Antoine’s Favorites

New Post
About a year ago, I was trying to figure out how the right config mgmt recipes make a CentOS 4-based machine1 properly auth against our internal LDAP servers. I was having a pretty hard time of it -- we had nailed it for Debian and for CentOS 5, but CentOS 4 changed some additional files when I ran `authconfig`. I couldn't figure it out, and sort of paradoxically, I therefore only had one opportunity, per new machine, to figure it out. Otherwise I had to throw away the machine and re-instantiate, and even though it only took a couple minutes,... Continue »
New Post
All of these questions are variations on "Why did Yahoo! spend one-third of their cash on hand to buy a company that by all accounts is about to run out of money?" Read this post, and hopefully these questions will... Continue »
New Post
Image
About a month ago, we had a mini-hackathon at work wherein we ported alllll of our systems from talking to Ganglia to instead talking to Graphite. A coworker was amused and snapped a photo: Nerdfest! Continue »
New Post
Blog: Art de Vivre
Image
2 fevrier jour de la chandeleur nous consommons traditionnellement des crêpes grâce à Gélase 1er. Cette année j'ai eu envie de partager avec vous une délicieuse recette de crêpes à l'orange. Ces crêpes sont très gourmandes tout en étant peu sucrées. J'ai littérallement adoré avec la confiture/marmelade d'orange que nous avions à la maison. C'est une recette que j'ai dénichée chez amour de cuisine et j'en suis ravie. Nous ne sommes pas le 6 février et je vous parle déjà de crêpes ! A la maison nous en faisons régulièrement. De plus, en ce moment je voyage beaucoup pour mon travail et du coup étant moins présente à la maison j'ai voulu faire plaisir ce week-end. Cela a été un florilège des délices préférés des enfants rapides à préparer: Pão de Ló, nuggets, frites légères, sushi, oeufs coques, plateau de... Continue »
New Post
Image
Back in November I got a new motorcycle, but between the rain and the holidays, there hasn't been a good weekend I haven't been busy when I could take a few pictures. This weekend I had some free time and the weather is great so here it is, my new 2005 Triumph Thruxton: Some might recognize this is as the same location I used 5 years ago when I got my last bike fixed up, the 1975 Honda CB200 (bumble bee): Its a lot of fun to drive and doesn't require the constant maintenance that the Honda does. Now I... Continue »
New Post
Blog: Art de Vivre
Image
En ce début d'année les tops sont nombreux. Une tradtion de nouvelle année. Je garde une tendre affection pour les tops/classements du temps où j'affectionnais le top 50 le mercredi après-midi. C'est un temps que les moins de 20 ans .... Je m'égare. Bref selon google analytics voici les 15 recettes les plus consultées sur ce blog cette année. Ce qui me fait plaisir c'est qu'il y a de tout. Un joli mix de recettes françaises, portugaises, fusion :-). Des entrées, des desserts et des plats. Des recettes toutes simples et des recettes plus complexes. Des recettes de famille, de personalités, de chefs ou inventées. Bref une belle diversité qui illustre bien le blog art.devivre.fr 1. Purée de pommes de terre façon Joël Robuchon ou la meilleure purée du monde 2. Radis blanc cuit et cru 3. Picanha Grillée 4.... Continue »
New Post
Over the last couple of months, I've spent a great deal of time thinking about what "devops" means for me and my team at Say Media. The industry overall has been describing devops as a world where developers know more about the operational environment; and where operations folks know more about programming and application development. I think that's a good start, but it overlooks some of the nuances involved in implementing that culture. For the field of software engineering to grow and mature, it needs to bifurcate into specialized disciplines. The most obvious division is "operations" and "development", and then... Continue »
New Post
Blog: Hey!
