This is Cécile Fortineau's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Cécile Fortineau's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Cécile Fortineau
Interests: animatrice creusoise de l'association Désirs d'Avenir (autour des idées de Ségolène Royal) : www.creusedavenir.fr
Recent Activity
Je n'ai pas eu le temps de lire ce texte mais quoi qu'il en soit deux points me paraissent importants concernant les conseillers départementaux : - que la parité soit également exigée dans l'exécutif : président + vice présidents - que le conseil départemental soit renouvelé a 100 % tous les 6 ans. Il me semble que les élections tous les 3 ans nuisent a la sérénité et a la continuité du travail. Les politiques publiques se jugent de manière plus pertinente a 6 ans que tous les 3 ans... on gaspille trop d'énergie dans les élections, qu'on laisse les élus travailler et dérouler leur projet
Les militants avaient voté un texte précis. Le non cumul des mandats devait se mettre en place en septembre 2012. Certains élus respectent cet engagement. Il faut que ce mouvement soit général. Au delà du respect des militants, c'est une question de crédibilité du PS et donc du gouvernement par ricochet.... Le changement c'est quand ça bouge, le changement ce n'est pas le statu quo... et puis on ne peut pas d'un côté regretter le désinteressement des français pour la politique (abstentions records et vote FN...) et ne pas tenir ses promesses ce qui nourrit ce désinteressement. Cette promesse est plus facile à tenir qu'un niveau de croissance ou un taux de chomage. Les petites avancées comptent aussi, ce sont des signes. Les français sont inquiets, la situation est difficile et pourrait empirer encore, on le craint, les signes positifs sont bienvenus. Les signes d'un changement, maintenant... sinon à quoi bon?
en espérant que les autres opérateurs viennent se greffer dessus si besoin, ce sera parfait! félicitations aux corps intermédiaires et fonctionnaires à leur service!
les femmes ne sont pas condamnées à être d'éternelles suppléantes. S'il est délicat d'en trouver aujourd'hui c'est peut-être parce qu'on n'a pas fait ce qu'il faut pour qu'elles soient naturellement candidates... combien de maires, adjoints, présidents ou vice présidents d'EPCI de la 2eme circonscription sont des femmes socialistes ou sympathisantes? commençons par là, pour ne pas avoir de suppléantes "hors sol" au député... Michel Vergnier a bien dit aussi qu'il trouvait important d'avoir un mandat local pour être un bon député (et donc un bon suppléant(e) si je peux me permettre).
tout à fait d'accord Michel, la recherche de Michel Vergnier est louable (métier complémentaire du sien, disponibilité, l'habitude de certaines choses - la politique sans doute-...) mais quand ce matin j'entends Michel Vergnier dire à la radio, il faut que la suppléante ait "la place qu'elle mérite" dans une circonscription unique, j'ai envie de dire qu'on se trompe de combat. Effectivement, le combat (malheureusement c'est le mot approprié) pour la parité, c'est à dire la juste place des femmes en politique, c'est un combat sur les places de titulaires! avec comme objectif à terme 50% de femmes dans les exécutifs (maires, présidents, vice président, etc). Je préfèrerais savoir qu'on se donnera les moyens (anticipation) de désigner 50% de titulaires femmes (candidates) aux prochaines cantonales (2014) que de s'évertuer à trouver une femme pour ce mandat (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de femmes qui méritent de faire une carrière politique dans la deuxième circonscription -du coup ça mérite effectivement de prendre ce temps de réflexion- mais est-ce la meilleure façon de commencer? alors qu'en face on a des adversaires aguerris) . Le parti socialiste creusois a encore un grand chemin à faire, quand on sait que la seule femme sénatrice l'est car son titulaire est décédé, que la seule femme conseillère générale socialiste l'est pour les mêmes raisons, vraiement ce n'est pas ça la place que méritent les femmes. Il faut les désigner candidates titulaires. Pour revenir au sujet, après le tendem Vergnier/Furet (1 homme! maire de La Souterraine) de 2007 sur la 1ère circonscription, je trouverais naturel un tandem Vergnier/Moine (1 homme certes et alors cf plus haut, maire d'Aubusson). Et c'est une femme qui le dit (féministe sur les bords de surcroit), et qui partage cet avis (personnel) avec d'autres femmes d'ailleurs et aussi des hommes qui voient aussi l'intérêt politique que revêtrait une telle désignation.
la solidarité, urgence indispensable en ces temps de crise. Mon amie des restos du cœur de Dun m'a dit que cette année au démarrage il y a autant d'inscrits qu'en fin de saison l'an passé, elle se demande bien quels (tristes) records seront atteints cette année... La solidarité, indispensable avant une vraie réforme en profondeur du système qui permettra enfin une vraie redistribution des richesses. La solidarité, les députés UMP n'ont pas daigné la faire à l'Assemblée (renoncer à une part de leurs indemnités). On se souviendra que le maire d'une petite Ville de Creuse l'aura fait, mettant ainsi en adéquation ses convictions et ses actes. C'est bien la moindre des choses, direz vous?! et pourtant...
