This is Catherine Nénan's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Catherine Nénan's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Catherine Nénan
Angers 49000
HARMONIA Conseil... pour mieux travailler ensemble
Interests: HARMONIA CONSEIL propose de vous guider efficacement dans l'optimisation de votre communication interne. Sous forme d'accompagnements opérationnels et de formations personnalisées, la mise en oeuvre d'un projet de communication interne permet de souder vos équipes - notamment en période de crise - tout en augmentant de taux de croissance de vos activités.
Recent Activity
Bonjour, A partir du 1er Août 2013, Harmonia Conseil transfère son blog à l'adresse suivante : http://catherinenenan.wordpress.com Venez vite nous rejoindre ! A bientôt. Catherine NENAN Spécialiste en communication interne 06.30.18 35.74. c.nenan@orange.fr Continue reading
Posted Aug 1, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Une talentueuse équipe angevine propose de vous accompagner dans la valorisation de votre e-réputation. Voici son offre de services : Bonjour, Nous avons créé une offre spécifique pour VALORISER VOTRE IMAGE PRO sur INTERNET : LE PACK EXPRESSIONS, comprenant : > Lecture de votre visibilité numérique & conseils personnalisés > Lecture de votre image personnelle & conseils > Shooting photos : Conseils postures et expressions, make up Prises de vues photographiques > Accompagnement sur le choix et ciblage des photos > Remise de votre book photos individuelles personnalisé et ciblé Des portraits de vous ciblés, déclinables sur tous vos supports de communication papier & web! 3 expertises réunies pour votre représentation professionnelle : Florence Coron - CALLIOCOM Consultante en communication www.calliocom.fr - 06 48 74 13 38 Benoit Martin Auteur Photographe Professionnel www.benoitmartin.org - 06 84 37 14 99 Murielle Edin Coach en Image & Expression visuelle de la personne, certifiée www.murielle-edin.com - 06 07 86 84 20 Votre image vous appartient, elle parle pour vous sur Internet Nous sommes à votre disposition pour recevoir vos inscriptions par téléphone ou par mail et, espérons vous accueillir le mardi 25 Juin 2013 à l'ESPACE MENDES FRANCE pour le shooting photo. Tarif : 490€ HT Bien cordialement, Florence Coron florence@calliocom.fr 06.48.74.13.38 Continue reading
Posted Jun 17, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Too Web or not to Web ? Trop de toile ou pas ? Un sujet de réflexion proposé par Pierre DAQUIN, artiste licier, à l’occasion de la 10ème triennale internationale des mini-textiles, concours organisé au Musée Jean Lurçat à Angers. 68 artistes liciers, représentant 23 pays, ont été sélectionnés pour apporter leur regard sur l’impact des nouvelles technologies dans notre société contemporaine. Quelle idée judicieuse de représenter les fils qui nous relient virtuellement par des fils bien réels ! Alors, que nous apprennent ces œuvres d’art textile sur le Web ? Le Web se définit comme un réseau de connections, tantôt organisé et complexe, tantôt désordonné et discontinu. Il permet de relier entre eux les individus du monde entier, avec néanmoins des disparités flagrantes entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud. Pour entrer dans le World Wide Web (www), il est nécessaire de tisser lentement et méticuleusement sa « toile d’araignée », tout en sachant utiliser le langage virtuel ; décodage humoristique : - @ est représenté par une douillette toile de coton en forme d’arobase - Pop up (fenêtre publicitaire intempestive) se transforme en un drôle d’insecte effrayant - Flashcode (dématérialisation du billet de train directement téléchargeable sur Internet) devient une toile savamment brodée de fils noirs et blancs - Spam (message électronique non sollicité) prend la forme d’un joyeux personnage imaginaire Le Web permet d’accéder à une quantité illimitée d’informations et d’images, mais aussi d’être visible sur la toile, pouvant aller jusqu’au voyeurisme. Et que voit-on ? Un monde virtuel qui tend à submerger le réel, au point de l’occulter. L’Homme finit par ne faire plus qu’un avec la machine et devient prisonnier de ce réseau sans fils. Ils n’ont pas perdu le fil de leurs idées ! Au travers de nombreux tissages, ces artistes talentueux proposent : - D’apporter un regard plutôt négatif du Web - De revenir tout doucement à la réalité avec la présentation de leurs œuvres, composées de fils de soie, de coton, de cuivre, de laine, de nylon, de pêche… - De découvrir leurs techniques de travail, à la fois minutieuses et méticuleuses, complexes et personnelles (crochet, broderie, filet, tressage, piquage…) Mon coup de cœur ? J’ai retenu l’œuvre aérienne et raffinée intitulée « Liés ou ligotés ? » de l’américaine Susie BRANDT, une artiste qui a cousu sa première robe à l’âge de 7 ans… … Parce que le Web représente, à mon sens, un formidable outil de communication qu’il faut savoir utiliser à bon escient. Et je rejoins le point de vue d’Ayelet LINDERSTRAUSS-LARSEN pour qui le Web « empêche d’apprécier la réalité » : « Si vous voulez une version numérique de l’œuvre, c’est ce que vous obtiendrez. Mais l’œuvre elle-même est meilleure». Alors, plutôt que de publier quelques images sans relief de ces œuvres magnifiques, je vous invite à vous rendre au Musée Jean Lurçat afin de découvrir cette exposition étonnante : Car ces milliers de fils colorés et multiformes nous invitent à « débrancher » ! Pour plus d’informations... Continue reading
Posted May 13, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
