai expliqué ma méthode 3BE dans un article précédent : Développer son business sur LinkedIn avec la stratégie 3BE. Mon analyse est assez simple. Il y a 3 moyens / effets de levier pour développer son business sur LinkedIn : Be Found : faites en sorte qu’on vous trouve facilement en optimisant votre profil. Be Seen : faites vous repérer par des contributions (groupes, likes, commentaires, partages, publications). Be In Touch : utilisez le moteur de recherche pour aborder directement des prospects puis pour les engager. Continue reading
Posted Mar 22, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Facebook, YouTube, viralité, buzz… autant de termes qu’on entend tous les jours depuis quelques années et qui sont mis en avant à la fois par des annonceurs pour essayer de montrer une certaine modernité ou une adaptation aux enjeux du digital. Les mêmes termes sont repris par de nombreuses agences pour faire rêver les annonceurs et décrocher les budgets qui vont avec cette part de rêve. Malheureusement, ça n’a pas marché et ça ne marche pas. Ce n’est pas moi qui le dit, mais un ex professeur d’Harvard, spécialiste des marques dans la HBR édition française de Septembre 2016 : « malgré tout ce bruit, les efforts déployés n’ont pas vraiment porté leurs fruits« . Le « contenu de marque », mis au cœur de la stratégie numérique à grands renforts de réseaux sociaux qui doivent permettre aux marques de contourner les médias traditionnels pour être en prise directe avec le client ; le story telling pour créer une relation en temps réel… tout cela réunit dans des plateformes pour communautés de consommateurs ont englouti des milliards de dollars sans pour autant réussir à réellement susciter l’intérêt des consommateurs en ligne. Ce qui n’empêche pas certains acteurs de vivre confortablement en proposant encore ce type d’offres. Dans son article, Douglas Holt précise que ces plateformes ne sont qu’une transposition sur le web du mass media. Content is king ? C’est plutôt le consommateur le king Continue reading
Posted Mar 15, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Je l’ai écrit dans un article précédent : sur LinkedIn, vous avez 6 secondes pour convaincre. En 6 secondes, la personne qui arrive sur votre profil décide si elle y reste ou si elle passe au suivant (LinkedIn : 6 secondes pour convaincre). L’internaute, sur LinkedIn comme ailleurs, est pressé, impatient. Il n’a pas de temps à perdre. Il ne faut donc pas trop jouer la carte du teasing qui va sous-entendre qui on est ou ce qu’on sait faire. Il faut au contraire le dire clairement. Dans ses 6 premières secondes, l’internaute n’a pas le temps de scroller (faire défiler le profil de haut en bas). On donc une bannière, une photo (indispensable sur LinkedIn), un titre de profil (véritable acroche) et les 2 premières lignes du résumé (200 caractères) pour attirer l’attention et donner envie d’en savoir plus. Soyez précis, clair et allez « droit au but ». Evitez également d’utiliser les mêmes termes que tout le monde. Mettez en avant ce qui vous rend unique. Continue reading
Posted Mar 8, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Il n’y a pas de chiffre officiel, mais il est assez certain aujourd’hui que de nombreux annonceurs, seuls ou accompagnés par des agences, jettent l’argent par les fenêtres (sans nécessairement s’en rendre compte) quand ils déploient leurs stratégies de marketing digital. Pour faire simple (très simple), l’objectif d’une stratégie de marketing digital consiste essentiellement à faire en sorte de se rendre visible de ceux qui nous cherchent avec notre marque ou les noms de nos produits et services (c’est la base et c’est assez facile). Quand on est un peu plus avancé (cela peut paraître évident et c’est pourtant assez rare dans ce que nous constatons depuis 5 ans) on va chercher à faire en sorte de se rendre visible de ce ceux qui recherchent nos produits et services sans nécessairement nous rechercher spécifiquement. Continue reading
