This is Vladimir's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Vladimir's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Vladimir
Recent Activity
De la petite ville de Perfugas, je vois des panneaux solaires sur les toits des maisons et je compte 120 éoliennes au loin sur les crêtes (il y a en déjà plus de 600 en Sardaigne). Majestueuses et fascinantes. Demain le 15 mai 2011, en Sardaigne se déroulera un referendum qui devra faire date. Referendum Nucleare Sardegna: Ecco perché è importante votare SI CONTRO IL NUCLEARE, facciamolo in massa (15 e 16 Maggio 2011). Avant Fukushima, des techno- nucléocrates Italiens avaient décidé d’implanter une centrale nucléaire sur l’Ile, cette ile dont le vent et le soleil sont si présents, et qui accueillera bientôt le gazoduc Afrique Europe. Demain ce sera un rejet massif des Sardes de cette technologie démoniaque. Demain sera le début de la prise de conscience, que cette technologie ne fera plus recette. Demain Silvio Berlusconi prendra acte de la volonté du peuple. L’opportunisme à l’Italienne. – Je vous ai compris - Demain Nicolas Sarkozy sera encore le dernier à avoir prêché avec autant de conviction pour l’Atome. Nicolas le super Atomic VIP, qui avait tenté de vendre des centrales nucléaires à la Libye et des pays ou le soleil est permanent. Demain les candidats à la présidentielle française se prononceront et feront l’histoire, dans un contexte ou l’atome fera progressivement ses lents ravages, car les contaminations radiotoxiques sont cumulatives et progressives. (PCM pathogène, cancérigène, mutagène) A l’heure qu’il est, les réacteurs de Fukushima sont en fusion croissante, le confinement est défaillant depuis plus de 2 mois, et la contamination de l’air de l’eau de la terre se poursuit inexorablement, mettant progressivement en péril l’humanité et tous les vivants. L’incertitude est totale quant aux des réactions explosives de 4 ordres différents mais tous probables. Le black out sur cette situation est juste une échappatoire provisoire, libérant le monde, la communauté mondiale » d’une intervention à haut risque au Japon. @ Céline Elias. Message d'une poussière à une autre poussière. Pourquoi trublion ? C’est juste une piste à suivre pour des décisions politiques en adéquation aux situations. Encore faut-il que la situation soit connue et que les journalistes arrêtent de se mentir à eux-mêmes. Ce qui me fait dire que les meilleurs primaires pour la droite, c’est de mettre en compétition les deux champions vraiment de droites qui ont des visions si communes sur les systèmes économico-politiques, si proches des USA, si loin de l’Europe et si éloignées de ce qui se joue réellement sur cette terre. Le premiers des deux qui deviendra subitement réaliste et se prononcera en premier avec beaucoup de convictions, gagnera 2012. Etait ceci que signifiait ce billet ? http://blogs.lexpress.fr/attali/2011/05/01/2012-comment-la-gauche-va-perdre/ Le Nicolas sur les traces du Sylvio opportuniste dès le 15 mai ? Du pro à l’anti ou vice versa. Vlad.
@ JOG exclusivement, ces info sont trop capitales pour la sérénité, il vaut mieux croire aux mensonges lénifiants pour dormir encore tranquillement. JOG merci d'y contribuer.NS vous nommera ministre de l'écologie en 2012 (?) , pour bons et loyaux services. http://fukushima.over-blog.fr/ext/http://www.dailymotion.com/video/xii9gb_m-ishikawa-tout-le-combustible-a-fondu_news L'histoire d' OBL nous rappelle que si un mensonge est entamé, il faut toujours aller au bout de cette même logique. Ceci est vrai entre individus comme au niveau de la société planétaire. Et le meilleur mensonge qui peut passer est encore de garder le silence. Sur quel sujet est-on particulièrement silencieux ? Nucléaire du Japon Ce sera la perte électoralle de l'actuel Président Français dans 12 mois. (Sauf retournement radical de veste ) Gambaro Domo aligato gosaï mas
@ Monsieur JOG le grand savant prétentieux qui croit tout connaître et qui ne sait rien. Qui n'a apparemment jamais vu concrètement les détails d'un réacteur. Questions : combien de vannes et de robinets par réacteur ? Et le corium, c'est quoi pour vous ? Car nous sommes pour l'instant dans cette configuration avec l'incertitude sur l'évolution du n° 3 au MOX par rapport aux autres. - ( voir Vassili Nesterenko :les devenirs des corii avec peu et beaucoup de plutonium, même après de nombreux mois) http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/Les-accidents-nucleaires/three-mile-island-1979/PublishingImages/irsn_three-mile-island_coupe-de-la-cuve.gif 20 cm ou 20 mm de diamètre ? (voir mes commentaires précédents) Ce JOG me fait penser à Bonnot de LCLCF. The guy which is kicking everybody. JOG, si vous avez travaillé un temps chez Novatome, ou Framatome ou chez les nombreux sous traitants j'admettrais vos opinions sur le nucléaire, mais les pros nucléaires de votre espèce sont généralement ceux qui n'y connaissent rien concrètement. Les pro-nucléaires sont des ignares, des incultes qui poussent aux crimes les décideurs politiques qui généralement sont rarement physiciens et encore moins techniciens. Après Tchernobyl, les programmes nucléaires Américains et Allemands se sont arrêtés. Il n'y a que dans les pays autoritaires que cela a repris, car les décideurs politiques été conseillés par des psychopathes, des 47XXYYY qui entraînent des joggeurs dans leurs démences. C’était il y a quarante ans, après eux le déluge. La plupart ne sont plus là, pour voir les conséquences de cette Alchimie démoniaque. Je suis en cours de négociation avec une entreprise concurrente en difficulté de Sendai, et si je vais sur place, j’insiste pour vous amenez avec, ainsi vous aurez un autre point de vue que votre AIEA. Juin 2011 JOG, cela vous sert à quoi de hurler avec les loups et avec Nicolas Sarkozy l’Atomic VIP alors que l’hémisphère Nord se charge progressivement de contaminants. D’ailleurs Nicolas Sarkozy risque de retourner sa veste à 3 mois des élections, prenant de cours tout ses adversaires. Sur A2 et TF1, il dise bien de lui qu’il était déjà à Fukushima ( ?) , subtile propagande. Encore une visite du Nicolas à Tchernobyl et une vision des ravages, et la transformation s’effectuera. Quel futur père imaginerait que sa femme accouchera de tels monstres. U238 + n -> Ne 239 -> Pu 239 gros alpha émetteur pour une éternité Après une transmutation neutronique, notre président passera de pro à anti ! Et fera la surprise d’une prolongation. Avec Lui, tout est possible. L’affaire Ben Laden le retour, pour faire de l’info et surtout ne plus parler de ce qui se passe vraiment. Dans un an, on nous servira l’actualité d’aujourd’hui.
