This is Cepajuste's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Cepajuste's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Cepajuste
Recent Activity
« Pierre Verhas | 20 juin 2010 à 19:00 : Je me refuse à m'inscrire dans la logique de guerre, comme le fait Cépajuste. » Je ne parle pas de logique de guerre mais de logique séparatiste. Les Flamands sont dans cette logique et vous, vous êtes dans le déni. Ils avancent leurs pions et vous reculez. Et vous cherchez à minimiser et à relativiser votre problème : non, la France n’est pas menacée de balkanisation à cause de la Corse !
@ Pierre Verhas | 20 juin 2010 à 00:53 « Les Francophones belges ont usé d'une mauvaise stratégie et le paient aujourd'hui. » Face à la montée du nationalisme flamand, il n’y a que 2 stratégies possibles : vous défendre et passer à l’offensive, ou céder. Vous refusez le mot de lâcheté, alors comment décrivez-vous la stratégie qui consiste à céder en justifiant cette attitude par la culpabilisation (« c’est de notre faute ») ? C’est du défaitisme, je ne vois pas d’autre mot. Quant à l’UE, je ne vois pas quelle légitimité elle aurait, ni par quel moyen politique ou juridique elle pourrait s’opposer à un rattachement qui serait voulu et validé par référendum dans chaque pays. Surtout après avoir accepté la réunification allemande et après avoir imposé l’indépendance du Kosovo au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
@ Mister Jacquot "curieusement, c'est pendant ce moment de crise que Guaino perd de son influence" Guaino et son idée de "grand emprunt" !... histoire sans doute d'aggraver la crise de la dette souveraine et de faire perdre plus vite à la France son tripe A. On va emprunter 35 milliards pour réaliser ce grand emprunt, quand dans le même temps on cherche à économiser 45 milliards sur les dépenses... comprenne qui pourra.
D’accord avec Edgar, je pense que les solutions rationnelles et organisées ne seront pas prises, parce que les élites européennes sont toujours dans le déni de la réalité et parce qu’il n’y a pas d’accord possible entre les 16 pays membres de l’Euro sur une ligne de conduite. Les gouvernements vont donc agir au fur et à mesure de l’évolution de la crise, en colmatant les brèches, en tentant de gagner du temps, en subissant les événements comme autant de choses imprévues.
Que se passerait-il sans les primaires ? Il y aurait un vote interne, Aubry serait certainement désignée, et tous les partisans des autres présidentiables la traiteraient de tricheuse, parleraient de complot entre éléphants, etc. Vous connaissez la chanson, on l’a suffisamment entendue. Donc, le seul moyen de rassembler la gauche derrière un candidat qui a une légitimité, c’est de faire des primaires.
@ Malakine Non, on ne doit pas et on ne peut pas copier l’Allemagne sur le plan électoral, car nos deux systèmes sont trop différents. Les primaires, c’est surtout pertinent pour une élection présidentielle. Pour un régime parlementaire, ça l’est beaucoup moins. L’exemple italien est détestable, d’abord justement parce que l’Italie est un régime parlementaire ; ensuite parce que les primaires italiennes ont regroupé tout ce qui était anti-Berlusconi, ça allait du centre droit à l’extrême gauche. Ils ont réussi à battre Berlusconi, mais ce fut une victoire à la Pyrrhus. Les primaires à gauche ne ressembleront pas à ça, ça sera une primaire socialiste, avec peut-être les Verts et le MRG s’ils acceptent de s’y rallier, mais ça restera un groupe cohérent politiquement.
Il faut aussi ajouter une chose, c’est qu’il est difficile au PS de faire moins démocratique en 2012 qu’en 2007. L’époque des candidats naturels dispensés de l’adoubement des militants ou des sympathisants est révolue, ça serait vécu comme une régression aujourd’hui. C’est un peu comme l’élection du président de la république au suffrage universel : c’est bête mais on ne peut pas revenir sur ce qui est considéré comme un acquis par la base.
Les primaires sont inévitables pour la bonne raison qu'il n'y a plus de "candidat naturel" au PS depuis la catastrophe du 21 avril 2002. Il ne faut pas oublier que Martine Aubry a été nommée pour évincer Royal, et que son élection a été entachée de tricherie. Elle ne peut donc pas s'en prévaloir pour devenir une candidate incontestée. Les primaires donneront une légitimité au candidat qui en sortira vainqueur.
Vos critiques à l'encontre du PS sont pertinentes, cependant je pense que l'élection de 2012 se fera "contre" davantage que "pour". Les électeurs voteront contre Sarkozy. D'ailleurs les critiques que vous faites (non prise en compte de la crise de l'Euro, non remise en compte de l'UE) peuvent s'appliquer à l'UMP qui n'a rien de nouveau à proposer, qui non seulement n'a aucune réponse à la crise, mais qui par des mesures contre-productives l'a aggravée.
Cepajuste is now following The Typepad Team
Jun 4, 2010