Posted Mar 1, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Facebook, YouTube, viralité, buzz… autant de termes qu’on entend tous les jours depuis quelques années et qui sont mis en avant à la fois par des annonceurs pour essayer de montrer une certaine modernité ou une adaptation aux enjeux du digital. Les mêmes termes sont repris par de nombreuses agences pour faire rêver les annonceurs et décrocher les budgets qui vont avec cette part de rêve. Malheureusement, ça n’a pas marché et ça ne marche pas. Ce n’est pas moi qui le dit, mais un ex professeur d’Harvard, spécialiste des marques dans la HBR édition française de Septembre 2016 : « malgré tout ce bruit, les efforts déployés n’ont pas vraiment porté leurs fruits« . Le « contenu de marque », mis au cœur de la stratégie numérique à grands renforts de réseaux sociaux qui doivent permettre aux marques de contourner les médias traditionnels pour être en prise directe avec le client ; le story telling pour créer une relation en temps réel… tout cela réunit dans des plateformes pour communautés de consommateurs ont englouti des milliards de dollars sans pour autant réussir à réellement susciter l’intérêt des consommateurs en ligne. Ce qui n’empêche pas certains acteurs de vivre confortablement en proposant encore ce type d’offres. Dans son article, Douglas Holt précise que ces plateformes ne sont qu’une transposition sur le web du mass media. Content is king ? C’est plutôt le consommateur le king Continue reading
Posted Feb 28, 2017 at B2B: Le Blog
Image
La génération Z (16-19 ans) est la génération la plus difficile à atteindre et à engager pour les marketers. C’est ce qu’indique une étude récente de Kantar Millwar Brown. L’étude a été menée dans une quarantaine de pays, auprès de près de 25 000 personnes de 3 générations différentes : Génération X (35-49 ans); Génération Y (20-34 ans) et Génération Z (16-19 ans). Les Z sont particulièrement exigeants, difficiles et montrent une profonde aversion à la publicité d’une manière générale. En ligne notamment, ils sont significativement plus enclins à « skipper » la pub. Leur seuil d’ennui est très différent des autres générations. Ils n’aiment notamment pas les formats invasifs, les interruptions en ligne et les formats mobiles. Continue reading
Posted Feb 28, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Qu’on soit en BtoB ou en BtoC, la principale clé de visibilité, de notoriété, de développement de business, c’est le contenu. Le principe est assez simple : quand on vend des produits ou des services et qu’on veut utiliser Internet pour se faire connaître, il faut du contenu. Pourquoi faut-il du contenu ? Parce qu’Internet ce n’est pas la télévision. Sur Internet, le prospect, le décideur, le donneur d’ordre, l’acheteur, le particulier n’est pas passif mais actif. On ne se contente pas de consommer de l’information, on a une démarche active pour aller chercher des réponses aux questions qu’on se pose sur les produits ou services dont on a besoin. Les internautes utilisent des moteurs de recherche notamment parce qu’ils ont besoin de quelque chose : Besoin de faire. Ce sont des requêtes transactionnelles : acheter un billet, écouter de la musique. Besoin de savoir. Ce sont des requêtes informatives : recherche d’informations sur le nom d’un acteur dans un film ou recherche de la meilleure terrasse dans le centre de Paris. Besoin d’aller quelque part. Ce sont des requêtes de navigation : recherches pour aller sur la page d’accueil d’un site, d’un réseau social ou d’un blog. La moitié des internautes passe plus de 70% de son temps en ligne à rechercher de l’information. La moitié des internautes effectue des recherches de 2/3 mots. L’autre moitié effectue des recherches de 4/5 mots minimum. Chaque jour 15% des questions posées sur Google n’avaient encore jamais été posées avant. Continue reading