L'autre jour, en quête d'inspiration, j'ai quitté ma campagne angevine pour me rendre au forum apolitique "Osons la France", au théâtre Pierre Cardin, situé à deux pas de la plus belle avenue du monde. Ce forum "qui met en lumière ceux qui y croient" a permis à près de 500 curieux de découvrir les témoignages de 35 hommes et femmes, âgés de 27 à 72 ans, qui ont l'audace d'innover, d'entreprendre, d'avancer dans un environnement économique, financier et social défavorable. Quelques constats éloquents : Claudia SENIK a mesuré l'économie du bonheur au travers d'enquêtes objectives et subjectives. Elle nous livre un résultat frappant : Les Français qui, rappelons-le, vivent dans un pays riche, se sentent moins heureux que leurs voisins européens. A contrario, dans des groupes de pays comme l'Amérique latine, les populations se sentent beaucoup plus heureuses, avec un niveau de vie bien inférieur au nôtre. Ce professeur à la Sorbonne explique que les Français, trop pessimistes, éprouvent des difficultés à se projeter dans le futur, tant individuellement que collectivement. Assistés, ils ont tendance à attendre de l'Etat des solutions miracles. Or, la France représente : la 7ème nation aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 la 6ème puissance économique mondiale le 2ème pays européen (après l'Allemagne) à déposer de brevets innovants la 1ère destination touristique mondiale Or, avec ses 65 millions d'habitants, la France abrite seulement 1% des 6 milliards de Terriens ! Seulement voilà : 87% des Français pensent que l'on se trouve en pente descendante ! Ils ne regardent que les plans sociaux et les faillites d'entreprises, les couacs politiques en n'écoutant que les mauvaises nouvelles. Mais que pensent les 13% restants ? Et qui sont-ils ? Il existe 8 millions d'entrepreneurs en France : 2,5 millions de chefs d'entreprise 1 million de responsables d'associations 5,5 millions d'intra-preneurs ... et 16 millions de Français prêts à devenir un jour entrepreneurs, toutes catégories sociales confondues. C'est ce qu'affirme Philippe HAYAT, fondateur de 100 000 Entrepreneurs, qui transmet aux jeunes l'envie d'entreprendre, par le témoignage de chefs d'entreprises dans les écoles. Le point commun de ces entrepreneurs ? Un sacré tempérament et une incroyable envie ! Déterminés, courageux, impertinents, dégourdis et passionnés, ils ont le sens des responsabilités et le goût du risque. Motivés, ils savent prendre leur vie en main, en dépassant leurs peurs, en cassant les préjugés et en surmontant les difficultés. Comment ont-ils réussi ? Tout part d'une idée... Retrouver son âme d'enfant : "oser revenir à un regard saisi par la surprise du monde." S'inspirer de l'inventivité des autres : "oser utiliser la créativité de l'autre comme un rebond, prendre le contrepied de ce que l'on réalise habituellement." Puiser dans la tradition pour inventer de nouvelles façon de procéder, trouver des solutions aux problèmes posés... Christian MONJOU, professeur à Oxford, ajoute : "Il s'agit de passer du ou/ou au et-et. Par exemple, les chefs d'oeuvres picturaux trouvent-ils leurs fondamentaux dans des formes rectilignes sombres (Ingres) OU dans des formes curvilignes colorées (Matisse) ? En... Continue reading
Posted Apr 6, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Cette histoire s’est réellement déroulée. Elle a fait le tour du monde. Elle nous rappelle que l’amour, le cœur et le service désintéressé sont bien de ce monde ! On ne nous raconte pas assez souvent ce genre d'histoires qui pourtant existent ! Dans notre société où l’on rapporte principalement ce qui est négatif où l'on nous reflète que ce qui va mal, cette histoire nous rappelle que l’Homme est aussi capable du meilleur et, dans ce sens, elle prend sa place sur cette page. Penchée sur le lit d’hôpital, la jeune mère de 26 ans regardait son enfant qui allait mourir de leucémie. Bien que son cœur fût rempli de tristesse, elle était aussi capable d’une grande détermination. Comme tout autre parent, elle aurait aimé que son enfant grandisse et réalise ses rêves. Mais ce n’était plus possible. La leucémie ne le permettrait pas. Mais elle voulait quand même que les rêves de son garçon se réalisent. Elle prit la main de l’enfant et lui dit : « Bopsy, t’es-tu déjà demandé ce que tu aimerais faire quand tu serais grand ? As-tu rêvé et pensé à ce que tu ferais de ta vie ? » « Maman, j’ai toujours voulu être pompier quand je serais grand. » La mère sourit et répondit : « Voyons ce qu’on peut faire pour que ton rêve se réalise. » Plus tard ce jour là elle se rendit à la caserne de pompiers la plus proche où elle rencontra le pompier Bob, un homme qui avait le cœur grand comme la ville de Phoenix (Etats-Unis). Elle lui parla du rêve de son fils et lui demanda s’il serait possible d’emmener son enfant de six ans faire un tour dans le camion de pompier. Le pompier Bob répondit : « Attendez, on peut faire mieux que ça. Arrangez-vous pour que votre fils soit prêt à sept heures mercredi matin et nous en ferons un pompier honoraire pour toute la journée. Il pourra venir à la caserne, manger avec nous, répondre avec nous à toutes les alertes et tout le bataclan ! Et si vous me dites quelle taille il fait, nous lui ferons fabriquer un uniforme et un casque de pompier, un vrai casque avec l’emblème des sapeurs-pompiers de Phoenix dessus, et il pourra mettre un ciré jaune comme les nôtres et des bottes de caoutchouc. Ils sont tous fabriqués ici à Phoenix, alors on peut les obtenir rapidement. » Trois jours plus tard, le pompier Bon alla chercher Bopsy, l’habilla de son uniforme de pompier et l’escorta de son lit d’hôpital jusqu’au camion à grande échelle qui les attendait. Bopsy s’est assis à l’arrière du camion et quand il a été temps de faire marche arrière pour rentrer au garage, il a aidé le conducteur à diriger le camion. Il était au septième ciel. Il y eut trois alertes au feu dans la ville ce jour-là et Bopsy répondit aux trois appels. Il monta sur trois camions différents, dans la camionnette des... Continue reading
Posted Apr 1, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Pour ses 8 ans, Chiara la fille de Sam a reçu d'un ami, un poisson rouge. Elle l'a appelé Billy. Sam aime sa fille mais pas vraiment les poissons rouges. Ni Billy. - D'ailleurs qui va changer l'eau du bocal - se dit Sam ? Et le poisson l'entend. Car les poissons entendent les pensées des gens Des pensées qui se mettent à tourner dans la tête du poisson. Du poisson qui tourne dans son bocal. Et Sam voit bien qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Il voit bien que Billy lui tourne le dos sans arrêt. - Sans arrêtes - se dit-il en pensant friture... Et Billy l'entend. C'est pourquoi il ne dort que d'un oeil. Et ça lui donne des migraines. Billy tourne dans son bocal et Sam autour du bocal Et Chiara autour de Sam pour lui acheter un deuxième poisson rouge. Pour qu'il ait un ami - dit-elle. Sam aime sa fille qui aime son poisson rouge Qui aime la vie... Tout le monde aime la vie... - Mais qui va changer l'eau du bocal, se dit Billy ? - Encore moi qui vais changer l'eau du bocal, se dit Sam ! - Papa n'oublie pas de changer l'eau du bocal, ajoute Chiara. Changer l'eau du bocal ! C'est ce qu'il faudrait faire régulièrement. Comme changer d'idées, changer d'air, changer de mentalité... C'est in-dis-pen-sa-ble. Mais qui le fait ? Je vous le dis depuis ce bocal où quelquefois je tourne en rond moi aussi. Et vous ? Sam et Billy arriveront-ils à s'aimer autrement Qu'à la poêle et au citron... Apprendront-ils à communiquer en adultes ? Voire même à s'échanger leur bocal. Pour qu'une prochaine fois je vous parle du Poisson Sam. Et de Billy qui épousa Chiara. Mais ceci est une autre histoire... Je vous souhaite une belle vie Faire suivre aux amis et amis des amis A bientôt Jean Le blog : jean-sommer.fr/ Continue reading
