This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Image
Les douze derniers articles parus dans Poezibao et Muzibao. Et une nouvelle parution du Flotoir. 1. Dans Poezibao : Les notes de lecture : (Note de lecture) Anne Belin, Les Précipités, par Mazrim Ohrti (Note de lecture) Christine de Pizan, Cent ballades d'amant et de dame, par Elias Levi Toledo (Note de lecture) Jean Frémon, La vraie nature des ombres, par Cédric Kerguélennec (Note de lecture) Marcel Cohen, Notes sur le parfum / Gérard Macé, Le mirage de la vie, par Marc Blanchet (Note de lecture) Gérard Titus-Carmel, Travers du temps, par Michaël Bishop (Note de lecture) Alain Segura, Une... Continue reading
Posted 17 hours ago at Poezibao
Image
Quel est le lien entre le folklore et la musique dite savante ? Le lien, plutôt que le rapport, car on peut faire l’hypothèse, après en avoir eu l’impression dans l’éclair d’un moment d’écoute, qu’il est plus profond que ce que la seule dimension culturelle met en avant et que... Continue reading
Posted 18 hours ago at Muzibao
Image
Les livres et revues reçus par Poezibao cette semaine : Claude Adelen, Les poètes que j'ai connus, Tarabuste, 2022, 12€ Simon Hantaï, Ce qui est arrivé par la peinture, textes et entretiens, 1953-2006, édition établie et présentée par Jérôme Duwa, L'atelier contemporain, 2022, 25€ Christophe Esnault, Vivre, 1-40, Editions des Rues et des bois, 2022, 14€ Claude Favre, Les étranges aventures quérant, Lanskine, 2022, 14€ Federico Garcia Lorca, Divan du Tamarit suivi de Sonnets de l'amour obscur, préambule et traduction de l'espagnol par Laurence Breysse-Chanet, Rumeurs éditions, 2022, 17€ Louis Dubost, Diogène ou la tête entre les genoux, Les Carnets... Continue reading
Posted 18 hours ago at Poezibao
Image
Présence d’une mystérieuse Marianne Longtemps après, la découpe des souvenirs dresse de curieux fantômes qu’il devient nécessaire de tirer vers le présent. Impérieuse fidélité, soudain, réapparition quand le voile des obligations s’est enfin levé ; il est temps de fabriquer des formes dans sa mémoire. C’est une figure oubliée qui ainsi, non pas resurgit, mais surgit dans ce livre publié par Les Amis de Plein Chant. Années cinquante à Paris, venue de Yougoslavie, anciennement nommée Nikolic, Ivsic à ce jour, une certaine Marianne s’est installée rue Galande, et plus tard rue Charlot, on sait son amitié pour Benjamin Péret, on... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
‘Un soudain changement de perspective, un basculement de l’espace’, lit-on dès la première ligne de ce livre, à la fois long poème bipartite accompagné, de façon intermittente, de proses plus contextualisantes, et suivi de ‘notes d’après-coup’, espèce d’envoi intitulé Fixé sous verre. Ajoutons tout de suite que l’expérience qui sous-tend le poème s’offre comme celle d’une défiguration ou troublante refiguration, un travers, un mal, un malheur, une difformité surgissant dans la texture même de ce qui est, tout comme dans notre façon de vivre-voir-saisir cette étance, notre présence au monde, comme Titus-Carmel l’appelle ailleurs. Et n’oublions pas le poids implicite... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Les Presses du réel, collection Al Dante, publient un petit opus de Jean-Luc Parant, Soleil la nuit. Extraits « C’est quand nous ne voyons pas d’où vient la lumière qui nous éclaire que nous voyons l’intérieur des choses. Le soleil éclaire le ciel mais il éteint l’infini qu’il contient, il éclaire la terre mais il éteint l’univers. Le soleil nous a recouverts de peau pour pouvoir nous chauffer sans nous brûler. Nous sommes devenus visibles et intouchables mais la terre s'est retournée de l’autre côté où le soleil avait disparu, et nous sommes devenus invisibles et touchables ; et, en... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Vous ne trouverez pas ce livre en librairie, et pour cause : l’éditeur, Le Temps qu’Il Fait, a choisi d’en imprimer qu’une centaine d’exemplaires numérotés, à commander sur son site. Ce n’est pas un livre à quatre mains, plutôt un livre doublement signé, avec deux textes distincts. On y trouve deux auteurs qui se sont toujours posés face au monde pour en recueillir les plus diverses manifestations, et faire de la prose un lieu d’annotations, et par là-même de pensées brèves, où une anecdote ou un fait, bien racontés, suffisent à ouvrir un espace de réflexion, voire un espace critique,... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
