This is PJ-BR's Typepad Profile.
Join Typepad and start following PJ-BR's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
PJ-BR
Recent Activity
Pire que de ne pas produire les résultats attendus, la politique menée au nom de l'UE en Grèce a empiré la situation. Le coefficient multiplicateur des restrictions budgétaires a été grandement sous-estimé. Quand on réduit les dépenses publiques d'1 point de PIB le PIB se contracte de plus de 1%... et le ratio dette/PIB empire. Le FMI l'a dit depuis longtemps maintenant, et c'est valable même hors de Grèce. Il est effarant de voir qu'on continue à jouer la surprise sur la situation grecque, et surtout à laisser entendre que cette contre-performance serait spécifique à la Grèce.
1 reply
J'aimerais bien que l'Assemblée Nationale contrôle le Gouvernement en France. Sauf que c'est faux. C'est même le contraire. Le Gouvernement maîtrise complètement l'agenda de l'Assemblée Nationale et régulièrement explique aux députés comment voter. Et les députés suivent les ordres.
1 reply
Sur ce coup là, l'UE est indéfendable. La culture N'est PAS une marchandise comme une autre. A ce titre la TV publique n'est pas un entreprise comme une autre. L'ERT coûtait cher mais c'était aussi, pour la très nombreuse diaspora grecque, le seul lien avec le pays. Couper ce lien est une grossière erreur quand on sait ce rapporte cette diaspora. Ce genre de demande est une crétinerie de financier connaissant le coût de tout et la valeur de rien. Et le pire c'est que ces propositions ont pu recevoir l'aval des chefs de gouvernements prêts à demander à la Grèce une politique qu'ils n'auraient pas accepté de mener chez eux. Comment peuvent-ils trouver normal que le SMIC passe à moins de 700€? Comment peuvent-ils faire fi de l'attachement à la culture de son pays d'origine? Pourquoi n'ont ils pas mis autant d'ardeur à combattre l'évasion fiscale ou les inutiles dépenses d'armement? L'intergouvernementalisme est la plaie de l'UE. C'est ça qui permet à des politiques iniques de s'imposer un peu partout, chaque chef de gouvernement n'hésitant pas à "sauver" son peuple aux détriments de celui des autres... pour finalement enfoncer tout le monde dans la déflation. Mais l'intergouvernementalisme est une composante incontournable de l'UE actuelle. Et défendre l'UE sur ce genre de décision c'est défendre un mode de décision qui est finalement a-démocratique. PS: Il serait bon de ne pas oublier que Samarás émarge au parti qui a menti à l'UE et à son peuple, qu'il a été membre du gouvernement qui a falsifié le comptes de la Grèce, et qu'il a ainsi empêché toute altrenance politique. Et ce serait bon d'entendre, pour une fois, que ce ne sont pas LES Grecs qui sont coupables mais une partie des Grecs, et à ce titre la socialisation des pertes et la punition collective menée en notre nom (les autres pays de l'UE) est scandaleuse.
1 reply
PJ-BR is now following Euro-écolos
Jul 21, 2011
Quand elle s'apercevra que le N-VA réclame le rattachement de la Flandre française, et en particulier de Rijsel (Lille en flamand), elle se calmera sans doute un peu.
1 reply
Le régionalisme c'est revendiquer le droit de pratiquer sa culture (langue, musique, arts). Quand on commence à revendiquer la supériorité de sa culture sur celle des autres ou des régions culturellement intègre on sombre dans le nationalisme. Effectivement, le N-VA a largement dépassé la limite. Et effectivement j'aimerais bien que l'ALE fasse le ménage dans ses rangs (surtout quand le député en question s'écarte assez souvent de la voix de son groupe http://votewatch.eu/cx_meps_statistics.php?order_by=valoare_top&order=DESC&last_order_by=valoare_top&top_entry=0&euro_grup_id=5&euro_tara_id=0&euro_domeniu_id=0&euro_parlamentar_id=0&top=euro_parlamentar_procent_loialitate_euro_grup&segment_id=7&segment_id_start=0&segment_id_end=4&vers=2 ). Mais là on dépasse largement mon pouvoir d'influence.
1 reply
Le régionalisme c'est revendiquer le droit de pratiquer sa culture régionale (langue, musique). Quand on en arrive à revendiquer la supériorité de sa culture sur celle des autres et la création de régions culturellement intègres, on dépasse le régionalisme pour arriver au nationalisme. Effectivement, certains régionalistes dépassent les limites, et tombent dans le nationalisme. Le N-VA en est un parfait exemple. Et effectivement, j'aimerais bien que l'ALE fasse un peu le ménage dans ses rangs (surtout quand le député s'écarte assez souvent de la voix de son groupe http://votewatch.eu/cx_meps_statistics.php?order_by=valoare_top&order=DESC&last_order_by=valoare_top&top_entry=0&euro_grup_id=5&euro_tara_id=0&euro_domeniu_id=0&euro_parlamentar_id=0&top=euro_parlamentar_procent_loialitate_euro_grup&segment_id=7&segment_id_start=0&segment_id_end=4&vers=2 ). Mais là ça dépasse un peu mon pouvoir d'influence.