Je me suis amusée à rechercher dans Wikipedia, la répartition par âge de la population française en 2010 : 24,6% ont moins de 19 ans (ils ne peuvent prétendre être élus!), 54,2% entre 20 et 59 ans (à moins de 25-30, c’est un peu jeune sans doute), seulement 4,4% ont entre 60 et 64 ans, 16,8% entre 65 et 74 ans, 9% 75 ans et plus (Il n’y a pas de raison de ne pas les représenter ! Ce serait la même discrimination que celle d’exclure les « jeunes »). La valeur n’attend pas le nombre des années, mais l’âge ne fait pas forcément perdre la tête ! Il y a sans doute à peu près autant de femmes que d’hommes dans toute la pyramide des âges, une représentation juste à l’Assemblée Nationale devrait, à mon sens tendre à refléter la pyramide française plus d’autres critères : parité bien-sur, mais aussi diversité, origines socioprofessionnelles... pas facile. Mais ça doit ressembler à cela l’ordre juste!
Ce que démontrent l'Argentine de Kirchner et le Brésil de Lula, c'est que le politique peut prendre efficacement la main sur le financier, la spéculation mondiale. Et cela c'est reproductible quel que soit le contexte du pays. Je trouve, Monsieur Charvillat, que la France et l'Europe devraient regarder ces exemples avec plus de lucidité et de modestie car nous serons peut être bientôt nous aussi des pays "en voie de développement", complètement désindustrialisés, avec un chômage très important et beaucoup de misère (pour ce dernier point ça a bien commencé et on sait que le pire est à venir). Que penser aussi de l'injonction "réserver les logements sociaux à ceux qui ont un travail".... quand on sait qu'il faut un logement (une adresse) pour trouver un travail... on n'est pas prêts de sortir du cercle infernal. Oui prenons l'Argentine et le Brésil comme des bons exemples actuels, contemporains de cette crise qui nous assomme depuis 2008 mais dont on peut sortir grâce à des hommes et des femmes politiques de gauche, lucides, courageux (qui ne se laissent pas dicter la politique par le pouvoir de l'argent) et qui savent mettre leur (notre) idéologie en pratique même en contexte de crise : le financier au service de l'économie, l'économie au service de l'humain. La vision crise =>politique de rigueur est une vision court terme et démagogique, injuste et inefficace. Un autre modèle de sortie de crise est démontré en Amérique du Sud, il est efficace celui-là, en 2011, il a déjà porté ses fruits. La seule rigueur qui prévale concerne les banques, les superprofits, la fraude fiscale, etc... même quand on n'est pas en temps de crise d'ailleurs! Vivement mai 2012, que de gâchis, que de temps perdu.
pourquoi tant de haine? envers les femmes toujours plus qu'envers les hommes, je le note dans les commentaires de ce blog aussi... La République du Respect n'est pas encore arrivée, on en reste au niveau du beaujolais, qui lui ne va pas tarder! ah ces français, leur fierté et leurs bassesses.
contrairement à Robert PETIT, je voterai Martine Aubry car je pense qu'elle rassemblera mieux la gauche que lui. Elle est beaucoup plus vive et saura se défendre dans un débat face à Sarkozy (lui n'a fait que des constats pendant les débats, il ne m'a pas convaincue). J'observe depuis des mois et pour moi le ralliement immédiat de Valls à Hollande est un signe mauvais... Valls c'est le refus de la retraite à 60 ans, c'est la TVA sociale,... Un autre système est possible. Si c'est ça l'ambition de la gauche, on va à la perte du PS je pense. Bravo à Arnaud! sincèrement. C'est très bien pour la gauche.
Dans quelques années quand les plafonds de verre auront enfin sauté et qu'on trouvera quasiment autant de femmes que d'hommes aux postes à responsabilité dans les entreprises, les administrations et en politique, on n'aura même plus besoin de faire ce genre de remarque. Je pense que le prochain président qui foulera le sol creusois après NS sera Ségolène ROYAL, qui sait ce sera peut-être à Aubusson?