Posted Apr 1, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Michel POULAERT, expert en optimisme et motivation, raconte une belle histoire humaine : Grâce à la compagnie aérienne américaine United Airlines, qui a retardé volontairement un vol, un passager a pu dire adieu à sa mère agonisante, raconte sur son site l'avocat et journaliste Christopher Elliott et relayé par CNN. Voici une histoire de solidarité humaine bouleversante : Kerry Drake travaille pour le gouvernement fédéral à San Francisco, explique Elliott. Sa mère souffrait depuis plusieurs années de polyarthrite rhumatoïde, une maladie dégénérative qui détruit les articulations. Au matin du 24 janvier 2013, Kerry Drake reçoit un appel de son frère, qui lui annonce que leur mère est mourante. L'homme achète immédiatement un billet d'avion pour rejoindre Lubbock (Texas) le plus rapidement possible. Le premier avion en partance de San Francisco, le vol 667 de United Airlines, est à destination de Houston. De là, Kerry Drake prévoit de prendre un second avion pour Lubbock afin d'arriver à temps pour voir une dernière fois sa mère. «Je savais que cet itinéraire était risqué à cause de l'escale de seulement quarante minute à Houston, explique-t-il à Elliott. Et l'avion que je devais prendre là bas était le dernier de la journée pour Lubbock. Mais je devais y être aussi vite que possible, alors j'ai pris le risque.» A San Francisco, son premier vol est retardé. Kerry Drake est alors persuadé qu'il ne reverra pas sa mère avant qu'elle ne meure, et raconte son histoire à deux membres de l'équipage, qui lui offrent de quoi sécher ses larmes et lui assurent qu'ils feront tout pour l'aider. L'un d'entre eux se renseigne sur le numéro du second vol et transmet l'information au pilote. Mais lorsque l'avion atterrit enfin à Houston, les portes d'embarquement du vol à destination de Lubbock sont déjà closes, Kerry Drake raconte : «Alors que je courrais vers la porte d'embarquement, l'agent m'a vu arriver et a crié “Monsieur Drake ? Nous vous attendions.” C'est là que j'ai compris qu'ils avaient tous conspiré pour m'aider. Elle m'a indiqué le chemin jusqu'à l'avion sans même regarder mon billet.» Le pilote du vol 667 avait contacté la tour de contrôle, qui a relayé l'information au pilote du second vol. Les bagages de Kerry Drake ont également été chargés dans l'avion pour Lubbock en urgence. Grâce aux efforts de United Airlines, il est arrivé à temps à l'hôpital où sa mère était hospitalisée. «A un moment, elle a ouvert les yeux et je pense qu'elle m'a reconnu, explique-t-il à CNN. Vers quatre heures du matin, elle a eu un réel moment de cohérence, un dernier échange, même si nous ne le savions pas à ce moment là. Ce fut la dernière fois.» Elle mourru le lendemain matin. Dans un courrier, l'homme a remercié tous les membres de la compagnie. «Nos employés ont travaillé ensemble ce jour-là pour aider ce passager», note la porte-parole de United, dont les propos sont rapportés par la chaîne américaine. «Si j'avais raté mon vol pour Lubbock, je n'aurais pas pu... Continue reading
Posted Mar 12, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Je viens de perdre un ami, victime d’un burn-out. C’est pourquoi je vous communique l’article ci-dessous, rédigé par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), association indépendante à but non lucratif. Prenez soin de vous ! Quand l’investissement professionnel devient trop lourd à porter Le burn-out, initialement identifié parmi les personnels soignant et aidant, peut concerner toutes les professions qui demandent un engagement personnel intense. Les mesures de prévention doivent empêcher une aggravation de la santé des personnes déjà menacées d’épuisement et, parallèlement, prévenir l’apparition d’autres cas. Le syndrome d'épuisement professionnel, ou burn-out, est un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique. Il se caractérise par 3 dimensions : l’épuisement émotionnel : sentiment d’être vidé de ses ressources émotionnelles, la dépersonnalisation ou le cynisme : insensibilité au monde environnant, déshumanisation de la relation à l’autre (les usagers, clients ou patients deviennent des objets), vision négative des autres et du travail, le sentiment de non-accomplissement : sentiment de ne pas parvenir à répondre correctement aux attentes de l'entourage, mise en retrait, dépréciation de ses résultats… Médecins, infirmières, aides à domicile, enseignants, avocats… De nombreuses professions demandent un investissement personnel et affectif important. Les salariés exerçant ces métiers peuvent être concernés par le risque de burn-out quand ils en arrivent à ressentir un écart trop fort entre leurs attentes, la représentation qu’ils ont de leur métier (portée par des valeurs et des règles) et la réalité du travail. Cette situation, qui les épuise et les vide « émotionnellement », les conduit à remettre en cause leur investissement initial. Épuisement professionnel : le cas d’une infirmière hospitalière Ma profession d'infirmière, je l'ai choisie, je l'ai voulue… Mais aujourd'hui, j’ai l'impression d'être vidée. Je dois aller d’un lit à l’autre. J’ai l’impression de n’avoir jamais le temps de faire correctement mon travail. Je supporte de moins en moins les plaintes, les angoisses des patients. Je me dis qu'être infirmière n'est pas aussi valorisant, gratifiant que cela… Facteurs de risque : L’épuisement professionnel étant une conséquence du stress au travail, on retrouve parmi les causes du burn-out des facteurs de stress. Différentes études ont spécifiquement permis de souligner le rôle des facteurs suivants : absence de soutien social (relations insuffisantes ou de mauvaise qualité avec les collègues, les supérieurs, les proches), absence de reconnaissance du travail effectué, manque de contrôle (faiblesse de la participation aux prises de décision, des marges de manœuvre, manque de retour d’information sur l’efficacité du travail), perte de sens du travail, surcharge de travail, sentiment d’inéquité, sentiment d’un manque de réciprocité, demandes contradictoires, manque de clarté dans les objectifs, les moyens… Manifestations : Les manifestations de l’épuisement professionnel, plus ou moins aigues, peuvent être d’ordre : émotionnel (sentiment de vide, d’impuissance, perte de confiance en soi, irritabilité, pessimisme, évitement des contacts, attitude « bureaucratique »…), cognitif (difficulté de concentration, indécision, difficultés à faire des opérations simples, altération de la qualité du travail…), physique (fatigue généralisée, maux de tête, de dos, tensions musculaires, problèmes de peau…). Agir... Continue reading
