This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Image
Gérard Cartier ne sépare pas la poésie de son histoire ; il sait que « Nous courons à l’aventure dans la pénombre / De nos cabinets dépeçant les poètes / Et nous en rassasiant… » (p63). En témoigne l’index final des « Hôtes » (p105 à 107) invités au « banquet », une image récurrente du livre : plus de 70 auteurs, allant d’Homère jusqu’aux poètes d’aujourd’hui, célèbres ou moins connus, de nationalités multiples. L’écriture de Cartier se développe sur ce fond, bien présent sans être pesant ; elle participe d’un lyrisme « classique » pour la rythmique, la métrique,... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Poezibao poursuit la publication d’un feuilleton estival d’un genre inédit. À la proposition de concevoir une série pour cet été, Cécile Riou a répondu avec générosité en me proposant une aventure plurielle. Sept poètes comme sept jours de la semaine et cela sur huit semaines. Lorsque « son » jour arrive, chaque poète écrit un poème « autodaté », en suivant une contrainte calquée sur la date du jour au format jjmmaaaa. Chaque chiffre détermine le nombre de mots de l’un des huit vers du poème tandis que le 0 génère une ligne blanche. Le poème s’inspire d’un fait de... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Les 11 articles parus dans Poezibao depuis le 29 juillet. Le feuilleton d’été : ○ (Feuilleton) L'autodaté #4 ○ (Feuilleton) L'autodaté #5 ○ (Feuilleton) L'autodaté #6 Les notes de lecture : ○ (Note de lecture), Anael Chadli, "Notes de voix", par Jean-Pascal Dubost ○ (Note de lecture), Lionel Ray, "Souvenirs de la maison du Temps", par Matthieu Gosztola ○ (Note de lecture), Julien Blaine, "Dé buts de Ro man *&", par Joëlle Gardes ○ (Note de lecture), Paul Valéry, "Lettres à Néère", par Auxeméry Dans l’anthologie permanente : ○ (Anthologie permanente) en hommage à Jean-Paul Curnier ○ (poètes) Kofi Awoonor... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Les derniers livres et revues reçus par Poezibao : Jacques Demarcq, Suite Apollinaire, Plaine Page, 2017, 10€ Jean-François Bory, Terminal Language, Plaine Page, 2017, 5€ Fred Griot, Cabane d'hier, Publie.net, 2017, 15€ (parution le 20 septembre) Yves Jouan et Jean Miniac, La Phrase de notre vie, L'Atelier du Grand Tétras, 2017, 15€ Jacques Rebotier, Black is black, Plaine Page, 2017, 5€ Fabrice Caravaca, Mon nom, Plaine Page, 2017, 5€ Julien d’Abrigeon, P.Articule, le corps - à-plat, Plaine Page, 2017, 10€ Georges Mérillon, Dansevoi, archépopées, Récitactio-Scène, 2017 Christine Delbecq, Chaos carton, textes de Ludovic Degroote, 2017, 20€ +frais de port, 5€.... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Poezibao propose ici une recension, par Auxeméry, des Lettres à Néère de Paul Valéry, que les éditions de La Coopérative ont publiées récemment. Pour en faciliter l'enregistrement et la lecture, cette note est proposée au format PDF à ouvrir d'un simple clic sur ce lien. Paul Valéry, Lettres à Néère, édition établie, présentée et annotée par Michel Jarrety, Éditions de la Coopérative, 2017, 250 p., 20€. On peut lire la fiche du livre et quelques pages en libre accès sur le site de La Coopérative. Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Le dernier livre, recueil (on ne sait exactement quel terme utiliser) de Julien Blaine est fait de 85 exercices (le mot figure en 27 et l’on pense à d’autres exercices relevant de la littérature à contraintes, les Exercices de style de Queneau). Il se situe dans l’entre-deux : entre poèmes en prose et incipit de romans, entre rire et larmes, entre dérision et compassion, entre clôture et ouverture. Comme le dit le titre, il s’agit de proposer des débuts de romans. Le 32 est explicite : « il ne put s’empêcher de lire cette ligne et de penser aussitôt que... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
