This is Bâ Sileye's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Bâ Sileye's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Bâ Sileye
Journaliste Indépendant :J'ecris pour informer le peuple sur tout ce qu'on lui cache.
Interests: "L'homme digne d'être écouté est celui qui ne se sert de la parole que pour la pensée, et de la pensée que pour dire la vérité et la vertu". Fénelon François de Salignac de La Mothe- (1651-1715)
Recent Activity
Image
Respectez la misère, elle respectera l’opulence. Ceci a toujours été le mot d’ordre pour les misérables ouvriers. La preuve que la bourgeoisie a partout un lugubre visage. Son seul souci est de se nourrir du sang des prolétaires. En Mauritanie, c’est toute une nation qui profite de la misère des... Continue reading
Posted Apr 24, 2013 at Bâ Sileye's blog
Image
La République Islamique de Mauritanie… Que connaissez-vous de ce pays ? La science religieuse, la maitrise des techniques de mémorisation du Coran, ou encore, la poésie ? Jadis connu comme le pays au million de poètes, il pourrait aujourd’hui être tristement baptisé pays au million d’esclavagistes. Une famille d'esclaves signalée... Continue reading
Posted Apr 15, 2013 at Bâ Sileye's blog
Bâ Sileye added a favorite at Bâ Sileye's blog
Apr 4, 2013
Image
Aujourd’hui, il est urgent de s’organiser, afin de mettre un terme à cette oppression qui perdure. La jeunesse noire doit catégoriquement refuser la stigmatisation et le conditionnement. Mieux vaut se défendre une seule fois que de vivre éternellement une oppression. Les rafles ségrégationnistes et l’exclusion par le recensement ne s’arrêteront que lorsque nous nous déciderons à nous mobiliser. Car la peur d’une force policière n’est légitime que lorsqu’elle intègre la conscience collective de la masse. Mais la force a aussi peur de la masse consciente de sa force. Notre lutte est celle de la libération. Continue reading
Posted Apr 3, 2013 at Bâ Sileye's blog
La lutte des égos et des petites personnalités relèvent d'une comédie digne de « Star Academy ». Sur le terrain de la lutte, la seule « star » qui mérite les applaudissements du peuple est celle qui porte le fardeau des autres. Pour cela, il n y a que deux alternatives : Honorer ses engagements ou s'excuser en cas d'échec. Le reste, c’est le travail de l’histoire. S’arroger le statut de leader demeure facile, mais le justifier, c'est là le grand problème des hommes. Continue reading
Posted Feb 28, 2013 at Bâ Sileye's blog
Image
En Mauritanie, l’histoire est prise en otage entre deux tragédies : une terrible falsification de l’histoire et un déni de tout passé culturel de certaines franges nationales. Tous les régimes, et cela depuis celui que l’on nomme le père fondateur, ont contribué progressivement à marginaliser les Peuls, les Soninkés et... Continue reading
Posted Jan 27, 2013 at Bâ Sileye's blog
Image
Le Docteur Doumbia Major est docteur de l’université Paris-Est. Il a produit recemment, une analyse sur l’intervention française au Mali que nous avons publiée sur notre site. A la suite de cette analyse, il a eu une discussion d’éclairage sur cette intervention militaire qui est au coeur des débats. Nous... Continue reading
Posted Jan 18, 2013 at Bâ Sileye's blog
Image
Photo :source Rfi. Il existe bien un art malin en Occident[1] : baptiser « paix » une certaine manière de faire la guerre. En 341 avant notre ère, Démosthène tentait d’ouvrir les yeux des Athéniens sur les « offensives de paix » de Philippe de Macédoine : « Notre adversaire,... Continue reading
Posted Jan 16, 2013 at Bâ Sileye's blog
Image