Ce qui est regrettable, c'est le sarcophage de silence qui a été posé sur l'information à propos de Fukushima, et des suites à venir, car la situation n'est en rien réglée. Et vous pourrez constater avec moi que dès qu'une personnalité publique s'inquiète, s'émeut, émet des hypothèses, ou pose des questions qui dérangent, la même technique est employée. Je parle des questions d’Helen Caldicott, Dominique Leglu, Jacques Attali et bien d’autres Des posts surgissent un peu partout pour dénigrer ces personnes, semer le doute, les isoler dans leurs positions, attaquer en règle les gens qui prêtent l'oreille pour les dissuader. Ou plus subtilement des commentaires de gens qui prétendent comprendre mieux la situation, essayer de tourner en ridicule les propos d’autrui. Je parle de Claude Allègre, Nicolas Sarkozy et de JOG Où est la coalition mondiale pour essayer de limiter cette catastrophe ?
Réponse à JOG qui croit tout savoir mieux que tout le monde. Excusez- moi Anne mais il le faut, il est si jeune et si impétueux. Merci Avant 1997, près des gorges du Verdon le MOX se manipulait avec des pinces manuelles. Le volume de plutonium de Fukushima déjà dans l’atmosphère et celui qui risque de rejoindre le premier jet reste beaucoup plus important qu’à Tchernobyl : 4 réacteurs 4 piscines et au moins 1 réacteur au MOX. Helen Caldicott est une femme sensée, connue pour ses connaissances et ses compétences dans ce domaine. Il peut avoir un corium à 3600 °C et une enveloppe d’eau en circulation à 100°C, cela dépend que du débit. Enveloppe qui était remontée brutalement à 270°C le 14 avril 2011. Nous ne sommes pas encore à l’abri d’une ultime explosion, cela reste dans le domaine du probable. Non seulement il n’y a plus d’info, mais c’est le black-out sur cette affaire. Q: What are the news in the States concerning the plutonium and cesium clouds passing through America? Is there a black-out concerning nukes in USA? A: There was a small response from the federal government in March saying that the plumes were not harmful. But after that nothing and the major news services are officially mum. The news organizations are really just instruments of the government these days...no free press anymore. En France et aux USA, c’est science radio, et toutes les semaines on nous trouve une nouvelle distraction. Cette semaine, « ils » nous annoncent la mort du fantôme d’Oussama Bin Laden, encore combien de fois, va-t-il mourir ? Et c’est lui qui aurait exécuté, organisé ou commandité le 11 septembre ? Quel surhomme ? C’est pratique, les morts ne parlent pas ? Bon JOG tu cautionnes, pardon vous cautionnez ces politiques. Si je te tutoie c’est parce que tu es un gamin (plus jeune que moi), et je te permets de continuer à me vouvoyer par respect pour mon grand âge. Mais je suis comme les Ricains, je tutoie « you » tout le monde, mais je réserve « Thou » à d’Autres.
@ JOG qui écrit : « Je dis cela parce que les antinucléaires me gonflent, plus qu’ils ne le devraient ! » Moi, plus je fréquente le milieu du nucléaire et plus je suis un antinucléaire et mieux je comprends les antinucléaires. C’est après avoir manipulé du MOX à 2 cm de mes doigts dans une chaîne de production confinée que j’avais réalisé la puissance du plutonium, sur tous ces aspects. Si tu veux JOG, je te ferais un petit résumé très simple, tu deviendras très humble face à cette alchimie démoniaque. Il y a partout un facteur de plusieurs millions entre une combustion chimique et une combustion nucléaire, ceci à tous les niveaux. Concernant le Vésuve : Le 10 mai 2011 ± 2 jours aura lieu une série de tremblements de terre en Europe. Ce sont les spécialistes Italiens qui le précisent (prédisent). C’est la conjonction de l’apogée d’une marée terrestre et le prolongement des relâchements des tensions telluriques du Pacifique. Seule incertitude : l’apogée concave (10 mai 2011) ou convexe (24 mai 2011). Bien sûr, le Vésuve peut-être fortement concerné. Comme les Napolitains, j’habite à coté d’un volcan en sommeil et d’une vieille centrale nucléaire qui se situe dans une zone sismique. - La centrale n’a rien à faire dans ce lieu - Une minorité prendra cette alerte au sérieux. Hé JOG, il reste quelques heures pour croire ou non à ces informations et agir. Les Italiens sont des sages et n’ont pas rajouté du nucléaire sur leur sol si instable. Les anti-antinucléaires sont des abrutis qui ne veulent rien apprendre, rien comprendre, rien savoir, juste gaspiller pour leurs conforts maximum, bref, des inconscients insouciants. Dans quelques mois le réveil se fera lentement et progressivement puis de manière exponentielle. Sur ces paroles, je ferais mieux d'assister à des mariages princiers. J'ai tout raté.
