This is PaulNizan's Typepad Profile.
Join Typepad and start following PaulNizan's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
PaulNizan
Caen, France
Recent Activity
"J'ai siégé pendant cinq ans aux côtés de François Hessel" C'est qui ce type? Le frère de Stéphane Hessel?... Je tente de poster ce message pour deuxième fois.
Vous dites adieu à Typepad?
http://www.chinasmack.com/2010/stories/guangxi-chinese-aids-orphan-a-long.html
Quand le monsieur n'est pas en couple officiellement avec une autre, on ne parle pas de maîtresse mais de compagne.
On ne doit pas vivre dans le même pays... "La longue marche des partis populistes vers le pouvoir" a pris fin il y a plusieurs dizaines d'années et s'est conclue par la victoire des dits populistes. Il y a vraiment du monde à réveiller! 1700 milliards d'euros de dette publique (oui oui, 25000 par tête)!!! Un commerce extérieur à la ramasse et une école qui n'assure plus le minimum! Evidemment, si on reste éveillé on met des points d'exclamation partout mais si on arrête -de mettre des points d'exclamation partout- on ne comprend rien aux glissements actuels; les français ont le sentiment que toutes les politiques "raisonnables" n'aboutiront à rien et que seul un électrochoc pourrait changer la donne: la vraie ligne sépare ceux qui pensent que ce traitement tuerait le patient et ceux qui se disent que ça ne pourrait décidément pas être pire. Au fond, le plus triste, c'est l'absence d'espoir collectif de ceux qui constituent encore la majorité de la population.
OK, continuons alors de vivre dans l'illusion que tout va bien, que tout est gratuit) et continuons d'engraisser des armées de parasites qui ne vivent que de la complexité de notre système fiscal. On n'a que ce qu'on mérite après tout.
Toggle Commented May 15, 2012 on Tallinn libérée at Le futur, c'est tout de suite
@Emmanuel Ce genre de critique est trop facile; quand on arrive à la conclusion qu'une personne ou qu'un groupe a perdu de son humanité, dans 9 cas sur 10 c'est qu'on a oublié un aspect du problème. http://fr.wikipedia.org/wiki/Capitalisme_et_libert%C3%A9 "En complément de la flat tax Friedman défend l'impôt négatif sur le revenu afin d'aider les plus pauvres avec un revenu minimum, de façon potentiellement plus efficace."
Toggle Commented May 15, 2012 on Tallinn libérée at Le futur, c'est tout de suite
"l'excès de la dépense publique rendra impossible, d'ici un an au mieux, le financement de la dette publique" ---> RDV est pris donc.
La Pologne: y parle-t-on anglais? Et le français, qu'en reste-t-il? Le refus de la plupart des pays européens de basculer dans la "normalité" ne fait-il pas peur à vos interlocuteurs?
Toggle Commented Apr 27, 2012 on Varsovie la Neuve at Le futur, c'est tout de suite
Je ne vois pas bien ce que Super Mario entend par "volet sur la croissance": s'il s'agit de permettre aux pays qui n'auraient pas réussi à tenir les 3% de dire qu'ils ont fait ce qu'ils ont pu mais que la croissance ne leur a pas permis de mieux faire, on va se retrouver... dans la situation actuelle. En tous cas, il est intéressant d'entendre ce responsable de premier plan s'exprimer de cette façon entre les deux tours de la présidentielle française: je crois reconnaître l'odeur de l'Histoire en marche.
Selon Saul Perlmutter, prix Nobel de physique 2011, le prochain type qui mettra un glaçon dans son Coca découvrira vite la "contrainte thermique": soit la consommation rapide de son breuvage, soit le désespoir d'un Coca chaud dilué.
Curieux que des exemples aussi proches ne suscitent pas plus de débats en période de campagne électorale. Compte tenu de la pente empruntée, je serais curieux de comprendre ce qui empêche la France de comprendre que rien n'est acquis et que demain se construit aujourd'hui, deux idées toutes bêtes pourtant...
