This is Sasha's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Sasha's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Sasha
Recent Activity
Plutôt que de supprimer le "mademoiselle" sur les formulaires administratifs, je suggère l'introduction de "mondamoiseau" pour les hommes non mariés. Comment ça, une idée pourrie ? :)
1 reply
Mais quelle bitch ! :D (spéciale dédicace à un post que vous reconnaîtrez peut-être) Le correcteur d'orthographe me suggère des vocables aussi inspirants que "biacide" et "biathlon" pour remplacer cette infamie pré-adolescente. On parle pas du Machin, hein, on est d'accord. Profitez bien de votre séjour à Barcelone et du churros, alias le sévèrement chanceux.
1 reply
L'amitié... Petite, je crois que je ne désirais rien de plus que de connaitre ce truc merveilleux, complètement idéalisé. Le genre Montaigne et La Boétie sinon rien. Sauf que j'étais prête à subir n'importe quoi pour parvenir à mes fins. Ce qui n'attire pas que des personnes bien intentionnées. Aujourd'hui, j'ai quelques amitiés profondes et d'autres relations plus superficielles, que j'ai fini par prendre pour ce qu'elles étaient, sans chercher à aller plus loin. Mais la gosse esseulée, là, tout au fond, ne me quitte jamais. On verra où j'en serai dans 20 ans ! :) Merci pour ce beau billet...
1 reply
MUHAHAHAHAHAHA... Mieux vaut rire que pleurer, il parait.
1 reply
Bravo pour ce post et bravo aux 343 d'hier et d'aujourd'hui. Je confirme, la génération actuelle semble (dans l'ensemble) assez résignée par rapport à la précédente. J'ai été élevée dans une famille relativement traditionnelle (ma mère assume la majeure partie des tâches ménagères, etc.), mais j'ai toujours vu ma maman travailler et m'expliquer que l'indépendance financière était une nécessité. Quant à mon père, malgré son habit de "pater familias", je l'ai déjà vu remettre des machos et des homophobes à leur place. A 23 ans, il a même répondu à ma grand-mère (qui lui avait gentiment fait remarquer que sa future femme "ne savait rien faire dans la maison") qu'il n'épousait pas une femme de ménage. Mais quand j'entends la plupart des mecs qui gravitent autour de moi (et qui ont donc aux alentours de la vingtaine pour la plupart), je suis assez effarée. Que de machisme, d'avilissement de la femme, réduite à un objet à consommer. Prions le ciel pour que la maturité fasse son œuvre. Et battons-nous, même si l'adjectif "féministe" semble devenu une quasi insulte (féministe = femelle hargneuse)! Merci beaucoup Caroline !
1 reply
Disons que je vais essayer de fournir un point de vue "de l'intérieur", étant donné que je viens à peine de sortir du lycée. J'ai passé quatre ans dans un collège tellement bien fréquenté qu'on a fait construire un hôtel de police en face pendant que j'y étais élève. J'avais bien quelques amis, mais l'ambiance était à tout sauf au travail. Quant aux enseignants, la plupart étaient profondément démotivés. Et cela, malgré le trio gagnant Allemand LV1/ Latin/ Grec ancien. Tout ça pour dire que même en étant dans la "meilleure classe" d'un mauvais établissement, on n'est clairement pas au niveau de la "mauvaise classe" d'un bon. Mais ça, je l'ai réalisé en faisant mon lycée dans le privé. J'ai débarqué sur une autre planète. Le genre "mon papy Jacques-Henri a repoussé les Arabes avec Charles Martel", des fringues de marque, des mèches rebelles et des sacs qui coûtent un bras. Un rythme de travail de malade et des exigences très élevées. Je me suis mise à bosser et je crois pouvoir dire que je m'en suis plutôt bien tirée. Par contre, ma vie sociale a été proche du néant pendant trois ans. Aujourd'hui, je suis engagée dans des études qui me plaisent. Je me suis fait pas mal d'amis et je me sens bien dans ma vie en général. Et j'ai envie de dire, peu importe les principes. Ce qui compte, c'est que vos enfants se sentent bien là où ils seront. Je suis persuadée que vous saurez faire le meilleur choix. Bon courage pour vos démarches!
1 reply
Effrayant commentaire numéro 15. Mais qui me conforte dans mon impression que le FN et ses thèses semblent se fondre de plus en plus dans le paysage. Surtout depuis que Fifille a étalé une bonne couche de trompe-couillon sur l'antisémitisme pour taper sur les musulmans. Et Guéant et son aura de prétendu "grand serviteur désintéressé de l'Etat... Vous savez, ce fonctionnaire efficace et discret en complet sobre. Mon séant, oui.