A l’ombre de deux mystères en fleur En 2000, La vraie nature des ombres rassemble sous un même titre et une même ombre, une quarantaine de textes vifs publiés entre 1991 et 2000 qui circulent rapidement entre deux pôles : le mystère de l’écriture et le mystère de la forme, polarité à l’œuvre et toujours magnétique dans La gloire des formes en 2005 puis Le miroir magique en 2020, puisqu’à Paris et New York où Jean Frémon dirige des galeries qui la renouvellent. Imprévisibilité des formes. L’ouverture est un coup de maître, elle montre le mystère de la forme dans... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Marie de Quatrebarbes a publié récemment Aby aux éditions P.O.L. Quelques extraits au fil de la lecture. En précisant qu’Aby est le grand historien d’art Aby Warburg. Hambourg, 1903 « Entre Aby et Max, il y a un pacte de l’enfance, une résolution précoce par laquelle l’aîné choisit de céder sa place à son cadet. A treize ans, Aby renonce à reprendre les rênes de la banque familiale, en échange de quoi il fait promettre à Max qu’il lui achètera tous les livres qu’il voudra. Max tient parole et Aby bénéficie, tout au long de son existence, d’une source inépuisable... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Flotoir du 22 mai au 19 juin 2022 Ces notes sont aussi disponibles au format PDF, à ouvrir d'un simple clic sur ce lien photo et textes ©florence trocmé La vie quotidienne Je reprends le livre de Louis Lavelle publié par Arfuyen, Règles de la vie quotidienne. Certaines de ces réflexions iront plutôt dans un document privé, mais d’autres ont toute leur place ici dans ce Flotoir. Qui est aussi un outil de recherche et qui se base sur la vie et l’expérience quotidienne, notamment celles de la lecture, de l’écriture, de l’écoute. Dans la préface, accent est mis sur... Continue reading
Posted 4 days ago at L e f l o t o i r
Image
Claro que si Les journalistes s’intéressent très peu à la poésie – mais pourquoi ? pourquoi si peu ? Ils tirent les marrons du feu. Ils sont prêts à reconnaître que la poésie est le foyer de la littérature, mais qu’en dire ? Qu’en dire qui ne serait pas une paraphrase. Il est beaucoup plus facile de parler des romans – et pour dire, à l’occasion, que tel ou tel de ces romans est « poétique ». Isidore Ducasse n’a pas manqué de déclarer que le roman est « un genre faux » mais depuis la fin du 19° siècle... Continue reading
Posted 5 days ago at Poezibao
Image
Les Cent ballades d’amant et de dame de Christine de Pizan viennent de paraître dans une version de Bertrand Rouziès-Léonardi aux éditions Lurlure. Les rimes et la forme fixe, caractéristiques de la ballade, sont restituées dans une traduction très réussie qui devient, par le soin de leur forme et par l’attention à l’écriture de Pizan, une œuvre poétique à part entière. Ce chef-d’œuvre de la poésie courtoise ne raconte pas seulement « l’amoureux sentiment », il constitue une chronique sensible — et presque un roman — de l’expérience de l’amour, dès ses réveils jusqu’à son épuisement. Cela commence avec un... Continue reading
Posted 5 days ago at Poezibao
Image