Image
Oui, la vérité j'ai changé Mme Chabot. Non en fait, j'ai simplement changé de crèmerie il y a peu, mi-juillet pour être précis. Je souhaitais quitter le milieu du web pour le web et essayer de mettre mes compétences au service d'entreprises plus classiques, plus physiques, bref, avec une empreinte réelle plus marquée. C'est donc chose faite et j'en suis content, ayant intégré l'équipe de Chacun Son Café comme responsable e-commerce. Ce qui m'a décidé c'est la matière en elle-même, le gourmand que je suis, déjà bien accro au café, ne pouvait que succomber aux charmes de cette petite graine. N'étant jusque là qu'un consommateur lambda, dont l'appréciation sur l'expresso se limitait à "bon / pas bon", je suis allé me forger le palais au sein d'une brûlerie parisienne. J'en ai profité pour prendre quelques notes et photos, et comme internet c'est "loving and sharing" (et que je suis adepte du "tu mourras moins bête mais tu mourras quand même"), je m'empresse de vous faire mon rapport de cette dégustation privée. Bon, déjà le café désigne une boisson obtenue après torréfaction des graines du caféier. Jusque là aucun scoop je pense (sinon c'est que vous vous êtes gourrés de blog). 2 types principaux de caféier sont cultivés, le caféier d'Arabie et le caféier robusta, qui donneront les désignations de café (arabica et robusta donc). La différence entre ces 2 arbustes tient majoritairement en 4 points : le robusta demande moins d'entretien que l'arabica et est moins sujet aux maladies (robuste donc pour ceux qui suivent) l'arabica se cultive préférablement dans des zones géographiquement élevées (idéalement entre 700 à 2000 mètres), bref il est pénible à récolter, les plaines à cette altitude ne courant pas les rues, au contraire du robusta, moins tatillon sur le sujet le robusta est plus fort en caféine (2/3% de caféine contre un timide 0,8 à 1,2% pour l'arabica) d'aspect le robusta est petit et marron, là où l'arabica est plus allongé et beige-vert Fais péter les photos Christine (et devine où se cache le robusta) : Il est beau mon café, il est beau Les caféiers se cultivent le long des tropiques, hormis la question de la hauteur, cela permet donc d'avoir des graines de (presque) partout dans le monde : Amérique Centrale et du Sud, Afrique, Asie... Chaque pays a ses coutumes quand à sa récolte et sa préparation. Ainsi, le légendaire Blue Mountain, vendu 4 bras au kilo, en provenance de Jamaïque n'est récolté qu'une fois par an, alors qu'un café arabica classique peut être récolté tous les 7-9 mois en moyenne (vs. 10-11 mois pour le robusta). Concernant sa préparation, 2 techniques sont utilisées : voie sèche ou voie humide. En effet, le fruit du caféier à maturité ressemble fortement à une cerise, mais dans son cas, la peau et la chair ne présentent que valeur d'engrais ou de combustible. Une fois la récolte du fruit mûr faite, il faut donc en extraire la fève. La technique par lavage consiste à faire tremper le fruit suffisamment longtemps pour que la partie charnue se sépare de la fève par fermentation. On obtient ainsi le café dit lavé. Par voie sèche, le fruit est exposé sur des aires destinées à cet effet dans l'attente de la déshydratation de la partie charnue. Une fois cette opération faite, il ne reste que l'endocarpe (le noyau quoi) qui doit être décortiqué mécaniquement afin de livrer le fameux café vert. Ainsi préparé, le café est alors expédié par sacs dans les différents réseaux de distribution, plus rarement torréfié pour vente à l'export dans la mesure où le café doit se consommer le plus rapidement possible après torréfaction. De quoi faire quelques recettes par sac de 60 kgs Le torréfacteur joue évidemment un rôle clé dans l'appréciation finale portée sur ce produit. C'est lui qui prépare ses mélanges fonction des recettes usuellement prisées par les consommateurs (du 100% Arabica aux classiques mélanges italiens). Le procédé de torréfaction consiste à un chauffage élevé des grains (environ 230° pendant 20 mns) dans une machine dédiée (au look de locomotive improbable dans les brûleries). Ca brille encore pour une machine de 1976 Durant cette cuisson, notre grain va suer ses huiles et gonfler jusqu'à se fissurer. En brûlerie on surveille ainsi régulièrement l'aspect du grain lors du procédé, observant ainsi la fissure et la couleur du grain qui donnera un indice de l'état d'avancement de la cuisson. Le grain ainsi torréfié prendra différentes robes fonction du temps passé à cuire (robe de moine, français, italien...). Basiquement plus il est torréfié et plus il devient noir. On compare la couleur du café avec la recette existante, ainsi que ses craquelures Du fait de la perte d'humidité lié à la torréfaction, on obtient en général 7,5 kgs de café pour 10 kgs de grains. Notre café torréfié devra prendre un peu de repos (environ 12 à 24 heures) pour se remettre de ses émotions chaudes et se restructurer avant de finir dans votre tasse. Idéalement, si stocké en vrac, votre café en grains torréfié doit être consommé dans les 15 jours. Voilà pour le volet technique, passons à la dégustation. C'est probablement ce qui m'a le plus frappé. Si, comme moi, vous ne consommiez qu'un expresso de temps en temps, votre capacité à faire la différence entre 2 va être limitée (et en revenir à mon appréciation initiale basique "bon/pas bon"). Par contre, lorsque vous en faîtes 9 d'affilée, les différences vous sautent à la gueule, surtout lorsqu'ils sont tous bons à la base mais correspondant réellement à des goûts de consommateur. J'ai ainsi enchaîné dans l'ordre plusieurs recettes maison de la brûlerie : maragogype, brésil pure origine, costa rica, moka sidamo, inde malabar, kenya, moka