This is Frederic Hemmi's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Frederic Hemmi's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Frederic Hemmi
Recent Activity
Oui et j'ajouterais l'ESN qui se défausse sur l'éditeur lorsque ca tourne mal
1 reply
Merci pour votre reponse Et les éditeurs les ont bien aidé a y croire en promettant qu'avec le SaaS plus besoin de dévelopeur / builder Je vois fleurir des ''business owner'' (des personnes venu du metier qui en plus de leur job tente de faire de la MOA avec plus ou moins de réussite) mais pas de builder a l'horizon, en espérant que ca change
1 reply
Il y a un facteur irrationnel c'est clair mais lequel? La peur d'embaucher en CDI? Le fait qu'il est plus facile d'externaliser (et blamer l'ESN si ca tourne mal?) Je serais curieux d'avoir votre avis la dessus.
1 reply
Vous m'avez l'air bien remonté en ce début d'année :) Tout cela fait sens, pour y etre confronté de maniere quasi quotidienne la majorité des DSI n'a plus les moyens (et/ou la volonté) d'embaucher du personnel pour ces projets. Comme vous le dites, le modèle actuel est 1 chef de projet coté client et une ESN qui délivre le projet. Puisque le budget existe ca devrait etre qu'une question d'arbitrage budgetaire (le cout d'un projet d'une dizaine de semaines est parfois supérieur a l'embauche sur une année des memes consultants) Mais ce n'est pas le cas. Ce modele est en place a cause du risque perçu et également au mode de validation interne de ces projets et des budgets relatifs plus facile a obtenir que l'embauche d'une équipe en CDI. Sans partir dans trop de details il faudrait un nouveau modele, une nouvelle approche de ce coté la aussi avant de pouvoir envisager de tels changement et c'est plus du coté du cfo que la reponse est comme souvent...
1 reply
Coup de gueule tout a fait justifié, j'admire la patience dont vous avez et continuez de faire preuve. Je partage évidemment l'analyse, ce concept fourre-tout qu'est la transformation digitale a été completement vidé de son sens initial qui pour moi etait avant tout synonyme de changement par l'innovation mais force est de constater que c'est la conduite du changement le vrai sujet en enreprise. Et comme il est plus facile de sortir un slogan et l'outil qui va avec (j'ai l'exemple de nouveaux outils de collaboration tendance comme slack) que de changer les habitudes... Les dirigeants surf sur la vague, les tendances du moment, mais n'ont pour la plupart aucune reflexion stratégique.
1 reply
Effectivement Mme Rometti est depuis ces début très critiqué a raison selon moi, Watson son bébé est un échec. Elle a échoué dans les differentes initive de croissance qu'elle avait définie de memoire cloud public, analytics et cognitive... Elle n'a pas de vision a long terme et lance juste des campagnes marketing autour de themes tendance comme recemment agile (qui n'est qu'un slogan) etc... La direction est mauvaise mais curieusement rien ne change depuis plusieures années... elle doit avoir de bon soutient car si la plupart d'entre nous avions ce type de resultat cela ferait longtemps qu'on aurait été remercié...
1 reply
Difficile de vous contredire... Juste une question concernant les investissements en capex (dont si je vous suis, la majorité serait alloués a la construction de data center) Comment une entreprise comme IBM qui avait tant d'avantages: le foncier, expertise technique de la gestion des centres de données a pu penser que racheter softlayer (dont tout le monde savait qu'ils n'étaient qu'un simple hoster de site web) aller leur permettre de percer dans le cloud public sans continuer a investir massivement? C'est typique d'une des acquisitions faite pour de mauvaises raisons (gain rapide de part de marché/client) Aucune vision stratégique a long terme. Car si il y en avait eu une c'est tout IBM qui se serait transformé, maintenant c'est effectivement trop tard et je crains que se soit le chant du cygne pour cette entreprise centenaire.
1 reply
J'essaye de ne pas etre trop pessimiste mais disons que en 2018 qu'on puisse encore entendre des dirigeants avoir un discours anti cloud me depasse...A la limite avoir encore des reserves oui, mais etre contre je vois pas l'interet si ce n'est penser que en restant immobile, en ne prenant aucun risque tout se passera bien comme avant. Vous qui cotoyez beaucoup de dirigeants ouvert au cloud, y a t il un profil (parcours professionnel, formation, age etc...) qui ressort plus que d'autres? Enfin, le facteur generationnel fait qu'on ne peux etre qu'optimiste a long terme, initialement je pensais que d'ici 2020 80% des DSI seraient dans le cloud, aujourdhui je pense qu'on devra attendre 10 ans de plus minimum.
1 reply
Personne ne pourra vous contredire c'est un état de fait,les anti et les pro cloud, comment en est on arriver la? Tout cela s'apparente a un refus du changement qui tient au fait que le status quo arrange encore beaucoup d'acteurs (mais cela ne durera pas eternellement). La SSII qui veut conserver son chiffre d'affaire en continuant a proposer du materiel et les consultants a qui ils doivent trouver des mission, le personnel qui pour certains (je l'ai deja entendu) ne veulent pas sauter le pas si proche de la retraite...et la DSI qui au lieu d'impulser une strategie reste immobile. Comme vous le suggerez cela ne durera qu'un temps, c'est du deni de realité, la claque sera d'autant plus forte pour ceux qui n'auront rien fait!
1 reply
Comme vous le dites votre point de vue concerne uniquement les grandes entreprises. Quid de la majorité des sociétés? Elle utilisent Slack, dropbox, docusign etc... ET sont innovantes sans avoir besoin d'une suite entreprise. Quant à la question de l’innovation, il faudrait d’abord analyser pourquoi Google est à la traîne. Je pars du principe que si un service ne trouve pas preneur ce n’est pas la faute des entreprises qui soi-disant ne change pas mais de vous qui ne répondez pas au besoin. Vous avez et êtes toujours dans une posture d’évangélisateur sauf qu’aujourd’hui le cloud s’est démocratisé, pourquoi continuer à clamer que seul Google répond aux besoins des clients (petites ET grandes)? Selon moi Google a manqué une opportunité il y a quelques années alors qu'ils avaient tout pour réussir sur le marché des grands comptes mais force est de constaté que MSFT a mieux répondu à cette demande qu’eux car certes c'est moins innovant cependant ça répond aussi à un besoin! La vérité est que google s'il ne change pas sa stratégie (combien de fois ai je entendu des annonces en direction du marché des grands comptes sans effets...) restera un produit de niche et cela n'a strictement rien a voir avec le fait d'innover ou pas!
1 reply
Je me suis arrêter au premier paragraphe... comme si le choix pour être innovant se limitait a G suite??? Vous avez entendu parler de slack, box? http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1175943-office-365-toujours-l-app-la-plus-utilise-mais-slack-est-en-embuscade/ ou est G suite? tout en bas...
1 reply
Frederic Hemmi is now following The Typepad Team
Mar 23, 2017