This is tilly's Typepad Profile.
Join Typepad and start following tilly's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
tilly
Paris, France
elle parle des gens qu'elle aime qui font des choses, et des gens qui font des choses qu'elle aime
Interests: missillac (44), - jazz vocal (pratique amateur du), golf (index 29) - paris, et les restes du monde - nabe, zanini, etaix, sine, berroyer, bonnand et quelques autres, leblase
Recent Activity
Image
le narrateur est écrivain, il se prénomme Alain... une lectrice lui écrit, il répond ; les lettres, dit-il parfois, c'est ce qu'il fait de mieux en amour ; d'ailleurs vingt-cinq ans plus tôt il avait inondé de missives et de poèmes une adorée qui résistait Continue reading
Posted 4 days ago at le blogue de tilly
et c'est presque l'heure de l'apérol spritz ! grazie, salute cher Laurent, bises
1 reply
Image
quelques images d'un chouette séjour dans le nord-ouest de la Sardaigne : Alghero, Porto Conte, Porto Ferro, Capo Caccia, Stintino, Bosa, Castelsardo Continue reading
Posted May 21, 2015 at le blogue de tilly
Image
comment dire non à un enfant de la favela de Belém qui vous prend pour son père et vous attire chez lui ? pourquoi résister à la tentation de quitter la route, de faire un pas de côté, et de se faufiler dans la peau d'un autre, d'un inconnu ? fable équatoriale pleine de charme et d'ironie, saupoudrée de nostalgie, nourrie des rêveries et souvenirs d'un très étonnant voyageur au long cours Continue reading
Posted May 4, 2015 at le blogue de tilly
c'est vrai Guillaume, le Journal est une mine... dans les deux sens (boum et l'autre !) et je suis consciente de ma chance de posséder l'intégrale ;)
1 reply
Image
Marc-Edouard Nabe pour guide littéraire de l'expo Velázquez avec un extrait de son journal intime, et en artiste peintre lui même exposé (portraits d'écrivains) sous la nef du Grand Palais à l'occasion du Salon du Livre Rare Continue reading
Posted Apr 25, 2015 at le blogue de tilly
Image
Prodigieux roman sur l'héritage émotionnel de la Grande Guerre pour les femmes "sans homme" ; histoire poignante, parfois grinçante, mais animée par la narration fantaisiste d'obsessions et lubies incongrues, de scènes familiales balançant entre drôlerie et dévastation cruelle Continue reading
Posted Apr 8, 2015 at le blogue de tilly
Bon dimanche Armelle, sans trop penser notes Bib... ;)
1 reply
Image
Le principe d’incertitude du succès de l’écrivain est le moteur de Serge Joncour. Pour lui, un vrai créateur ne se pose pas la question du succès quand il compose son roman, sa peinture, sa symphonie, son film. L’incertitude de la réception du public n’entre pas en ligne de compte dans la décision de faire une œuvre. Comme un jeu de hasard. Gagnera, gagnera pas ? Il faut jouer pour vivre. Continue reading
Posted Mar 25, 2015 at le blogue de tilly
Image
plaisir et émotion de tomber par hasard sur un petit bijou littéraire vintage en ces temps de surabondance mainstream globalisante... dans quelques jours le Salon du Livre de Paris 2015 ! Continue reading
Posted Mar 18, 2015 at le blogue de tilly
Image
premier roman réussi sur la difficulté de trouver sa place dans l'entreprise moderne, sur la souffrance au travail et le harcèlement : mordant, âpre et poignant Continue reading
Posted Mar 9, 2015 at le blogue de tilly
Image
récit d'une mésaventure qui se termine pas trop mal : mon compte mail à été bloqué pour suspicion de piratage et réutilisation de mes identifiants sur d’autres sites ; leçons de prudence à retenir... Continue reading
Posted Mar 5, 2015 at le blogue de tilly
héhé Guillaume ! je l'ai choisie avec soin, cette citation... tu penses bien ;) c'était étudié pour...
1 reply
merci shimrod, avis très positif donc ! de mon côté je ne ferai pas de note de lecture parce que mon avis est plus mitigé, et que j'avais mieux aimé LCELT... vous avez dû voir le commentaire que j'ai mis chez l'ami Hervé Resse, lui aussi plutôt emballé par S : http://blog-hrc.typepad.com/testament/2015/01/faut-il-d%C3%A9tester-soumission.html je recopie ci-dessous mon comm parce qu'il a à voir avec mon billet (le style), ce qui n'est pas étonnant ;) "Ben zut alors, Hervé ! Avec ton analyse généreuse, tu m’incites presque à la re-lecture de ce roman que je n’ai pas bien aimé (pas détesté non plus d’ailleurs), c’est pour ça que j’ai décidé de ne pas publier de note de lecture sur mon blogue ; et pourtant des notes j’en ai prises, beaucoup au début, beaucoup moins à la fin. Désespéré ? Soit, mais ça n’empêche pas la beauté, et même au contraire comme disait Le Poète. MH l’écrit : le style, l’admiration du lecteur, ça aussi il s’en fout, et c’est bien son droit, mais moi j’aime mieux quand c’est “bien” écrit. Là franchement, non. J’ai pas vibré ! Quelques rigolades un peu hystériques, bien sûr : scène hilarante du barbecue à SQY, vacherie sur Cyrulnik, et autres disperses occases. Le coup de la transcription “fac-simile” de fiches techniques automobiles, de prospectus de restauration à domicile, de feuilles d’info touristique hôtelières ou d’extraits du Petit Futé, de bulletins de chaîne météo : c’est pas ça qui me gêne, c’est marrant un peu, et il nous y a habitué, c'est "son style"... D’accord c’est un roman, pas un essai. Sauf que les (rares) personnages autres que François, sont des utilités, de grosses ficelles pour faire avancer l’intrigue (ce mot me fait mal !), comme l’invraisemblable ex- de la DGSI, ou l’abominable Rediger (je reconnais à MH le talent de nommer/prénommer ses personnages). A la bibliothèque, j’ai voulu en avoir le coeur net (mes remembrances de précédents romans de MH n’étaient pas tant négatives) : j’ai parcouru le dernier recueil de ses poèmes, et là surprise ! De jolies choses, parfois très, sur des thèmes évidemment pas roses, mais s’en approchant parfois."
