This is Pascal Comas's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Pascal Comas's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Pascal Comas
London
Né à Toulouse en 1966. Chroniqueur, pamphlétaire, franc-tireur, nageur a contre courant... français de l'étranger observant la chute de son pays natal.
Interests: Brillants créateurs, brillants penseurs, comédie humaine...
Recent Activity
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Cette administration qui vous pourrit la vie (1)" Sans surprise depuis notre billet de début 2014, les événements nous rapprochant de l’avénement d’une planète de plus en plus orwéllienne se sont multipliés. Chaque... Continue reading
Posted Aug 31, 2016 at LEVIATHAN 21
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Cette administration qui vous pourrit la vie (2)" Presque partout l’égrégore des ponctionnaires étend son emprise ou résiste aux réformes. Loin de battre en retraite ou de faire profil bas, la parasitocratie multiplie... Continue reading
Posted Jul 31, 2016 at LEVIATHAN 21
Merci pour ces liens :-)
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Déflation, le double jeu des banques et des politiques" Hantise affichée des banques centrales et des gouvernements, la déflation est la raison principale invoquée pour justifier la création monétaire insensée de ces dernières... Continue reading
Posted Jul 3, 2015 at LEVIATHAN 21
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Libéraux, il est temps d'agir !" Les événements qui se succèdent en France ces derniers temps sont un véritable cauchemar pour tous ceux qui se sont construits sur le socle des Lumières et... Continue reading
Posted May 27, 2015 at LEVIATHAN 21
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Thomas Piketty, le héros d’une imposture ?" Sans surprise, 2014 a été l’année Piketty. Peu importe qu’au mépris de toute rigueur scientifique, son livre “Le Capital au xxie siècle” ait été manifestement écrit... Continue reading
Posted Dec 29, 2014 at LEVIATHAN 21
Image
Article publié sur Contrepoints sous le titre "Joyeuse année 2014 dans le meilleur des mondes " Pas besoin d’être Nostradamus pour prévoir que 2014 va continuer sur la lancée des grandes tendances qui, si elles ne sont pas nées l’année... Continue reading
Posted Jan 9, 2014 at LEVIATHAN 21
Image
Article publié sur Contrepoints Depuis le 9 octobre 2013 nous savons quelle est la méthode envisagée par les technocrates et hauts fonctionnaires qui nous "administrent" pour adapter le hold-up étatique (ou chypriotisation de la dette) a l'ensemble de la zone... Continue reading
Posted Oct 11, 2013 at LEVIATHAN 21
Coup de theatre sur les marchés hier ! Alors qu'une majorité d'analystes et acteurs attendaient une faible diminution du QE (l'injection régulière de morphine administrée aux marchés actions et obligations par le Dr Bernanke et sa clique de faux monnayeurs... Continue reading
Posted Sep 19, 2013 at LEVIATHAN 21
La volatilité est de retour sur les marchés. Ce qui est étonnant, c'est qu'elle ait été absente aussi longtemps, endormie qu'elle était par les injections de liquidité de la FED et les petites phrases de Mario Draghi. Seulement voilà, toutes... Continue reading
Posted Jun 20, 2013 at LEVIATHAN 21
Nous savons tous que le mensonge fait partie de la politique, et que les manipulations comptables et financières sont courantes. Rien de très neuf et pas de quoi écrire un billet sur le ton du scoop. Chaque semaine, de nouvelles... Continue reading
Posted May 22, 2013 at LEVIATHAN 21
L'affaire du Libor ? Une plaisanterie à côté des manipulations des marchés de l'or et de l'argent. Sauf que cette fois les grandes banques - et les hedge funds depuis peu - ne sont que le bras armé de la... Continue reading
Posted Apr 16, 2013 at LEVIATHAN 21
Partout ou j'ouvre un journal (Angleterre, France, Espagne...) il est question d'impôts (toujours en plus), de nouvelles taxes ou de nouvelles conditions changeant du jour ou lendemain les règles du jeu sur lesquelles ce sont basés des épargnants ou des... Continue reading
Posted Apr 3, 2013 at LEVIATHAN 21
Les effets positifs des bonnes mesures économiques se font le plus souvent sentir des années plus tard, alors que les effets négatifs (économies budgétaires, réduction du déficit, arrêt des subventions de copinage...) se font sentir immédiatement. A l'inverse, les effets... Continue reading
Posted Mar 23, 2013 at LEVIATHAN 21
Pascal Comas has shared their blog LEVIATHAN 21
Mar 9, 2013
Tout a fait ! C'est aussi prévu, sauf que pour les contrats d'assurance-vie il y a traitement de faveur, vu qu'en général ce sont de plus gros poissons : d'abord on alourdit les taxes et ensuite on dépouille... Tous les épargnants français ont du souci a se faire : le gouvernement censé protéger le fruit de leur travail est précisément constitué de personnes qui s'apprêtent de mille manières a le faire disparaitre.