Lorsque Biram Dah Abeid, Président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) avait incendié des livres du rite malikite, le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz s’était emporté avec la horde des fanatiques venue demander la pendaison de ce dernier. La même soirée, il ordonna une brigade de la police de pénétrer le domicile de Biram sans aucun mandat d’arrêt valable. Les voisins de Biram seront privés de l’électricité avant d’être violemment étouffés par les grenades lacrymogènes. Puis le leader abolitionniste sera humilié devant sa femme et ses enfants pour avoir incendié des livres contenant des passages dignes d’une jurisprudence dépassée. Il sera envoyé avec six autres de ses camarades en prison de Dar Naim. Pour l’appareil judiciaire, Biram est innocent. Mais, la conscience collective nationale a découvert un Président de la République coupable de diffamation. Continue reading
Posted Dec 28, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
En Mauritanie : " Lorsque les leaders des droits de l’Homme et acteurs politiques appellent à manifester pour le respect des droits des citoyens, ils envoient des escadrons pour tancer le petit peuple. Ceux qu’y laissent leur vie, ils ne tarderont pas ensuite de dépêcher des hommes « achetés » les familles des victimes. L’argent des galons paie tout même le sang des innocents. Et comme plus que jamais, tout le monde le sait, bon nombre des hauts officiers ont gagné leurs éperons après avoir versé le sang noir. Tuer l’officier noir pour devenir automatiquement promu à un grade supérieur a fait l’école dans les casernes militaires mauritaniennes. " Continue reading
Posted Dec 17, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
Tous les humains meurent, mais tous ne décèdent pas de la même façon. C’est pourquoi on ne naît pas martyr, on le devient. Tous les humains meurent, mais tous ne décèdent pas de la même façon. C’est pourquoi on ne naît pas martyr, on le devient. Et comme c’est un... Continue reading
Posted Nov 19, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est malade, c’est toute une nation qui en souffre. L'homme a été atteint par un tir "ami" selon les sources officielles largement répandues à Nouakchott. Vrai ou faux? Cette affaire reste très opaque et départage incessamment les citoyens des plus ordinaires aux plus... Continue reading
Posted Nov 8, 2012 at Bâ Sileye's blog
De Tene Youssouf Gueye à Lamine Mangane : Le Septembre Noir Tous les mois appartiennent à Dieu, il y a de ces mois au cours desquels les démons s’allient avec les hommes pour verser le sang des innocents. Dieu a, Lui-même, du haut de Son Trône interdit l’injustice, mais les... Continue reading
Posted Sep 29, 2012 at Bâ Sileye's blog
Sy Mahamadou, un ancien lieutenant, aujourd’hui exilé en France servait pour sa patrie comme tout bon militaire. Le 28 novembre, jour de fête indépendance était son plus beau jour : « Il fut un temps où, tout jeune, avec Yahgla, Zeine Ould Abidine et d’autres, je courrais très tôt à travers les rues de la capital, à l’occasion de cette fête nationale, pour voir défiler cette armée dont j’étais fier. Jamais plus rien ne sera pareil » (p.123). Sa fierté s’est substituée à une funeste euphorie. Et, la nuit du 28 Novembre 1991 fut sa plus horrible nuit. A le lire, elle n’était à leurs yeux qu’une nuit de sacrifice dont l’objet immolé n’était que l’officier et le soldat noirs : « la démence a été poussée jusqu’à symboliser la date du trentième anniversaire du pays par 28 pendaisons. Vingt-huit vies humaines sacrifiées sur l’autel de la bêtise » (p.122). Continue reading
Posted Sep 12, 2012 at Bâ Sileye's blog
Ces derniers temps, la République célèbre en grande pompe l’arrivée au pouvoir de l’actuel chef d’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz par un putsch. C’était le 06 août 2008, à la suite de son limogeage, avec quatre autres généraux de l’armée par un décret présidentiel. Dans la conscience de l’homme, il... Continue reading
Posted Aug 9, 2012 at Bâ Sileye's blog
Le sang noir a beaucoup coulé en Mauritanie. Les noirs ont subi toutes les animosités dans les casernes militaires et dans les villages de la vallée du fleuve Sénégal. Tous les citoyens ont encore en mémoire les dérives du système raciste commises par ses sbires anti-négros du régime de Maouiya... Continue reading
