This is gilda's Typepad Profile.
Join Typepad and start following gilda's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
gilda
Recent Activity
Je me réveille un peu moins propriétaire et j'aime ça (1) : je ne suis pas faite pour posséder des morceaux de planète, j'ai seulement besoin d'un camp de base pour stocker ce dont j'ai l'utilité - livres, photos, souvenirs,... Continue reading
Posted 3 days ago at Traces et trajets
Je m'activais à la librairie, ranger et faire le ménage de la veille afin de préparer celle du soir même avec Marc Voltenauer, dont je me réjouissais. La radio était sur FIP. Il fut soudain 11h51. Flash d'infos. Des choses... Continue reading
Posted Apr 6, 2018 at Traces et trajets
J'étais à l'un des concerts où ce fut filmé. Souvenirs et émotion. Continue reading
Posted Apr 6, 2018 at Traces et trajets
"Je n'écris pas depuis un certain nombre de jours, ça commence à courir, à porter sur les nerfs, ce manque." Je note en exergue cette phrase d'Anne Savelli dans son semainier #4. Elle synthétise si bien ce que je ressens... Continue reading
Posted Apr 3, 2018 at Traces et trajets
La vie n'ayant pas tout à fait été un long fleuve tranquille et m'ayant cet an dernier offert foule de temps rétroscpectifs, j'ai pris conscience de façon très aigüe qu'il y avait des souvenirs classés et d'autres encore vivants. Ou... Continue reading
Posted Apr 3, 2018 at Traces et trajets
C'est aussi l'effet que ça m'a fait. Et ça m'a fait un bien fou de relire certains de ses billets (pas autant que j'eusse aimé, je manquais de temps). J'espère que son blog restera ainsi lisible longtemps. Et tant pis pour les spams.
Merci les amis. C'est terrible comme quarante ans de vie citadine sans tant de vacances que ça m'ont rendue nulle en faune et flore. Du coup je pense au Cormoran Strike de Robert Galbraith / J K Rowling
Merci Marie. Oui, en procédant au tri et au déménagement de la maison familiale, avec les souvenirs qui revenaient (et la maison qui n'avait pas tellement changé), j'ai pris conscience de cela. Et puis aussi du fait qu'il y a vraiment eu un tournant d'époque à la fois d'un point de vue politique avec les conséquences (perceptible 10 ans après, je dirais) de la fin de l'étalon-or sous Nixon - le monde est peu à peu devenu un vaste terrain de jeu spéculatif et de la chute du mur qui entre autres conséquences aura laissé le capitalisme sans crainte ni contrepoids, et d'un point de vue quotidien avec l'arrivée des appareils électroniques grand public : l'ordinateur pour (presque) tous, les téléphones portables, la révolution que fut l'internet (en train de se faire brider avec la fin de sa neutralité). Du coup je me sens en vieillissant un devoir de tenter de témoigner, pendant que je le peux encore, des temps d'avant. Ils n'étaient pas forcément mieux, en tout cas pas à tout points de vue, vraiment pas, ils étaient différents. Je crois aussi qu'il faut tenter d'être vigilant-e-s à ne pas perdre une part de liberté acquise tout au long des années 70 et dont j'ai l'impression qu'elle se fait grignoter. Avec quelques réserves concernant certains excès, par exemple le fait que certains hommes mûrs ont considéré que la libération sexuelle devait consister avant tout à satisfaire leur attirante pour les jeunes filles. Pour peu ou très peu d'entre elles qui avaient également le très fort désir d'ainsi s'émanciper, combien n'ont été en fait que des victimes incapables de refuser ?