Posted Jan 12, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Il y a quelques jours, j’ai reçu un message via la messagerie de LinkedIn. Ce message venait d’un de mes contacts. Une personne que je ne connais pas, que je n’ai jamais rencontrée et dont j’identifiais assez peu l’activité exacte. Le message était le suivant : « Bonsoir Cyril. J’ai obtenu 20 000 vues sur mon dernier post. Qu’en penses-tu? ». Je suis allé voir le profil en question. C’est une personne qui travaille dans une start-up éditrice d’un logiciel où elle occupe un rôle qui doit se situer entre le community management, la communication et le marketing autour de la marque qu’elle représente. Je suis allé voir l’article en question. Il ne concerne pas la marque, ni l’organisation du profil. Ce n’est pas non plus un sujet professionnel. Et la personne qui m’a interpelé n’en est pas l’auteur. Il s’agit du partage d’un article concernant une jeune fille « blonde, jolie, malade incurable » publié sur un site d’actualité. Je ne comprends pas pourquoi cette personne m’a envoyé ce message. Je ne vois pas ce qu’elle cherchait en le faisant. Certes elle a eu plus de 20 000 vues mais c’est sur un partage d’un article qu’elle n’a pas écrit, qui n’est pas professionnel, ne la concerne pas, ne dit rien d’elle et ne concerne pas non plus son employeur ni son activité. Et alors? Hormis flatter son ego, je ne vois pas l’intérêt. Continue reading
Posted Jan 12, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Pour le grand public, Snap n’est que le nouveau Facebook des ados. Pas évident de comprendre comment faire un lien business depuis cette application où on s’envoie des photos ou des vidéos éphémères de 10 secondes maximum. Quelle valeur apporter en 10 secondes ? Pourquoi investir dans une plateforme d’utilisateurs trop peu matures ou en dehors des cibles que l’on vise. La démographie de Snap : 70% de femmes. 71% ont moins de 25 ans. 38% gagnent plus de 50k$. source : SproutSocial Snap : comment ça marche ? Pour quoi y aller ? Comment y développer son business ? Continue reading
Posted Jan 12, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Ce n’est pas un titre teasing digne d’un tabloïd britannique ou de la presse people, mais vraiment une question de fond que je me pose. J’ai posté mes premiers éléments de réflexion dans un précédent article : Les commerciaux vont-ils tuer LinkedIn? Pour beaucoup de marketers et de commerciaux, le social selling se limite à des outils et en général à LinkedIn. Pour beaucoup de commerciaux et de marketers, faire du social selling se limite à faire de LinkedIn le nouveau téléphone ou mail. Continue reading
Posted Jan 12, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Il a fait les bonnes heures de M6 et a fait sourire des milliers de commerciaux qui se sont plus ou moins reconnus dans ce personnage. Mais, aujourd’hui, nous sommes au regret de vous annoncer que Jean Claude n’est plus. Le commercial qui a « tout le matériel dans la R16 » pour reprendre Coluche cible des prospects qui lui correspondent les appelle pour leur asséner son pitch met ses clients ou prospects dans son processus de vente c’est terminé. Au moins en tout cas dans plusieurs secteurs de la vente BtoB. Continue reading
Posted Jan 12, 2017 at B2B: Le Blog
Image
Nouveau nom de domaine. Nouveau site. Du contenu avant les liens. Résultats : de 0 à 12 000 visiteurs mensuels en moins de 6 mois. Près de 3 600 mots clés référencés sur Google. 247 mots clés en 1° page y compris sur des mots clés à 50 000 requêtes... Continue reading
Posted Nov 17, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Dans mon approche de LinkedIn, je pars d’un principe assez simple : un profil doit être vu. LinkedIn n’est pas un réseau de recommandation. LinkedIn est une gigantesque base de données de 467 millions de profils. On accède à ces profils, via un moteur de recherche (recherche simple ou recherche avancée) dans lequel on saisit des mots-clés correspondant à des compétences que l’on cherche. Qu’on veuille recruter, se faire recruter, trouver des financements, trouver des prospects, vendre, communiquer… la base c’est que notre profil soit vu. S’il n’est pas vu, il ne sert pas à grand-chose. Et si ce n’est pas pour être vu, pourquoi aller sur LinkedIn ? Pour avoir un entretien avec un recruteur, pour qu’un prospect nous contacte… il faut d’abord que cette personne puisse voir notre profil. Continue reading
