This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Image
« Se relier à l’être : la fête de l’existence » : Eugène Guillevic, Euclidiennes, « Progressivement », écrit François Mouttapa dans « L’histoire littéraire au lycée : retour ou nouveau départ ? » [1], « on a le sentiment » que les textes littéraires « ont perdu leur chair, leur épaisseur, une part de leur réalité et de leur vitalité. Au risque de démentir les méthodes en cours, on déplorera que les œuvres se trouvent académiquement rangées dans des catégories génériques, passées au filtre d’entrées stylistiques, criblées à partir des outils de la langue, et qu’elles ne s’enracinent guère... Continue reading
Posted 14 hours ago at Poezibao
Image
(Agenda) 18 décembre, Marseille, revue "Nioques" n°18, avec Pierre Parlant et Christian Tarting (Agenda) 20 décembre, Paris, lancement de la version papier de la revue Catastrophes, avec Ivar Ch'Vavar, Guillaume Condello, A.C. Hello, Pierre Vinclair et Laurent Albarracin (Agenda) 9 janvier, Lyon, Fabienne Raphoz (Agenda) Littérature, enjeux contemporaines, 12ème édition, Paris, 23 au 26 janvier 2019 Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Une vieille histoire, sans aucun doute, que celle de « l’épaisseur du monde » (S, 8). Samuel Beckett en parle depuis ses premiers poèmes, Enueg, Sanies, Serena, Ponge également, pour ne rien dire de Michel-Ange, de Shakespeare, de Mallarmé, de Plath. Mais si Beckett, par exemple, devant le carrefour de sa propre psychè, choisit le chemin de la caricature, du grincement, d’un tragique cocasse, même si un mince sourire, tendre et même chaleureux, flotte aux lèvres de son implacable désarroi railleur, Serpentes répond au sentiment de la dure lourdeur de l’existence en nous proposant ce que Titus-Carmel appelle « cette... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Les lecteurs de Poezibao connaissent le travail d’Anne-Marie Soulier, traductrice du norvégien et notamment de la poète Hanne Bramnes. Mais Anne-Marie Soulier est aussi écrivain et poète. Dans la dernière livraison de la Revue Alsacienne de Littérature, on peut trouver une belle séquence de notes dont voici quelques extraits. DES REINS TOUJOURS PRÊTS À L'ESSOR Come again, sweet love doth now invite Thy graces that refrain to do me due delight To see, to hear, to touch, to kiss, to die With thee again in sweetest sympathy Voir, entendre, toucher, poser ses lèvres, et puis mourir. Correspondance(s) : chez H.... Continue reading
Posted yesterday at Poezibao
Image
Les articles parus cette semaine dans Poezibao. On peut aussi lire une nouvelle parution du Flotoir, autour notamment de Alexander Kluge, André Hirt, Boris Wolowiec, Elisabeth de Fontenay, Gérard Macé, Hector Malot, Jean-Christophe Bailly, Jean-Claude Zylberstein, Jean-Paul Dekiss, Jules Verne, Nuccio Ordine, Robert Badinter, Robert Misrahi, Walter Benjamin En premier : Dans l’anthologie, focus sur Au Bois lacté de Dylan Thomas, en lien avec la lecture du livre de Jean-Christophe Bailly, Saisir, quatre aventures galloises, extraits en français et en anglais et lien vers un document audio avec Richard Burton (Anthologie permanente) Dylan Thomas, "Au bois lacté" Une carte blanche... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
