This is Louis Nauges's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Louis Nauges's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Louis Nauges
Europe
https://www.dhasel.com/
Interests: Cloud Computing, SaaS, Revolution Industrielle Informatique, Moderniser son SI
Recent Activity
@ David Pendant le "Single Day" 2017, les chinois ont acheté 25 B$ de marchandises, et 90 % des achats ont été réalisé depuis un mobile... tactile ! En 2017, Il se vend 6 fois plus d'objets tactiles que "Clavier -souris" ! En 2017, le tactile à définitivement gagné la bataille face au Clavier - Souris, ce qui ne veut pas dire que ce dernier n'a pas encore une place. Je réponds à votre commentaire en écrivant sur un clavier. En 2027, la voix aura gagné la bataille face au tactile, c'est un mouvement majeur, irréversible. Je répondrai à des commentaires vocalement, et ils seront transmis en voix ou en texte, automatiquement, selon les contextes.
1 reply
@ Arnaud Merci pour ces remarques sympathiques et votre point de vue sur la dimension recherche, que je n'avais pas évoquée. Je pense que le petit terminal voix dont vous parlez sera en priorité utilisé, non pas dans les bureaux, mais sur le terrain, dans les usines, dans les camions... Cette recherche se fera sur le Web, mais plus souvent, à mon avis, par "VoiceBots", pour rechercher des données opérationnelles dans le SI des entreprises. C'est là que l'on pourra trouver, à court terme, des usages à forte valeur ajoutée. Quels sites suivre ? Je pense en priorité à ceux des acteurs GAFAM et BATX, les acteurs dominants dans ce domaine des interfaces voix.
1 reply
Image
Je pensais faire de ce billet le cinquième et dernier de la série sur les technologies qui vont dominer la période 2017 - 2027. Première partie : technologies clefs 2007 - 2017. Deuxième partie : microprocesseurs spécialisés. Troisième partie :... Continue reading
Posted 4 days ago at Louis Naugès
@Nicolas Merci pour cet exposé de votre problème. Il est bien sur impossible avec précision à toutes ces questions. Je suis par contre persuadé que vous pouvez trouver d'excellentes solutions SaaS qui répondent bien à vos attentes. Les faire interopérer ne pose plus de problèmes majeurs, si vous établissez dès le départ une architecture claire, avec un outil d'agrégation qui permet les échanges par XML, API ou connecteurs. Il faut simplement éviter de construire une base de données unique pour tous les types de données différents. En construisant quelques référentiels dédiés simples, les risques sont très réduits et il est raisonnablement facile de maintenir chaque référentiel. Bon courage,
1 reply
# David Il ne s'agit pas de faire une comparaison, mais de montrer les avantages potentiels d'une famille d'outils d'accès qui existe depuis 2011, dont j'ai souvent parlé dans mon blog et qui a, depuis peu, vu son intérêt augmenter par l'ajout des nouvelles fonctionnalités que je présente. Cela ne signifie pas que les tablettes, les PC Windows, les Macintosh ou les smartphones iOS et Android n'ont plus leur place dans un SI moderne ; je continue, plus que jamais, à pousser la variété des solutions dans tous les domaines du SI. Le commentaire de Patrick ; c'est la personne qui connait le mieux le monde des Chromebooks en France et j'en parle souvent avec lui.
1 reply
@David Publicité, pour qui ? Google, les fabricants de Chromebook, AWS ? Par contre, oui, je fais la promotion d'un concept important, une solution d'objets d'accès à forte valeur potentielle pour des milliers d'entreprises. Les Chromebooks sont déjà utilisés avec succès dans beaucoup d'entreprises innovantes, et j'espère qu'ils seront bientôt le PC portable choisi en priorité par la majorité des organisations. Une bonne nouvelle de plus : pour les nostalgiques de Microsoft Office, et il en reste beaucoup, on peut utiliser Office sur Chromebook depuis Google Play !
1 reply
@Kedem CloudWatt n'existe plus comme société indépendante ; la marque a été reprise par l'un de ses actionnaires, Orange, mais il n'en reste rien d'autre.
