This is Jean-Louis's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Jean-Louis's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Jean-Louis
Recent Activity
Mettre en perspective un mal consumériste, agrémenté de moralisme social avec la pauvreté, c'est ignorer l'attachement au respect, à la dignité humaine de la majorité de ceux qui sont plongés dans la précarité. Pour dépasser les idées préconçues, je conseille la lecture des témoignages recueillis dans le Télérama de cette semaine. La période n'est pas aussi froide et dure pour tout le monde: http://www.france-info.com/france-social-2010-04-02-en-france-les-riches-sont-toujours-plus-riches-selon-l-insee-425166-9-44.html La situation est, crise ou pas crise, de plus en plus dramatique. Collectivement nous pouvons nous reprocher un manque d'anticipation de l'évolution de la situation en regard des évolutions de notre société. Mais aujourd'hui, le manque d'anticipation s'est aussi aggravé d'un aveuglement des politiques publiques. La misère touche les enfants, les jeunes et aucun de nous ne devrait l'accepter. Le rapport de Dominique Versini cité par Mr Pinte et ses commentaires font griefs au gouvernement d'un manque de prise en compte de la gravité du problème Lire à ce sujet: http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/24/la-pauvrete-des-enfants-et-de-leurs-familles-n-interesse-guere-l-etat-francais_1444367_3232.html et http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2445806&rubId=4076 Une société qui tourne le dos aux plus fragiles de ses membres, est une société qui décline et collectivement se dégrade. Une des responsabilités politique est de l'éviter.
Toggle Commented Nov 25, 2010 on Presse : Marisol Touraine invitée de LCP at Blog
Bonjour Anne et bonjour à tous, "le système américain qui intègre le risque, est dur aux faibles. Et que ceux comme Obama qui veulent le réformer se font battre aux élections" Et malheureusement la volonté seule ne conduit pas la réussite.La situation est désormais bien compliquée: http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/06/barack-obama-recale-par-sylvie-laurent_1436396_3232.html Car reste désormais pour les américains mais aussi visible aux yeux du monde, le gout amer et dangereux de la déception, de l'incapacité de changer nos sociétés, d'améliorer les conditions de vie des plus fragiles. L'amertume est, et risque d'être d'autant plus forte, qu'en forte rupture avec les espoirs portés par le Yes We can. Il reste peu de temps et beaucoup de travail à Barack Obama et son équipe pour afficher des résultats peut être moins ambitieux mais visibles. Les sentiments d'impuissance qui conduisent à la radicalité sont dangereux. Il n'y a pas de fatalité, mais soyons lucides et attentifs.
Merci de votre acharnement afin de lutter contre cette politique. La très forte mobilisation d'aujourd'hui est le témoignage d’un mal être profond d’une majorité de français qui s’indignent d’une politique injuste et inefficace. Face aux inégalités accrues et aux difficultés rencontrées par chacun dans se vie quotidienne, c’est aussi un sentiment d’angoisse face à l’avenir qui s’exprime et touche toutes les générations. A entendre Mr Woerth, décidément rien des leçons de la crise n’a été retenu. Ce gouvernement et ce président persistent et signent à nouveau et plus que jamais pour la promotion et le développement d’un modèle de désengagement de l’état. Cela est vrai pour l’éducation, la santé, et dans tant d’autres domaines. Cela est aussi vrai pour cette réforme des retraites qui n'est financé que sur le très court terme. Cela justifiera, parce que les financements seront épuisés , de remettre à nouveau le couvert et de faire appel cette fois-ci de manière inéluctable à un système par capitalisation si injuste. Ce modèle conduit à laisser nos finances exsangues. Il promeut une stratégie nuisible et suicidaire. Ce n'est pas en préservant les privilèges de patrons prêts à délocaliser pour le moindre centime de rentabilité que ce gouvernement gère au mieux notre avenir. Nous n’avons pas besoin de moins d’état. Il nous faut au contraire mieux d’état, un état plus juste, plus conscient des réalités, un état enfin soucieux de préserver la cohérence sociale.
Bonjour Daniel, Nos chemins auraient pu se croiser samedi dernier. Comme toi je ne veux retenir que le travail collectif accompli. Comme pour le sport il faut maîtriser le rythme de progression et l'on n'est qu'au début du processus. Mais c'est déjà bien! Depuis notre dernière rencontre à Reims, nous sommes passé par bien des aléas. Mais aujourd'hui, même si rien n'est gagné, on va quand même de mieux en mieux! C'est de notre devoir pour les français qui souffrent de plus en plus de continuer ainsi. Au plaisir de te rencontrer à nouveau.
Pour ma part, j'ai trouvé le rapport de l'académie nationale de médecine : http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=27&idLigne=1778 très pertinent.
L'overdose de communication passée, les leçons de l'inefficacité de la mise en oeuvre ratée ne seront donc pas prise en compte. Il y avait pourtant place pour une vraie concertation, celle basée sur l'unité face à un danger potentiel. Les conséquences sont autant celles des vaccins non utilisés que celle de cette rupture avec la confiance que les citoyens devraient avoir de leurs dirigeants. Ce constat, si il n'avait pu permettre même que partiellement l'expression d'une remise en cause, aurait du au moins permettre l'humilité.
Toggle Commented Jan 14, 2010 on Audition BACHELOT : mauvaise manière. at Blog
L'analyse du parcours de Mr Seguin et de l'émotion suscitée, par sa disparition ,en marge de ceux entendus, est vraiment pertinente. Ce sera donc un plaisir de vous lire encore plus cette année. Je vous souhaite ainsi qu'à vos lecteurs, une année pleine de réussites personnelles, de bonheurs partagés, et de succès collectifs dans la défense de nos valeurs.
Toggle Commented Jan 14, 2010 on Nouvelle année at Blog
Bonjour à tous, C'est bientôt le triste anniversaire des attentats de Mumbay (Bombay)le 27 novembre 2008. Le 1er ministre indien est lui en ce moment en visite d'état à Washington. J'ai beaucoup de mal à saisir tous les enjeux qui se jouent autour des relations entre ces deux pays. Il y a bien entendu les relations conflictuelles avec le Pakistan, l'enjeu nucléaire. Mais je n'arrive néanmoins pas à comprendre que les relations notamment entre ces deux pays ne soient pas plus avancées. Je crains qu'aux US et ailleurs on ne sous estime l'importance stratégique, économique et culturelle de ce pays.
Jean-Louis is now following TypePad France
Nov 23, 2009