rare, ristretto et oriental. Je ne vais pas passer en détail chaque mélange, mais pour la faire courte j'ai adoré le kenyan tant pour son odeur fraîchement moulu (charnel et boisé) que pour son goût prononcé, son épaisseur en bouche et une amertume légère. J'ai par contre moyennement apprécié l'inde malabar, café lavé par la mosson, et qui, tant à l'odeur qu'au goût, est très marqué.... humidité :-) Les papilles toutes émoustillées par cette visite, je me suis donc équipé comme il se doit pour me faire un café au poil. N'ayant qu'un budget restreint pour la machine, j'ai jeté mon dévolu sur une machine d'entrée de gamme assez récente faite par De'Longhi, la 23.120B. Je ne regrette pas, je voulais une machine simple et facile d'entretien (c'est un robot café automatique, qui broie le café en grains tout seul comme un grand), peu encombrante et sobre. Pari gagné, j'ai remisé ma fidèle cafetière filtre en 2 temps / 3 mouvements (car oui ces petites machines expresso sont capable de vous faire des cafés longs du matin impeccables). La bestiole permet de régler efficacement l'intensité du café servi, particulièrement utile fonction qu'on utilise une recette expresso ou un mélange plutôt doux. Côté café, j'aime particulièrement le Kenya 100% de la Compagnia Dell'Arabica ainsi que le Destination Bio 100% Arabica. J'attends impatiemment que nous fassions rentrer le "Il Piacere" de la Semeuse sur Chacun Son Café. Voilà pour la petite mise à jour, j'espère vous avoir donné envie. Pour moi c'est la découverte d'un nouveau monde et c'est plus que prenant. J'ajoute qu'il n'est pas pour me déplaire de rejoindre la philosophie du "libre" de l'entreprise, ayant toujours peu goûté, au sens propre comme au figuré, les systèmes propriétaires en vogue actuellement qui vous casent des machines peu chères en vous obligeant à consommer des capsules vendues à prix d'or. Ca me rappelle la pratique des fabricants d'imprimantes et un produit comme le café mérite bien mieux que ça. Continue »
New Post
There's a classification of servers that I like: Phoenix Servers and Snowflake Servers. Phoenix servers can be rebuilt on demand, while Snowflake servers are uniquely hand-crafted. The ideal is to have a fleet of Phoenix servers, and there are two approaches to building those: having a gold image that you use as your baseline, or having a configuration system that ensures your systems match your spec. In general I believe the latter is more effective to making sure that your environment is running exactly the way you want it. Baked servers are bootstrapped fully pre-configured. Often this means using a... Continue »
New Post
On TV At work I sometimes play the role of a network engineer. I find the physical layer on down to IP to be quite interesting and fun. That said, I absolutely hate typing my password. I have a core belief that anytime I have to type my password I'm... Continue »
New Post
Number 8: Vader made commitments, and worked hard to keep them. If you think of the Galactic Empire as something of a SCRUM project, the Emperor would have to be playing the Product Owner role. Of course, in SCRUM/Agile, the... Continue »
New Post
Blog: JY's blog
Image
Comme on n'a pas assez d'impôts en France, je propose d'en créer un nouveau. Mais attention, un impôt que les français vont se battre pour payer ! Il s'agit des plaques d'immatriculation personnalisées, les fameuses "vanity plates". Qui n'a pas... Continue »
New Post
Thinking of PubSubHubbub as a resource mirroring protocol rather than a stream update protocol leads to a more natural use of HTTP's existing features. Continue »
New Post
On the last possible day to write about my 2011 New Year's resolution, here it is: Live in the cloud. The term "cloud" has most often been used in the context of enterprise computing, but there are lots of cloud services for your personal life as well. In 2011 I attempted to get rid of as many physical things as I could. I took some risks and purposefully sought out new services I could use to further my cloud lifestyle. Here's a rundown of all the cloud services I used to replace all the "stuff" in my life. Media I... Continue »
New Post
New Post
Image
Curieux de savoir ce qui m'a tant occupé ces dernières semaines ? Découvre Uber... Continue »
New Post
Image
Le 23 septembre 2011, l'équipe du Buzz LCI m'avait invité à venir échanger sur le sujet des livetweets, avec Emmanuel de Saint-Bon et Renaud Pila. Vous pouvez revoir l'émission sur videos.tf1.fr. Continue »
New Post
Image
DevantLaTélé.com, premier site français de "Social TV" vient de lancer la nouvelle version de son site. DevantLaTélé.com a pour mission d'offrir une expérience télé sociale et enrichissante. Vous pouviez déjà commenter le programme télé, et découvrir les réactions des autres téléspectateurs. DevantLaTélé.com enrichit encore plus votre expérience sociale de la... Continue »
New Post
Blog: Art de Vivre
Image
Celui de la famille Rostang. Ce sont Caroline et Sophie qui ont vendu la mèche. A la maison, je croule sous les magazines culinaires et les livres. Je ne peux m'en séparer et je ne peux agrandir la maison. J'ai fait des cartons, des boîtes mais cela déborde. mon tendre et cher ne dit rien, mais ses yeux sont plein de surprises :-) Du coup je travaille à réduire la quantité de magazines à la maison. Je les relis un par un, je sélectionne les recettes que je j'ai envie de faire je les retire et je me les mets dans joli petit grand dossier. Cela me déchire le coeur lorsque je met ce qui reste du magazine tant aimé au recyclage. Mais en même temps je découvre des recettes oubliées qui ne seraient sans doute jamais exprimées. Chaque semaine... Continue »
‹ Previous12345Next ›