Helen Caldicott talks About the Horror of Fukushima http://www.infowars.com/helen-caldicott-talks-about-the-horror-of-fukushima/ Et elle ne savait pas encore que sur le réacteur n°3, il y avait 94 tonnes de MOX (dont 6 à 7 % de plutonium soit 20 plus que dans un réacteur classique). Le femmes de l'hémisphère Sud osent parler. Nos championnes françaises, Nathalie BioX KM et Atomic Anne Lover sont devenues muettes comme des carpes. Carpe Diem. Les hommes sont lâches ou habitent déjà à Usuhaïa. Maintenant on comprend le silence de notre nomenklatura élitiste médiatique et atomique. "Dictature de l’insouciance" à consommer sans modération. (Continuez avec les clops, au moins à la fin, vous aurez des doutes ; Si vous l'auriez subit ou si vous auriez été responsable) Parlons de choses qui amusent la galerie ; Révolutions arabes, mariages princiers, cuisine interne, grossesse de la première dame. Voilà Chaque candidat à n'importe quelle élection et qui est un farouche partisan de l'électricité nucléaire est un idiot qui n'est pas au courant de la situation.
@ Charlotte Où avez-vous que Super Sarko s'était rendu à Fukushima ???. Il s’est rendu à Tokyo ( à 300 km du lieu), est resté quatre heures, a serré quelques mains, a rencontré les Français de Tokyo puis s’est barré, laissant derrière lui beaucoup de perplexités et la bioX NKM qui est revenue très silencieuse, même son blog semble être censuré. Error 404 Le pouvoir actuel fait tout pour que cet incident soit oublié. Il faut dire que la France est si impliquée dans cette technologie démoniaque, qu’elle ne sait comment agir, ni comment s’en sortir.. L’équipe gouvernante croit que 95 % des Français sont des abrutis qui goberont leurs salades et qu’il suffit de museler les 5 % de dissidents. Il suffit de lire le flagorneur de Claude Allègre, cet imb*cile a un égo proportionnel à sa masse au cube. A la tête de cette mascarade. : Sarkozy Angela Merkel a joué la transparence et se lance à fond dans le Projet DESERTEC et l’objectif est l’abandon définitif du nucléaire dans 20 ans au maximum au profit du solaire thermique (de Libye ?). La France pourrait pour une fois s’associer à un tel projet et faire enfin l’Europe. Le soutient de cette politique est massif, outre Rhin. La majorité savent qu’un microgramme de plutonium inhalé (un millionième de gramme) peut provoquer un cancer du poumon. En France, pas d’info. Normal, c’est AREVA qui a équipé le réacteur n°3 de 94 tonnes de MOX soit 5000 kg de plutonium (6%). Il ne faudrait donc pas une seconde explosion. C’était pour cela qu’il fallait une mobilisation mondiale dès les premiers jours. Au lieu de cela l’Occident détournait la conversation en allant guerroyer en Libye. L’histoire retiendra cette lâcheté de la part des dirigeants des pays concernés (toute l’hémisphère Nord) et de leurs administrés qui avaient préférer faire les autruches, qui acceptent les censures éhontés sur les cumuls de radioactivité, tout cela dans le seul espoir qu’aucune explosion à la base du corium ne projettent sensiblement plus de contaminants. Avec 3 réacteurs en fusion partielle et le numéro 3 au MOX qui est ouvert mais dont on ne sait rien, une nappe phréatique à 8 m, le risque de criticité des 5 tonnes de plutonium, probabilistes faîtes le calcul, et les candidats à une élection présidentielle agiraient plus comme Angela Meckel que comme Nicolas Sarkozy. A moins que : Le black out qui est infligé à la France est un coup de Poker astucieux. 1) Le miracle a lieu et les gens se rendrons compte de la radio toxicité de ce troisième et sévère accident qu’à partir de 2013, et là bingo Nicolas, tu as encore peut-être une petite chance en 2012. 2) Dans le cas d’une grosse éjection, là tous les candidats déménageront en Argentine, et là aussi Nicolas tu as des chances car toi la radio activité ne te toucheras pas, tu en as vu d'autres. En fait, c’est qu’il a raison ce Nicolas d’instaurer la « dictature de l’insouciance » comme il le fait. Anne, que se passe-t-il du coté de Washington, jouent-t-ils le même jeu ? Bien sûr qu’ils jouent le même jeu, c’est aussi ceci la démocratie, et est-ce vrai qu’aux USA, ils sont encore plus ignares et prêts à tout gober ? Qui plus est, ils n’ont pas connu Tchernobyl qui était plus loin et de loin pas aussi dangereux que ce qui se passe actuellement. Le nucléaire représente 2.5 % de consommation mondiale d’énergies. Les Usa c’est 4 % de la population mondiale qui consomment 25 % de l’énergie mondiale. 10 % de gaspillage de moins des Américain et la terre tourne sans nucléaire. Anne, je crois que vous avez laissé les lumières allumées dans les pièces d’à coté ! L’objectif Premier du nucléaire c’était la bombe. Le plutonium, ce matériaux à la fois si formidable et si ……… Le 16 juillet 1945,la première bombe atomique, Gadget, explose. La petite histoire dit que Kenneth Bainbridge, le responsable des essais, glissa à l'oreille de Robert Oppenheimer, qui avait déclaré I am become Death, the Destroyer of Worlds (« Maintenant, je suis la Mort, le Destructeur des Mondes ») après l'explosion : Now we are all sons-of-bitches (« À partir de maintenant, nous sommes tous des fils de putes » ……..et 66 ans après ?