Posted Mar 5, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
L'une de mes partenaires, Nathalie OLIVIER, sculptrice de compétences, vient de publier son 3ème ouvrage professionnel, que je vous recommande vivement : « Je veux être heureux au travail ! 4 clés pour trouver le métier de mes rêves » Editions Eyrolles Parce que le monde n'est pas manichéen, car il existe plusieurs formes pour exercer ses compétences managériales, parce que tout le monde n'est pas fait pour être un manager hiérarchique.... Ses premiers livres s'intitulent : Guide juridique interactif sur les obligations sociales des PME (Dunod, 2009) KIT RH pour les PME : 80 fiches pratiques et 1 CD Rom (Eyrolles, 2009) En avant première, Nathalie vous propose un extrait du troisième ouvrage professionnel : 5.3 Le manager : homme ou projet Et si je faisais déjà du management sans le savoir ? Que signifie management de projet ou management transversal ? Manager, manager, est-ce que j’ai une tête de manager ?! En dehors du management hiérarchique, si vous ne voulez pas ou plus manager une équipe, d’autres formes de management existent. Le terme « manager » revêt bien des réalités : petit tour d’horizon et questions de sémantique pour s’y retrouver. 1 – Le management hiérarchique C’est le mode de management le plus « classique », la personne manage souvent plusieurs collaborateurs avec différents niveaux hiérarchiques, par exemple : Un assistant et un technicien Une équipe de plusieurs personnes Plusieurs managers Ce manager est surtout centré sur les aspects humains ; il passe une grande partie de ses journées à s’occuper de son équipe. Il a en fait deux métiers : son métier « technique » et son métier de manager. Le temps consacré au management sera proportionnel à la taille de l ‘équipe. 2 – Le management transversal Il consiste à mobiliser sur un même objectif et pour une durée déterminée, des hommes et des ressources consacrées habituellement à d’autres activités. Il coordonne des personnes et il fait rarement du management hiérarchique. Les principaux critères du management transversal sont les suivant : Un objectif précis Une limite dans le temps Une singularité (originalité) Une micro organisation ad hoc non permanente C’est un management hors hiérarchie : Individus à temps partiel qui apportent leur compétence uniquement, Individus ayant parfois des métiers différents ou ignorant tout ou partie des contraintes et caractéristiques des autres individus et métiers, Ces individus font partie de deux équipes : leur équipe d’origine et l’équipe transversale. 3 – Le management de projet Le management est davantage centré sur le projet que sur les hommes. Un management de projet consiste à gérer des problématiques, faire des reportings, planifier, avec des hommes ou non, selon le métier et le secteur d’activité. Plus précisément le chef de projet est le pilote opérationnel du projet. Son rôle, ses missions et ses responsabilités sont les suivantes : définir le chemin pour atteindre les objectifs : planifier, définir les contours et les priorités, le budget et les travaux à effectuer, mesurer et recenser les informations sur l'avancement réel du projet... Continue reading
Posted Jan 28, 2013 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Bonne et heureuse année 2013 ! On commence par votre santé : rayonnante ! Ni trop, ni trop peu, votre travail : passionnant ! N'oublions pas votre bonheur : à foison ! Enfin vos poches d'argent remplies... suffisamment ! Alors, prêt(e) pour de nouvelles aventures communicationnelles ? Nourrissantes, chatoyantes, éblouissantes, Nobles, humbles, silencieuses, importantes... Ensemble pour des rencontres inoubliables ! Et se donner du mal pour les petites choses, c'est parvenir aux grandes avec le temps (Samuel Beckett) 2013 ! Commençons l'année en musique (cliquer sur le lien suivant) : http://www.youtube.com/embed/XAXAs03xsI8?rel=0 Continue reading
Posted Dec 28, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Coïncidence ; cette semaine, deux amis m’ont raconté la même histoire… Je vous la fais partager… Il te semble qu’il y a « trop » de choses dans ta vie, quand 24 heures ne te semblent pas suffisantes, rappelle-toi du pot de mayonnaise et du café. Il était une fois un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand pot de mayonnaise vide et, sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf. Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants étaient d’accord pour dire que OUI. Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le prof redemanda aux étudiants si le pot était plein. Il dirent à nouveau OUI. Après, le professeur prit un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides et le prof demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement OUI. Tout de suite après, le professeur ajouta deux tasses de café dans le contenu du pot de mayonnaise et effectivement, le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se sont alors mis à rire. Quand ils eurent fini, le prof dit : « Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie. Les balles de golf sont les choses importantes, comme la famille, les enfants, la santé… Tout ce qui vous passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu’il ne nous restait qu’elles. Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc. Le sable représente tout le reste… les petites choses de la vie. Si on avait versé le sable en premier, il n’y aurait eu de place pour rien d’autre, ni les billes, ni les balles de golf. C’est la même chose dans la vie. Si on dépense toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n’aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes. Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur ! Jouez avec vos enfants (ou petits-enfants), prenez le temps d’aller chez le médecin, dîner avec votre conjoint, faire du sport ou pratiquer vos loisirs favoris. Il restera toujours du temps pour faire le ménage, réparer le robinet de la cuisine. Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment. Etablissez des priorités, le reste n’est que du sable… » Un des étudiants leva la main et demanda ce que représente le café. Le professeur sourit et dit : « C’est bien que tu demandes. C’était juste pour vous démontrer que, même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami ». Bon week end à tous ! Continue reading