Anne Belin nous tend d’entrée de jeu la clé de lecture la mieux appropriée en usant du conditionnel. A savoir, au bon vouloir du lecteur qu’elle force à s’impliquer malgré tout dans ce monde très controversé : « Dans ce livre il y aurait un esprit libre d’aller son allure, et d’aller ailleurs, de faire la traversée. / Je voulais fuir oui par mon livre / sauter ailleurs / fuir cet enfermement / la folie collective. » Préalablement, la définition du précipité sur le plan chimique est mise en exergue afin de circonstancier le poème dans son propre dépassement, le... Continue reading
Posted 5 days ago at Poezibao
Image
mary-laure zoss publie seul en son bois, dressé noir, avec des œuvres de Farhad Ostovani aux éditions Fario. Extraits : [De « Seul en son bois, dressé noir »] III tenu debout parmi ; dans une façon de vestibule – ciel ramifié, claire-voie des oiseaux; d'où peut s'élancer quoi ; avant l'irrecevable – dès lors qu'ainsi seulement on évalue ce qui vient; avant les feuilles, leurs rudiments frais qu'on déplie ; vieille âme sous l'écorce, et corps troué, s'avisant d'une pensée frêle; puisse-t-elle croître au long du chemin – par la litière fruste des mois d'hiver, où scintillent fuseaux de... Continue reading
Posted 5 days ago at Poezibao
Image
Les quatorze articles parus dans Poezibao et Muzibao cette semaine. Dans l’anthologie permanente, substantiels extraits de livres de Jan Wagner, Françoise de Laroque et d’une anthologie russe de poésie enfantine (Anthologie permanente) & (A livre ouvert) Jan Wagner, Australie (Anthologie permanente) & (A livre ouvert) Françoise de Laroque, Chambre jaune (Anthologie permanente) & (A livre ouvert), Un thé chez la souris Les notes de lectures de livres de Jacques Dupin, Laurent Albarracin, Marie Etienne, Isabelle Lévesque et Elodie Petit : (Note de lecture) Jacques Dupin, Face à Giacometti, par Mathieu Jung (Note de lecture) Laurent Albarracin, Manuel de réisophie pratique,... Continue reading
Posted 7 days ago at Poezibao
Image
Les treize livres reçus par Poezibao cette semaine Jean-Luc Parant, Soleil la nuit, coll. Al Dante, Les Presses du Réel, 2022, 9€ Henry Beston, La Maison au bout du monde, coll. Biophilia, éditions Corti, 2022, 19€ Mary-laure Zoss, seul en son bois, dressé noir, œuvres de Farhad Ostovani, Fario, 2022, 15,5€ Olivier Belin, La poésie faite par tous, une utopie en questions, Les Impressions nouvelles, 2022, 24€ Nathanaël, De la consternation, musiques sans monde, Fidel Anthelme X, coll. La Motesta, 2022, 10€ Alberto Nessi, Corona blues, pages de journal, coll. Le Banquet, éditions de l'Aire, 2022, Shani Diluka, Les Silences... Continue reading
Posted 7 days ago at Poezibao
Image
Pourquoi Miles une fois encore ou toujours ? Pourquoi y revenir alors que les amateurs de jazz savent tout, ou croient tout savoir à son sujet ? Parce qu’il s’agit, et c’est tellement rare, d’un phénomène (c’est en effet un phénomène), total de surcroît, qui outre la réalité objective de... Continue reading
Posted Jun 17, 2022 at Muzibao
Image
Maintenant les années passent et je suis de plus en plus frappé par l'intelligence des enfants. Ils devinent, ils parlent juste. Ils sont au cœur infra, dans la radiale et le médium qui divulgue le ressentir vrai. On peut me dire le contraire, on a le droit, ça n'y change rien, c'est mon expérience. Les adultes prennent de haut ce phénomène, ils en pannent fifre (1) et ils se busquent. Avec les enfants on est vraiment au pied du mur du langage et les meilleures preuves de l'entendement font pâle figure aux côtés de ces sentinelles de rêves des merveilles... Continue reading
Posted Jun 17, 2022 at Poezibao
Image
Pendant que les anges sommeillent, les femmes rêvent. Marie Etienne choisit ici de nous relater, en de courtes proses très élégantes, quelques-uns des siens. Le plus souvent, le récit des rêves d’autrui génère chez l’auditeur un ennui irrépressible. Magie de la littérature ? « La langue des rêves n’est pas dans les mots mais sans eux », écrit Walter Benjamin, dont l’écrivain cite les propos. Et pourtant, les « visitations » retranscrites parviennent à souffler aux mots l’étoffe miraculeuse du songe. Les rêves ici s’apparentent à des contes à dormir debout qui tiennent leurs lecteurs dans un état de veille... Continue reading