Aujourd’hui 21 avril 2011 TEPCO commence enfin à admettre la gravité de la situation… Les dernières nouvelles du Japon sont mauvaises et convergent toutes vers une catastrophe environnementale qui va impacter non seulement le Japon et les pays limitrophes, mais aussi le monde. Il n’y a plus de confinements sur l’ensemble des réacteurs. 5 semaines de dispersion de contaminants radio toxiques. Il est constaté que la pollution environnementale par les contaminants radioactifs est en cours et globalement monte en charge, ceci vient d’obliger l’Union Européenne à revoir en catimini à la hausse, par la publication d’une Ordonnance d’urgence, les valeurs (normes) des irradiations admissibles notamment dans la nourriture, afin d’éviter une pénurie alimentaire. Deux ou trois choses vues d’Amérique, pourrait-elle nous informer des mesures prises et de l’information d’outre Atlantique. In situ, il ne fait plus aucun doute que le réacteur de l’unité 1 de Fukushima est entré en fusion, TEPCO, l’a admis officiellement hier, Il est logique de supposer que les autres sont peut être dans le même processus. TEPCO fait actuellement des recherches de traces de plutonium dans la mer au large du site. Ah bon, alors que depuis le 14 mars les particules ont déjà fait 2 fois le tour de la terre ! TEPCO a donné hier les chiffres des contaminants disséminés, les quantités sont phénoménales. Si phénoménales que les chiffres sont trop grand au dessus du trillion il ya quoi aux US. Hier, pour la première fois, le gouvernement Japonais a diffusé les chiffres des valeurs des radiations cumulées, et évidement, ils sont très mauvais, la situation ne pourra pas s’éterniser pour la population dans certaines zones très vastes. Cette propagande médiatique est tellement pathétique … pas plus tard qu’hier les médias Français et les dirigeants UMP Sarkozystes nous clamaient haut et fort que tout danger de fusion du cœur était écarté, que tout semblait se stabiliser, et là ce matin voilà qu’ils seront bien obligés d’admettre que TEPCO ne contrôle PLUS RIEN et que le pire du pire est encore certainement devant nous. Mais où est la coalition mondiale, pour le confinement des réacteurs fuyards et la vitrification des corii ? Mais rassurez-vous, nous ne dépasserons pas le niveau 7 (car c’est le maximum, qu’il soit 2 X, 10X , X100 ou X1000 supérieur à Tchernobyl, cela restera 7, point barre). Et les Pro nucléaires (de plus en plus minoritaires, mais toujours à des postes décisionnaires) qui combattent l’anti –nucléaires (de plus en plus nombreux) comme si Fukushima n’avait jamais eu lieu. La République des Imbéciles comme disait un conseiller des Présidents Français. « Branle bas le combat » était un texte limpide, si limpide que des élus scientistes bornés ne le comprennent toujours pas, ne veulent pas comprendre. i.e : YHL de Fussunhaïm. Et continuent à prôner les avantages du nucléaire. Pas une fermeture, afin de ne pas faire jurisprudence, tel est leur mot d’ordre. Dormez tranquillement, les Autorités vous protègent. Pas de nouvelles = bonnes nouvelles. Il espère quoi le Nicolas ? Un miracle ?
@ Anne, J'ai un commentaire qui a du s’égarer récemment sur votre blog. Il s’est peut-être simplement perdu. (Je peux vous le renvoyer) C'était ma vision des USA, suite à un voyage d'affaires en février 2011. Peut-être qu'une phrase ou deux ont pues atteindre la sensibilité du modérateur (trice). Je vous propose de couper ces petits paragraphes de trop, merci de votre compréhension. C’était aussi une réponse à des lecteurs (trices) de ce blog à propos des USA. Voilà.
@ JOG N’étant pas un télévisionphile et vivant loin des cultures urbaines mondaines, je ne connaissais pas Bigard avant l’Internet et avant 2001. Puis un mois de septembre, j’ai découvert un humoriste qui ose vraiment. Et aujourd’hui même, je découvre sur ce blog qu’il a des prisonniers liés aux événements qui ont ouvert ce siècle. Ben zut alors, j’y comprend plus rien. Et pendant ce temps la terre est assise sur des volcans atomiques et on discute de procédures et de droit d’ingérence et autres banalités. 5 voire 15 tonnes de bore sont nettement insuffisantes, il faut poursuivre. Vaux mieux tenter tout ce qui est possible, que de regretter de n’avoir rien fait. Car en calcul de probabilité, les calculs sont vite faits, c’est juste les paramètres d’entrées qui semblent encore un peu flous. Les 3 questions qui résument la situation La catastrophe avait-elle été anticipée ? Non. « C’est un scénario complètement inédit », . La situation de Fukushima n’a jamais été modélisée. C’est la première fois que plusieurs réacteurs sont touchés en même temps et qu’il y a une fusion partielle du réacteur avec une explosion d’hydrogène qui dégrade l’enceinte de confinement. C’est aussi la première fois que les circuits de refroidissement sont hors service aussi longtemps. Les autorités japonaises avaient d’ailleurs écarté cette possibilité dans les années 1980 : elles n’ont envisagé qu’une panne de quelques heures. Tout ceci témoigne d’un échec dans la conception de la centrale. La situation peut-elle encore s’aggraver ? Les avis divergent. Il y a beaucoup d’incertitude sur l’état réel des réacteurs On ne peut pas écarter un scénario d’aggravation, car on est quasiment sûrs qu’il y a une fusion partielle du cœur des réacteurs 1, 2 et 3. » Les ouvriers n’arrivant pas à injecter suffisamment d’eau, le combustible en surchauffe fond. De nouveaux dégagements d’hydrogène pourraient provoquer à nouveau des explosions. Difficile d’évaluer la situation, .Un expert américain affirme que 70 % du réacteur 1 est fondu… Les autorités japonaises parlent de 3 %. En réalité, personne n’en sait rien. Quel serait le scénario du pire ? Le scénario du pire, c’est n’importe quel événement qui conduirait à une dispersion de la radioactivité : incendie, explosion, nouvelle secousse. L’hypothèse la plus dramatique serait la fusion complète du cœur du réacteur. Un magma de combustible et de métal fondu, le corium, transpercerait la cuve avant d’attaquer les 8 mètres de béton situés sous l’enceinte de confinement et de se répandre dans le sol. Si cette lave radioactive se mélangeait avec de l’eau, cela provoquerait une explosion de vapeur extrêmement violente. Le contact avec le béton pourrait aussi entraîner une explosion d’hydrogène. Dans les deux cas, des éléments radioactifs seraient massivement rejetés dans l’atmosphère, à une très grande distance. « On sait que les enceintes des réacteurs 2 et 3 ne sont plus étanches en raison des indications de pression. Mais les Japonais ne sont pas certains qu’il y ait une fuite du corium , On ne peut pas écarter totalement ce scénario, mais ce n’est pas le plus probable aujourd’hui Conclusion. L’accident majeur survenu dans la centrale nucléaire de Fukushima n’a pas été anticipé, aucun modèle n’existe. Mais les experts pensent, pour l’instant, que le pire peut encore être évité. Mais pour ceci il faut une mobilisation importante et beaucoup d’imaginations. Alors JOG prépare ta pelle et ton seau, j’amènerai mes billes de bore.