Toggle Commented Apr 16, 2012 on Vu de Varsovie at Le futur, c'est tout de suite
Un peu de recul: la dette c'est le résultat d'un déséquilibre entre les dépenses et les recettes de l'Etat. Dépenser trop ou ne pas prélever assez aboutit au même résultat quand vous n'avez plus la possibilité de battre monnaie: vous engraissez ceux qui vivent en prêtant leur argent. Ceci admis, on ne peut qu'admirer la remarquable continuité dont la gestion des comptes publics a été l'objet depuis plusieurs décennies: si j'étais rentier, honnêtement je ne saurais plus où donner de la dette, enfin je veux dire où donner de la tête entre ceux qui proposent de dépenser en ignorant les recettes et ceux qui proposent de prélever en ignorant les dépenses. Une petite remarque sur cette campagne: on n'arrête pas de se moquer des journalistes américains qui fouillent dans les poubelles des hommes politiques US et qui brisent des destins sans se poser vraiment de questions: si on avait eu les mêmes en France je suis persuadé que l'erreur de casting Hollande -on fait rarement bien dans la précipitation- qui se laisse déborder sur sa gauche n'aurait pas été possible; la démocratie française connait avec le quinquennat un nouveau rythme auquel on essayait de s'adapter et les champions avaient été plus ou moins désignés longtemps à l'avance; on m'objectera qu'un système que le scandale du Sofitel peut ébranler ne vaut pas grand chose, moi je dis qu'au niveau des média il faut également tirer les conséquences de la mondialisation. M. Sainclair s'est fait attraper aux Etats-Unis pour une affaire dont on n'aurait sans doute jamais entendu parler ici: je propose à nos journaleux de s'aligner sur leurs collègues US pour écarter les malades de la course aux responsabilités très tôt ou alors je propose d'imposer à ceux qui se présenteront à l'élection suprême de ne pas avoir été à l'étranger dans les 5 années -au moins- qui ont précédé
Le musulman que je suis est partagé entre le sentiment de ne rien avoir de commun avec ce c*n de l'année et une lassitude difficilement descriptible: un mélange de "ça ne va donc jamais s'arrêter", de "comment un non musulman pourrait-il se sentir en confiance en ma présence ou en celle de l'un de mes coreligionnaires après une histoire comme celle-ci?" et enfin de "et c'est reparti pour 10 ans". Dieu me pardonne mais j'avais profilé avec justesse ce malade avant qu'on ne connaisse son identité: un peu plus de la vingtaine ("j'ai eu 20 ans..."), lié de près ou de loin à un groupe de salafo-machins de la périphérie d'une grande ville, probablement d'origine algérienne -comme moi- avec un passé de délinquant. Dieu me pardonne car au fond de moi je souhaitais qu'on ne le retrouve pas... N'interprétez pas mal mes propos: je pense que je serais capable d'abattre ce tueur d'enfants de sang froid mais nous sommes un certain nombre à avoir le sentiment de vivre un cauchemar sans fin, de subir l'actualité plus que les autres sans que le soporifique Dalil Boubakeur n'y puisse rien faire. J'avais jusqu'ici une pensée pour la maman des petits abattus qui a aussi perdu son mari (comme si les militaires n'étaient pas vraiment des être humains...) mais depuis ce matin une tristesse sans contours précis qui éclipse tout m'habite qui m'empêche de voir une issue à toute cette bêtise. Un point positif cependant: même si je n'y arrive pas encore avec le Président, je suis redevenu capable d'écouter Guéant avec de l'intérêt: très très [...]très petite consolation.
Que d'esprits chagrins sur ce blog! Nicolas Sarkozy se moque qu'on parle de lui en bien ou en mal, pourvu qu'on parle de lui. Les Roms, ses discours ridicules sur la "discrimination positive", un ancien garde-frontières israélien à la tête de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (accessoirement l'un des ex de la première dame) et enfin ses derniers objectifs de réduction de l'immigration légale: les apparences ne trompent que les enfants et les simples d'esprit. Nous vivons une époque sans honneur et sans idéaux; si tel n'était pas le cas on aurait depuis longtemps oublié jusqu'au souvenir de celui qui restera comme une tâche dans l'Histoire de France. "par-delà ces débordements de campagne" ce groupe de mots résume à lui seul la médiocrité de notre époque car comment avoir l'idée de voir au delà de certains débordements? Les discours de Madelin et Verhofsdtadt comme nous le rappelle Munster devraient finir de convaincre ceux pour les Lumières signifient quelque chose. Hollande, soyons sérieux... Il ne reste que Bayrou. P.S: On n'a plus de nouvelles d'Alain Soler...............
Edmond About, La Grèce contemporaine (1854) Je crois que ce lien a sa place ici... http://goo.gl/ek1g9
"Renouer avec la croissance exigerait donc une réflexion et une stratégie de très long terme" C'est, je crois, ce qu'on appelle une vision. Je ne pense plus que l'on puisse trouver auprès du sieur Nicolas, capable de traiter un Français de "pauvre con" devant les caméras la hauteur de vue nécessaire pour ce type d'entreprise... Helas, le sniper dont la France avait besoin se traine un passé de jeune fasco et semble avoir jeté l'éponge devant la route qui le sépare du pouvoir. http://tiny.cc/4mpl3
"Quant aux Français chagrinés par la mort de Staline ou Mao, je n'ai pas d'explication rationnelle à proposer." Les sympathisants de causes extrêmes se sentent isolés dans nos sociétés molles, tempérées. Pour eux, leur voisin est un alien, un obstacle entre eux et leur utopie. Ces larmes, ces juste pour se prouver qu'ils sont humains, c'est le contrepoids du mépris qu'ils éprouvent pour leurs vrais frères qui vivent à portée de bicyclette, tout autour d'eux, mais qui ont le malheur de ne pas voir les choses de la même façon qu'eux. Ils pleurent sur eux-mêmes en quelque sorte, sur la fraternité qu'ils se refusent parce qu'ils ne seraient pas nés au bon endroit.