Voici a mon avis le danger qui couve, et dont les derniers événements ne font que renforcer l'avènement, particulièrement en France : une guerre civile ! Résumons les 10 étapes de cette tragédie : 1- Aux USA les gouvernements font... Continue reading
Posted May 15, 2012 at LEVIATHAN 21
Décidément la cabale anti-riches et exilés fiscaux ressemble de plus en plus a une série TV dont le succès commercial justifie la production sans fin de nouvelles saisons. Si l'on considère que les thèmes lancés et débattus lors d'une campagne... Continue reading
Posted Mar 13, 2012 at LEVIATHAN 21
Pascal Comas is now following The Typepad Team
Mar 15, 2010
Yoann, Votre commentaire est symptomatique de l'état d'esprit de la plupart des personnes qui penchent à gauche. Selon elles, ceux qui veulent un monde meilleur, plus équitable et plus juste, sont à gauche et ont le monopole du progrès humain et de la pensée altruiste. Les autres sont des égoïstes ! Fantastique simplification, qui met dans le même panier conservateurs, libéraux, extrême droite, et qui passe sous silence le fait que parmi ceux qui votent à gauche, une grande partie le fait pour protéger ses intérêts personnels, ou bénéficier de la manne redistributrice de l'état, et non dans un souci de générosité envers son prochain. Mon modeste travail est de contribuer a démontrer que la réalité est toute autre. Que la redistribution et l'assistance ont leurs limites et leurs effets pervers. Que, pour reprendre une phrase célèbre, la gauche n'a pas le monopole du coeur. Que pour les libéraux, dont je fais partie, aller vers un monde plus juste ou les meilleures possibilités sont offertes a chacun de trouver un emploi à sa convenance, de gagner correctement sa vie, de pouvoir financer les études de ses enfants et de bénéficier du meilleur des fonctions régaliennes de l'état (hôpitaux, sécurité, administration efficace, enseignement non orienté idéologiquement...) est une finalité, et non pas la ridicule caricature du laisser faire qui sert de repoussoir a tous les pourfendeurs du libéralisme. La différence entre la gauche et les libéraux ne réside pas fondamentalement dans les objectifs de mieux être pour le plus grand nombre, mais dans les moyens d'y parvenir, et dans la prise en compte des effets pervers de l'égalitarisme tel qu'il est fantasmé et prêché en France depuis des siècles.
Toggle Commented Dec 13, 2009 on L'ISF, vestige d'une France marxiste at LEVIATHAN 21
Bonjour Fabrice et pardon pour le délai de réponse. Il ne faut pas confondre haine et ironie ou critique. Oui je critique souvent la gauche française sans prendre de gants. Et il y a de quoi être énervé par son exploitation permanente et sans nuances de la fibre égalitariste de beaucoup de français. Car il est un fait peu contestable si l'on observe l'histoire : les français, dans leur majorité, sont plus attachés à l'égalité qu'a la liberté. Et n'en déplaise a M. Bayrou, il y a bien une frontière, en France comme ailleurs, entre ceux qui privilégient l'égalité sur la liberté, et ceux qui privilégient la liberté sur l'égalité, ces deux camps étant traditionnellement et grossièrement représentés par la gauche et par la droite. Si cela parait a certains une classification d'un autre temps et peu pertinente, c'est qu'ils sont incapables de déchiffrer les enjeux actuels. Je n'ai pas dit que " 70% des français sont sensibles à un discours socialiste". Je me réfère a un sondage selon lequel 70% des français sont favorables a un maintien tel quel ou a un alourdissement de l'ISF, impôt dont les effets pervers pour le pays et l'ensemble de sa population ne sont plus a demontrer. Notre pays a un problème avec les riches, et cela remonte aussi bien a son fond catholique qu'a son histoire d'amour avec Marx. Et si nous parlons de haine, Fabrice, c'est plutôt de ce côté là qu'il faut la chercher. La haine du patron, celle du capitaliste, celle du riche... Quant au coeur de la France balançant a 50/50, cela n'est exact que si vous mettez le repère au centre...français. Mais comme je l'expose dans mon essai, le centre français est bien plus a gauche que le centre "mondial" ou le centre politique défini par les intellectuels et les economistes. De Gaulle, Pompidou, Giscard, avaient une politique fortement etatiste, centralisatrice, redistributrice... Chirac est plus a gauche que Zapatero, ministre de gauche espagnol. Et la gauche française est la plus marxiste et à gauche des gauches européennes. Il y a bien entendu plein de reproches a faire a la droite française, et parmi ceux-ci celui d'avoir essayé de concurrencer la gauche sur le terrain de la demagogie sociale.