@ JOG, Non, non, JOG la pelle et le seau, c’est pour les gamins de la maternelle. Moi je viendrai avec mes billes, des billes de toutes sortes (Bore, Tungstène, Cadmium, Plomb) que je placerai dans le cœur en fusion, c’est tout, afin d’engager un refroidissement du corium et un ralentissement de la réaction, une vitrification du corium en quelque sorte. Tu peux toujours envoyer une armée de GI là bas, ils serviront c’est sûr, mais pour ce genre de machine, ils ne sont pas préparés à l’intervention technologique. Toutes les semaines, je suis amené à participer à la résolution d’un problème technique industriel, et ceci sur les 3 continents, cela donne de l’expérience variée. Un peu d’expérience, une connaissance technologique pluridisciplinaire et beaucoup d’imagination sont parfois utiles dans ce genre de situations. Même si cela ne marche pas toujours, l’essentiel est d’essayer. Mais je travaillerais aussi avec quelques Russes expérimentés pour valider chaque étape avant actions, et quelques Allemands pour leurs machines spéciales. Maintenant si tu as une autre idée, je suis toujours à l’écoute. Aujourd’hui il y a deux croyances sur ce sujet : 98 % des gens croient que le corium va se stabiliser par l’effet du Saint Esprit et ils prient silencieusement. C’est bien comme ceci, et c’est peut-être possible. Et 2 % croient que ce qui n’a pas été fait dans les 30 premières heures à Fukushima donnera un résultat beaucoup plus désastreux qu’à Tchernobyl où la réactivité fut rapide, massive et efficace. La rencontre possible du corium et de la nappe. JOG, ce n’est pas le moment de placer l’orgueil occidental plus haut qu’il se mérite. Je souhaite à mes enfants et futurs petits enfants une vie décente, pas une vie madmaxienne et madmoxienne réunies. Moi, je n’aurais déjà plus dû être là, j’ai juste eu de la chance dans ma vie, donc je n’ai rien à perdre même pas à Fukushima. J’y survivrai même. Autre chose, un peu d’humilité JOG, tu me fais penser à Laurent Baffi qui se moque si aisément QUE des autres, jamais de lui-même. J’apprécie Coluche et Bigard, car ils se moquaient AUSSI d’eux-mêmes, surtout d’eux-mêmes. Maintenant JOG, si tu sens que tu as un savoir-faire ou une action à accomplir là bas, nous ferons le voyage ensemble, les voyages allers sont quasiment gratuits, c’est les retours qui coûtent très chers. Et nous n’aurons peut-être même pas besoin de ce retour. La situation actuelle "Ça fait flipper! selon notre Anne à nous" est suffisamment grave, pour essayer de tenter ce qu’il faut. Et d’éviter l’humour cynique qui n’apporte rien dans le contexte d’aujourd’hui. Voilà.
Anne, bonjour, Vous êtes à une place stratégique à Washington DC La situation au Japon peut devenir catastrophique, et celle du monde tout entier. Mais tout est encore possible. Une saine émulation entre les nations nucléarisées serait pour une fois indispensable. NATO, IMF, UN Doivent enclencher la résolution 1974. « L’accident nucléaire au Japon pouvant avoir des conséquences mondiales à court terme, doit être évité par tous les moyens. Les armées du monde et les industriels ayant une compétence nucléaire doivent intervenir, sans délai. Et surtout demander aux Russes de participer activement, ils ont une expérience concrète de ce type de catastrophe. Les matières premières bore, plomb, cadmium, graphite, béton chargé de ces matériaux Les outils : pompes, lances, lasers de puissance, bandes transporteuses, azote liquide Les accessoires, combinaisons, masques filtres, instruments de mesure, boucliers anti-Gamma. Tous les industriels doivent être mis à contribution sans délai et sans négociation. Doivent parvenir massivement et rapidement (par air) La logistique, Hélicoptères, grues pelleteuses, bulldozers camions doivent affluer. Suspendre toutes autres actions qui mobilisent des énergies autres que la vitrification de ces 4 réacteurs. » C’est à ce prix que l’indicible pourra ENCORE être évité. Entre les coriums et la nappe d’eau, il n’y a que 15 m de distance. Il faut agir maintenant, demain ce sera simplement trop tard. Anne, réveillez ceux qui ont encore du mal à comprendre l'enjeu de cette catastrophe à venir. C'est bien la lenteur de la compréhension qui peut être fatal. Une autre manière de dire les cause que : http://blogs.lexpress.fr/attali/2011/03/27/branle-bas-de-combat/ Pour résumé : La rencontre du corium avec une nappe d'eau que Tchernobyl avait réussi à éviter. Voilà
@ Mélanie : Merci pour le lien @ Françoise : Je vous prie de m'excuser pour cet oubli. @ Anne, j'avais peur que ce sujet passe à la trappe, et je suis heureux que la communauté internationale participe enfin et activement à ce problème. Le constat cependant est qu'il y a eu un flottement trop long et que des gens comme Jacques Attali sont trop peu nombreux. J'admire le comportement de Nathalie Kosciusko Morizet et d'Anne Lauvergeon qui sont des éclaireurs, responsables et courageuses. Je suis prêt à amener ma contribution et partir sur place, car la situation est trop incertaine et toutes tentatives de solutionner ce problème seront donc bonne à essayer. Il faudra un maximum de compétences et d’imaginations, car il y a beaucoup d’inconnues (ou des choses connues pas encore observées concrètement).