Michel, tu peux publier y compris dimanche car on peut encore faire campagne dimanche!!! Pour compléter le commentaire de F Tetevide, je dirai que le potentiel sympathie de Ségolène ROYAL concerne les classes populaires et les jeunes. Les questions qu'il convient de se poser pour ces primaires : quel meilleur candidat pour être au second tour (c'est à dire battre Marine Le Pen) et battre Sarkozy? pour moi, la réponse est sans nul doute Ségolène ROYAL. C'est la plus crédible et sincère sur les questions de Nation, sécurité, drapeau français, valeurs de la France,... Elle ne fait l'impasse sur aucun sujet. quel meilleur candidat pour incarner le programme du parti socialiste? là encore, quand on lit les 30 propositions du programme on retrouve des idées que Ségolène défend depuis longtemps avec conviction et acharnement (démocratie participative etc...) : 17 des 30 propositions sont des actions défendues par Mme Royal. quel meilleur candidat pour redonner sa noblesse à la fonction présidentielle tout en remettant les institutions à leur place et en refaisant briller la France dans le Monde? là encore, Ségolène ROYAL, avec le non cumul des mandats qu'elle s'applique depuis plusieurs années, son indépendance vis à vis de tout système ou lobby (ce qui n'est pas le cas de tous). Quant à la stature internationale, que ce soit en tant qu'ancienne candidate à la présidentielle ou présidente de l'Internationale socialiste, elle a sillonné le Monde et est appréciée et reconnue pour ses idées novatrices. Elle veut fonder les États-Unis d'Europe. Bon je crois, que vous savez pour qui je vote demain, maintenant après le 9 ou le 16 au soir, je ferai la campagne du/de la candidat(e) choisi(e), fière d'être socialiste car ces primaires auront été un très bon moment de démocratie!
c'est vrai qu'on a une impression étrange en lisant cet article de presse, comme si on mélangeait, inversait les causes et les conséquences... L'age plus élevé de la population créé focément des problèmes de santé plus prononcés... Dans certains cas l'offre de soins a suivi (infirmières) pas dans d'autres. Pour les plus jeunes, c'est sans doute l'absence de volontarisme à assurer une offre de soin accessible et équitable qui aggrave les problèmes. Comme pour d'autres services publics, ce devrait bien être à l'Etat d'intervenir pour que des professions certes libérales soient mieux représentées dans de tels territoires. professions libérales certes, mais le système fonctionne parce que la sécurité sociale permet aux patients d'accéder financièrement aux soins. A partir de là, la régulation doit être exigée. Je ne pense pas qu'on vive plus mal en Sud Creuse qu'ailleurs, au contraire même, on a juste le droit d'y trouver plus de services notamment de soins et ça c'est vrai dans de nombreux autres territoires français. Bon courage pour ce combat essentiel aux habitants comme au développement du territoire.
Jean-Marie Massias, s'il était élu, se retrouverait bien dans le groupe d'opposition du conseil général, donc le groupe de Jean Auclair, quand bien même M. Massias aurait donné des garanties à M Chervillat quant à son indépendance des partis... Faire un groupe seul, c'est un peu difficile...
Nicolas Sarkozy disait en 2007 que nous avions le choix entre le nucléaire et la bougie. Ce n'est pas vrai, ce fatalisme ou plutôt ce laisser-faire complice est aujourd'hui inacceptable. La Nature nous rappelle à l'ordre (juste!) de plus en plus souvent et violemment. Oui les femmes et hommes politiques doivent accompagner et accélérer la mutation écologique de l'économie, de l'industrie,... de la société. En soutenant le photovoltaïque, en intégrant le capital d'une entreprise de construction de voitures électriques,.... Ségolène Royal montre qu'il est possible de changer le logiciel, c'est d'ailleurs un devoir, une nécessité. Elle fait partie de ces politiques de progrès, de gauche, pour un progrès durable, c'est-à-dire respectueux des grands enjeux notamment environnementaux de notre temps. Viser dans un premier temps 50% de l'énergie issue du nucléiare est un premier objectif atteignable. il faut s'engager dans la voie de la décroissance nucléaire.... Oui au débat, à l'émergence de la vérité, non aux dogmes.
le risque zéro n'existe jamais et c'est bien ce qui pose problème avec le nucléaire!!!!
