This is Nofre's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Nofre's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Nofre
Recent Activity
Je ne partage pas vraiment vos idées, enfin pas toutes, mais trouve qu'elles méritent considération. Suis grosso modo d'accord sur le diagnostic décivilisation/homo spontaneus ; trouve constructif de faire des propositions ; trouve l'idée d'un SNC/scoutisme massif/komsomol très intéressante. Mais les deux autres propositions que vous qualifiez d'"éducatives et préventives" me semblent surtout répressives et schématiques. Passons rapidement sur votre dernier point : des quotas de production et diffusion, oui, une censure non. Mais surtout l'enseignement : que le collège unique ait montré ses limites est certes patent (enfin, on pourrait dire "le collège unique tel qu'il a été mis en oeuvre", mais ne nous dispersons pas) mais attention, ne croyez pas que les classes de niveau, ou les établissements de niveau, n'existent pas (par le jeu des options comme le latin ou des classes à projet par exemple) certes pas avec la mis en évidence claire et forte que vous envisagez mais parfois de façon déjà perçue par les mômes. Or, qu'observe-t-on ? Que si cela permet certes aux meilleurs de travailler mieux (enfin, moins mal) quand cela existe, cela renforce chez les faibles le sentiment qu'ils sont les perdants du système : et donc les attitudes de dépit, puis de défi, puis de sabotage. A l'inverse j'ai observé dans d'excellentes classes de bons lycées que certains des gagnants du système -qui l'ont donc fréquenté plusieurs années- sont des mercenaires cyniques (ils travaillent de manière utilitariste, sont parfois hypocrites, prêts à tricher ou à jouer sur les mots, persuadés qu'ils ont vaincu le système). De plus, même sans le jeu des comportements (auto)destructeurs des mauvais élèves, dans votre système à cinq niveaux, le cinquième et dernier serait une trappe, car in concreto le nombre de places disponibles dans chaque transformerait le système en un marché aux élèves (impossible de passer du 5° au 4° si un autre passage ne se fait pas en sens inverse, pensez à l'attitude des profs et autres gestionnaires des classes). En fait, mon expérience me souffle que le problème ne gît pas tant au collège qu'à l'école primaire. En effet, la séparation de fait entre élèves corrects et coopérant au système, et élèves largués et saboteurs, est parfois déjà faite à l'entrée en 6°. La compétence en lecture et la capacité de concentration (qui vont ensemble) sont le discriminant majeur. Si l'on veut imaginer des dispositifs lourds, c'est à l'école primaire qu'il faut le faire. Pouvoir travailler en CP avec des groupes de 5 élèves qui n'acquièrent pas la lecture, faire peut-être un super RASED au lieu de supprimer le petit qui existait, voila qui changerait la vie du système scolaire et celle des élèves.
Nofre is now following TypePad France
Aug 2, 2010