This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Image
Oriflamme Artaud d'Emmanuel Loi a la dimension d'un livre en une quarantaine de pages écrit avec les nerfs. C'est un écrit rugueux parti en quête d'une réalité aussi entêtée qu'un casse-tête. Il n'apprendra rien sur Antonin Artaud avec qui il ne s'agit pas de comprendre mais de toucher ce qui se dérobe. Il n'apprendra rien qui soit de l'ordre d'une information nouvelle ou d'une interprétation supplémentaire mais, par contre, il se ressaisira d'une boussole, mesure et dimension, où la nature d'Artaud respire. Il s'emparera de l'état insurrectionnel de celui qui s'est battu contre les "envoûtements massifs" et les puissances trompeuses.... Continue reading
Posted 3 hours ago at Poezibao
Image
Mort en 2014 à l’âge de 80 ans, le poète Christian Bachelin avait confié à Valérie Rouzeau, en tant que légataire universelle, la tâche et le soin de faire vivre son œuvre posthume, une œuvre encore trop mal connue, bien que reconnue, voire hautement louée par la critique. Les Contes de la forêt closes comptent parmi les inédits confiés à la poète. Entrer dans les contes de ce livre c’est comme entrer dans une forêt fantastique sans le moindre caillou pour retrouver son chemin, c’est établir un pacte avec un auteur ingénieux dans l’égarement du lecteur. Comme il l’a toujours... Continue reading
Posted 3 hours ago at Poezibao
Image
Frank Smith publie Pour Parler aux éditions Créaphis, sous-titre, « 115 sonnets, avec des dessins » (de Julien Serve). [20] QUELQUE CHOSE A ÉTÉ quelque chose a été laissé de côté il y a dans les faits pour ainsi dire une lacune un ciel où les astres n'auraient pas été peints un tableau incomplet qu'est-ce que l'image donne à voir la proposition à comprendre je ne voudrais rien laisser à cette place où il manque quelque chose la couleur en chaque endroit la constance en chaque espace je ne peux pas les penser seul la description en chaque objet la... Continue reading
Posted 4 hours ago at Poezibao
Image
©florence trocmé, 2018 Continue reading
Posted yesterday at L e f l o t o i r
Image
Flacon de sels L’eau, l’eau toujours, encore l’eau, Jacques Darras et ses rivières, cette plongée avec des spéléologues à la recherche du cours souterrain de l’Orbe, cette incursion fascinante sous un glacier – l’eau et la pluie bienvenue, toutes ces notes, celles des Suites pour violoncelle de Bach qui ornent le parapluie, celles des plic-ploc de la pluie, plus intense au fil des stores de magasins, plus discrète au milieu du trottoir. Notre-Dame Souffle coupé comme bien souvent lors des grands chocs traumatiques. Je n’ai pu écrire une ligne depuis lundi soir et l’effroyable incendie qui a ravagé la cathédrale... Continue reading
Posted yesterday at L e f l o t o i r
Image
Il m’aura fallu quelque temps pour apprivoiser la dernière publication de Michèle Métail. Portraits-Robots est un opuscule simple en apparence et de lecture facile. Mais sa simplicité est un leurre : le matériau résiste. Le titre lui-même, suggestif, s’obscurcit par ajouts dès le livre ouvert : Quelques/portraits-robots/en pied/rehaussés/de couleurs/véritables. La page suivante moque, sous la forme d’un Envoi, « l’éditeur de la rive gauche »*, à la « lecture optique », au « regard distrait », au « refus poli ». Portrait ressemblant, se dit-on, à tel ou telle dont nous tairons le nom mais dont l’évocation allume le regard,... Continue reading
Posted 2 days ago at Poezibao
Image
Marie de Quatrebarbes publie Voguer, aux éditions P.O.L. Le livre sera en librairie le 2 mai 2019. Prière pour Pepper LaBeija, mère de la Maison LaBeija, décédé au Roosevelt Hospital de Manhattan en 2003. Une maison est faite pour y vivre. Une maison est une famille pour ceux qui n'ont pas de maison. C'est une réalité quand on n'a pas de famille. C'est comme ça que naissent les maisons, là où une mère accueille les enfants rejetés par leurs parents biologiques. C'est important pour moi d'être la mère. Aussi, je mène ma maison d'une main de velours. Je prends soin... Continue reading