1 reply
Image
Dans Soumission de Michel Houellebecq, l'opposition faite entre Huysmans et Léon Bloy pourrait avoir un certain lien avec celle entre MH et Marc-Edouard Nabe ! Continue reading
Posted Feb 18, 2015 at le blogue de tilly
comm égocentrique ! Erwan Larher a lu cette note, l'a partagée sur sa page facebook, en extrayant le "jus" de mes mots : inutile de dire que ça m'a fait un grand plaisir ;) Il a aussi laissé ce commentaire sur ma page : "Erwan Larher : Vous avez souligné qu'il est possible de trouver un vrai plaisir de lecture même quand l'auteur donne un peu de travail (et de liberté, par ricochet) à son lecteur. Cela me réjouit."
1 reply
Image
Pas de petits hommes verts, ni d’aliens, dans ce beau conte d’anticipation, philosophique et politique, dystopie bourrée à craquer d’action, d’émotion, et de réflexion. Continue reading
Posted Feb 13, 2015 at le blogue de tilly
moi aussi Gérard, j'avais fait le ménage il y a un an, mais j'avais mal compris cette histoire d'affiche d'expo ;(
1 reply
mon plaisir, de vous être utile ! kenavo ;)
1 reply
Image
où je refais un point tiré de mon expérience sur les mesures de protection des œuvres graphiques (droit de reproduction), bien mal adaptées aux blogueurs particuliers qui ne tirent pas (ou peu) profit de leur publication Continue reading
Posted Feb 5, 2015 at le blogue de tilly
comme c'est sympathique et réconfortant de voir une lectrice venir commenter un article ancier... merci pour ce plaisir ! je suis d'autant plus confuse d'avoir été un peu moqueuse avec ce cher Monsieur Marsan...
1 reply
Ben zut alors, Hervé ! Avec ton analyse généreuse, tu m’incites presque à la re-lecture de ce roman que je n’ai pas bien aimé (pas détesté non plus d’ailleurs), c’est pour ça que j’ai décidé de ne pas publier de note de lecture sur mon blogue ; et pourtant des notes j’en ai prises, beaucoup au début, beaucoup moins à la fin. Désespéré ? Soit, mais ça n’empêche pas la beauté, et même au contraire comme disait Le Poète. MH l’écrit : le style, l’admiration du lecteur, ça aussi il s’en fout, et c’est bien son droit, mais moi j’aime mieux quand c’est “bien” écrit. Là franchement, non. J’ai pas vibré ! Quelques rigolades un peu hystériques, bien sûr : scène hilarante du barbecue à SQY, vacherie sur Cyrulnik, et autres maigres occases. Le coup de la transcription “fac-simile” de fiches techniques automobiles, de prospectus de restauration à domicile, de feuilles d’info touristique hôtelières ou d’extraits du Petit Futé, de bulletins de chaîne météo : c’est pas ça qui me gêne, c’est marrant un peu, et il nous y a habitué... D’accord c’est un roman, pas un essai. Sauf que les (rares) personnages autres que François, sont des utilités, de grosses ficelles pour faire avancer l’intrigue (ce mot me fait mal !), comme l’invraisemblable ex- de la DGSI, ou l’abominable Rediger (je reconnais à MH le talent de nommer/prénommer ses personnages). A la bibliothèque, j’ai voulu en avoir le coeur net (mes remembrances de précédents romans de MH n’étaient pas tant négatives) : j’ai parcouru le dernier recueil de ses poèmes, et là surprise ! De jolies choses, parfois très, sur des thèmes évidemment pas roses, mais s’en approchant parfois.
1 reply
des bises plein chère Magali, merci de ta visite ici, comme on voit en lisant les blogs, les pages fb, la presse de l'étranger : les pensées de tous ceux/celles qui sont loin se rejoignent et nous réconfortent, merci !
1 reply
merci pour ce beau commentaire chère Isabelle, et ton témoignage de l'immense élan qui s'est levé dans les rues du monde, ce dimanche "écouter, entendre, même si l'on n'est pas d'accord" merci aussi Isabelle de convoquer ce matin notre souvenir commun de "Zim" (& Cie!) et de sa force que j'admirais tant : il faudrait inventer quelque chose pour évacuer à tout jamais ce que ce mot transmet encore de militaire, de guerrier, ou de physique et ne garder que sa dimension spirituelle et intellectuelle je t'embrasse tilly
1 reply
"Bientôt ils succomberont. Si la liberté ne peut pas périr, eux, les horribles, sous l'indignation de toutes les françaises et de tous les français, ils périront." "Le meilleur viendra. Nous resterons forts. Nous combattrons les assassins de la Liberté, de l'Égalité, de la Fraternité. Nous ne laisserons plus l'horreur radicale tuer l'esprit, le coeur, le corps de chaque française, de chaque français." In http://elyal-28.blogspot.fr/2015/01/ma-france-opere-la-fusion-pour-le-pire.html Cher Alain, tes voeux sont magnifiques, qu'ils soient exaucés : c'est le mien, le plus cher.
1 reply