Ce qui est bien sur ce blog c’est que l’on badine sur des histoires de guerre coloniales ou de futures élections. Depuis quelques jours, il se produit un événement inédit qui ne semble pas affecter les personnes qu’il faut, des présidents et les dirigeants du monde. A part Mélanie qui a fait un renvoie sur Slate, j’ai l’impression que la perception de l’urgence planétaire n’est pas comprise dans ce cas précis. La situation atomique au Japon est beaucoup plus grave que ce que les média annoncent. Après Tchernobyl, nous nous sommes habitués que cela n’était finalement pas aussi grave que ça, et qu’après la crainte d’une apocalypse mondiale, la sérénité est vite revenue. C’est sans oublier la réponse et l’action Russe à cette situation d’urgence, en 1986. Dans le cas précis du Japon, la surchauffe des réacteurs a entrainé la fusion des cœurs. Ceci est un début d’une histoire, qui aura des conséquences très graves sur l’humanité entière. C’était bien une coalition mondiale qui aurait du mettre le paquet dès les première heures de l’annonce. Mais on a préféré s’occuper des affaires de l’Afrique, plutôt que de porter massivement secours au Japon. Lorsque Jacques Attali écrit : « L’heure est très grave. Un scenario mettant en cause l’intégrité à moyen terme de l’humanité ne peut plus être exclu. » C’est qu’il fait parti d’un des rares hommes politiques qui comprend le sujet du nucléaire : Il faut savoir que pour Tchernobyl « seulement » 1.5 % du combustible a été rejeté dans l’atmosphère. Et il y avait infiniment moins de plutonium qu’à Fukushima. Tchernobyl aurait pu rejeter la totalité de son combustible, sans les promptes réactions des autorités Russes et les sacrifices des vies de milliers d’anonymes. C’est bien la non-réactivité de la communauté internationale qui peut amener ce désastre mondial à un aboutissement dépassant tout entendement , que seuls les spécialistes du nucléaire imaginent, et qui n’osent même plus évoquer . Je cite toujours Jacques Attali :« Il est ahurissant que la « communauté internationale », désormais, (et c’est heureux), si prompte à réagir, à s’indigner à la moindre violation des droits de l’homme, reste, dans ce cas, totalement impavide : On demande poliment aux responsables Japonais ce qu’ils font ; on n’insiste pas lorsqu’ils refusent notre aide ; on évacue, ce qui est sage, lorsqu’ils le souhaitent, nos propres ressortissants ; on fait des communiqués plus ou moins lénifiants. Pour ne pas paniquer les populations. Pour essayer de sauver l’industrie nucléaire. Pour dormir encore quelques jours tranquilles. » JA Combien de jours encore ? « Sans attendre les conclusions de ces spécialistes, il faut aussi d’ores et déjà envoyer sur place, par avion, tous les hélicoptères, lances à incendie, robots, bétonneuses, qu’on pourra trouver pour organiser un confinement efficace de ces réacteurs et mettre fin à ce désastre. Il n’est plus temps de s’interroger sur le droit ou le devoir d ingérence. Mais d’agir. » Si le miracle opère, et que la situation se stabilise, nous (vous) apprendrons un jour l’ampleur du pire des scénarii ! La contamination radiotoxique massive est pire qu’une guerre atomique, c’est cela qui est difficile d’admettre. Psychologiquement, il y a un déni de vouloir admettre l’accident nucléaire, qui comme les tremblements de terre, peut exister à un niveau 9. (Même si les normes ont fixé le niveau 7 comme maximum, et que ces niveaux sont logarithmiques). Ce déni se traduit par l’inaction suicidaire de tous.
