This is Valéry's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Valéry's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Valéry
Paris
Recent Activity
« sans chercher à faire les gros titres » C'est précisément ce qu'on lui reproche...
1 reply
"l’on me cite un programme militaire (et même civil, cf l’A380 ou le Dreamliner de Boeing) qui ait tenu à la fois les délais et le budget prévisionnel" Le site web de Désir d'avenir a été réalisé en seulement trois mois...
1 reply
En même temps en France il y a des gens aux sein du PS qui croient qu'il est légitime d'être allié aux communistes, voire pire.
1 reply
Il ne vous a pas échappé qu'entre la conclusion de la convention sur l'avenir de l'Europe où ont été élaborés les prémices du présent traité et son entrée en vigueur il s'est écoulé cinq ans, grâce aux combats d'arrière garde de militants nationalistes qui ont menés une bataille de propagande fantaisiste contre un traité pourtant bien trop modeste. La plupart des ministres actuels n'étaient pas aux affaires lorsque le traité a été signé. Par ailleurs vous savez bien que certains politiciens se croient au dessus des lois.
1 reply
@arturh : entièrement d'accord avec vous. La médiocrité des médias français en matière de politique européenne est pitoyable et scandaleuse car nos concitoyens sont très largement sous informés et désinformés (il n'y a qu'à voir par exemple les titres trompeurs qu'un secrétaire de rédaction colle parfois aux articles de Jean). IL ne faut pas s'étonner qu'ensuite les français écoutent les premiers charlatans venus lorsqu'il y a une consultation référendaire sur le sujet. Merci de l'avoir souligné.
1 reply
Tiens, un comique.
1 reply
« les relations avec les autres pays de l’Union ne sont plus considérées comme des affaires étrangères » Il était temps. Le fait est que beaucoup de nos "chefs" appliquent une démarche nominaliste en matière européenne est espèrent conserver le pouvoir hors de tout contrôle démocratique national ou européen tout en jouant aux pro-européens en façade, car l'idée européenne est populaire. C'est à cause de ce double-jeu que l'Europe progresse si lentement : deux pas en avant, un pas en arrière. Fort heureusement c'est précisément en inscrivant les progrès dans les traités qu'ils finissent par s'imposer. Les hommes passent mais les institutions restent. Les tentatives de coup de force de Zapatero ne sont guère plus honorables que celles jadis du président tchèque qui avait joué les Ségolène Royal en s'invitant à un Conseil européen où il n'avait pas sa place. Il s'agit de tenter de conserver provisoirement une parcelle du pouvoir auquel les diplomates renoncent peu à peu dans les traités au profit d'instances plus saines. Au final l'Europe ne peut exister que si elle dispose d'un pouvoir effectif distinct de celui des gouvernements nationaux et ceci n'est acceptable que si l'Europe fonctionnelle-même de manière démocratique. Il est heureux que le traité de Lisbonne qui progresse modestement mais surement sur ces deux fronts soit entré enfin en vigueur. Il est regrettable que par la faute de Jacques Chirac et de Laurent Fabius le traité constitutionnel n'ait pas pu voir le jour car il rendait bien plus explicite le fait que ce n'est pas aux ministres des affaires étrangères et aux chancelleries de gouverner l'Europe. Au final on va donc dans le bon sens. Espérons que les mesquineries d'arrière-garde ne ralentissent pas trop les progrès.
1 reply
Merci pour cet excellent billet avec lequel je suis naturellement comme souvent d'accord. Le commentaire d'un Poil des lama montre bien qu'il est particulièrement pertinent. L'une des difficultés de ce type de consultation est que le citoyen doit arbitrer entre sa préférence personnelle et ce qu'il croit être l'intérêt général de la société et que parfois c'est différent. Je suis fondamentalement attaché aux libertés et pour ma part je trouve cette décision odieuse et je m'y serais opposé de toutes mes forces si une telle consultation était organisée en France. Pourtant ceci ne veut pas dire que je veut un minaret, pas plus qu'un cocher, ou toute autre repaire à curés à côté de chez moi. On ne me demande pas mon avis et tant mieux. On reconnaît une démocratie mûre à sa capacité de respecter les droits d'une minorité face aux préférences de la majorité. La Suisse est au final très avancée de ce point de vue du fait de sa structure fédérale. Les germanophones sont majoritaires mais n'imposent pas leur langues ou préférences aux autres grâce à l'existence des cantons. Il est regrettable qu'il subsiste des mécanisme permettant d'imposer des décisions aussi stupide à l'ensemble de la fédération. Dans l'absolu, même si on considérait que ce type de loi est légitime ce serait au niveau de la commune qu'il con,viendrait de la prendre, pas au niveau fédéral. "Mais bon, on m'a patiemment expliqué que mes réflexes étaient insuffisamment démocratiques et j'ai fini par remiser mes réticences à l'égard de cette institutionnalisation du café du commerce…" Au final le fait de vous avoir fait revenir à une position plus clairvoyante est un aspect positif de l'événement.
Toggle Commented Dec 3, 2009 on Leçons suisses at www.com-vat.com
Donc vous êtes d'accord pour l'interdiction des clochers sur les Eglises ?
1 reply
@patrikev : à ce que j'en ai compris il est plus facile d'obtenir un référendum d'initiative populaire sur les changements constitutionnels que sur un simple loi ce qui explique que beaucoup de choses passent dans la constitution alors qu'elles n'ont rien à y faire. En toute hypothèse un conseil constitutionnel ne peut pas censurer une révision constitutionnelle. Ce n'est pas son rôle.
