This is attila's Typepad Profile.
Join Typepad and start following attila's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
attila
Bruxelles
Là où passe mon cheval, l'herbe ne repousse plus
Interests: politique, littérature, philosophie, religion, histoire, arts, cosmologie, astrophysique
Recent Activity
(Ce post n'étant pas passé le 14/2, je réessaie) Voici une boulette pour la Saint Valentin qui tourne court et rentre la queue entre les jambes: http://www.slate.fr/story/17323/la-fausse-histoire-de-monsieur-lambassadeur-%C2%ABgros-sexe%C2%BB
Si on se met à se payer son voisin, on retourne aux jeux de bac à sable. Plus fondamentalement, cela pose la question de savoir qui d'entre le marché ou la démocratie l'emporte dans la bonne conduite des choses. Le marché, obnubilé par l'appât du gain, peut aller, dans un système non-régulé, jusqu'à vendre son âme ou, dans le domaine militaire, à vendre des armes qui vont être retournées contre lui en cas de conflit. Pour nous européens, plus que pour les américains qui ont toujours la hantise du "rouge", il est primordial que les russes re-deviennent nos amis du temps de Pierre Le Grand et même adhérent un jour à l'UE, avant les Turcs.
Sait-on que la vraie identité française est d'abord européenne et que cette dernière est néandertalienne qui a habité l'Europe de 280.000 à 28.000 av. J.C. environ. Or, l'homme de Néandert(h)al ayant disparu sans laisser d'adresse ni un mot, l'Europe est habitée depuis environ 35.000 ans av. J.C. par un "étranger" homo sapiens venu d'Afrique et d'Asie. En France, il a laissé des traces à Cro-magnon où il a habité. Donc, l'Europe est un continent (le seul?) qui n'a plus d'identité originelle continue depuis la disparition de l'homme de Néandertal il y a 30.000 ans environ. Les néandertaliens et les cro-magnoniens(sic) ont co-habité pendant 5.000 ans environ sans s'entrecroiser génétiquement. En tout cas, à ce jour, on n'a trouvé aucune trace d'un descendant commun éventuel. Bref, nous sommes des orphelins ignorants qui faisons semblant de nous y connaitre en nos "identités nationales". La génétique est une science trop jeune non encore maitrisée. C'est vrai que cela sent le pourri de parler d'identité nationale à l'heure où on essaie d'établir une identité européenne, comme dit Guy Verhofstadt, ancien Premier Ministre belge. Nous allons bien "rigoler" quand l'Europe se mettra (enfin) à voir de plus près les identités flamande et wallonne dont les leaders politiques se contredisent allégrement entre ce qu'ils disent à l'extérieur et ce qu'ils disent ou font à l'intérieur de leur pays artificiel mais qui veut donner des leçons à l'UE. Lilian Thuran approuve tout-à-fait Verhofstadt. D'ailleurs dans son livre "Mes étoiles noires", en parlant des noirs, il commence par Lucie et finit par Obama. Je vais essayer de le lire. La réponse de Bernard Kouchner sur Europe1 parlant de l'article du Monde est révélateur de l'état d'esprit de celui qui a prôné l'interventionnisme le premier avec MSF: "Le ridicule ne tuant pas, j'espère qu'il (Verhofstadt)se portera bien". Alors un citoyen de l'UE à l'heure des frontières ouvertes, ne serait pas autorisé de parler de la politique d'immigration (car il s'agît bien de cela)d'un autre pays de l'UE? Beaucoup de belges seraient heureux que l'UE se préoccupe un peu plus de la façon dont ils sont traités dans leur pays, par manque de clarté sur le projet d'identité européenne. Droit du sol ou du sang, frontière linguistique, droits des minorités, etc. dont les deux frères Van Rompuy ainsi que tant d'autres font fi.