1 reply
Bonjour Caroline, Il y avait un petit moment que je n'avais plus commenté un de vos billets, mais les trois derniers m'interpellent à plus d'un titre. Je n'ai pas lu (pas d'avantage feuilleté ^^) le livre que vous avez incriminé et je ne veux surtout pas relancer la polémique. Simplement, je crois que ce genre de livres, écrit avec ou sans second degré, nous montre que la condition féminine n'est pas en train de faire des bonds de géant. Ensuite, je tenais à vous remercier de soutenir cette action en faveur du Japon. C'est vrai que nous avons peut-être trop tendance à penser qu'un pays "riche" n'a pas besoin (ou a moins besoin) d'aide. Il est vrai aussi que nous oublions la Côte d'Ivoire. Il y avait pourtant eu toute une polémique autour de cette élection. Où sont donc les journalistes et les dirigeants qui criaient au scandale? Bien à vous.
1 reply
En bonne passe de me faire adopter par une tribu Touareg, j'ai décidé d'en rigoler sur ma dune. Joyeuse Saint-Valentin à tous les amoureux qui la fêtent, à ceux qui boycottent, et à ceux qui ont le coeur serré devant tout ce rose. La roue tourne.
1 reply
Merci pour ce festival de couleurs et de chaleur de bon matin.
1 reply
Jusqu'à l'année dernière, hors de question pour moi de laisser un tube de mascara ou un rouge à lèvres m'approcher à moins de dix kilomètres. Le maquillage était, dans mon esprit, associé à une formidable hypocrisie. Puis j'ai commencé à en mettre, de manière très discrète. Ce qui ne m'a pas empêché de recevoir des compliments qui m'ont mise en confiance. Aujourd'hui, je ne me vois pas passer deux heures dans la salle de bains chaque matin... Mais je comprends que certaines le fassent. Bravo pour cet article et longue vie à votre collaboration avec Psycho!
1 reply
Je vous trouve très jolie avec la frange. J'ai loupé la prometteuse carrière de coiffeuse-visagiste (pas capable de balayer trois mèches) qui s'offrait à moi, mais je trouve vraiment que ça vous habille le regard. Et les lunettes, ma foi, c'est la touche fasheune en plus. Bonne journée!
1 reply
Tout d'abord, un grand bravo aux trois gagnantes. Pour revenir sur le sujet d'hier, je ne suis pas une grande fana des concours. Mais j'ai constaté qu'ils pouvaient être l'occasion de jouer pour des personnes qui ont besoin qu'on leur remonte le moral, et je trouve ça vraiment sympa. Et puis comme l'ont déjà dit nombre de lectrices, vous êtes ici chez vous! Bon week-end.
1 reply
Beaucoup d'émotion en lisant ce billet et tous les commentaires. Surtout les commentaires, en fait. Mes pensées vont à tous ceux qui sont dans l'oeil du cyclone, et qui luttent pourtant.
Toggle Commented Jan 11, 2011 on Fragiles at Pensées de ronde, le blog de Caroline
1 reply
J'ai bien rigolé en lisant ce "minute par minute". Je crois que je confonds schizophrénie et syndrome de la Tourette... Ou bien c'est pareil? Ou bien ça l'est pas? Bref, tout plein de bonnes ondes pour démarrer la semaine. Distribution gratos à Caroline, Mimi et Geneviève. Et à toutes celles zé ceux qui passent dans le coin et qui en ont besoin. Sasha
1 reply
Ca-ro! Ca-ro! Ca-ro! (...) Je t'appelle Caro, maintenant, dis donc. Et je suis passé au "tu". Waow. Tout pour ça pour te dire: total respect! Sasha
1 reply
Bonne année 2011 à vous, votre famille, et à tous les lecteurs de ce blog. Beaucoup de bonheur, de santé, de vie, d'amour et de réussite dans tous les domaines.