Posted Nov 9, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Méconnus des dirigeants de PME, les consultants font l’objet de nombreux clichés. Le SYCFI propose de mieux connaître les métiers du conseil à l’occasion du 6ème colloque des Pays de la Loire : «Relations entreprises/consultants, du doute au partenariat » 25 octobre 2012, à partir de 18h, à l’IEMN-IAE de Nantes Rencontre annuelle, le Colloque 2012 du SYCFI (Syndicat des Consultants Formateurs indépendants), rassemblera près de 300 entreprises, consultants indépendants, cabinets de consultants et étudiants à prendre position, réfléchir, argumenter sur la relation entreprise/consultant. Occasion d’identifier les doutes, les freins de certaines entreprises à collaborer avec des consultants, et de présenter de belles réussites de partenariat. Ce colloque contribuera également à mener une réflexion globale sur le métier et la mission du consultant. Informations et inscription : http://www.colloque-sycfi-2012.com Le Conseil Régional des Pays de la Loire met en place des dispositifs au service des PME. Par exemple, le PACT (Prestation d’amélioration des conditions de travail) a pour objectif de promouvoir l'amélioration des conditions de travail et l'innovation sociale comme facteurs de la performance des entreprises ligériennes. En partenariat avec l’ARACT, le PACT permet de développer des démarches d’action sur les conditions de travail en PME en facilitant le recours au conseil externe. Les entreprises sont aidées financièrement pour conduire avec l’appui d’un consultant des démarches de qualité pouvant se situer dans un ou plusieurs registres : prise en compte des conditions de travail dans leurs projets d’investissement ou leurs évolutions organisationnelles, pratiques de gestion des ressources humaines et de valorisation des compétences, … Bénéficiaires : Ce dispositif d’aide s’adresse aux PME ayant leur siège en Pays de la Loire, plus particulièrement la cible 20 – 50 salariés, en situation financière saine et pouvant produire au moins un bilan. Nature : L’aide de la Région portera sur un accompagnement d’une durée minimale d’au moins 10 jours et sera variable selon la taille des entreprises : PME de vingt salariés et plus : L’aide calculée au titre de la PACT correspondra à 50 % du montant du coût retenu, avec un plafond d’aide maximale de 15 000 €. PME de moins de vingt salariés : L’aide calculée au titre de la PACT correspondra à 80 % du montant du coût retenu, avec un plafond d’aide maximale de 24 000 €. Condition : Le projet accompagné doit : Avoir un caractère innovant et / ou exemplaire au regard de la taille de l’entreprise, de son secteur d’activité, de la nature de la démarche ou du sujet traité Porter un objectif de dépassement des obligations légales en matière de conditions de travail, reposer sur un dialogue social de qualité et la concertation en associant les Instances Représentatives du Personnel et les Salariés Respecter le cahier des charges générique d’intervention proposé par l’ARACT des Pays de la Loire et notamment l’inscription de l’accompagnement du projet par le consultant dans la durée (un an) afin de pouvoir évaluer l’impact des actions Pouvoir être valorisé, les entreprises soutenues acceptent un principe de valorisation de leur expérience sous... Continue reading
Posted Sep 22, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Le 25 Mai dernier, le groupe Technicolor dépose le bilan de son usine Thomson Angers qui emploie 340 salariés à la fabrication de décodeurs numériques. Une nouvelle page se tournée avec la disparition de son dernier site de production européen… Quel regard les fondateurs de ce groupe centenaire porteraient-il à la cessation des activités angevines ? Il suffit de se rendre au Musée de la Communication, situé seulement à 10 kilomètres d’Angers, pour comprendre les grandes étapes de la communication. C’est en 1883 que les américains Elihu THOMSON et Edwir HOUSTON se sont associés pour créer une importante société d’électricité, spécialisée dans la construction de dynamos et moteurs à courant continu, puis alternatif. Ces brillants hommes d’affaires ont exploité les expériences des chercheurs Allexandro VOLTA, André Marie AMPERE et Heirich HERTZ pour développer l’électricité domestique dans le monde entier. Technicolor est né... Que serions-nous aujourd'hui sans électricité ? Merci Messieurs ! Cette découverte révolutionnaire a engendré de nouvelles techniques de communication : le télégraphe morse, la photographie, le téléphone, la radio, le phonographe, la TSF (Télégraphie Sans Fil), le cinéma, la télévision… La communication existait bien avant Internet ! Une collection exceptionnelle de plus de 1 300 pièces est mise en scène par des images d’archives, des extraits d’émissions, des films d’époque et des audio-guides pédagogiques et ludiques. Quelles nouvelles techniques de communication allons-nous utiliser demain ? Au 19ème siècle, le visionnaire Jules Verne avait déjà imaginé, dans son œuvre, de nombreuses techniques de communication qui se sont développées tout au long du 20ème siècle… La conquête de l’espace, et notamment de la planète Mercure – véritable défi des astronautes – pourrait nous apporter de nouvelles découvertes extraordinaires … Alors, prêts pour un parcours des grandes inventions de l'humanité ? Petits et grands seront ravis de visiter le Château-Musée de la Communication : 2 étoiles au guide Michelin, véritable réplique du Petit Trianon de Versailles, entouré d’un jardin à la française et d’un parc de plus de 70 hectares, proposant des espaces jeux et pique-nique. Domaine de Pignerolles – 49 124 Saint Barthélémy d’Anjou Tél : 02 41 93 38 38 – http://www.musee-communication.com - info@musee-communication.com Gratuit pour les moins de 12 ans. Continue reading