Non je n'oublie pas les conventions fiscales Européennes et Internationales. Ce projet n'est en aucun cas contraire a ces conventions, qui protègent le citoyen d'une double imposition sur le même impôt (IR, ISF...) mais en aucun cas des cascades d'impôts inventées par les technocrates socialistes.
Toggle Commented Feb 27, 2007 on Aux impôts citoyens ! at LEVIATHAN 21
Cette idée pathétique de Strauss-Kahn - qui décidément cherche a concurrencer Fabius sur la gauche démagogique du PS - n'est que le nouvel avatar du travers suivant : au lieu de proposer des mesures favorables à la création de richesses, la gauche française ne sait faire qu'une chose : créer de nouveaux prélèvements ! Mais là c'est encore plus fort, puisqu'il s'agit d'un impôt pour sanctionner les français quittant le territoire précisement à cause... du trop d'impôts. C'est surréaliste ! Mais il y a quand même des gens pour en débattre, du style "oui...pourquoi pas, si c'est pour financer ceci ou cela..." Bon il faudra quand même que DSK nous dise si ce "droit à" payer des impôts en tant que français sera un "droit du sol" ou un "droit du sang"... car le choix de nationalité des enfants de français résidant à l'étranger dépendra dès lors d'un impôt. Dans le meilleur des mondes... socialistes
1 reply
La plupart des commentaires anti Loïc, Johnny et pro DSK lus ici ou ailleurs traduisent à quel point les problématiques sont méconnues par ceux qui s'expriment. Personne, parmi les Johnny, Loïc Le Meur ou Sarkozy, n'a dit qu'il ne fallait pas des impôts ou qu'il ne souhaitait pas en payer. Il ne s'agit pas de remettre en cause la solidarité concrétisée par la redistribution des richesses a travers l'impôt. Il s'agit seulement de mettre des limites, ou de revenir en arrière sur des mesures qui sont allées bien trop loin. Car payer 70% d'impôts sur ce que l'on gagne, cela s'appelle être victime d'un racket étatique et d'une atteinte à la propriété. Ce n'est pas parce que les plus riches donneront "seulement" la moitié de ce qu'ils gagnent (sans compter les impôts sur les sociétés, TVA, etc... qui ont été prélévés avant) qu'il y aura moins de solidarité et que les pauvres vont boire la tasse. Il a été démontré de mille manières à quel point l'ISF avait des conséquences non souhaitables par rapport à l'intérêt général du pays. Ceux qui ne voient pas cela, ou ne veulent pas le voir, s'enferment dans une idéologie dont ils ne sont pas les seules victimes. Car ces capitaux qui disent adieu à la France ne rapportent plus rien au pays, et ne contribueront plus à la création d'emploi dans l'hexagone. C'est un peu toujours la même histoire avec la gauche française ; elle nuit par idéologie, ignorance économique ou démagogie à ceux dont elle prétend défendre les intérêts.
1 reply
L'article de Christian Saint-Etienne est interessant, parce que relativement objectif et très clair sur les enjeux. Il est evident que compte tenu des deficits, la marge de manoeuvre sur la baisse des impots est pour l'instant limitée, pour des raisons a des années lumieres de celle avancées par Hollande. Neanmoins il est prioritaire de supprimer l'ISF et d'aligner les taux d'impot sur les sociétés sur la moyenne européenne, pour arrêter l'hémorragie des forces dont nous avons le plus besoin : celles qui contribuent à la creation d'emplois. Remonter le taux marginal d'IR serait une bêtise pour de multiples raisons : si on ajoute aux 40% actuels la CSG (qui va augmenter) et les impôts locaux, on est déjà bien au-delà des 50%, sans compter l'ISF qui pour des raisons politiques ne sera vraisemblablement pas supprimé mais atténué. Rappelons que le taux marginal d'IR rentre aussi en compte dans la perception de l'attractivité de notre territoire pour les hauts revenus, dont il vaux mieux perçevoir 40% plutôt que 48% de rien du tout. Enfin il faut arrêter les yo-yo legislatifs et fiscaux, l'incertitude et le manque de visibilité à long terme qui caracterisent la France sur ce plan étant de formidables repoussoirs pour les hauts-revenus. Si l'on baisse les taux d'IS, que l'on neutralise l'ISF et que l'on procède aux economies liées à la productivité dans l'administration, les effets vertueux, parmi lesquels la creation d'emplois contribueront a ameliorer le rapport rentrées fiscales/dépenses publiques, ce que l'on perd d'un côté étant largement compensé de l'autre. http://pascalcomas.typepad.com/