Pour être complet, voici l'article de BHL qui est plein de bons sens: http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/561930/scinder-la-belgique-oui-c-est-imaginable.html
Hier, BHL était le rédacteur en chef du journal belge de droite "La libre Belgique". A cette occasion, les internautes ont eu l'occasion de chater avec lui et voici le résultat: http://www.lalibre.be/actu/international/article/561392/chattez-avec-bernard-henri-levy-des-13h30.html Conclusion: non, il ne faut pas confondre BHL avec le problème n°1 belge BHV, càd il ne faut pas jeter l'eau du bain avec le bébé ... ou l'inverse. Car l'eau est bonne, si elle est ferrugineuse.
Pendant la neige (oui c'est BO ...), les leçons de français continuent. J'avais posté ceci qui n'est pas passé parce que je change souvent de pc's: @Jog: "...Quel crédit ajouter aux dires quelqu'ils soient lorsque ..." ou quels qu'ils soient? Je sais, je suis ...chiant...lol: http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-13522.php Si on est bloqué, pourquoi pas faire qq exercices?
AS: effectivement, on peut écouter la différence. Che voce ce Jonas Kauffman! Moi je sortirais mes gros baffles dans le jardin: rien de tel pour faire fondre la neige! http://www.youtube.com/watch?v=F_lWsbZqBV8&feature=related
JOG: Merci pour cette extraordinaire interprétation de Lucia. Ma définition de la CALLAS a toujours été: c'est la confirmation que la voix humaine est le meilleur instrument de musique.
Pour les nostalgiques, Voici les paroles ou lyrics de "Au parc Monceau" interprétées par Yves Duteil : Au parc Monceau Entre les grilles et les arceaux Les enfants sages ont des cerceaux Au fil de l'eau Dissimulés dans les roseaux On entend piailler les oiseaux Le parc Monceau Petit morceau de mon histoire Le vieux monsieur des balançoires Les cygnes noirs La ville Était à l'autre bout du monde Entre le lac et la Rotonde Au parc Monceau Entre les grilles et les arceaux Les cours d'histoire avaient bon dos Près du métro Elle m'attendait sans dire un mot J'ai pris sa main comme un cadeau Le parc Monceau Premier baiser de mon histoire Sur un des bancs d'une allée noire Un peu d'espoir La peur La folle envie d'oublier l'heure Ma main posée contre son cœur Au parc Monceau Entre les grilles et les arceaux Le bonheur a fait son berceau Pour nos seize ans La pyramide et ses mille ans Nous avaient cachés des passants Un parc en France Petit morceau de mon enfance Où j'ai trouvé l'adolescence Un jour de chance Un square Bien à l'abri dans ma mémoire Quand j'y retourne par hasard Au parc Monceau Entre les grilles et les arceaux Entre les gardes et les landaus Au parc Monceau Entre les fleurs et les moineaux Les cours d'histoire avaient bon dos
J'ai visité le musée Camondo juste après avoir lu le livre d'Assouline, il y a une dizaine d'années: émouvant et éclairant sur les périples de familles juives à travers l'Europe et ailleurs, après leur fuite forcée d'Espagne et du Portugal. Tragédie humaine indélébile pour le monde entier. Ces familles, d'une résilience incroyable mais obligée pour survivre, ont apporté partout où ils ont immigré une richesse de biens et de culture. La France, pays d'accueil, en a tiré grandement profit et cette famille Camondo avec toute la communauté autour du parc Monceau en témoigne. C'est dommage que la mémoire sur cette histoire passionnante s'estompe de nos jours. J'aime bien ce parallèle avec la fuite en Égypte: http://lemondejuif.blogspot.com/2007/01/le-dernier-des-camondo-de-pierre.html
@Françoise D: Van Rompuy et non Von Rumpoy, Von est allemand. Ludwig Van Beethoven est d'origine flamande aussi, bien que devenu allemand. Depuis qu'il est Président du Conseil Européen, Van R accumule les honneurs: il est devenu Docteur Honoris Causa de l'UCL il y a qq jours comme tant d'autres. A se demander qui est honoré, l'université ou les nominés. Il y a des postes où le mieux est de ne rien faire pour monter en estime. C'est ce qu'a fait Van R comme Premier Ministre belge pour être remarqué par ses collègues européen.