Posted May 28, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Le 22 Mars dernier, l’IRCOM organisait ses rencontres annuelles sur le thème : " la formation des leaders, entre contradictions et espérances." Le leader est capable de mettre en œuvre toutes les actions nécessaires à l’accomplissement de sa mission et de celle des autres, avec ou sans pouvoir hiérarchique. Il dispose d’une bonne vision globale de son environnement et sait s’adapter à ses contraintes, ainsi qu’aux caractéristiques des personnes qui l'entourent. François Michelin, Mère Thérésa, Zinedine Zidane, Nicolas Sarkozy… Les leaders se présentent sous toutes les formes ! Leur point commun se résume en cette capacité à inspirer, motiver, convaincre et guider. Quelles sont les qualités associées aux leaders ? La vision du futur : C’est la volonté de développer des concepts novateurs au sein de son organisation et d’accueillir les différences des personnes. La capacité à agir dans l’adversité : Face aux défis du temps, le leader développe la souplesse et l’adaptabilité. Il n’hésite par à solliciter de l’aide pour relever les challenges. Le courage de décider : L’exemplarité du leader se caractérise par un certain courage managérial, celui de prendre des décisions - parfois difficiles - dans la résolution de problématiques humaines, sociales et environnementales. Cela se traduit par l’honnêteté, l’intégrité, l’énergie et la transparence. Un sens relationnel développé : Le leader consacre du temps à l’écoute active pour relier les hommes entre eux, les cultures et les pratiques. Il sait donner du sens aux décisions prises, encourager et valoriser plutôt que blâmer, entraîner les personnes pour qu’elles puissent s’engager durablement dans leurs missions quotidiennes. Nous ne sommes pas tous faits pour devenir leaders ! Bernard THIBAUD, Secrétaire Général du Secours Catholique, a développé son leadership au travers du bénévolat : · En aidant les plus pauvres, il a trouvé ses limites, ses faiblesses, a remis en cause ses idées préconçues. · En s’engageant socialement, il s’est nourri des richesses humaines pour prendre du recul dans sa vie professionnelle. Réaliser un véritable questionnement sur soi-même, se donner pour les autres, permet de prendre la pleine mesure de son être et ainsi de développer l’humilité. Le mot de la fin revient au Général Eric BONNEMAISON, Commandant des Ecoles de Saint Cyr Coëtquidan : « Un leader fonctionne avec sa tête, ses tripes et son cœur ». Par ce billet, je rends hommage aux leaders qui ont croisé ma route (ils se reconnaîtront) et qui m’inspirent encore aujourd’hui… Situé à Angers, l’IRCOM est un établissement privé de formation professionnelle et d’enseignement supérieur en communication, actions humanitaires et sociales, lettres et sciences politiques (cursus international). Pour plus d’informations : www.ircom.fr Continue reading
Posted Apr 20, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Ayant récemment animé un séminaire à la Citadelle de Besançon, je vous propose une visite guidée de ce site culturel et touristique majeur : Le circuit des remparts : L’imposante forteresse aux enceintes défensives offre une promenade sur les remparts d’environ 10 kilomètres, avec une vue sublime sur la vieille ville et la boucle du méandre formé par le Doubs. Le film en 3D : Des images de synthèse permettent de retrace étape par étape la construction du bâtiment. Erigée il y a 4 siècles, la Citadelle fut tour à tour caserne, prison d’état , camp de prisonniers de guerre, dépôt militaire. L’ensemble de ces fortifications, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, illustrent le génie remarquable de Vauban, qualifiant Besançon de « ville imprenable ». L’Espace Vauban : Conseiller fidèle de Louis XIV, Sébastien Le Prestre de Vauban est considéré comme le plus célèbre des ingénieurs militaires d’Europe, contribuant ainsi à la suprématie militaire du Roi. Esprit curieux et universel, très grand voyageur, il rassemble ses observations et réflexions en douze tomes intitulés « Mes oisivetés ou ramas de plusieurs mémoires sur différents sujets ». Egalement économiste, philosophe et penseur politique, il va étudier l’organisation de l’Etat qui l’amène à rédiger « la dîme royale », qui propose de revoir l’ensemble du système fiscal avec le principe d’un impôt unique. Le Musée de la Résistance et de la Déportation : Il comprend un parcours de 20 salles consacrées au nazisme, à la répression nazie, aux camps de concentration. Le Musée Comtois : Il rassemble une centaine d’objets représentatifs du milieu rural, des savoir faire et de la tradition régionale du 19ème et du 20ème siècle. Le Musée d’histoire naturelle : Une étonnante diversité animale présentée sous la forme de collections vivantes, existant nulle part ailleurs en France : insectarium, aquarium et noctarium (rongeurs nocturnes). Le jardin zoologique : 400 animaux, mammifères et oiseaux du monde entier vivent en harmonie sur ce site exceptionnel. Lieu chargé d’histoire et de traditions comtoises, comprenant des expositions intéressantes et instructives, la Citadelle vit au rythme de spectacles de danse, de musique et de théâtre. Egalement lieu de séminaire, la Cité Vauban propose des salles de réunion spacieuses et silencieuses, mais un peu fraîches en période hivernale. J’ai eu le privilège de partager une journée de travail avec l’équipe Ressources Humaines de la Ville de Besançon que je remercie vivement pour son accueil chaleureux, son professionnalisme et sa participation active et constructive au cours de ce séminaire. Pour plus d’informations : http://www.citadelle.com www.besancon.fr Continue reading
Posted Mar 19, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Bonjour Catherine, Je pense que la conférence devait être passionnante ! Est ce que l’on ose de parler “vraiment” de ce que l’on ressent ? Cordialement Thérèse CAYLA Directrice Conseil Cabinet ABOVE RH 2, rue Robert Le Ricolais 44304 Nantes cedex 03 06 46 35 57 42 Contact@above-rh.com www.above-rh.com
Toggle Commented Mar 2, 2012 on Comment ça va ? at HARMONIA Conseil : le blog