1 reply
@ François Beyond Trust est un modèle, une démarche proposée par Google et mise en œuvre en interne. Pour les entreprises qui sont à 100 % sur la plateforme GCP, elle est disponible sous le nom de IAP : Identity Aware Proxy. https://cloud.google.com/iap/ L'immense majorité des entreprises qui basculent sur des solutions Clouds Publics utilisent de nombreux fournisseurs, en plus de GCP : AWS, Azure, Salesforce, Talentsoft, Coupa... Ces entreprises doivent construire ce que je nomme une PCC, Plateforme Cloud Confiance, en choisissant des solutions qui sont valables pour la grande majorité des offres Clouds Publics. La bonne nouvelle : ces solutions existent, sont d'excellente qualité et couvrent tous les besoins : SSO, Chiffrement, Parefeu... Vous trouverez plus de détails sur mes billets spécialisés comme : http://nauges.typepad.com/my_weblog/2015/10/cinq-as-a-service-pour-un-syst%C3%A8me-dinformation-dexcellence.html
1 reply
@Benjamin Il me semble que vous confondez la responsabilité du fournisseur Cloud Public, qui est de mettre à disposition des infrastructures sécurisées et celle de la personne qui utilise le Cloud, qui est responsable des données qu'elle y héberge. Les grands acteurs du cloud public n'ont jamais perdu des données de leurs clients, les clients, ouii !
1 reply
Image
J’ai écrit deux billets sur les chromebooks, en janvier et août 2016 ; ils faisaient le point sur les offres et les usages possibles à ces dates. Des évolutions intéressantes ont eu lieu depuis, à la fois dans l’offre et... Continue reading
Posted Nov 12, 2017 at Louis Naugès
@Chrid Oui, les situations changent en 2 ans, mais pas les fondamentaux. Encore aujourd'hui, dans toutes les entreprises qui ont déployé Office 365, et j'en rencontre beaucoup, 95 % des personnes continuent à utiliser en permanence leur client lourd Outlook- Office. J'ai aussi un compte Office 365 avec une entreprise américaine dont je suis le correspondant en Europe. Je suis le... seul à l'utiliser en mode Web, et cela fonctionne bien pour moi. Entre la théorie et la réalité des usages, il y a un abime que je vois tous les jours. Les entreprises "traditionnelles" choisissent toutes Office 365 pour ne pas avoir à créer le moindre changement dans la réalité des usages quotidiens de leurs salariés.
1 reply
@ Richard. Merci pour ces commentaires positifs. Je vous donne avec plaisir l'autorisation de reprendre ce texte, comme vous l'aviez déjà fait une fois.
1 reply
Merci, Patrick, J'espère avec ces billets aider tous ceux, comme vous, à faire avancer les usages du Cloud Public dans les organisations françaises, y compris le secteur public. C'est un combat difficile, mais passionnant.
1 reply
Image
Le cloud public n’est pas sécurisé ! Mes données ne sont pas protégées dans un cloud public ! AWS, Google, Microsoft Azure ne sont pas des fournisseurs sérieux, capables d’offrir la même sécurité que les acteurs historiques : IBM, HP,... Continue reading
Posted Nov 6, 2017 at Louis Naugès
12
@Fabien Je préfère dire qu'il faut passer des concepts à la pratique ; il ne s'agit pas de "philosophie", mais d'une analyse stratégique, pérenne. Oui, vous avez raison, il est plus facile de réussir des SoE, et c'est une première étape essentielle pour crédibiliser la démarche. Déployer des SoE qui s'appuient sur des solutions héritages imparfaites, y compris ERP, apporte déjà un peu de valeur au terrain et transmets un message fort sur les changements de priorité "siège vers terrain". Pour les référentiels et les SOR, les délais et difficultés sont plus forts, c'est une évidence, mais il est possible de s'y mettre, immédiatement. Ma recommandation : commencer par les usages "Support", tels que RH ou commerce. Il existe d'excellentes solutions SaaS qui peuvent servir de base aux SoR ; ces outils modernes disposent d'API et de WebServices qui peuvent alimenter les référentiels. Je travaille en ce moment sur un référentiel RH qui sera relié à un SoR RH d'un coté, à GSuite de l'autre : ceci devrait être opérationnel en moins de 6 mois. Une fois de plus, la clef de la réussite pour ces changements complexes, c'est l'approche composants, non intégrée. Il n'est pas question de construire "UN" référentiel, mais de mettre en œuvre autant de référentiels que que grands domaines d'usages, comme je l'ai expliqué dans ces deux billets. Les référentiels et SoR " Métiers" représentent l'étape la plus importante, à la plus forte valeur ajoutée, mais aussi la plus complexe. J'en parlerai dans mon prochain billet.