Les treize livres et revues reçus par Poezibao cette semaine Claude Minière, Un enfant joue, Tarabuste, 2018, 12€ Ivar Ch'Vavar, La Vache d'entropie, Lurlure, 2018, 16€ Pierre Vinclair, Sans adresse, Lurlure, 2018, 16€ Anne Belin, Trame, Tituli, 2018, 16€ Alexandre Ponsart, Septembre, L'Ecume des Vagues, 2018 Célestin de Meeûs (de), Cadastres, Prix de la vocation, Cheyne Éditeur, 2018, 16€ Marc Tison, Des nuits au mixer, La Chienne Edith, 2018 Revues : Catastrophes, Eclats de poésie contemporaine, sous la direction de Pierre Vinclair, avec la collaboration de Laurent Albarracin et de Guillaume Condello, Le Corridor bleu, 2018, 20€ Les Carnets d'Eucharis,... Continue reading
Posted 3 days ago at Poezibao
Image
ORWELL hors du mal « This time our predicament is real » “Cette fois, notre malaise est avéré.” GEORGE ORWELL, Le Lion et la Licorne (1940) « At such a time it is possible, as it was not in peaceful years, to be both revolutionary and realistic.” G. ORWELL (idem.) Il n’est pas difficile de qualifier le temps que George Orwell emploie en 1940 à la rédaction de son essai The Lion and the Unicorn ; Socialism and the English Genius. L’auteur collecte des données historiques, économiques, sociales ; il distingue des traits psychologiques et culturels propres à ses concitoyens... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Thierry Rat et Christoph Bruneel sont deux grands (vigoureux) lecteurs à haute voix, et ça se voit dans le présent ouvrage écrit à quatre mains et publié par les éditions Cormor en nuptial (anagramme de « L’amen-production »), éditions belges, et tout nouvellement créées (c’est à saluer). Un livre écrit à quatre mains, certes, mais d’une seule voix, sans indications d’auteurs, les voix se mêlant en une, comme pour gronder ensemble d’un seul souffle et mieux revendiquer d’un seul, mais (sur)multiplié, pour se faire entendre. Car c’est un livre bruyant, sonore, à l’expansion exagérative, sinon outrancière, mais fort percutante, un... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
Dans son livre, Saisir, quatre aventures galloises, (1) Jean-Christophe Bailly consacre un de ses chapitres à la figure de Dylan Thomas. Il met particulièrement l’accent sur une de ses œuvres, un poème radiophonique, Under Milk Wood, daté de 1953 et traduit en français par Au bois lacté. Il existe en effet une version en français de ce long poème, une traduction ou adaptation de Jacques B. Brunius publiée par L’Avant-Scène Théâtre. Car ce texte a fait l’objet de plusieurs représentations théâtrales, ce qui peut être considéré comme un contre-sens. Ce n’est pas une pièce de théâtre, c’est un saisissant et... Continue reading
Posted 4 days ago at Poezibao
Image
« Si j’ai quelque chose à dire ? » Composé de trois parties entrecoupées de ce que le poète intitule « Poème dans la solitude », le nouveau livre de James Sacré, Figures de silences, interroge sans cesse : « Ça qu’est la poésie ? » Les tentatives de réponse sont nombreuses et le questionnement pourrait même s’inscrire comme la nature même du poème : « La poésie : poèmes / Comme autant d’interrogations / Avec ou sans tourment ». À partir de ce constat, entre mystère et falsification du réel, entre vérité et mensonge, entre cacher et montrer, entre... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
Eliot Weinberger Choix d’essais Traduit de l’anglais (USA) par Guillaume Condello Poezibao propose un nouveau feuilleton en sept épisodes. Il s’agit de traductions inédites, signées Guillaume Condello, d’extraits des essais de l’écrivain américain Eliot Weinberger. Pour faciliter la lecture, l’impression ou l’enregistrement des différents épisodes, ils sont proposés au format PDF à ouvrir d’un simple clic. La publication de ce feuilleton s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec la revue Catastrophes créée et animée par Pierre Vinclair, Guillaume Condello et Laurent Albarracin, chaque site pouvant potentiellement publier des compléments ou des suppléments à ce que l’autre aura mis en ligne.... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Les éditions Unes publient un nouveau livre (1) du poète allemand Thomas Kling, Appareil. Vision. Nocturne. Dans une traduction d’Aurélien Galateau. I CHANT POPULAIRE SOUS ATTELLE de photos. coeurs larmoyants, ne sauraient être arrachés. clap's (ou clapp's) favorite, rouille de noms. dans les poires, un étirement figé dans les poires beurré bosc, la queue doit rester, beurré hardi, beurré gris, enfance comblée de photo‑ graphies, moustiquestiquestiques. peigne de (sainte) hildegarde qui est passé par (soupçon d'antisémitisme) la houppe du jardin ; des jardins consonnes constrictives et aspirées. ressemelant dans une odeur de buanderie, un voisin, dont la mémoire, soi-disant mé‑... Continue reading
Posted 6 days ago at Poezibao
Image
Julien Starck propose à Poezibao une véritable petite étude* sur le travail de Laurent Albarracin et en particulier sur son livre Res Rerum, dont il fait une lecture croisée avec les textes de poétique de l’auteur, intitulés De l’image. Pour en faciliter l’enregistrement ou l’impression, Poezibao la propose ici au format PDF à ouvrir d’un d'un simple clic sur ce lien. *C’est une étude jumelle de celle faite sur Boris Wolowiec ("La sensation de l’énigme") également disponible dans Poezibao. Continue reading
Posted 7 days ago at Poezibao
Image
(Agenda) 11 décembre, Paris, Louis-Michel de Vaulchier, Jean-Luc Lavrille et Denis Ferdinande (Agenda) 12 au 14 décembre, Strasbourg, Colloque international Marina Tsvetaeva et l'Europe (Agenda) 12 décembre, Paris, soirée poétique Gherasim Luca (Appel à communications) Machiner la poésie (Prix) Le Prix Kowalski 2018 attribué à Patrick Quillier pour Voix éclatées (de 14 à 18). (Revues) Les Lettres françaises, n° 165 (Site) Nouvelle parution sur le site Atelier Bernard Noël Continue reading
Posted Dec 10, 2018 at Poezibao
Image
L’objet appartient à la catégorie qu’on appelle « beaux-livres » : en effet, il calque l’aspect du carnet moleskine noir, format 13 x 21, à couverture rigide et avec fermeture à élastique et signet en tissu cousu à la tranche, au plus près de celui utilisé par Lambert Schlechter pour écrire ce huitième volume de son « Murmure du monde ». A quoi s’ajoute le fac-simile de chaque prose (le livre en contient 79 proses) en vis-à-vis du texte imprimé, par quoi on peut visualiser la contrainte calibrée dans laquelle l’auteur s’est glissé pour écrire cette suite. L’objet est de... Continue reading
Posted Dec 10, 2018 at Poezibao
Image
En lien avec une note de lecture de Les parasols de Jaurès de Lambert Schlechter par Jean-Pascal Dubost, ces quatre extraits du livre : 28. Jours de glandouille, d'insouciance, d'euphorie, jours funèbres, la mort présente sans interruption, absence à jamais de l'ami, cela fait onze jours, cendres éparpillées, je n'irai jamais devant sa tombe, mes molécules à moi harmonisent encore, pure mécanique, s'accrochent l'une à l'autre, sans se crisper, et dans les rues soleilleuses le spectacle ininterrompu de la tendre féminine beauté, ces belles jeunes passantes, je les regarde sans impatience, avec désireuse sérénité, elles me dilatent le coeur sans... Continue reading
Posted Dec 10, 2018 at Poezibao
Image
photo ®Florence Trocmé, 2018 Continue reading
Posted Dec 9, 2018 at L e f l o t o i r
Image