Posted 2 days ago at Poezibao
Image
Il est souvent difficile à la lecture attentive d’une œuvre d’en saisir, au-delà de ce qui apparaît rapidement comme les éléments d’une thématique propre à l’auteur, ce qui présida à ses choix esthétiques, d’identifier les ressorts rhétoriques qui conduisent à l’organisation textuelle, en particulier lorsqu’il s’agit de poésie, c’est-à-dire d’une écriture qui s’inscrit dans un jeu de temporalités le plus souvent désarticulées et dont la forme d’ensemble doit créer et scander le rythme qui sous-tend et donne sens au livre, doit tisser le fil quasi invisible qui lie entre elles les séquences, qui instruit les relances et l’achèvement-inachèvement en spirale... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Les dernières informations publiées dans le scoop.it de Poezibao : (Disparition) Dominique Dussidour (Prix) Première sélection du Prix Mallarmé (En ligne) Création du F.U.L.S., Fonds Ultramarin Lucien Suel (Agenda) 25 avril, Paris, Anne-James Chaton (Agenda) 26 avril, Paris, Sandra Moussempès, Justin Delareux et Jean-Marie Gleize (Agenda) 27 avril, Paris, sortie de résidence import/export - Trieste/Marseille Andrea de Alberti, Frédéric Forte, Maël Guesdon, Emmanuèle Jawad, Simona Menicocci & Lidia Riviello(Agenda) 27 avril, Nice, Eric Sautou (Agenda) 3 mai, Bordeaux, Jean-Paul Michel (Agenda) 9 mai, Paris, Tristan Felix (Agenda) 10 mai, Maisons-Alfort, Stéphanie Ferrat (Agenda) 15 mai, Paris, Jean-Louis Giovannoni source de... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Les textes rassemblés dans ce volume s’expriment en une langue picarde vivante et vivifiante, au sens où elle n’émane pas de la consultation de dictionnaires mais du vécu du poète romancier Lucien Suel. Dans L’Avertissement le « jardinier sous le ciel du Nord » (alias Lucien Suel) précise : « La langue picarde que je parle est celle apprise dans mon enfance. Ce n’est pas ma langue maternelle, plutôt ma langue grand-materne (…) Jusqu’à ma rencontre avec Ivar Ch’Vavar au début des années 80, je n’imaginais pas écrire dans cette langue populaire. Lorsque je l’ai fait, je n’ai pas voulu... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Rien ne peut être héroïque dans un haïku (qui exclut l'exceptionnel, même dans le mal) ; rien ne peut être grandiose (jamais la justesse ne s'étale ni n'abonde) ; rien ne peut être dramatique (on sait d'avance qui va gagner ou perdre, et c'est le monde, unique acteur, seules source et issue de toutes les tensions). Cela n'exclut, pourtant, respectivement, ni la vaillance, ni la noblesse, ni la gravité. Une première force de la poésie de Christian Ducos est qu'elle sait apprivoiser le devenir. Bergson a tort : la discontinuité, la solidité, la répétitivité des mots peuvent ne pas trahir... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Les éditions Le Cadran Ligné publient Plic ! Ploc ! de Christian Ducos. Poezibao propose quelques extraits de ce livre et une note de lecture. C’est sûrement le printemps cette claire rosée qui goutte Le vieil étant des silhouettes de pêcheurs si changeants les reflets je l’aimais tant de l’érable roux ne reste que ce haïku / sur la flaque tout se reflète sauf elle aiguilles de pin sur chemin blanc tout est si simple d’un coup sous ses grands airs de tragédienne une corneille / Elle est claire avec elle-même la luciole combien de fois l’aurai-je pris ce chemin... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Les neuf articles publiés dans Poezibao. On peut lire aussi deux nouveaux articles dans Muzibao Les notes de lecture : (Note de lecture), Dawn Lundy Martin, Discipline, par Sébastien Dubois (Note de lecture), Marc Alyn, T'ang l'obscur, Mémorial de l'encre, par Béatrice Bonhomme (Note de lecture), Violaine Houdart-Merot, La Création littéraire à l’université, par Christophe Esnault Une carte blanche : (Carte blanche) à Bernadette Engel-Roux : Jacques Darras et La Maye Dans l’anthologie permanente : (Anthologie permanente) Lucie Taïeb, Peuplié (Anthologie permanente) Gérard de Nerval (Anthologie permanente) Etel Adnan, Surgir (Anthologie permanente) Gérard Berréby, La Banlieue du monde Les 19... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