L’endroit Parfois tu te rappelles que l’endroit donne sur la mer, De temps en temps tu vois un goëland s’élever vif vers le soleil étincelant dans des couleurs éblouissantes jouant avec les éclats du midi. Toujours si vif, si bref La nuit tu te remémores toute la vision tandis que la porte est verrouillée. Extrait de : Kofi Awoonor : cycle des poèmes de prison, The House by the Sea, 1978. Traduit de l’anglais (Ghana) par Jean-René Lassalle. The place You remember sometimes that the place is by the sea, And once in a while you see a gull rise... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
Kofi Awoonor (1935-2013) est un poète ghanéen d’expression anglophone. Au Ghana il dirige un institut de cinéma, un théâtre, fonde une revue, puis est professeur à New York et ensuite de nouveau au Ghana. En 1976 il est emprisonné presqu’un an au Fort Usher à Accra pour avoir aidé un opposant politique, dans une prison construite au 17è siècle par les Hollandais qui servait au système de l’esclavage. Ensuite il est gracié et devient ambassadeur du Ghana au Brésil puis à Cuba et enfin à l’ONU. Il est tué à Nairobi au Kenya dans un attentat islamiste pendant un festival... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
Aujourd’hui ? « Un je-ne-sais-quoi d’azur et de cristal / C’est le diamant du regard sous des cheveux cendrés […] » Hier ? « On vivait à voix haute de fêtes furtives / Et d’innocence sous le regard radieux / Des saisons souveraines. » Lionel Ray dont le noir de l’écriture est comme ébloui par le soleil paradoxal de l’écriture et de l’errance de Rimbaud, soleil fuyant tout recouvert de sources (ainsi qu’en témoigne, par exemple, ce titre – magnifique – d’un recueil paru en 1973 : L’interdit est mon opéra), a façonné une œuvre fort intéressante, à rebours de... Continue reading
Posted Aug 14, 2017 at Poezibao
Image
Poezibao poursuit la publication d’un feuilleton estival d’un genre inédit. À la proposition de concevoir une série pour cet été, Cécile Riou a répondu avec générosité en me proposant une aventure plurielle. Sept poètes comme sept jours de la semaine et cela sur huit semaines. Lorsque « son » jour arrive, chaque poète écrit un poème « autodaté », en suivant une contrainte calquée sur la date du jour au format jjmmaaaa. Chaque chiffre détermine le nombre de mots de l’un des huit vers du poème tandis que le 0 génère une ligne blanche. Le poème s’inspire d’un fait de... Continue reading
Posted Aug 14, 2017 at Poezibao
Image
Anael Chadli ne se définit pas : « Les poètes me considèrent comme dessinateur et les dessinateurs comme poète, de sorte que je ne me sens jamais à l’étroit dans une étiquette, je suis toujours l’autre de chacun ». Il dessine, trace, esquisse des paysages d’écriture en prenant comme matière première le texte ou le livre d’un auteur. Il voit peut-être dans un texte le paysage mental de son auteur, et tente d’en restituer la perception qu’il en a, récrivant le texte, à renfort de palimpseste, mais d’une manière spatialisée, qu’il nomme « Paysages d’écriture ». Ni poète, ni dessinateur,... Continue reading
Posted Aug 11, 2017 at Poezibao
Image
Poezibao poursuit la publication d’un feuilleton estival d’un genre inédit. À la proposition de concevoir une série pour cet été, Cécile Riou a répondu avec générosité en me proposant une aventure plurielle. Sept poètes comme sept jours de la semaine et cela sur huit semaines. Lorsque « son » jour arrive, chaque poète écrit un poème « autodaté », en suivant une contrainte calquée sur la date du jour au format jjmmaaaa. Chaque chiffre détermine le nombre de mots de l’un des huit vers du poème tandis que le 0 génère une ligne blanche. Le poème s’inspire d’un fait de... Continue reading
Posted Aug 10, 2017 at Poezibao
Image