1 reply
Merci pour ce billet, qui m'a subitement fait réaliser que je vous lisais depuis presque un an maintenant... Et que vous comme moi avions fait un bout de chemin durant tout ce temps. Plein de bonheur pour 2011. Sasha
1 reply
J'ai l'impression que je suis un peu "comme vous"... Dans le sens où j'ai tendance à noyer mes émotions dans un pot de Nutella!^^ Sauf qu'elles nous reviennent toujours en pleine face, à un moment ou un autre. Bravo pour vos efforts. Vous abordez peut-être la phase la plus délicate, et c'est vraiment sympa de nous faire partager les conseils du docteur Z et d'être si honnête avec nous. Passez une bonne journée, Sasha
1 reply
Bonjour! * Je joue pour Geneviève parce que c'est totalement dans la tendance actuelle... Je déconne. J'espère que vous gagnerez, chère Geneviève, dont je lis les commentaires depuis bien plus longtemps que je n'en poste, et que vous passerez une belle soirée bien méritée. Encore une salve d'ondes positives, une!^^ Sasha
1 reply
Bonjour Nathilou, Je comprends exactement ce que vit votre fille pour l'avoir vécu moi-même, de même que je peux vous dire que ma maman adorée est passée (et passe encore) par les mêmes angoisses que vous. N'étant jamais été lunaire ou solaire, je ne le suis pas davantage aujourd'hui. En revanche, je pense que je suis enfin parvenue à me faire des amis: des vrais. Et que ces véritables amis valent bien quelques années de solitude quasi totale, il faut bien l'avouer. Idéaliser l'amitié fait souffrir, mais je veux croire qu'on apprend à réviser ses exigences un peu à la baisse en grandissant... Et que c'est peut-être au moment où on arrête de se mettre une super pression et de la mettre aux autres qu'on RENCONTRE enfin des gens. Bonne continuation, Sasha
1 reply
Je trouve au contraire très sympa d'avoir un billet léger concernant la mode, mais aussi une belle histoire humaine. Vous ne trouvez pas qu'on nous bourre suffisamment le mou avec cette histoire de réforme des retraites? J'ai eu le privilège hier d'être plus ou moins prise dans un affrontement entre casseurs et forces de l'ordre, alors STOP! Anyway, merci à Caroline de nous faire un peu voyager, même si je n'oserais même pas porter ce genre de tenue en rêve.
1 reply
Et voilà, je chouine... Non mais c'est pas que la vie sans soirées entre amis, ou alors au compte goutte, soit forcément une vallée de larmes, hein... Ou peut-être que si, en fait. Pour plein de raisons: trop solitaire, trop peur de déranger, pas assez intéressée par les sujets qui préoccupent les ados de mon âge, n'aimant ni boire, ni draguer, encore moins danser. Comme quoi toutes ces histoires d'assumitude de son Soi profond qui arrange miraculeusement tout dans nos relations avec autrui, c'est de la grosse foutaise. Désolée, j'ai conscience que ce n'est pas le sujet, mais là c'est un trop plein.
1 reply
Bonjour Caroline, Je ne peux que souscrire à votre vision de la vie politique (quoique le terme de "vie" ne me semble plus guère approprié pour qualifier ce spectacle pathétique) française à l'heure actuelle. J'écoutais encore le Leader Maximo de l'UMP ce matin sur France Inter... Et ce mec arrive encore à se mater dans une glace quand il se rase le matin. Mais le pire, c'est peut-être cette sensation d'impuissance.
1 reply
Bravo pour tout ce chemin parcouru. Toutefois, je pense ne choquer personne en affirmant que la Caroline "version" 2009 serait aussi jolie et sexy que la "version" 2010 si la confiance en soi avait été rendez-vous pendant cette période. Aujourd'hui, vous êtes plus sereine et vous osez davantage vous mettre en valeur. On dirait que c'est ça, davantage que les kilos perdus, qui vous rend de plus en plus belle et assurée. Pas sûre d'être hyper claire sur ce coup là!^^ A mes yeux,l'acceptation de soi et la sublimation de ses défauts marchent mieux que d'essayer de les gommer. J'ai ainsi été complexée pendant toute mon enfance par ce que je croyais être des dents de lapin et une affreuse tignasse... Jusqu'à que je me laisser aller à laisser respirer ma crinière et sourire de toutes mes dents du bonheur que même Yannick Noah me les envie! lol Je ne peux pas m'empêcher de citer l'exemple de Big Beauty: beaucoup plus ronde que moi, que beaucoup d'autres femmes que je croise dans la rue, que vous dans toutes vos versions... Et tellement belle et féminine. Bravo, encore, pour tous ces progrès que vous avez fait et cette réconciliation entreprise avec cette Caroline qui vous ressemble. Vous avez de quoi être fière. Vous auriez eu de quoi être fière avec ou sans perte de poids. Je vous embrasse, Sasha
1 reply