Les dix-neuf livres et revues reçus par Poezibao et Muzibao cette semaine : Poésie : Marie de Quatrebarbes, Voguer, P.O.L., 2019, 13€ Michèle Finck, Poésie Shéhé Résistance, fragments pour voix, Le Ballet Royal, 2019, 13€ Julien Blaine, Le livre, Les Presses du Réel, coll. Al dante, 2019, 17€ Jean-Pierre Chambon, Un écart de conscience, photographies de Christiane Sintès, Le Réalgar, 2019, 14€ Mireille Fargier-Caruso, Comme une promesse abandonnée, Editions Bruno Doucey, 2019, 14,50€ Sylvie Fabre G., Pays perdu d'avance, L'Herbe qui tremble, 2019, 15€ Marilyne Bertoncini, Sable/Sand, peintures de Wanda Mihulac, traduction en allemand de Eva Maria Berg, Transignum, 2019,... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
CHANTIER FAUSTUS II Chantier Faustus est un livre paru en 2017. Il fut conçu et rédigé avec la pleine conscience qu’il ne pourrait connaître d’achèvement autre que matériel. C’est pourquoi, aussi, il devait se poursuivre autrement, à la manière d’un chantier ouvert de tous côtés, ceux-là mêmes que Thomas Mann... Continue reading
Posted 6 days ago at Muzibao
Image
Vous recherchez un parcours Creative Writing, ne vous suicidez-pas tout de suite Nul n’a jamais rien appris dans une université… En des temps où les rêves vendus par le monde du réel sont souvent quelque peu frelatés et où le mot utopie ne semble pas être plus usité dans le monde universitaire qu’ailleurs, on peut lire cette année dans La création littéraire à l’université de Violaine Houdart-Merot quelque chose qui déverrouille une porte dite condamnée : «Nous avions vu qu’aux États-Unis, dès 1922, à l’Université d’Iowa, un manuscrit littéraire avait été considéré comme diplômant, indépendamment de tout discours théorique ».... Continue reading
Posted 7 days ago at Poezibao
Image
Gérard Berréby publie La Banlieue du monde. 4 à l’intersection des rites les artistes perdent du champ l’histoire en est une autre dans un faisceau de lumière des soldes à tous les étages collections d’hiver et d’été en une seule sont réunies les projecteurs se rallument quand l’idée même a disparu / 6 des nuits où je cherche sur les ondes de la radio les courtes bien plus riches des langues inconnues des voix cristallines des sons me révèlent la langue comme instrument une histoire qui babille se dessine et s’installe invention évasive / 10 se préserver de l’incertitude gangrène... Continue reading
Posted 7 days ago at Poezibao
Image
Jacques Darras et La Maye A partir de la re-publication par Le Castor Astral de son Van Eyck et les rivières, 2019, (première édition au Cri/Bruxelles, 1995), avec évocation d’autres recueils : William Shakespeare sur la falaise de Douvres et sa traduction des Feuilles d’herbe de Walt Whitman, Gallimard/Poésie) Quand Jacques sort de la forêt, c’est à la mer qu’il précipite sa force. Alors, dans cette voix large battent et les cognées sauvages des bûcherons, et le revenir rythmique de l’eau. Lorsque, rhéteur, il se dresse pour clamer son espoir ou sa rage, il emprunte à la balistique son art... Continue reading
Posted Apr 17, 2019 at Poezibao
Image
Entre encres, proses et poèmes, un mémorial de la beauté et de l’amitié T’ang l’obscur, Mémorial de l’encre (Voix d’encre, 2019) est un hommage bouleversant de Marc Alyn à son ami disparu à travers un texte tissé de poèmes et de proses dans l’alternance des encres de T’ang Haywen (1927-1991). Ce dernier, calligraphe de l’invisible, d’origine chinoise, élaborait d’éblouissantes cosmogonies dans son modeste atelier de Montparnasse où les deux amis, poète et peintre, se retrouvaient pour faire signe à l’absence par le poème et le trait. Passion et dessaisissement sont les signes de ces deux œuvres qui se rencontrent et... Continue reading