Bonsoir Catherine, Comment ça va ? "Comme ci, comme ça", c'est une façon d'engager une conversation avec une personne apres lui avoir dit bonjour ou fait un signe de politesse. Par exemple : tu dis à la même personne chaque jour "ça va" et elle te ré"pond "oui", tu la trouve sympa. Tu dis à la même personne chaque jour "ça va" et elle te repond "non ça va pas", tu n'as pas envie de lui parler, elle a un problème ou tu as peur qu'elle te donne le cafard. Merci pour ton e-mail. Babette
Toggle Commented Mar 2, 2012 on Comment ça va ? at HARMONIA Conseil : le blog
Question banale que nous posons plusieurs fois par jour et qui engendre généralement la même réponse : « Ca va, je vais bien. Et toi ? » Le 8 Février dernier, s’est tenue à l’ISTIA une conférence fort intéressante : La Communication Non Violente présentée par Thomas d’ANSEMBOURG auteur de l’ouvrage à succès « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! » Conférence interactive au cours de laquelle l’ensemble des participants ont réfléchi à la fameuse question : « Comment ça va ? » Tout d’abord, individuellement : « Comment vais-je aujourd’hui ? » Qu’est-ce que je ressens ? Quels sont les sentiments agréables et désagréables qui m’habitent (la joie, la colère, la tristesse….) ? Quels sont mes besoins ? Etre compris, écouté, vouloir communiquer… Puis en binôme, avec leur voisin : « Comment vas-tu ? » Savoir exprimer clairement et de façon authentique ce que je ressens et ce dont j’ai besoin. Développer une écoute attentive de l’autre Enfin, collectivement, en plénière : « Comment allons-nous ? » Partage de nos besoins qui convergent vers le même but, à savoir la recherche d’une paix intérieure profonde qui correspond au fil rouge de notre existence. Quels sont les bénéfices de ce temps d’écoute intérieure ? Prendre conscience de ce que je vis maintenant, à une époque où nous oublions de goûter à l’instant présent Se nourrir des émotions agréables pour les reproduire, en quête du bonheur Prendre conscience des sentiments désagréables et en prendre soin. Refoulés, ces sentiments sauront se défouler tôt ou tard. Alors Thomas d’ANSEMBOURG nous invite à passer 3 minutes par jour pour répondre à la question « Comment vais-je aujourd’hui ? » Pour développer notre intelligence émotionnelle, intuitive et spirituelle, pour une meilleure connaissance de soi, une compréhension et une tolérance accrue à l’autre… Bref, pour un mieux vivre ensemble ! A méditer… Pour votre information, Thomas d’ANSEMBOURG anime une prochaine conférence : « L’art d’une communication simple, vraie, bienveillante en famille, entre amis, au travail » Les 28 et 29 Février 2012, à 20h30, à Pacé, près de Rennes http://thomasdansembourg.com Merci à mon amie consultante pour m’avoir fait partager cette délicieuse matinée ! Continue reading
Posted Feb 15, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Je te souhaite, ainsi qu'à tes proches, une MERVEILLEUSE NOUVELLE ANNEE. Tous mes meilleurs voeux de santé, bonheur et réussite. Que l'année 2012 te donne à réaliser, selon tes espérances, tout ce que tu désires ! Continue reading
Posted Jan 2, 2012 at HARMONIA Conseil : le blog
Merci pour cette belle histoire... débordante d'humanité. Bertrand BIEHLER Habitat Conseil - Strasbourg Consultant en Urbanisme opérationnel, ingénierie et expertise immobilière et sociale, assistance à maîtrise d'ouvrage
Toggle Commented Dec 16, 2011 on UN DROLE DE CADEAU at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Il est bientôt minuit... Assise au milieu de dizaine de parisiens, je voyage à bord du RER A1, direction St Germain en Laye. Vivement mon lit ! Passé la journée à Strasbourg, demain à Angers... Voisins et voisines semblent partager mon impatience : yeux fatigués, cernes bien marquées, regards vides, nous nous laissons porter de gare en gare, pour nous engouffrer un peu plus dans la nuit noire. C'est à peine si nous remarquons l'arrivée d'un clochard - un de plus - guitare à la main. Quelques notes de musique ; un timbre mélodieux. Premières paroles ; la voix de Joe Cocker. Des sons justes et harmonieux arrivent jusqu'à nos oreilles. Un air doux et chaleureux envahit peu à peu tout l'espace. L'intention du clochard saute aux yeux ; celle de montrer son coeur rempli d'Amour. Les mâchoires se desserent, les premiers sourires apparaissent. Nos regards convergent en direction du musicien-aimant. Une chanson, puis deux, puis trois. Encore, encore ! Ce wagon rempli d'anonymes se transforme en un véritable lieu de communion. Cadeau inoubliable ! Puis le magicien s'arrête. Sa cagnotte déborde rapidement de pièces et billets. Le public ne s'y trompe pas : de larges sourires et des yeux pétillants inondent de joie le musicien clochard. Avant de quitter le wagon, il nous adresse un dernier message : " Ca vous fait du bien, hein messieurs dames ? Bonne soirée à vous !" Et le train repart, s'enfonçant encore plus dans la nuit noire, direction St Germain en Laye, avec à bord de l'un de ses wagons, des passagers au coeur léger, prêts à passer une nuit paisible ! JOYEUX NOEL A TOUS ! Continue reading
Posted Dec 15, 2011 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
J'ai récemment rencontré Anna SAM, auteur de l'ouvrage intitulé "Les tribulations d'une caissière". Souvenez-vous ; en 2008, Anna décide de transcrire ses meilleures anecdotes tirées de 8 années d'expériences passées derrière une caisse de supermarché. Ennuyeux, pensez-vous ? C'est sans compter sur l'humour croustillant de l'écrivaine ! A travers ce regard tout autant amusé qu'indigné, le lecteur découvre l'envers du décor d'un supermarché, les conditions de travail des caissières et... le comportement des clients ! Une lecture facile, agréable et remplie de découvertes ! Pour la petite histoire, ce livre de poche fut édité à plus de 300 000 exemplaires en France et à 100 000 exemplaires dans plus de 20 pays étrangers. Anna a enchaîné les studios radio et plateaux TV des plus prestigieux (Ruquier, Drucker...). De quoi prendre la grosse tête, me direz-vous ? Après une aventure aussi extraordinaire, Anna a su rester une femme simple, accessible, joviale et réaliste. Si le livre vous a plu ou si la curiosité vous titille, sachez que le film sortira en salle le 14 Décembre 2011, avec à l'affiche, Déborah François, Nicolas Giraud, Marc Lavoine, Elsa Zylberstien.... Bravo pour ton parcours atypique, Anna, et vif succès à ton film ! Anna SAM, le blog : http://caissierenofutur.over-blog.com Continue reading
Posted Nov 10, 2011 at HARMONIA Conseil : le blog
Image
