This is Jean-Claude Torelle's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Jean-Claude Torelle's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Jean-Claude Torelle
Recent Activity
Je viens de lire. Et alors que dehors, novembre dégouline froidement, je sais que mon prochain séjour à Bangkok sera encore moins superficiel que les précédents. Merci ;-)
Tout est dit. Et bien dit :-)
"Nous voulons établir une atmosphère de réconciliation dans le pays, afin de poursuivre nos réformes, pourtant certains clament encore des mots qui déstabilisent comme «démocratie», «élections» ! Ces gens ne comprennent pas qu’une «démocratie incomplète» n’apportera pas la sécurité et ne créera pas la confiance à l’intérieur de notre communauté." J'adhère à la lucidité de cette phrase qu'on pourrait méditer même chez nous (si, si, impératrice) mais troublé par toutes les autres... Cha-cha-cha, danse incontestable en attendant une Chachachatocratie complète?
Cher Monsieur Allemann, j'espère (et je pense) que vous êtes beaucoup plus crédible dans l'observation du vol d'un oiseau que dans celle d'une tournure de phrase. Lire entre les lignes est un exercice à ce point délicat que je m'abstiendrai de faire une analyse hâtive sur un qualificatif galvaudé dans les conversations depuis quelques temps ;-) La Thaïlande se reconstruira donc grâce à, ou malgré votre "ami"; l'avenir le dira, mais surtout pas vous, ni moi, ni personne. "Ô majestueux condor des Andes, amène-moi à mon foyer, dans les Andes Ô condor Je veux revenir à ma terre chérie et vivre avec mes frères Incas, ceux qui me manquent Ô condor Dans Cusco dans la place principale attends-moi Par le Machu Pichu et le Huyana Pichu nous nous promènerons" (air connu) Aucun rapport? Peut-être...
Le problème des migrants… Une gigantesque patate chaude que le monde nanti se refile d’un air dégoûté, du haut de la pyramide sociale pour arriver jusqu’au bas des faubourg de Calais ou de Ranong (sans passer par le XVIe arrondissement ou les bureaux du FMI bien sûr). Les bons sentiments cache notre impuissance à partager sans se priver. Les bourgeois de Calais paient encore de leur personne pendant que, loin du front, nous faisons discrètement la moue devant les dépêches d’agence…
Pour en revenir au chiffre trois compté sur ses doigts, je me trompe (c'est possible) ou la manière de le faire en Thaïlande met tout le monde dans le camps des opposants? :-)
Toggle Commented Jun 30, 2014 on Le vertige du rien at Le blog de Michèle Jullian
Chère Corinne, J’espère qu’on ne m’en voudra pas trop d’intervenir dans une conversation qui ne me concerne pas plus que la lecture que j’en fais. Le but de ce genre de moderne conversation reste l’échange, éventuellement la confrontation, d’idées avec arguments à la clef; hors de ce champs, nous entrons dans le monde dérisoire de la petite polémique. Et nous touchons là aux limites de la notion « d’amis » facebooquienne: un ami, un vrai, se prend tel qu’il est ou ne se prend pas. Dans la limite de ce que j’ai pu lire à propos de ce qui motive votre colère, j’ai perçu beaucoup moins de jugement dans les écrits de Michèle que dans les vôtre, pour des raisons qui vous sont propres et dont je ne peux que respecter les causes, la connaissance des insondables profondeurs de l’âme humaine me faisant défaut ;-) Ah oui, j’allais oublier: je doute que Madame… n’ait été que la femme de… quelqu’un qui mérite beaucoup mieux que des points de suspension et dont j’ai été le premier surpris que Michèle J. n’en fasse aussi peu mention. A part ça, n’oublions pas, que la vie reste belle « on the sunny side of the street » :-)
Toggle Commented Jun 30, 2014 on Le vertige du rien at Le blog de Michèle Jullian
Chère Corinne, le royaume des cieux appartient aux simples d'esprits, pas aux simplificateurs ;-) La sève du royaume du Siam coule encore dans ce monde aux antipodes de notre système de pensée cartésien. Et le Siam ne se résume pas à l’opinion exprimée (ou pas) par un tailleur et sa femme, une marchande de souvenirs, un réceptionniste, une serveuse, un chauffeur de taxi, pas plus d’ailleurs qu’un business man, un professeur d’université, ou un dignitaire bouddhiste. Tous les Thaïs que je connais, ici en Suisse ou en Thaïlande, applaudissent au coup d'état parce qu'il a permis de faire "baisser la fièvre" (dixit une amie qui ne cache pourtant pas ses opinions rouge foncé). Personne, moi y compris ne prétendra le contraire, ce coup d'état est sans doute un salutaire remède de cheval, remède dont il va bien falloir apprendre à se passer pour guérir complètement sans sombrer dans une dépendance morbide. Mais, tout en souhaitant sincèrement me tromper, j’émets moi aussi des doutes sur la capacité des militaires thaïlandais à se différencier de l’internationale soldatesque, et à laisser un jour le choix aux thaïs de grandir ou pas. Moi aussi je leur souhaite le meilleur, c’est tout ce que nous pouvons dire, en plus de ne pas faire un écho trop assourdissant au silence ambiant.