Posted Nov 3, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Ceux qui font du marketing ou qui sont passés par une école de marketing (et probablement beaucoup d'autres) l'ont entendu plus d'une fois : un client insatisfait en parle à 10 autres (les 10 dogmes de la relation client par Christian Barbaray). Sur le web, c'est une autre histoire, et là aussi les entreprises vont devoir le prendre en compte et évoluer. Continue reading
Posted Nov 3, 2016 at B2B: Le Blog
Image
La fonction commerciale connaît actuellement de profonds bouleversements. Le métier même de commercial est, selon certains, amené à disparaître. Du moins dans certains secteurs ou plutôt dans certains types de marchés. Comme indiqué sur la home, le blog est maintenant rapatrié sur mon site : http://business-on-line.fr/blog/ et pour cet article,... Continue reading
Posted Oct 19, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Nouvel article sur LinkedIn : arrêtez de voir trop petit et prenez LinkedIn pour ce que c'est. Le blog a déménagé et maintenant l'article est ici : LinkedIn : arrêtez de voir trop petit. Continue reading
Posted Sep 29, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Présentation de l'édition 2016 de la boîte à outils des réseaux sociaux et histoire de mes 6 livres publiés. Le blog a maintenant déménagé et l'article est ici : La Boîte à outils des réseaux sociaux 2016. Continue reading
Posted Sep 29, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Tout sur LinkedIn en 40 chiffres plus ou moins utiles. Le blog a maintenant changé d'adresse et l'article est ici : LinkedIn en 40 chiffres. Continue reading
Posted Sep 29, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Le blog est maintenant sur notre nouveau site : http://business-on-line.fr/ Merci Continue reading
Posted Sep 29, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Il n'y a pas de nécessairement de lien avec le rachat par Microsoft, puisque LinkedIn est coutumier du fait : de nouvelles restrictions sont à venir. Parmi les précédentes : on n'a plus accès à la liste des mots clés sur lesquels nos profils ressortaient. Info pourtant précieuse. inMaps, mapping du réseau, n'existe plus. la fonctionnalité qui indiquait quels étaient les mots-clés les plus pertinents du résumé et proposait des suggestions : terminé. les statistiques par compétences : combien de profils ont une certaine compétence et quelle est la pyramide des âges : fini. utilisation sans limite du moteur de recherche : fini. possibilité de trier ses contacts directs par secteur, localisation... : terminé. cartographie des contacts par zone géographique : terminé. Ce ne sont que quelques exemples, il y en a d'autres. Et cela continue puisque de nouvelles réductions, ou modifications (à la baisse) des services, arrive. Continue reading
Posted Jul 5, 2016 at B2B: Le Blog
Image
Les commerciaux n'aiment pas prospecter. Par commerciaux, j'entends tous ceux qui ont un rôle commercial que ce soit des commerciaux salariés ou des indépendants qui ont, de fait, un rôle commercial pour se faire connaître. Certes, on ne peut pas dire que tous les commerciaux n'aiment pas prospecter, mais une très grande majorité n'aime pas ça. J'ai managé des dizaines de commerciaux directement et indirectement (commerciaux de revendeurs) dans des business très différents pendant plus de 10 ans et j'ai rencontré vraiment très peu de commerciaux qui avaient le goût pour la prospection. Aujourd'hui encore, quand j'interviens en accompagnement ou en formation au social selling chez des clients, je rencontre vraiment très peu de commerciaux "chasseurs". La prospection téléphonique, notamment, en rebute plus d'un. Certes ils n'ont pas toujours le choix et le font donc à reculons, mais très peu de commerciaux aiment ça. En plus de ne pas aimer ça, les stats et les articles se multiplient indiquant que la prospection téléphonique c'est fini, que les décideurs de répondent plus, qu'il faut au moins 6 appels pour joindre un prospect (pour information, selon la fondatrice de Booster Academy dans une interview sur widoobiz : 48% des commerciaux abandonnent après le 1° appel) … Continue reading
Posted Jun 30, 2016 at B2B: Le Blog