Ce qui est bien sur ce blog c’est que l’on badine sur des histoires de guerre coloniales ou de futures élections. Depuis quelques jours, il se produit un événement inédit qui ne semble pas affecter les personnes qu’il faut, des présidents et les dirigeants du monde. A part Mélanie qui a fait un renvoie sur Slate, j’ai l’impression que la perception de l’urgence planétaire n’est pas comprise dans ce cas précis. La situation atomique au Japon est beaucoup plus grave que ce que les média annoncent. Après Tchernobyl, nous nous sommes habitués que cela n’était finalement pas aussi grave que ça, et qu’après la crainte d’une apocalypse mondiale, la sérénité est vite revenue. C’est sans oublier la réponse et l’action Russe à cette situation d’urgence, en 1986. Dans le cas précis du Japon, la surchauffe des réacteurs a entrainé la fusion des cœurs. Ceci est un début d’une histoire, qui aura des conséquences très graves sur l’humanité entière. C’était bien une coalition mondiale qui aurait du mettre le paquet dès les première heures de l’annonce. Mais on a préféré s’occuper des affaires de l’Afrique, plutôt que de porter massivement secours au Japon. Lorsque Jacques Attali écrit : « L’heure est très grave. Un scenario mettant en cause l’intégrité à moyen terme de l’humanité ne peut plus être exclu. » C’est qu’il fait parti d’un des rares hommes politiques qui comprend le sujet du nucléaire : Il faut savoir que pour Tchernobyl « seulement » 1.5 % du combustible a été rejeté dans l’atmosphère. Et il y avait infiniment moins de plutonium qu’à Fukushima. Tchernobyl aurait pu rejeter la totalité de son combustible, sans les promptes réactions des autorités Russes et les sacrifices des vies de milliers d’anonymes. C’est bien la non-réactivité de la communauté internationale qui peut amener ce désastre mondial à un aboutissement dépassant tout entendement , que seuls les spécialistes du nucléaire imaginent, et qui n’osent même plus évoquer . « Il est ahurissant que la « communauté internationale », désormais, (et c’est heureux), si prompte à réagir, à s’indigner à la moindre violation des droits de l’homme, reste, dans ce cas, totalement impavide : On demande poliment aux responsables Japonais ce qu’ils font ; on n’insiste pas lorsqu’ils refusent notre aide ; on évacue, ce qui est sage, lorsqu’ils le souhaitent, nos propres ressortissants ; on fait des communiqués plus ou moins lénifiants. Pour ne pas paniquer les populations. Pour essayer de sauver l’industrie nucléaire. Pour dormir encore quelques jours tranquilles. » JA Combien de jours encore ? « Sans attendre les conclusions de ces spécialistes, il faut aussi d’ores et déjà envoyer sur place, par avion, tous les hélicoptères, lances à incendie, robots, bétonneuses, qu’on pourra trouver pour organiser un confinement efficace de ces réacteurs et mettre fin à ce désastre. Il n’est plus temps de s’interroger sur le droit ou le devoir d ingérence. Mais d’agir. » Si le miracle opère, et que la situation se stabilise, nous (vous) apprendrons un jour l’ampleur du pire des scénarii ! La contamination radiotoxique massive est pire qu’une guerre atomique, c’est cela qui est difficile d’admettre. Psychologiquement, il y a un déni de vouloir admettre l’accident nucléaire, qui comme les tremblements de terre, peut exister à un niveau 9. (Même si les normes ont fixé le niveau 7 comme maximum, et que ces niveaux sont logarithmiques). Ce déni se traduit par l’inaction suicidaire de tous.
Je pense que la situation est suffisamment explicite au Japon, pour concentrer toutes les ressources en avions bateaux QUE vers le Japon, et d'oublier dans l'immédiat la Libye. http://blogs.lexpress.fr/attali/2011/03/27/branle-bas-de-combat/ La planète se détruit, ce n'est pas la peine d'en rajouter avec des guerres dont les motivations sont discutables. Cela fait plus de quinze jours que les scénarii estimés et prédits s’enclenchent. Il est peut-être même trop tard, alors que les actions de coalition internationale auraient du être enclenchées dès le début. Et M.Sarkozy peut dire à M.Kadhafi : "Désolé, je ne peux plus de m'occuper de ton cas, car il y a la planète à sauver, à plus tard si ce sera encore possible d'ici là ". Dans ce monde il y a trop de décideurs mondiaux qui ont du mal à comprendre les situations. Une poussière de 0.00025 cm de Plutonium provoque un cancer pulmonaire. Combien de trilliards seront bientôt dans l’atmosphère ? C’est un problème mondial GRAVE !
@Gwen 78 et @ Sœur Anne, Lorsque j’avais écrit « Sœur Anne » et aux vus des situations et des événements mondiaux, je pensais à Sœur Anne (Seurhâne) et sa phrase de circonstance mais inversée : « Je ne vois que le soleil qui rougeoie et le ciel qui bleuoie ». Et le réacteur n°3 au MOX qui fumoie ? C’est plutôt surprenant à quelques jours d’une plausible vitrification mondiale de détourner l’attention et de vouloir transformer un pays riche en pétrole en deux, soit en une nouvelle partition qui arrangerait bien du monde. Mais la vitrification comme disait Arff est mal évaluée (occurrence, délai, amplitude), si mal évaluée que les spécialistes dans ce domaine sont entrain de fondre dans un mutisme inquiétant. Il vaut mieux ne rien comprendre ! Comment dans une fusion du cœur, il n’y aura pas de regroupement de type familial. Si le plutonium très dense en fusion se décante, se regroupe-t-il ? 5 T ? Tictactictactic….. Cette attente est insupportable. Merci les apprentis sorciers tricolores et surtout les Aréviste Français, les Américains avaient jugé le MOX trop dangereux. C’est un pont aérien vers le Japon pour congeler en profondeur les réacteurs par tous les moyens; azote liquide + poudre de graphite+ bore, détente gazeuse de l’air comprimé à 450 bar en bout des lances à eau etc... Mais non, on préfère faire les zouaves en Méditerranée, c’est insensé. La gestion des priorités, cela existe. Liz, tu as raison de partir maintenant, car « ils » l’ont peut-être fait, surtout ils n'ont pas fait assez pour l'endiguer.