Voici un lien piqué sur un autre site blog où l'on traite à peu prêt du même sujet: http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=12815 Que dire de plus sur cette UE que je n'ai déjà dit? Une UE qui, après 52 ans, n'a toujours pas unifié les prises électriques ni les prises téléphoniques laisse sceptique le plus optimiste des europhiles. A son crédit, on peut se dire que les USA ont mis plus d'un siècle à intégrer les 50 états qui les composent et que cette aventure d'union est unique en son genre que d'autres continents peuvent nous envier: Asie, Afrique, Amériques.
Ma meilleure référence philosophique étant le Chat (alias Philippe Geluck), je me sens rassuré quand je vois sa pensée sur un sujet qui me taraude: http://moreas.blog.lemonde.fr/2010/02/06/mon-identite-nationale/#xtor=RSS-32280322#xtor=RSS-3208
attila is now following The Typepad Team
Feb 2, 2010
autant ou au temps pour moi ... j'arrête. Décidément, ce Plouffe est ploutocrate: après mes chaussettes à MA, j'en perds ma cravate: "Ensuite, face à une opposition qui ne recule devant rien, à l’image des « ploutocrates » des années 30 et de ce Tea Party organisé aujourd’hui par la droite radicale républicaine, un président doit clairement dire où il va, pourquoi, au nom de quelles valeurs, avec qui. Et donc contre qui.": http://archives.lesoir.be/enjeux-barack-obama-acte-ii_t-20100126-00T1LA.html?query=obama%2C+acte+ii&firstHit=0&by=10&sort=datedesc&when=-1&queryor=obama%2C+acte+ii&pos=3&all=56713&nav=1
N'étant pas journaliste, encore moins spécialiste des affaires américaines, je me sens désarçonné devant ce mauvais suspens de ce soir. Comment faire respecter la démocratie et en même temps empêcher que l'électeur ne se fasse hara-kiri en votant parfois contre l'intérêt général, donc leur propre intérêt si le résultat est le chaos ou parfois la guerre civile? Quel dilemme! En attendant, chacun apprécie ou réfute les avis de journalistes professionnels. En voici un exemple: http://archives.lesoir.be/enjeux-barack-obama-acte-ii_t-20100126-00T1LA.html?queryand=obama&firstHit=0&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=1&all=3908&nav=1
Dur, dur le journalisme d'ojourdui (na, au diable l'orto): http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2010/01/comment-je-me-suis-fait-jeter-par-rachida-dati.html
"...C'est exactement l'inverse de la Vème République où le Président est tout puissant par rapport au Parlement. Si bien que je crains, espérons qu'Obama a d'autre atouts politiques dans sa manche que tout devienne bcp plus difficile pour lui..." permettez-moi de mettre mon grain de sel dans ce dernier paragraphe en le changeant en: Si bien que je crains que tout devienne bcp plus difficile pour lui... espérons qu'Obama a d'autres atouts politiques dans sa manche. 100% d'accord: le Président français a essayé (en vain?) de tirer parti de cet avantage hier soir. BO a dit dans son discours au Ghana: "you don't need strong men, you need strong institutions". C'est "l'identité" de la démocratie américaine. C'est dommage qu'elle ne soit pas universelle.
Tous assis? Leçon de français, Madame a dit: -Bonne idée, et Frédéric viendra...en vélo...! -On va en Haïti Mais la chanson ne dit-elle pas: as-tu été à Tahiti? Si t'as été à Tahiti, tu n'y a pas été à vélo ... Moi j'y irais en gros navion, sauf qu'il y en a qui sombrent comme ce matin. Pensées aux victimes.