je sais Michel ce que tu fais et c'est très bien. Ce n'est pas un hasard d'ailleurs si tu as soutenu le pôle écologique du PS... Il y a de vrais écologistes au PS! ceux là mêmes qui ont compris les enjeux de notre temps et ont notamment fait le lien entre fracture écologique et fracture sociale. C'est la politique nationale qui me désole (coup d'arrêt sur le photovoltaique, construction d'une nouvelle usine nucléaire à Dieppe, etc...).
ce drame mondial (car le nuage ignore les frontières comme on le sait bien) rappelle que la France a une longueur de retard dans le domaine de l'énergie : il est plus que temps d'afficher l'objectif de sortie du nucléaire et d'arrêter de nous bassiner sur le thème "ce n'est pas possible". En diversifiant le bouquet énergétique porteur d'emplois et de recettes (solaire, éolien, photovoltaïque, géothermie), en réduisant les dépenses énergétiques (le classement énergétique des logements me parait un bon premier pas pour faire progresser les choses mais les objectifs manquent : les loyers devraient être indexés à la classe énergétique pour inciter les propriétaires à supprimer les passoires,....c'est souvent dans les logements locatifs que le chauffage est électrique). Les collectivités devraient montrer plus encore l'exemple (isolation, énergies non nucléaires....). c'est en conjugant tous ces efforts qu'on peut raisonnablement espérer ne pas renouveler les centrales qui arrivent à obsolescence et peu à peu reconvertir ce pan de notre économie. La France n'est pas à l'abri. Nous sommes entourés de centrales suffisamment proches pour nuire à notre santé et notre environnement le cas échéant. La radioactivité se moque des frontières administratives et vogue au gré du vent....
du bien-être? et même de la guérison voire de la survie.... On se rappelle que des patients ont renoncé aux soins en raison du caractère vraiment trop pénible, insupportable, inadapté des déplacements... c'est bien plus que du bien-être, c'est simplement une composante du service minimum qui est du au monde rural. Surtout que les acteurs de santé et politiques l'avaient montré dès le début, les conditions pour assurer la sécurité étaient à portée de main... Pendant 1 an, l'Etat français aura toléré que des gens n'accèdent pas à l'offre de soin qui leur était nécessaire, et pour ceux qui y sont arrivés, ils auront été affailis par les conditions de transport, la fatigue dans cette maladie pose vraiment problème... Tout cela est très choquant et ternit un peu la joie de la réouverture.
belle dissertation autour du chiffre 82. Je lis la propagande sarkozyste "la réforme des collectivités territoriales, une nouvelle impulsion pour les territoires" histoire de voir les arguments positifs qu'on peut trouver. ça manque un peu de détails sur les financements et compensations... et pendant que la politique sarkozyste s'enfonce un peu plus chaque jour dans l'inefficacité, l'injustice, que les socialistes tardent à se mettre en ordre de marche et à être audibles (de problèmes de gestion en remise en cause des primaires, DSK viendra viendra pas...), Marine se fait une place au soleil... C'est inquiétant tout ça et les gens ne se cachent pas de dire qu'ils vont voter Marine, elle est plus politiquement correct que son père... Mince j'avais vraiment pas pensé à elle comme première dame de France. Il faut que la France soit tombée bien bas... Vite l'unité et l'exemplarité au PS! à part ça bonne campagne Michel!, chaque canton gagné par la gauche est un petit caillou posé sur le chemin de la victoire senatoriale et présidentielle. Puisse le PS "centralisé" faire fructifier les victoires des territoires.
Toggle Commented Mar 6, 2011 on 82 at Blog de Michel Moine - Maire d'Aubusson
votre prestataire se fournit-il en panneaux creusois? Les régles des marchés ne permettent pas toujours de retenir des producteurs locaux, mais quand c'est possible, cela ajoute de la vertu au projet... Une pluie de rayons de soleil sur la Maison de l'Emploi, on va dire que c'est un joli baptème pour la renaissance d'une maison porteuse d'espoir pour la population aubussonnaise... Pour compléter ta chanson, je te propoe de la prose de Laurent Voulzy : "le soleil donne, le soleil donne la même couleur aux gens, la même couleur aux gens gentiment"... n'en déplaise à Marine qu'on espère bien ne pas voir au 2nd tour. Une femme présidente oui, celle-là non! Les brunes comptent pas pour des prunes!!!
