This is tilly's Typepad Profile.
Join Typepad and start following tilly's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
tilly
Paris, France
elle parle des gens qu'elle aime qui font des choses, et des gens qui font des choses qu'elle aime
Interests: missillac (44), - jazz vocal (pratique amateur du), golf (index 29) - paris, et les restes du monde - nabe, zanini, etaix, sine, berroyer, bonnand et quelques autres, leblase
Recent Activity
ben oui, il était un peu pour toi et quelques autres ce billet ! la France insoumise des vrais blogueurs est en marche :) des bises, plein
1 reply
kenavo from beurtagne :)
1 reply
Image
j'ai décidé de m'essayer à la chronique de blogs ou sites que j'aime en commençant par le plus facile, ceux qui viennent de démarrer : on peut lire à la file tous les articles, ce qui donne une bonne idée du contenu Continue reading
Posted Mar 17, 2017 at le blogue de tilly
bravo Daniel ! donc si ça va et que ça vient, ça va revenir ! ce sera le printemps des blogs :)
1 reply
contente de te revoir par ici Fred ! comme toi j'ai toujours considéré les réseaux sociaux comme des medias physiques, des tuyaux qu'il fallait remplir :) ps - je mets l'url de ton blog dans mon feedly
1 reply
Image
je prends peut-être mes désirs pour des réalités, mais je trouve que ces temps-ci, ça ressuscite un peu côté blogs après les nombreux discours d'inhumation que je lisais la larme à l’œil ces dernières années Continue reading
Posted Mar 12, 2017 at le blogue de tilly
merci Gérard, j'avais en effet vu l'article sur l'expo Vermeer et les photos, et surtout un autre sur la misérable organisation pour y accéder :(
1 reply
ne regrette rien cher desfraises : il n'y a plus d'intérieur à Saint-Germain-des-Prés il n'y a plus qu'ailleurs à Saint-Germain-des-Prés
1 reply
Image
ça commence léger et court vêtu, cheveux brillants, colocation et pyjama-parties : une ambiance presque chick lit ! c'est sur cette normalité girlie aux couleurs des films de Demy, que le magicien Philippe Annocque tisse la toile maléfique de son conte sans fées. Continue reading
Posted Mar 1, 2017 at le blogue de tilly
Image
la galerie commerciale du Marché Saint-Germain n'est plus... il faut maintenant tourner autour du bâtiment classé, sous les arcades, pour entrer dans le Apple Center géant, chez Nespresso, Marks&Spencer ; ou pas : ce sera mon cas ; je ne vois aucun intérêt à la transformation, bien au contraire ! Continue reading
Posted Feb 27, 2017 at le blogue de tilly
Image
1984. A Paris, s'ouvre le chantier de l'Opéra Bastille : démolitions, expropriations, un quartier populaire disparait sous les yeux de ses habitants résignés. A Buenos Aires, on prépare les auditions des témoins survivants d'exactions des dictatures successives. "Bastille tango" de Jean-François Vilar (1947-2014) est un roman noir à l'atmosphère fascinante dans lequel la représentation de la réalité par l'image (affiche, photo, film, tag, peinture) joue un rôle important. Continue reading
Posted Feb 15, 2017 at le blogue de tilly
plaisir de te savoir passé par ici, cher DesFraises, moi aussi je te souhaite grands et petits bonheurs en 2017 et bien sûr je tiens le Dictionnaire amoureux de la libraire Mollat à ta disposition, je te le prête quand tu veux des bises, plein
1 reply
le plus joli commentaire ever...
1 reply
bravo cher Gérard (et merci pour vos bons vœux) les lieux d'échanges entre personnes, qu'ils soient numériques où papier sont une richesse inépuisable (si, si, je le crois), d'autres sont encore à inventer... vive la curiosité et la sérendipité pour de longues années encore, chez vous comme chez moi
1 reply
merci Daniel pour cette sympathique visite de nouvel an :) je vous souhaite une année 2017 douce et sereine ou pétillante selon vos vœux !
1 reply
Image
la librairie Mollat à Bordeaux a 120 ans ! des écrivains, des historiens, des dessinateurs, surtout des amis, ont composé un formidable "Dictionnaire amoureux de la librairie Mollat" avec leurs témoignages d'amour des livres et de Bordeaux ; l'année 2016 c'est fini, vive 2017 ! Continue reading
Posted Dec 31, 2016 at le blogue de tilly
en train, bien sûr ! mais il parait que si on a des bagages dans son coffre de voiture pour montrer qu'on part ou revient de vacances, les contrôleurs sont compatissants.... je vois d'ici la parade facile à l'interdiction de circuler :) joyeuses fêtes ps - ai fait une recherche dans les index des 4 volumes du journal de Nabe avant de partir : il ne "parle" jamais de Dylan (ne m'étonne pas plus que ça), le cite incidemment une seule fois dans le premier volume
1 reply
je ne me prononce pas sur Dylan dont je sais bien peu de choses ; là je me prépare pour un mini séjour en Beurtagne ; au retour j'irai voir dans les index du Journal de Nabe ravie de ton passage ici bon pour de l'an :)
1 reply
merci à ton correcteur aussi... deux commentaires pour un !
1 reply
Image
Ce que les sondeurs, oracles, et autres statisticiens du jeu politique n'avaient pas encore osé faire (ou faisaient sans nous dire), onze écrivains talentueux et joueurs l'ont fait : battre les cartes, les jeter en l'air, et piocher avec gourmandise pour composer des attelages électoraux peut-être improbables, mais jamais impossibles. Continue reading
Posted Nov 25, 2016 at le blogue de tilly
Image
deux délicieux portraits de coiffeurs, distants dans le temps et l'espace (1955 à Paris, 2007 à Damas), rapprochés par le talent de deux champions de l'observation espiègle et tendre : Henri Calet et Alain Bonnand Continue reading
Posted Oct 24, 2016 at le blogue de tilly
c'est moi qui te remercie de ta visite ! et bravo pour l'idée et la réalisation du Challenge Hugo Boris
1 reply
Image
ceci n'est pas, mais pas du tout, un roman policier ! ça commence pourtant comme le pitch d'un film césarisé ou d'un épisode de série télé populaire : trois policiers de base dans un équipage en mission, deux hommes, une femme ; une mission inhabituelle qui va leur poser des problèmes de conscience... Continue reading
Posted Oct 22, 2016 at le blogue de tilly
cela faisait déjà quelque temps qu'il ne venait plus applaudir son copain Marcel au Petit Journal, et puis l'an dernier c'est moi qui avait séché... j'y retourne, mais ce ne sera plus jamais pareil sans Yoyo
1 reply
Image
Ce premier roman aux accents simenoniens se lit d'un trait. Olivia Resenterra rend palpables l'ennui, les frustrations, et l'interdépendance de deux femmes, une mère âgée et sa fille célibataire, recluses sans autre raison apparente que le poids de l'habitude. Continue reading
Posted Oct 12, 2016 at le blogue de tilly