AS, Sélène, Robert M: merci de votre vigilance ... et les vaches seront bien gardées. Pour votre info, je corrige et complète en général mes commentaires sur mon blog: http://agora.skynetblogs.be/ Let's keep going, car ça ne chôme pas à la Sinclairie ... Bonne soirée à tous. Le prof paumé. PS: pour quelque/quel que, voir: http://www.presse-francophone.org/langue/chronique_figaro060901.htm
En attendant une idée qui me fait défaut, je me gratte et me permet de vous corriger, chère AS: Massachussets : comme chaussettes, ça prend DEUX "t" et comme il n'y a pas deux sans trois, c'est carte jaune. J'en profite pour faire mon prof de français (je l'ai fait ailleurs): j'ai été ahuri de voir dans ce grand débat sur ... identité quand tu nous tiens une faute qui m'horrifie: l'usage à tord et à travers de "quelque soit" au lieu de "quel que soit" au masculin, féminin ou pluriel. Évidemment, vu le nombre inhabituel de visiteurs, c'est compréhensible. Mais j'en ai aussi relevé de la part de nos "ténors" habituels ...lol. Attention, l'oeuil de l'Académie surveille!
Voici le lien au Grand Journal de Canal+ d'hier, à partir de la 13ème minute: http://player.canalplus.fr/#/310928 AS: vu cette mauvaise expérience, je réfléchirais avant de déménager au Palais de l'Élysée. Là, ils l'auront cherché ... En Belgique, nous avons fusionné les communes dans les années 70, elles sont toutes informatisées et les informations sont accessibles de partout et en trois langues. Les documents sont fournis de façon fluides et ultra rapide. Quant à l'"identité nationale" elle nous attend au tournant. Attendons que la Belgique prennent les mains pour la présidence tournante en juillet 2010 et nous verrons que les belges sont capables de faire avancer l'UE dans le droit chemin ...
Les synonymes sélectionnés pour "nation" sont : assemblage, association, cité, collectivité, communauté, gens, gent, groupe, habitant, nationalité, patrie, pays, peuple, population, puissance, race, région, république, société, territoire, état 21 mots sélectionnés. Le synonyme sélectionné pour "nationalité" est : allégeance 1 mot sélectionné. Les synonymes sélectionnés pour "identité" sont : accord, communauté, consubstantialité, papier, parenté, parité, similitude, uniformité, unité, égalité, équivalence 11 mots sélectionnés. Les synonymes sélectionnés pour "national" sont : domestique, public 2 mots sélectionnés. Conclusion: "identité nationale" est une expression orpheline, idiote. "nationalité" ou "allégeance" sont à classer verticalement. Quelle pauvreté!
"Identité nationale est une contradiction, car l'identité est individuelle et nationale est collective" Michel Serre J'ai beau me tenir la tête mais je n'arrive pas à voir où ce débat va nous amener. La France, pays d'universalisme, s'honore-t-elle en lançant ses citoyens les uns contre les autres? Les français croient-ils qu'ils resteront éternellement français et qu'ils garderont cette utopique identité à eux tous seuls? Seront-ils européens un jour comme tous les autres européens pour devenir mondialistes à la fin? Le problème réside évidemment sur le fait qu'il y a deux critères très différents pour définir l'identité ou la nationalité: le droit du sol ou le droit du sang. Or ces critères n'ont plus de raison d'être à notre époque d'intégration d'hommes et de femmes, quels que soient leurs lieux de naissance ou leurs couleurs de peau. D'autres facteurs de division tels que la langue devront aussi finir par s'intégrer. Alors, soyons cohérents svp et arrêtons de nous flageller! Il y a assez de problèmes qui attendent l'humanité pour nous disperser dans des débats inutiles comme disait Philippe Séguin. Qu'attendons-nous pour nous inspirer des américains (dont la Révolution française s'est inspirée) pour gérer nos méthodes d'intégration de nationalités dans un ensemble plus fort et plus humain?
Oui, ça se joue entre un poil et un cheveu et BO devra bien viser: http://www.huffingtonpost.com/ben-wyskida/how-to-lose-the-congress_b_427651.html Cela me fait penser à une blague grasse mais comme notre hôtesse n'aime pas ... keep your mouth shut.