1 reply
Le régionalisme c'est revendiquer des identités multiples (on est breton ET français ET européen); le nationalisme c'est revendiquer une identité exclusive (on est flamand OU wallon et chacun chez soi). Bart De Wever n'est pas régionaliste, il est nationaliste. Il veut sont petit état-nation où tout le monde sera flamand et où il pourra interdire aux non-flamands de s'installer.
1 reply
C'est toujours le même problème avec nos gouvernements nationaux. Plutôt que de pouvoir peser en mutualisant leur pouvoir, ils préfèrent le garder intégralement... quitte à le dévaloriser en n'ayant pas la taille suffisante pour vraiment peser. Ils luttent pour ne pas scier la branche sur laquelle ils sont assis. Et ils font donc passer leur intérêt particulier avant l'intérêt général, suivant tous la même règle "Plutôt premier en seconde division que second en première division".
1 reply
Faut arrêter avec ce genre d'argument. Les gouvernements de tous les pays de l'UE sont élus. Ce sont les citoyens qui choisissent ces élus qui vont tous dans la même direction. Par exemple, lors des dernières élection présidentielles les Français ont clairement rejeté les élus qui avaient appelé à voter non (plus de 77% pour les candidats qui avaient appelé à voter oui). Ils ont même élu président le seul candidat qui avait promis de ne pas faire de referendum, alors que le président est le seul habilité à choisir le mode de ratification.
Toggle Commented May 30, 2009 on Sarkozy punit la Suède at Coulisses de Bruxelles
1 reply
Salut abadinte. Certes le SPD n'est pas le PSE. Et les leaders du SPD ne sont pas la totalité de adhérents du PSE. Tu avoueras néanmoins que ces pontes des partis-membres savonnent bien la planche aux simples adhérents que nous sommes. Après de telles prises de position défendre le vote PSE pour une UE plus sociale, c'est dur. Du coup, je vais très certainement me tourner vers des gens qui eux disent que Barroso ne peut pas être la solution (Europe Ecologie)
1 reply
Le PSE soutiens Barroso. Ce sera donc sans ma voix. Ce manque de volonté de s'opposer au pire Président de Commission jamais vu est vraiment décourageant.
1 reply
@pastel A l'Université d'automne du Mouvement Européen, Jacques Barrot a clairement fait porter la responsabilité de cette dérive aux états qui voulaient chacun un "juste retour" des retombées de Galileo. Et donc chaque état demande à payer peu mais à recevoir sa cote-part des usines, centre de contrôle et autre. L'intérêt général de l'UE est mis à mal par l'individualisme des états. Rien de nouveau. Mais un raison de plus de dépasser l'échelon de l'état-nation.
Toggle Commented Nov 25, 2007 on Pause at Coulisses de Bruxelles
1 reply
@maragojipe Merci pour votre commentaire sur le social / libre-échange / libéralisme. Il est toujours intéressant de pointer des idées qui, en France, sont "évidemment" liées, alors que ça n'est pas vrai ailleurs.
1 reply
@J4M Lusitanien, pas lisutanien. Et comme nous allons vivre pendant 6 mois avec des portugais, il serait agréable que vous fassiez l'effort d'écrire les ~... et les accents toniques (en particulier sur Sócrates). C'est trois fois rien (pomme n+ a pour ã) mais quand ce n'est pas là ça trouble la compréhension. @olive En tout cas les français peuvent apprendre facilement le portugais.
1 reply
Aproveite tua viagem, e descanse bem. Desfrute desse marvilhoso país. Ate proximo bilhete.