que penser du soutien de l'UMP (pardon de la "droite rurale"!) au modem sur le canton de Guéret Sud Est à un candidat non officiellement déclaré? le modem accepte-t-il ce soutien? Pas de candidats UMP, un soutien au modem!, ça va vraiment mal à droite. A foce d'avoir cassé les services publics, abandonné les agriculteurs, etc... ils se retrouvent bien seuls... Pas sur qu'il suffise d'une nouvelle étiquette toute prpre "droite rurale" pour remettre du baume au coeur des agriculteurs au bord du suicide et plus généralement des ruraux au bord de la crise de nerfs... Trop de mépris, c'est insupportable. On va tous finir à l'hopital de Guéret, ça le sauvera peut-être!!! S'abstiendront-ils ou voteront-ils pour les candidats de progrès? France Bleu évoque même l'idée d'un soutien de l"UMP" à EE-Les Verts à Gentioux, pour avoir un conseiller général vivant et travaillant sur le canton... Drôle de conviction politique...
Félicitations et bonne campagne à Vivette. Cette règle de la parité et du rôle de remplaçante, a le mérite de permettre à des femmes de s'engager pour une collectivité qui reste très masculine... étonnament puisque l'une de ses compétences principales est le social, votre spécialité Vivette... et celle de nombreuses femmes. Je garde de mon côté un très bon souvenir de ma campagne aux côtés d'un candidat aux cantonales et je vous souhaite de profiter de cette expérience très enrichissante humainement, politiquement,etc...
De même qu'il n'est pas anti-socialiste d'être pour des primaires ouvertes à toute la gauche... Plutôt que chacun à gauche fasse ses petites primaires, il serait pertinent, ce n'est pas trop tard encore! de se rassembler pour faire des primaires de toute la gauche, du front de gauche aux verts... Quand on sait qu'en janvier 2012 Jospin était à 25% et Le Pen à 10% dans les sondages avec le résultat qu'on connait, ne devrait-on pas prendre nos responsabilités alors qu'aujourd'hui on nous donne Marine le Pen à 18% et le PS à 20%... Pour ceux qui veulent un candidat à tout prix au premier tour de la présidentielle avec les risques qu'on connait (2002), n'est-il pas utile de rappeler qu'une primaire de toute la gauche est aussi un baromètre pour se compter (à blanc, sans risque de faire passer la frontiste)!!! ça permet tout à fait de savoir combien pèse aujourd'hui EE-les verts, Front de Gauche et PS sur l'électorat se déclarant comme souhaitant la victoire de la gauche en 2012, suffisant pour négocier ensuite aux législatives, non?
C'est un peu le dilemme des mairies, à la fois représentantes de l'Etat (état civil, pouvoirs de police au sens large, cadastre,...) et collectivité territoriale librement administrée grâce au mandat démocratique conféré par les urnes... Ces petites guéguerres en apparence (parlera, parlera pas, viendra, viendra pas) ne sont pas si anodines dans un contexte où on asphyxie les collectivités territoriales, pas que les communes en ne les laissant maîtres de leur destinée que sur une portion congrue de leur budget et donc de leur réelle capacité de libre administration... Avec Sarkozy, les collectivités doivent devenir des services déconcentrés. Adieu la décentralisation! Adieu la prise en compte par les élus locaux des spécificités justement locales ! avec des décisions, des projets adaptés : plus de budget réellement librement décidé (à cause essentiellement des recettes revues à la baisse : DGE, DGF, TP,..), donc diminution drastique des marges de manœuvre locales… C’est particulièrement catastrophique dans un département (défavorisé) comme la Creuse qui a des handicaps structurels à compenser et pourtant un tel potentiel (notamment d’attractivité des populations)… Alors oui, élus, battez-vous avec les armes pacifiques qu’il vous reste… Est-ce que les traditions fussent-elles républicaines méritent d’être préservées à tout prix quand par ailleurs on vit dans un pays qui n’hésite plus à renier sa propre constitution, ses principes républicains (liberté, égalité, fraternité), un pays qui chasse les ROMS, qui dresse les français les uns contre les autres (« identité nationale »), qui verrouille les libertés publiques (presse,…), qui accroît les inégalités dans tous les domaines ? Quel exemple donné aux élus locaux dont l’un des rôles est de représenter l’Etat et donc ses principes, ses droits et ses devoirs localement ! Vraiment les élus locaux, de tout bord le plus souvent, sont les vrais garants aujourd’hui de ce qui faisait la grandeur de la France avant mai 2007. Les Préfets et Sous-Préfets ne peuvent bien sur pas le reconnaître… Je n‘aimerais pas être Préfet sous Sarkozy. Beaucoup doivent être mal à l’aise quand même (derrière les affichages et la communication millimétrée, voire préméditée), non ?