Posted Aug 9, 2012 at Bâ Sileye's blog
Aujourd'hui, les citoyens mauritaniens ressentent plus que jamais le besoin de la création d'une société égalitaire, juste et politiquement démocratique sur tous les plans. D'ailleurs, d'aucuns parlent de la reconstruction d'un Etat dans lequel on bannit le favoritisme ethnique et tribal, l'exclusion des identités nationales et l'esclavage. La recrudescence des... Continue reading
Posted Aug 9, 2012 at Bâ Sileye's blog
Je ne puis retrouver le stylo rouge de la communauté négro-africaine pour vous écrire ces lignes en rouge car beaucoup de sang a coulé dans la vallée du fleuve lorsque vous occupiez le poste de directeur de la sureté nationale. Les hommes étaient tués, et partout, les familles envoyaient des... Continue reading
Posted Jun 15, 2012 at Bâ Sileye's blog
Assalam alaikum ma soeur Omari Omarya... Je suis avant tout content de reprendre les échanges avec vous aprés ce long silence. Car c'est dans la discussion que jaillit la lumiéres...aujourd'hui disons des lumiéres, car les ténébres nous envahissent au sein même de nos espaces les plus lumineux. Pour en venir directement au vif du sujet, je précise que j'ai rédigé cet article pour exprimer un sentiment que bon nombre de musulmans des classes moyennes partagent: Celui de l'oppression et de la domination par ce qu'on peut appeler la bourgeoisie musulmane. Laquelle utilise les moyens humains et matériels au sein des Etats musulmans pour imposer une hégémonie et un ordre social. Alors comme la fin justifie les moyens, l'Islam ( innoncente de toute machinations démagogiques et politiciennes)est partout pris pour justificatif. Le cas exposé dans mon article en est une belle illustration...les exactions des noirs dans les années 90... Indirectement biensûr, car user ouvertement des arguments réligieux seraient une abérration. Cependant, c'est le silence des ulémas et de l'écrasante majorité devant l'injustice qui pousse à bon nombre des opprimés d'avoir le sentiment que les arguments réligieux servent de moyens pour entériner l'oppression... Par ailleurs, je suis tout à fait d'accord avec vous que certains courants réligieux jouent leurs cartes en approchant les dictatures afin de gagner du terrain et l'occuper. Raison pour laquelle en récation à l'autodaffé des livres du rites malékites, j'écrivais " Ils peuvent aussi s’approcher des savants du texte et du contexte prônant la réforme radicale dans les sociétés contemporaines majoritairement musulmanes dont certains travaux ont été entamés en Europe par des grands réformistes" ( http://sileye87.typepad.com/blog/2012/04/la-justice-nulle-part-cest-comme-%C3%A7a-la-mauritanie-.html).... Maintenant, il faut trouver des stratégies efficaces pour lutter contre l'oppression et la manipulation de l'extérieure. Ou encore faut-il créer un front international pour le respect des droit humains dans les sociétes musulamanes? Je serai partant... toute ma considération
Assalam alaikum ma soeur Omari Omarya... Je suis avant tout content de reprendre les échanges avec vous aprés ce long silence. Car c'est dans la discussion que jaillit la lumiéres...aujourd'hui disons des lumiéres, car les ténébres nous envahissent au sein même de nos espaces les plus lumineux. Pour en venir directement au vif du sujet, je précise que j'ai rédigé cet article pour exprimer un sentiment que bon nombre de musulmans des classes moyennes partagent: Celui de l'oppression et de la domination par ce qu'on peut appeler la bourgeoisie musulmane. Laquelle utilise les moyens humains et matériels au sein des Etats musulmans pour imposer une hégémonie et un ordre social. Alors comme la fin justifie les moyens, l'Islam ( innoncente de toute machinations démagogiques et politiciennes)est partout pris pour justificatif. Le cas exposé dans mon article en est une belle illustration...les exactions