1 reply
Image
Dans la première partie de cette analyse, j’ai mis en évidence l’importance de la création des trois premières briques de cette approche innovante : SoR : Systems of Records SoE : Systems of Engagement Référentiels de données Ensuite, et ensuite... Continue reading
Posted Oct 24, 2017 at Louis Naugès
@ Maurice Les DSI courageux qui ne font pas que "parler" de transformation numérique mais qui passent à l'action, j'en rencontre... très peu ! J'ai vu des usages codes barres et RFID, souvent, mais dans ces mêmes entreprises où l'action l'emporte sur la parole. Souvent, d'ailleurs, elles ne souhaitent pas communiquer sur ce qui devient pour elles un avantage compétitif majeur.
1 reply
@ Maurice On dit en fait la même chose ! Dans une entreprise où je travaille, plusieurs usines peuvent fabriquer le même produit. Quand vous parlez de catalogue de services, vous parlez d'un... référentiel, comme moi. La difficulté, c'est justement de trouver un équilibre raisonnable entre des ressources communes, les référentiels, et des services spécifiques, les SoE, Systems of Engagement ! J'espère que l'approche que je propose aidera à trouver cet équilibre délicat.
1 reply
Merci, Maurice, pour ces remarques et propositions... radicales. Je comprends très bien cette réaction face aux déficiences majeures des SI actuels, pour redonner le pouvoir au terrain, et c'est un message que je pousse moi aussi beaucoup. Je travaille aussi heureusement des entreprises où les DSI ont compris l'urgence de ces changements et qui sont prêts à redonner plus de pouvoir au terrain. La démarche que je propose, valable dans ces situations positives, permet de concilier souplesse et cohérence. Dans une usine, il est essentiel que tous les opérationnels accèdent à des données cohérentes, d'où l'importance des référentiels. Il faut aussi permettre des échanges efficaces avec tous les autres acteurs de l'entreprise, y compris au... siège. Comment, par exemple, faire comprendre à un client qui fait appel au SAV de l'entreprise qu'il doit savoir dans quelle usine son produit à été produit, quand une dizaine d'usines pourraient l'avoir fabriqué. Quand dirigeants et informaticiens, siège et terrain acceptent de collaborer, on peut construire de remarquables SI, c'est un beau challenge auquel je m'attaque en permanence !
1 reply
Image
Une nouvelle approche des Systèmes d’Information (SI) émerge : elle demandera une très profonde et très rapide refonte de tous les SI existants ! C’est aussi l’une des réponses aux défis que je posais dans mon précédent billet sur l’inversion... Continue reading
Posted Oct 22, 2017 at Louis Naugès
10
@Romain J'espère que ce texte vous aidera à faire passer le même message dans votre entreprise. Au delà de la démarche purement informatique, c'est toute la culture des entreprises qu'il faut changer, et c'est un combat difficile, que j'arrive de plus en plus à gagner.
1 reply
@ Eric Merci, et vous confirmez ce que toutes les personnes qui vont sur le terrain découvrent. Je comprends votre idée de donner plus d'espaces de liberté au terrain pour le choix des solutions IT, mais votre démarche serait très difficile à mettre en œuvre. Je pense pouvoir vous proposer, dans un prochain texte, une démarche qui répond à la même demande, mais de manière plus rapide et plus efficace.
1 reply
@ David Les applications proposées aux personnes du terrain doivent être le plus transparentes possible, et selon les cas, on pourra utiliser un navigateur, un objet mobile, un chatbot ou un voicebot. Cela fera partie des thèmes de l'un de mes prochains blogs...
1 reply
@David J'ai toujours soutenu que le navigateur devait être le point d'entrée universel, disponible sur tous les objets d'accès. Cela ne signifie pas qu'il soit le seul ; selon les besoins, la voix, le chat, peuvent aussi être utilisés en particulier sur le terrain.
1 reply
@Arnaud Un grand merci pour ces encouragements à continuer à présenter la réalité du monde des entreprises et le leurs SI. Je suis de plus en plus inquiet quand je vois l'état catastrophique des SI de trop nombreuses grandes organisations où personne, au siège, ne se rend compte de la réalité du terrain.
1 reply