Posted Jun 17, 2022 at Poezibao
Image
Les éditions Circé publient Un thé chez la souris, trois siècles de poésie russe pour les enfants, traduction, choix et présentation d’Henri Abril. Extraits : Le livre ouvre par une sélection de comptines, rondes et berceuses du folklore enfantin : Voici un hibou-hibou Avec sa tête sans cou, Jamais-jamais il n’arrête De faire tourner sa tête, Et sur une branche assis Sans cesse il nous crie ceci : – personne ne bat le hibou Personne ne lui tord le cou ! (27) - Où es-tu frère Ivan ? - Dans la chambre d’à côté - Que fais-tu là-dedans - J’aide... Continue reading
Posted Jun 17, 2022 at Poezibao
Image
« Le poète doit imposer au Moi le plus complet silence, afin que le Soi impersonnel, qui se situe bien au-delà de la conscience, se puisse faire entendre. L’inspiration dernière de l’artiste n’est pas individuelle mais universelle. [...] La Parole Native qui traverse le poète, lorsqu’il est vraiment en « état de grâce », et se sert de lui comme d’un instrument, c’est l’Esprit Universel dont parlent les alchimistes. » (p. 110) * « Lorsque, vers 1950, je changeai d’orientation et décidai de me consacrer aux Lettres, ma véritable raison d’être, il devint également impératif que je gagne ma subsistance.... Continue reading
Posted Jun 16, 2022 at Poezibao
Image
Françoise de Laroque publie Chambre Jaune aux éditions Eric Pesty CIEL ! Le beau temps semblait éternel. Gris tombé soudain telle une injustice. Le grand bleu injure ou aide pendant l'épreuve ? Grand bleu d'il y a plus de cinquante ans. Plus de vingt- cinq ans. Plus de quinze ans. Hivernal. Automnal. Printanier. Décembre. Novembre. Juin. Mère. Père. Mari. N'aurais pas aimé l'enveloppement de la pluie, des nuages. Bleu implacable, solennel, indiscret. Détonnant. La douleur veut éclater. Un orchestre. Un opéra. Un discours. Refuse qu'on la couvre. D'autres façons, bien sûr, de la vivre. Que la contradiction. Unisson. Alternance. Gamme... Continue reading
Posted Jun 15, 2022 at Poezibao
Image
La supercherie est connue, littéraire au premier chef. Feindre de découvrir, un jour, sur l’étal d’un bouquiniste, dans un tiroir, une liasse de papiers anonymes, un ouvrage sans nom d’auteur. Les publier, avec un court avertissement de l’éditeur au lecteur. Ainsi, Laurent Albarracin qui, déjà, en 2018, proposait avec Res Rerum « un livre étrange sans mention d’auteur ni d’éditeur ni de date ni de lieu ». « Seulement le titre », et « la mention : Collège de Réisophie » (1). Aujourd’hui, il répète son geste, avec ce Manuel de Réisophie pratique, disant avoir « reçu par la poste,... Continue reading
Posted Jun 15, 2022 at Poezibao
Image
Giacometti/Dupin, l’œuvre incessante Giacometti a séduit nombre d’écrivains : ainsi Sartre, Genet, pour ne mentionner que les plus célèbres. Yves Bonnefoy consacre à l’artiste une monographie magistrale (1991). Le regard posé sur Giacometti est devenu, en soi, écrasant. Il réprime toute velléité de dire quoi que ce soit à l’endroit d’une œuvre qui, déjà, par ses propres moyens, impose le silence. La parole de Jacques Dupin, par son exigence, et son retrait, continue néanmoins d’opérer une brèche insistante, d’ouvrir l’œuvre de Giacometti à elle-même. De la restituer, telle quelle, sans jamais prétendre en éventer le mystère. Tout l’inverse du découragement... Continue reading
Posted Jun 15, 2022 at Poezibao
Image
Philippe Beck, poète, philosophe et écrivain a pris l’initiative d’un entretien avec Tedi Papavrami, musicien et violoniste. À la lecture, chacun conviendra que ce dialogue, dans sa réussite, dans ce qu’il livre d’inattendu, délivre du même mouvement des perspectives qui se trouvaient là et qui attendaient seulement qu’on s’y engage.... Continue reading
Posted Jun 13, 2022 at Muzibao