Poezibao apprend la disparition, ce 5 Août 2017, de l’écrivain et philosophe Jean-Paul Curnier. Pour si peu que ce soit On peut aimer la caresse du vent. On peut aimer la brûlure du soleil, on peut aimer la tempête, le vacarme de la rue, l'humidité du matin ou le café sans sucre. On peut aimer..., on peut aussi détester tout cela. Mais personne n'aurait sérieusement l'idée d'aller demander au vent de s'arrêter, au soleil de se cacher, à la mer de s'immobiliser et au sucre de rester là où il est. Fatalement, un jour, vous vous êtes retrouvés à la... Continue reading
Posted Aug 9, 2017 at Poezibao
Image
Poezibao poursuit la publication d’un feuilleton estival d’un genre inédit. À la proposition de concevoir une série pour cet été, Cécile Riou a répondu avec générosité en me proposant une aventure plurielle. Sept poètes comme sept jours de la semaine et cela sur huit semaines. Lorsque « son » jour arrive, chaque poète écrit un poème « autodaté », en suivant une contrainte calquée sur la date du jour au format jjmmaaaa. Chaque chiffre détermine le nombre de mots de l’un des huit vers du poème tandis que le 0 génère une ligne blanche. Le poème s’inspire d’un fait de... Continue reading
Posted Aug 9, 2017 at Poezibao
Image
Les 33 articles parus au cours du mois de juillet Le feuilleton : ○ (Feuilleton) L'autodaté #1 ○ (feuilleton) L'autodaté #2 ○ (Feuilleton) L'autodaté #3 ○ (Feuilleton) L'audodaté #4 Un entretien : ○ (Entretien) avec Patrick Werly, par Isabelle Baladine Howald : Yves Bonnefoy et l'avenir du divin Les "Carte blanche" : ○ (Carte blanche) à Matthieu Gosztola, "Aborder la poésie contemporaine ○ avec les jeunes dans un cadre scolaire" (Carte blanche) à Claude Minière : "Poétique de Descartes" Un hommage : ○ (Hommage) à Anne Dufourmantelle, par Matthieu Gosztola L'anthologie permanente : ○ (Anthologie permanente) Olivier Domerg, "Rhônéo-Rodéo" ○... Continue reading
Posted Jul 29, 2017 at Poezibao
Image
Les huit livres et revues reçus cette semaine par Poezibao : ○ Bernar Venet, Poetic ? Poétique ? Anthologie 1967-2017, traduit de l'anglais par Mathieu Copeland et Véronique Perriol, Jean Boîte éditions, 2017, 39€ ○ Sandra Moussempès, Colloque des télépathes, Éditions de l'Attente, 2017, 14€ avec un CD ○ Frank Smith, Chœurs politiques, Éditions de l'Attente, 2017, 9€ ○ Jérôme Game, Salle d'embarquement, Éditions de l'Attente, 2017, 12,50€ ○ Jacqueline Merville, Lotus d'air, dessins Martina Kramer, la rumeur libre, 2017, 15€ ○ Pedro Mairal, Supermarket spring, poésie argentine contemporaine, traduit de l'espagnol (Argentine) par Julia Azaretto, édition bilingue, L'Atelier du... Continue reading
Posted Jul 29, 2017 at Poezibao
Image
Dans ce livre étrange (roman, récit, témoignage), l’auteure déconstruit la norme narrative d’un genre mineur (le roman policier), et fait vaciller nos certitudes. A partir d'un fait divers (le meurtre d'un père), elle interroge la famille comme une entité étrange, névrotique, explorant ses dysfonctionnements. La structure linéaire du roman policier traditionnel explose, se disperse, comme explose l’illusion affective et sécurisante de la famille nucléaire (père névrosé, mère désinvolte, enfant souffrant). Ressassante, obsédante, la phrase de Bessette dit sans la décrire l’existence d’un enfant soumis à infantilisation des adultes (mère volage, père violent). Ce livre est une lente descente vers la... Continue reading
Posted Jul 28, 2017 at Poezibao
Image
L'Ensemble Organum et Marcel Pérès Cette année l'ensemble Organum sous la direction de Marcel Pérès, fêtera ses 35 ans. Créé à Sénanque en 1982, accueilli ensuite à la Fondation Royaumont, l'ensemble Organum est depuis 2001 en résidence à Moissac dans le Tarn et Garonne. Chaque année, inlassablement Marcel Pérès y... Continue reading
Posted Jul 27, 2017 at Muzibao
Image