Anne, Merci de répondre à mes remarques. J’ai trainé dans beaucoup de pays pétroliers sur 3 continents. Le pétrole est la source de toutes les convoitises et des conflits armés et sanglants. Ne remontons pas l’histoire de nos parents, mais observons juste la notre. (après 45) Enugu, Onitsha, Warri que signifient ces noms dans nos mémoires contemporaines ? Plus rien. Arrivé au Biafra, j’étais surpris de la robustesse et le dynamisme des Ibos. Quelques années auparavant pourtant on imaginait des enfants squelettiques suite à une famine due à une sécheresse. Le Biafra, c’était la guerre. Ce fût une tentative de sécession après la découverte de pétrole appuyée par la France et l’Angleterre. L’URSS et les USA sont rentrés dans le jeu, les anciennes puissances coloniales se sont vite retirées et le Biafra fut défait et affamé. Bilan : 2 millions de morts pour tentatives de non-partage du pétrole avec les voisins : Yoroubas et Hausas. Plus tard j’ai travaillé avec la Libye et en Arabie Saoudite. (Avec un épilogue épique, brutal et discriminatoire, à cause de mon patronyme) La dictature Saoudienne est juste mieux organisée mais surtout plus efficace. Mais comme il n’y a ni journaliste, ni touriste, ni visiteurs, ni observateurs autorisés, l’Arabie passe, au niveau des média, comme un « bon Royaume ». Tous les travailleurs immigrés qui ont travaillé dans les deux pays disent du mal de … ... L’Arabie. Mais en Arabie, les relations commerciales et diplomatiques sont aussi mieux comprises (une relation entre fournisseur/client et client/fournisseur équilibrée) 2010 : découverte de nouveaux grands gisements de pétrole en Libye. Egypte : numéro 1 mondial en déficit public (sup. à 200 % du PIB), 83 d’habitant s dont une majorité de pauvres. L’ Egypte pauvre et peuplée, entourée de 2 pays nantis riches et peu peuplés. (Comme la Tunisie) D’où : Avertissement au nanti de droite : « regarde ce qui arrive au nanti de « gauche » ! Conclusion : Pétrole = convoitises = conflits = armement à 1000 $ du kilo (à utiliser avant les dates de péremptions qui sont de 20 ans, car vieillissement des polymères = perte d’étanchéité). L’Egypte peut-elle remboursée sa dette ? : Oui, en augmentant son PIB, pétrole qui se trouve à l’ouest, bien à l’ouest. L’Egypte, une oasis de pauvreté entre 2 oasis de pétrole à 100$ le baril ! D’autre part, il n’y a pas d’ingérences pour les dictatures pauvres, car il n’y a pas de budget et pas de payeurs. Tous les jours les humains brûlent 90 000 000 barils de pétrole. Le DMC (Direct Manufacturing Cost) d’un baril est parfois inférieur à 1$ (exploitation terrestre) Donc tous les jours, ce sont 9 000 000 000 $ de Gross margin qui sont à partager surtout à ceux qui savent tirer la couverture à eux-mêmes. Il n’y a pas plus d’empathie pour le peuple Libyens que pour tous les autres. Je reviens d’une tournée commerciales aux USA, et je trouve les Américains de plus en plus individualistes, juste encore affectés par les foreclosures (hier leurs voisins, demain eux-mêmes, peut-être). La remarque cynique mais pas rare : Une guerre en Europe relancerait notre économie ? Mais oui, que faire des industries d’armements autrement, s’il n’y a pas de conflits ? C’était bien déjà la causus belli en 1914. Aujourd'hui, cette guerre est un luxe indécent, une tentative de remake des deux dernières ? La catastrophe Japonaise (survenue et à venir) devrait mobiliser toutes les forces mondiales pour essayer d’enrayer les scénarii apocalyptiques encore possibles. Fusion du plutonium décanté. Les 3 pays fortement endettés et grands producteurs d’armes chercheront à poursuivre cette guerre en Libye quelque temps, le temps de comprendre qu’ils seront plus qu’isolés et que les factures des missiles seront que pour eux-mêmes et leurs contribuables. Fin d’une coalition et fin d’ingérences pour causes humanitaires. Si vous savez lire entre les lignes du sage de l’Express, vous pouvez imaginer ce scénario.
Anne, Je préfère cet article. Se lancer dans une guerre ne doit pas se faire au hasard, ni par la seule volonté d'un Président aussi blessé fût-il dans son amour-propre, et si on y réfléchit à deux fois il n’y a aucune raison, juste des rumeurs perfides et peut-être même calomnieuse. L'acte de guerre est une décision extrêmement grave et ne peut pas être pris sous le coup d'une émotion. En tant qu’ancien mercenaire, j'ai eu l'occasion d'observer et vivre les fronts ainsi que d'abattre des avions de chasse. Puis j'ai repris une vie normale, j'ai eu de nombreux enfants et j'ai lu et réfléchi. Je cite une phrase d'Otto Von Bismarck : « Celui qui a plongé son regard dans l'œil vitreux d'un soldat mourant sur un champ de bataille réfléchira à deux fois avant d'entreprendre une guerre. » Anne, sœur Anne, allez ne serait-ce qu’une seule fois, dans une ONG sur un front de guerre et je suis convaincu que votre vision du monde prendra une autre tournure. Les missiles et les bombes tuent, mutilent, déchirent, brûlent et même les mercenaires arrivent à maudire les vieux planqués des Etats- majors qui envoient la jeunesse de leurs nations sur les champs d’horreurs plus que d’honneurs.
Madame Sinclair, Jacques Attali semble être le seul être encore censé dans cette affaire. http://blogs.lexpress.fr/attali/ Pour avoir connu et vécu la guerre de près, je ne comprend pas comment on peut (vous pouvez) encourager ces pillonages, désolé mais la guerre c'est de la violence, du sang et des larmes. Votre silence à mon commentaire sera une réponse parmi d'autres.
La fin du droit du port d'armes EST la solution. Depuis le temps que cela est ardemment souhaité par la grande majorité des gens. Anne, il faut que vous fassiez du lobbying, vous êtes basée là où il faut. Vlad.
Vladimir is now following TypePad France
Jan 24, 2010