Posted Apr 17, 2019 at Poezibao
Image
Les éditions de l’Attente publient Surgir, d’Etel Adnan, dans une traduction de Pascal Poyet. Les pluies retournent au son de leurs origines quand la nuit commence à s’étendre ; dans les terres, la nuit est aussi longue que les avenues désertes d’une ville, ou le chemin vers les galaxies lointaines. Les animaux ressentent la désorientation. Les pensées sont métalliques et fondent dans l’eau salée. Leur fréquence augmente la mélancolie, l’omniprésente mélancolie ; Le sens est éphémère. / Comment rejeter les platanes centenaires ? Ils murmurent durant leur reprise printanière, en cette semaine sainte qui me dit que je ne ressusciterai... Continue reading
Posted Apr 17, 2019 at Poezibao
Image
Gérard de Nerval publie en 1832 un poème intitulé Notre-Dame de Paris : Notre-Dame est bien vieille : on la verra peut-être Enterrer cependant Paris qu’elle a vu naître ; Mais, dans quelque mille ans, le Temps fera broncher Comme un loup fait un bœuf, cette carcasse lourde, Tordra ses nerfs de fer, et puis d'une dent sourde Rongera tristement ses vieux os de rocher ! Bien des hommes, de tous les pays de la terre, Viendront, pour contempler cette ruine austère, Rêveurs, et relisant le livre de Victor : Alors, ils croiront voir la vieille basilique, Toute ainsi qu'elle... Continue reading
Posted Apr 16, 2019 at Poezibao
Image
Dawn Lundy Martin est une poète afro-américaine, professeur d’écriture créative à l’université de Pittsburgh (elle y a obtenu un doctorat). Le projet esthétique, et politique, de l’auteur ressort clairement de Discipline : user de toutes les expérimentations du langage pour dénoncer une double domination, raciale et sexuelle. L’écriture se double pour elle d’un engagement à la fois universitaire – elle a fondé et dirige le Center for African American Poetry and Poetics pour faire reconnaître la poésie – et militante. Elle se place donc aux États-Unis dans le courant d’une poésie biographique et sociale, ou biographique parce que sociale. L’auteure... Continue reading
Posted Apr 15, 2019 at Poezibao
Image
Lucie Taïeb publie Peuplié aux éditions Lanskine. à l'adresse d'un temps qui n'est pas encore venu tu dis « nous » il n'y a pas de nous tu dis « peuple » le peuple n'y est pas tu dis « tu » il n'y a que toi tu dis tu il n'y a pas de nous tu dis peuple il n'y a que toi tu dis nous le peuple n'y est pas tu dis nous il n'y a que toi tu dis peuple il n'y a pas de nous tu dis tu le peuple n'y est pas * forêt forêt... Continue reading
Posted Apr 15, 2019 at Poezibao
Image
C’est autour du thème du De profundis – Le Chant des montées, thème approprié à la période pascale s’il en est, qu’était construit le concert donné le jeudi 11 avril 2019 dans la nef du Collège des Bernardins à Paris par l’ensemble « Les Surprises », dirigé par Luis-Noël Bestion... Continue reading
Posted Apr 15, 2019 at Muzibao
Image
Les huit articles publiés par Poezibao cette semaine. (Tt les parutions de Muzibao et du Flotoir) Notes de lecture : (Note de lecture), Gérard Arseguel, Le Campanile de Sambuco, par Christian Tarting (Note de lecture), James Sacré, Dans la parole de l'autre, 2, par Paul Darbaud (Note de lecture), Christian Prigent, Poésie sur place. Partitions, par Olivier Penot-Lacassagne Dans l’anthologie permanente : (Anthologie permanente) Denise Le Dantec, La Seconde augmentée (Anthologie permanente) Stéphanie Ferrat, Côté ciel, notes d'atelier (Anthologie permanente) Oswald Egger, Triomphe des couleurs, dossier de Jean-René Lassalle Et aussi : (Agenda, liens, informations) du 12 avril 2019 (Poezibao... Continue reading
Posted Apr 13, 2019 at Poezibao