1 reply
On nomme donc un fédéraliste à un poste sans pouvoirs mais à la Commission nous avons Barroso. Tant mieux si le président du Conseil a une vision pertinente de l'Europe mais il n'a pas les moyens de la faire avancer de manière significative. Naturellement il vaut mieux un fédéraliste qu'un nationaliste à cette fonction mais cela ne va pas rattraper les insuffisances criantes du traité de Lisbonne. pour faire avancer la construction européenne. @Léa : qu'est-ce que vous en savez ? La plupart des enquêtes d'opinion montrent que la plupart des citoyens Européens veulent plus d'Europe, et on ne peut pas faire plus d'Europe sans qu'elle soit démocratique. Il vous a peut être échappé qu'une partie de ceux qui ont voté contre le traité constitutionnel de 2005 demandaient exactement celà. Quant à M.Van Rompuy où avez-vous lu qu'il doit représenter les peuples ? Il est président du Conseil pas président de l'Europe. Il ne peut représenter - dans une certaine mesure - que son institution et pas plus. Ce n'est clairement pas le cas lorsqu'il s'exprime de la sorte malheureusement.
1 reply
C'est précisément ceci qui est le pire dans cette affaire : le traité prévoit une procédure qui permet d'obtenir de meilleures décisions et le Conseil décide de l'ignorer pour maintenir une pratique du passé.
1 reply
Soyons sérieux 5mn : ni le rejet du traité constituionnel ni celui du pâlot traité de Lisbonne n'eut rien changé à cette tendance lourde de retour du nationalisme. Bien au contraire les incidents de ratification ont convaincu les dirigeants que tout ceci était bien trop compliqué et trop casse gueule. Toutefois les acquis institutionnels des nouveaux traités demeurent. Les médiocres qui nous gouvernent actuellement passeront et une relance sur de meilleure bases sera possible dès lors que les peuples porteront au pouvoir de véritables partisans de la construction européenne plutôt que les nationalistes honteux et européens de façade qui s'y trouvent actuellement.
1 reply
S'il y a référendum là dessus je vote contre. Donner un droit de véto à l'Islande et puis quoi encore ?
1 reply
Mais qu'il le fasse ce référendum sur la sortie de l'Union ! Malheureusement il risque de le perdre.
1 reply
Pour mémoire tous les parlements des pays membres de l'Union européen ont votés ce texte à de larges majorité. Le traité a été adopté parfaitement démocratiquement.
1 reply
"De fait, ce traité referme une parenthèse institutionnelle qui s’est ouverte au lendemain du traité de Maastricht" C'est très vite dit : le nouveau traité ne répond en effet en rien aux besoins institutionnels de l'Union européenne. Elle n'est que marginalement plus efficace et plus démocratique, il suffit de constater les conditions de la réélection de M. Barroso. En outre elle n'est toujours pas préparée à fonctionner avec de nombreux États-membres, la règle de l'unanimité ayant été maintenue. Les conditions abracadabrantesques dans lesquelles les différents traités ont été ratifiés démontrent encore et encore l'absurdité de ce système qui permet aux minoritaires d'imposer leur diktat. Dix ans de perdus car l'absence de réforme majeure contribue à l'impopularité de l'Union européenne auprès d'une population qui reste majoritairement europhile. Mais de déception en déception, les promesses non tenues finissent par lasser. C'est précisément pour celà qu'il ne faut surtout pas clôre ce débat. Avec un peu de chance l'arrivée de nationalistes hystériques au pouvoir au Royaume Uni fera réagir les dirigeants plus rationnels.
1 reply
Et alors ? C'est facile de faire une affirmation abrupte et de copier coller trois ligne d'un traité : démontrez ce que vous écrivez. Rien dans cet extrait ne justifie de se comporter en voyou.
1 reply
Non mais on peut aussi prendre en compte que ni le traité d'Amsterdam ni le traité de Nice ni le traité de Lisbonne ne permettent à l'Union se gouverner correctement et qu'il est impensable de continuer à élargir l'Union sans penser à la réformer sérieusement, notamment en abandonnant la règle de l'unanimité dans tous les domaines.
1 reply
Je ne vois pas bien le courage qu'il y a à jouer les maitre chanteurs exploitant une formalité pour violer les choix des élus de son peuple. et extorquer une concession bidon.
1 reply
Le future président du Conseil européen ? 9 lignes dans le Wikipedia francophone. C'est clairement un homme qui a marqué son époque jusqu'à présent.
1 reply
Ce budget est au final comparable au gaspillage annuel de 200 millions d'euros que représente par caprice franco-français le maintien de nos eurodéputés à Strasbourg, mais qui ne semble surprendre personne. En France en tout cas.
1 reply
Keep on wit the good work. Orion is a fascinating program indeed. By the way, do you know of any book on project management for the Apollo program ?
1 reply
Le chemin de croix va durer en effet puisque le modeste traité de Lisbonne est très largement en deçà de ce dont l'Europe a vraiment besoin et qu'il faudra d'autres traités, avec à chaque fois la stupide et anti-démocratique règle de l'unanimité. Toutefois pour donner des bases plus sociales à l'Europe, la solution est beaucoup plus simple : il suffit pour celà que les Européens votent majoritairement à gauche dans les élections nationales et européennes. Pour l'instant j'observe que l'Europe s'avère être une démocratie : les citoyens votent à droite, ils sont gouvernés à droite. Hélas.
1 reply
Une fois le traité entré en vigueur, les Tories ne pourront guère que proposer de sortir de l'Union (enfin s'ils sont effectivement élus). Ce qui serait une excellente idée.
1 reply