Tous les spécialistes en communication interne vous le diront ; l'organisation d'un événement nécessite le choix judicieux d'un lieu adapté à la manifestation, condition indispensable pour marquer un temps fort, favoriser les échanges et la convivialité. Un nouveau lieu insolite vient d'ouvrir ses portes en juillet dernier ; il s'agit du Musée Lalique, à Wingen sur Moder, situé au coeur du Parc naturel régional des Vosges, à 60 kilomètres au nord de Strasbourg. René Lalique (1860-1945), artiste d'exception, est reconnu dans le monde entier pour avoir marqué l'Art nouveau avec ses créations de bijoux, puis l'Art Déco, avec ses créations verrières. Pénétrez dans le jardin qui, au travers des massifs de fleurs aux formes variées et élaborées, rappelle l'une des trois principales sources d'inspiration de René Lalique, à savoir : la faune, la flore et la femme. Observez les façades extérieures du musée, ancienne verrerie du créateur, reliées par des galeries vitrées à une construction moderne à demi enterrée et recouverte d'un toit végétal. Découvrez les multiples facettes de l'oeuvre de René Lalique au travers de collections exceptionnelles : les bijoux, mélange de verre, d'émail, de corne ou de nacre et inspirés de l'art japonais (par exemple, un ornement de corsage en or et diamants d'une valeurs de 168 000 € les dessins, oeuvres originales présentées dans le cabinet graphique du musée. Les contraintes de conservation, pour préserver au mieux les couleurs, imposent 4 rotations annuelles 230 flacons de parfums - ma collection préférée - avec des bouteilles plus créatives les unes que les autres, par leurs formes raffinées et luxueuses, leur palette de couleurs éclectiques et leur graphisme méticuleux et feutré les réalisations monumentales, dont les décorations des wagons-restaurants de l'Orient Express, celles de la salle à manger du paquebot Normandie et les portes en verre du Palais impérial japonais le verre : les arts de la table, les objets décoratifs, les lustres, les vases (dont un en verre fumé, modèle "Senlis" avec anses en bronze patiné, d'une valeur de 45 000 €) le cristal Lalique : en succédant à son père, Marc Lalique s'est intéressé au jeu de lumière, passant ainsi du verre au cristal, en marquant définitivement l'entreprise de son empreinte. Sa fille Marie Claude a ensuite pris la relève dans les années 1970, avec notamment la création des médailles des jeux olympiques d'hiver d'Alberville. Depuis 2008, la société Lalique est intégrée au groupe suisse Art et Fragrance. Les savoir-faire Lalique se perpétuent à la manufacture alsacienne, où les verriers fabriquent notamment le vase Bacchantes. Extrêmement appréciées, les oeuvres de René Lalique ont toujours été très prisées car innovantes et constamment dans l'air du temps. Alors, quoi de mieux que ce musée et les créations étonnantes de René Lalique pour vous inspirer ? Cadre de travail privilégié dans une atmosphère agréable, l'auditorium, les salles de réunion, les espaces pédagogiques et culturels vous accueillent à l'occasion de vos séminaires, favorisant ainsi brainstorming, débats d'idées, séances de travail créatives... J'ai eu la chance de participer récemment à un séminaire... Continue reading
Posted Oct 5, 2011 at HARMONIA Conseil : le blog
Catherine Nénan added a favorite at HARMONIA Conseil : le blog
Sep 13, 2011
"L'été prochain, je me lance dans le Paris-Brest-Paris !", a-t-il déclaré un soir d'hiver. Il ? Bruno, mon époux, un passionné de cyclotourisme et un fervent amateur de ces randonnées dominicales. Mais de là à franchir le pas du Paris-Brest-Paris, serait-il devenu fou ?!! Le Paris-Brest-Paris ? Un parcours de 1230 kilomètres que les cyclistes amateurs doivent réaliser en 80 heures maximum ! Organisée tous les 4 ans, cette randonnée rassemble plus de 5 000 sportifs et mobilise 1 500 bénévoles. Pour s'y inscrire, il est nécessaire d'avoir validé au préalable plusieurs brevets nationaux, allant de 200 à 600 kilomètres parcourus. Se lancer dans le Paris-Brest-Paris nécessite un minimum de préparation ; entraînements réguliers, à raison de 2 à 3 sorties hebdomadaires, brevets nationaux, comme la Flèche Vélocio, reliant Paris à Orange en 600 kilomètres que les meilleurs randonneurs parcourent en 24 heures... Sans compter les sacrifices que comporte ce périple : la plupart des week ends entièrement consacrés à cette passsion - au détriment de la famille - et les semaines, synonymes de récupération physique. Enfin arrive le jour J : Le dimanche 21 Août 2011, à 16 heures, 5 200 cyclistes, venus de 56 pays différents, prennent le départ au rond point des Droits de l'Homme, à Saint Quentin en Yvelines, sous les applaudissements d'un public venu les encourager en grand nombre. Après s'être échauffés sur les plaines de la Beauce, ils entament des côtes plus ou moins difficiles dans lesquelles la souffrance commence à se lire sur les visages (il paraît que le Paris-Brest-Paris comprend 12 000 mètres de dénivelé, ce qui correspond à 10 cols de haute montagne). Premiers blessés, premiers abandons. A Brest, un mort - un randonneur américan de 58 ans, renversé par un camion. Consternation, pleurs, tristesse, solitude. Mais l'espoir l'emporte sur le chagrin ; la volonté d'aller jusqu'au bout de cette formidable aventure ! Alors les coups de pédales s'enchaînent mécaniquement, heure après heure. Les vélos avancent inlassablement, portant ces corps de plus en plus fatigués et ces yeux toujours aussi intacts de courage ! Quelques instants de répit, au cours des 15 étapes qui jalonnent le parcours, de quoi se restaurer et se reposer rapidement. Car il faut vite repartir, avant que les muscles tétanisés ne puissent supporter de nouveau l'effort. Les premiers cyclistes franchissent la ligne d'arrivée en 44 heures, tandis que la majorité des randonneurs arriveront au bout de plusieurs jours. Qu'ont-ils gagné ? Pas un euro ! Alors, qu'est-ce qui pousse ces milliers de sportifs amateurs à vouloir réaliser un tel exploit ? Le dépassement de soi : Un formidable voyage intérieur qui mêle goût de l'effort, dépassement de ses limites physiques et mentales, réalisation d'un rêve, joie immense, fierté intérieure que l'on appelle l'estime de soi. Les cyclistes l'expriment par un calme serein, une paix intérieure, une incroyable humilité. La fraternité : Délicieux moments de solidarité avec ses co-équipiers, partageant la même motivation et détermination tout au long de ces 1 230 kilomètres ! Encouragements mutuels dans... Continue reading
Posted Sep 11, 2011 at HARMONIA Conseil : le blog