Toggle Commented Dec 31, 2011 on Larmes de Corée at Le futur, c'est tout de suite
"l'euro conduit à une mauvaise allocation des capitaux et fait passer l'argent de ceux qui le gagnent à ceux qui ne le gagnent pas." Charles Gave Je trouve ça très bon. http://tiny.cc/5sqqk
Petits joueurs que ces américains... http://tiny.cc/vf8uc
Toggle Commented Nov 19, 2011 on Le sexe américain at Le futur, c'est tout de suite
Une petite remarque à propos de l'exemple Sud-Coréen cité dans cette petite video: nous vivons tous dans le même monde mais nous ne le percevons pas de la même façon. Amusez vous à parler de la crise asiatique de 1997 avec des amis et vous verrez qu'en général les plus attentifs vous parleront de perturbations sur les places européennes ayant pour origine cette région du monde. Vue de là-bas, c'est autre chose puisqu'on y a assisté à des mouvements d'une violence effroyable sur les marchés des changes, sur les places boursières et dans la vie de tous les jours. Du coup, quand le sieur Démocrate Obama arrive avec son idée de relancer l'économie à coup d'injections massives de fausse monnaie, le sud coréen se souvient qu'on -le sieur Démocrate Clinton- lui a demandé de se débrouiller seul à l'époque, il se souvient qu'il s'en est sorti et il se demande si on ne se fout pas de lui. Notons également qu'une initiative étatique de plusieurs dizaines de milliards de dollars visant à promouvoir le développement de solutions économes en énergie avait je crois été décidée après la crise financière sans pour autant laisser de trou ingérable dans les finances de ce pays modèle. Bref, crise ou pas, avec ses 6% de croissance, la Corée du Sud ne vit pas dans le même monde que nous.
"Les politiques de relance ne sont pas abandonnées parce qu'elles ne marchent pas, mais parce qu'il n'y a même plus d'argent pour les mettre en oeuvre." Si je puis me permettre, le fait qu'elles ne génèrent pas de quoi les faire durer n'en fait-il pas des politiques qui ne marchent pas? "Ce n'est pas un soi-disant retour à la raison qui pousse Sarko, mais la nécessité de garder à la France son AAA" Courber l'échine devant la nécessité, ce n'est pas un retour à la raison? A tous ceux qui n'ont pas vu ce truc effarant dans la presse cette semaine: http://tiny.cc/18und Comme un symbole: la dette publique allemande est bien inférieure à la dette publique française...
"Difficile de critiquer une démarche de démocratie directe entre un dirigeant et son peuple..." Vous devriez aller faire un tour dans n'importe quel amphithéâtre de droit constitutionnel; vous y découvriez que peu de choses sont aussi contestables que le référendum... Et si l'on doit suivre ce raisonnement, je pense qu'il faut demander aux Allemands et aux Français ce qu'ils pensent de cet accord dont ils vont faire les frais de façon plus ou moins directe. "La démocratie ? ils l'ont inventé !..." A chaque génération ses mérites... Vos références commencent à dater. La démocratie justement: ce qui frappe c'est que ce référendum est demandé par celui-là même qui est allé négocié cet accord et de deux choses l'une: soit ne pensait pas pouvoir prendre seul une décision sur l'accord et il aurait dû le dire, soit il pensait être un dirigeant légitime et on ne serait pas dans cette situation. Point de démocratie ici, juste de la perversion de politicien. En même temps, quand on a les mains sales, on les essuie où on peut...
Pendant ce temps là, le plus drôle reste tout de même Obama qui donne des leçons aux européens pendant qu'il supplie le congrès de lui permettre de creuser la Dette... On ne peut pas lui en vouloir cela dit puisque les Grecs, eux, payent la mauvaise gestion de leur pays par des taux d'intérêt astronomiques (Bonjour BA) pendant que les bons du Trésor US ne bougent pas vraiment. Prédire le futur? Le comprendre? Le présent, c'est sans doute pour les gens sérieux!
Cette histoire de mariage des homos est peut-être la solution à l'image très dégradée des nouveaux arrivants de sexe masculin du fait du regroupement familial; le nouvel immigré serait plus décorateur d'intérieur que maçon, plus conjoint au foyer que chômeur et surtout beaucoup moins violent. :) à part ça, ID naze==le Chouka???