des noirs dans les années 90... Indirectement biensûr, car user ouvertement des arguments réligieux seraient une abérration. Cependant, c'est le silence des ulémas et de l'écrasante majorité devant l'injustice qui pousse à bon nombre des opprimés d'avoir le sentiment que les arguments réligieux servent de moyens pour entériner l'oppression... Par ailleurs, je suis tout à fait d'accord avec vous que certains courants réligieux jouent leurs cartes en approchant les dictatures afin de gagner du terrain et l'occuper. Raison pour laquelle en récation à l'autodaffé des livres du rites malékites, j'écrivais " Ils peuvent aussi s’approcher des savants du texte et du contexte prônant la réforme radicale dans les sociétés contemporaines majoritairement musulmanes dont certains travaux ont été entamés en Europe par des grands réformistes" ( http://sileye87.typepad.com/blog/2012/04/la-justice-nulle-part-cest-comme-%C3%A7a-la-mauritanie-.html).... Maintenant, il faut trouver des stratégies efficaces pour lutter contre l'oppression et la manipulation de l'extérieure. Ou encore faut-il créer un front international pour le respect des droit humains dans les sociétes musulamanes? Je serai partant
Les débats sur l'islam et les minorités invitent à la réhabilitation de la justice. Car l'instrumentalisation de la religion a partout fait des dégâts humain qu'il s'agisse du Proche et Moyen Orient ou du Maghreb arabe. Les miasmes de l'instrumentalisation ont imposé un arbitraire en instaurant au passage un ordre... Continue reading
Posted May 11, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
A Nouakchott, pour une dizaine de manifestants, le Président Mohamed Ould Abdel Aziz promet de faire le nécessaire pour que des mesures soient prises pour punir Biram Dah Abeid Président de l'Ira pour avoir incendié des livres du rite malikite. Et le même soir, une centaine de policiers délogent Birame à son domicile sans aucun mandat d’arrêt. C’est comme ça la Mauritanie. On punit quand certains s’attaquent à certaines valeurs au même moment où l’Etat continue de protéger bec et ongle des criminels des actes barbares commis à l’égard des « négros-mauritaniens » en 1989. C’est comme ça la Mauritanie. L’Etat punit pour un mécontentement des fanatiques, mais épargne de véritables transgresseurs des règles d’Allah : ce qui ont tué des hommes et violé des femmes. C’est comme ça la Mauritanie. L’Etat reste indifférent à l’impunité des crimes contre l’humanité mais cède facilement à l’émotivité des esclavagistes. C’est une sorte d’hypocrisie nationale que de recevoir des gens déchainés à l’heure de la grande répression aveugle des étudiants et de la marginalisation des franges des composantes nationales. Continue reading
Posted Apr 28, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
Le Président de la République se rendra dans le Brakna et le Gorgol. Des visites qui viennent à point nommé. Elles interviennent au même moment où beaucoup de questions nationales réapparaissent sur la scène politique. Des questions qui mobilisent des citoyens de plus en remontés et plus particulièrement les populations... Continue reading
Posted Apr 13, 2012 at Bâ Sileye's blog
Image
Parler des douloureux événements de 1989, c’est fort louable. En effet, les organisateurs de la conférence-débat, tenue la semaine passée à Nouakchott, viennent de poser un acte symbolique : celui de voir une élite de la composante maure lever le voile du tabou sur le brulant dossier du passif humanitaire.... Continue reading
Posted Apr 12, 2012 at Bâ Sileye's blog
L’histoire, disait Roger Garaudy, « c’est l'émergence permanente du radicalement neuf dans la vie des hommes ». Le règne du locataire du Palais Ocre de Nouakchott ressemble à un éternel retournement des faits déjà produits et une insolente stagnation. Il s’était arrogé le statut de « rectificateur », il n’a... Continue reading
Posted Mar 20, 2012 at Bâ Sileye's blog