... Manipulateur, ou manipulable manipulé? Chère Michèle, malgré mon désir (pervers) d'en savoir plus, je suggère le lâcher prise. Je n'aime pas ce mot un peu galvaudé, mais c'est un principe de self défense: ne crispez pas le bras qu'on vous saisit, l'agresseur s'appuiera sur du vide. Je sais, c'est facile à dire ;-)
Mauvais présage ou message tout simplement sur l’impermanence. La tristesse du vieux monde qui part en fumée et l’espoir d’une culture qui renaîtra peut-être encore plus riche de ses cendres. Rêvons en chœur :-) Quant à moi, j’apprécie le regard que vous posez sur le monde et les gens qui l’habitent. Un regard qui souvent confirme le mien, et parfois le recadre utilement. Merci :-)
Jean-Claude Torelle is now following Michèle Jullian
May 24, 2014
Chez l’homme, la peur de quitter un monde connu pour un autre commence à la naissance et finit à la mort; et les groupes humains fonctionnent ensemble comme chacun des millions de corps qui les composent. Quand je regarde vivre ce pays, avec les yeux d’un autre monde, j’ai une impression d’harmonie qui résiste sans effort à mes critiques sur le système qui le fait tourner rond malgré tout. Pourquoi? Je ne suis pas près de le savoir. Alors je m’inquiète pour lui quand j’imagine le Grand Mécanicien occidental sortir ses grosses clés anglaises (évidemment) pour tripatouiller les réglages de cette mécanique sophistiquée sans même avoir consulté un mode d’emploi dont la rédaction a pris pas mal de siècles.
Mercredi soir, Key, la patronne de mon restau thaï préféré, m'a appris avec tristesse que le vieux marché en bois (plus de150 ans) au bord du klong Samrong à Bangpli, dans lequel je passe le plus clair de mon temps quand je suis à Bangkok, venait d'être détruit par le feu. On soupçonne un court-circuit. La loi martiale venait juste d'être annoncée. J'y voyais déjà un symbole fort. Venise, malgré les coûteux rafistolages, finira au fond des eaux. Les systèmes passent et repassent, les rois trépassent, leurs successeurs trépignent. Et les petits dégustent. L'édifice tremble. Quelles pièces va-t-il falloir ôter à tout prix pour faire tomber les murs pourris du temple sans qu’il perde sa splendeur? Je n’aimerais pas être à la place du joueur.
Magnifique! Je compatis. Aussi pour la loi martiale...
Pus beau que beau, c'est "Pur comme le cristal", tout est dit dans le titre. Et quand le regard n'est pas cristallin, l'image devient floue; d'où le trouble perceptible dans certains commentaires. Les (bons) voyages forment la jeunesse et corrigent la vieillesse (je parle pour moi) :-)
Toggle Commented Apr 10, 2014 on PUR COMME LE CRISTAL at Le blog de Michèle Jullian
Ces mille facettes de la Thaïlande... Plus une pour se regarder dedans. Je n'avais encore jamais trouver les mots pour exprimer cette étrange sensation de retour à la maison que je ressens quand j'arrive là-bas.
Le monde "moderne" crève à petit feu d'un manque d'utopies. J'ai fait un drôle de rêve: vous aviez remanié le discours de notre "Grand Timoré". Et il le lisait au monde entier :-) Mes meilleurs vœux quand même :-)
Désolant qu'un "retiré" ne pratique pas la retenue... :-)
Jean-Claude Torelle is now following The Typepad Team
Nov 3, 2013