Trois poèmes extraits du livre de la poète autrichienne Dorothea Nürnberg, herzwortweben, dans des traductions inédites de Nathalie Rouanet des chants de cobalt et lapis tombent vers le ciel mots dansants cherchent forme virevoltes roses fusent vers d’envoi en vert épi d’été transi de lumière lieder in kobalt und lapis fallen himmelwärts tanzende worte suchen gestalt pirouetten rosen gleiten abgesang in grün sommerähre erstarrt in licht / spirale tinte au ciel neige ardente danse en nuée l’être bruisse des ailes tourne les jours corps corset de vie son de l’heure rire des mondes orbe boucle de conscience tourne et vire... Continue reading
Posted Jul 27, 2017 at Poezibao
Image
En juin 2016 est enfin parue la première anthologie de Sam Hamill, né en 1943, grand poète américain dont la biographie dévoile combien la première partie de sa vie fut rude : elle s'acheva dans la délinquance, la seconde devant être au contraire exemplaire. Les deux premiers poèmes du livre sont dédiés aux maîtres : Han Shan Tsou et Kenneth Rexroth, le parrain de la Beat Generation. Avec le second, c'est dans un cadre marin digne de Virgile, cité en exergue, que Sam Hamill place, d'emblée, l'amour au cœur de la vie : « Aimer c'est vivre ». Très vite... Continue reading
Posted Jul 27, 2017 at Poezibao
Posted Jul 26, 2017 at L e f l o t o i r
Image
Traduction (Valery Larbaud) Sur la traduction, celle belle introduction à une émission, sur le site de France Culture : « Valery Larbaud, grand lecteur et grand traducteur, s'était entouré de livres qu'il avait fait relier dans une couleur qui était fonction de la langue dans laquelle ces livres étaient écrits : les romans anglais étaient reliés en bleu, les espagnols en rouge, les allemands en vert, et ainsi de suite. Il s’agissait de donner à voir que les langues ne sont pas neutres, qu’elle colorie les textes d’une façon si singulière et si intense qu’aucune œuvre ne peut être considérée... Continue reading
Posted Jul 26, 2017 at L e f l o t o i r
Image
Dans le dernier numéro de la revue annuelle Place de la Sorbonne, le numéro 7, Bernard Banoun et Aurélie Maurin ont composé un remarquable dossier consacré à « six poètes germanophones européens », autrement dit des poètes non natifs d’Allemagne mais écrivant en allemand. Comme la poète Maja Haderlap, issue de la minorité slovénophone de Carinthie et qui écrit en allemand et en slovène. langue qui rêve ma petite langue en rêve se fait un pays où elle construit des nids de mots pour essaimer par-delà les frontières qui ne sont pas les siennes. elle veut croître au-delà d'elle-même, glisser... Continue reading
Posted Jul 26, 2017 at Poezibao
Image
Le 3 janvier 2016 Anne Kawala donnait lecture d’un texte au Musée Dobrée à Nantes. Commande conjointe du Département de Loire-Atlantique au travers du dispositif « Grand Patrimoine » et de la Maison de la Poésie de Nantes, il s’agissait d’écrire un texte à partir de l’Ecrin du Cœur d’Anne de Bretagne. Derrière la vitrine contenant le dit-cœur, l’auteure avait disposé une trentaine de textes en format A4 qu’elle choisissait au fur et à mesure de sa lecture, organisée en deux passages d’une vingtaine de minutes. Aujourd’hui il s’agit d’un livre de plus de deux cents pages paru aux Editions... Continue reading
Posted Jul 26, 2017 at Poezibao
Image
Poétique de Descartes Relire Descartes est passionnant. Il ne fait pas que décrire les phénomènes et formuler des règles, il invente des images et des syntaxes. Le lire aujourd’hui, c’est percer le mur d’indifférence qui désormais massivement l’entoure. Il écrit des rêves, des centaines de lettres, des traités (dont plusieurs resteront inachevés). Parfois, le titre porté par l’un de ces traités est étrange, « n’ayant aucun rapport avec sa matière » comme le notera son biographe, Adrien Baillet. Il prévient souvent son lecteur : l’ouvrage est à lire comme une fable ou comme un roman. Pour son Traité du Monde,... Continue reading
Posted Jul 26, 2017 at Poezibao