Toggle Commented May 24, 2007 on Vacances lusitaniennes at Coulisses de Bruxelles
1 reply
@Etrun "Quant à la "convention réellement démocratique" composée de gens désignés et non élus....Est-il encore permis de lui préférer une bonne vieille constituante?" Vous avez tout à fait le droit de préférer une constituante élue. Mais la question posée le 29 mai N'ETAIT PAS "Approuvez vous le mode de désignation de ceux qui ont rédigé le TCE?" Ce point a été débattu maintes fois sur ce blog. Il montre surtout une profonde méconnaissance du processus conventionnel. La Convention c'est: * 15 représentants des chefs d'État ou de gouvernement des États membres (1 par État membre) ; * 13 représentants des chefs d'État et de gouvernement des pays candidats à l'adhésion (1 par pays candidat) ; * 30 représentants des parlements nationaux des États membres (2 par État membre) ; * 26 représentants des parlements nationaux des pays candidats à l'adhésion (2 par pays candidat) ; * 16 représentants membres du Parlement européen ; * 2 représentants de la Commission européenne Donc ils ont été choisis parmis nos parlementaires, ou directement mandatés par nos gouvernement. Je veux bien croire qu'il y ait une crise de la représentativité en France, mais nous sommes encore en démocratie. Tous les représentants des parlements (national ou européen) tiennent leur légitimité du suffrage universel direct. Et ils représentent l'immense majorité des conventionnels. Le reste a été mandaté par nos exécutifs, qui ont tous été élus. Restent effectivement _2_ représentants nommés par la Commission. Est-ce suffisant pour crier au déni de démocratie? Et pour rédiger ce texte ils ont demandé l'avis de la "société civile". Certes les ONG française n'y sont pas allé. elles ont donc eu beau jeu, ATTAC ou la CGT en avant garde, de dire qu'elles n'avaient pas été consultées. Bref cet argument ne dépasse pas le trollerie habituelle.
1 reply
Je me demande si finalement Sarkozy ne serait pas plus gaulliste que prévu. Son élection me rappelle de plus en plus le "Je vous ai compris" de De Gaulle à Alger. Il avait effectivement compris les angoisses des pieds-noirs. Mais ça ne l'a pas empêché de décoloniser l'Algérie. Sarkozy a compris les angoisses d'une partie de la population française. Mais je ne suis plus si sûr qu'il décide d'augmenter le protectionisme et le souverainisme. Son attitude sur l'UE montre un certain volontarisme, aux antipodes du repli souverainiste qui domine en ce moment en France et en particulier dans son électorat.
1 reply
http://sauvonsleurope35.hautetfort.com/archive/2007/05/15/index.html Avec le lien ce sera plus facile. ;-)
1 reply
Le 9 mai pour la fête de l'Europe, Sauvons l'Europe 35 a organisé une conférence sur le thème "L'Europe: Continent d'insécurité sociale?" (J'insiste sur le point d'interrogation). Disponible ici. (Attention: 37 Mo de MP3 pour 80 minutes).
1 reply
@paysanheureux "Cette "vieille gauche" s'est fait enfumer par le référendum ne pouvant discerner les siens de ceux d'en face " Une partie de cette vieille gauche n'a pas _voulu_ voir qu'en fait ce Non et les déchirements qu'il a causé au sein de la gauche était une défaite. Preuve en est ce refus de reconnaître qu'une partie du Non était le fait des nationalistes les plus nauséabonds. Ils ont couru après un électorat qui les avait déjà abandonnés. Et ils ont participé activement à laisser croire à une proximité possible entre leur souverainisme (avatar non-raciste du nationalisme) et le nationalisme pur-jus. Nous payons ce manque de clairvoyance au prix fort (au moins 5 ans de Berlusconisme à la française).
1 reply
Sur ce coup là J4M votre surprise me surprend. Même méthode (noyauter les médias), même volonté de supprimer l'impôt sur les successions, même désirs de nouveau riche parvenu... Sarkozy, c'est du Berlusconisme à la française depuis des années.
1 reply
@xdelcourt Merci, j'avais perdu l'original.
1 reply
@Linca Ne pas tout confondre. Le train anglais était déjà une catastrophe avant l'arrivée de Thatcher. C'est bien pourquoi elle a pu privatiser sans difficulté. Tout le monde pensait que ça ne pouvait pas être pire. Le problème n'est pas public vs privé, il est entreprise bien gérée vs entreprise mal gérée. Une entreprise bien gérée peut faire face à ses obligations sans rogner ni sur la sécurité, ni sur le social (indispensable pour retenir les employés, car l'expérience est un des éléments clés de la sécurité). Bref, on peut avoir de mauvaises entreprises publiques et de bonnes entreprises privées. Et on peut déléguer le service public à des entreprises privées (cf Suède) sans pour autant accepter une baisse des obligations de service public.
1 reply
@Citoyen Lambda Les infrastructures indépendantes des opérateur ça existe déjà. La SNCF a été séparée du RFF. EDF n'est pas le RTE. Je suis bien d'accord pour dire que le travail de RFF ou RTE n'est pas privatisable. Les investissements son lourds et le retour sur investissement est à très long terme. Mais rien ne devrait s'opposer à ce que le RFF loue ses services à d'autres entreprises que la SNCF.
1 reply