Cette parution du Flotoir du 9 décembre 2018 est aussi proposée au format PDF, plus facile à imprimer et à enregistrer et à ouvrir d'un simple clic sur ce lien. Alexander Kluge et l’inquiétance Libération publie un grand entretien avec Alexander Kluge. Dans la présentation de l’auteur je lis : « Il raccorde des éléments réels, comble les manques par la fiction, découpe, monte. Et construit ainsi depuis les années 60 une œuvre dans laquelle films, livres, magazines télévisés se renvoient des éclats lumineux. (...) Son itinéraire est imposant. Né en 1932 à Halberstadt, une ville de la future Allemagne... Continue reading
Posted Dec 9, 2018 at L e f l o t o i r
Image
Les douze articles publiés par Poezibao cette semaine. In memoriam Claude Margat (In memoriam) Claude Margat, par Auxeméry Début d’un nouveau feuilleton, la traduction inédite, signée Guillaume Condello, d’extraits des essais très atypiques d’Eliot Weinberger (Feuilleton) Eliot Weinberger, choix d'essais, 1 Ce premier épisode comporte aussi une présentation de l’écrivain par Guillaume Condello. Un grand entretien avec Jean-René Lassalle signé Emmanuèle Jawad : (Entretien) avec Jean-René Lassalle, par Emmanuèle Jawad La dernière lettre de Sylvia Plath, traduite par Pierre Vinclair, dans le cadre du partenariat entre Poezibao et la revue Catastrophes : (Poezibao & Catastrophes) La dernière lettre de Sylvia... Continue reading
Posted Dec 8, 2018 at Poezibao
Image
Les treize livres et revues reçus par Poezibao cette semaine : Stéphane Bouquet, Agnès & ses sourires, Post-éditions, 2018, 10€ Arnold Daghani, La tombe est dans la cerisaie, journal du camp de Mikhaïlovka 1942-1943, traduit du roumain et de l'allemand par Philippe Kellmer, suivi d'un entretien entre Philippe Kellmer et Marc Sagnol, Fario, 2018, 23€ Jacques Josse, Lettre ouverte au grand-père capitaine, Le Réalgar, 2018, 4,50€ Nicole Marchand-Zanartu, Les grands turbulents, Portraits de groupes 1880-1980, Mediapop editions, 2018, 18€ John Freeman, Vous êtes ici, poèmes traduits de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Ducrozet, Actes Sud, 2018, 15€ Marc Delouze, Deuil du... Continue reading
Posted Dec 8, 2018 at Poezibao
Image
Entretien avec Jean-René Lassalle Une autre métamorphose du rêve de langage, par Emmanuèle Jawad Emmanuèle Jawad : Dans chacun des deux ensembles Poèmes, carrés et Sangleil, les recherches se portent sur la langue dans ses expérimentations mais également sur la question de la forme du poème - d’une forme fixe pour le premier ensemble avec une forme géométrique de référence (le carré) vers son éclatement dans Sangleil. Dans ce dernier livre, en fin de volume, l’idée d’un flip book est mentionnée. Comment le cadre-modèle choisi dans Poèmes, carrés entre t-il en connexion avec le texte ? Peut-on parler d’une mise... Continue reading
Posted Dec 7, 2018 at Poezibao
Image
Une nouvelle proposition de traduction de Jean-René Lassalle, des poèmes d’Athanor du poète roumain Gellu Naum, traduits en croisant l'original roumain et la traduction allemande des poèmes par Oskar Pastior. Le mur J’avais un mur devant mes yeux je le mis, il m’aveugla mon oreille j’y apposai, j’en devins sourd je m’appuyai contre lui, il m’épuisa si je lui tendais la main il me frappait si je tentais de le dépasser il m’humiliait il était grand mauve et rectangulaire un grand mur mauve rectangulaire avec une unique fenêtre rectangulaire ses entrailles exigeaient l’écho des dents broyées par les mots Source... Continue reading
Posted Dec 7, 2018 at Poezibao
Image
Gellu Naum est un poète roumain (1915-2001). Son ami le peintre Victor Brauner lui fait connaître le groupe d’André Breton et il se désignera alors comme un surréaliste, quoique plus attiré par une vie poétique individualiste et l’art brut du Facteur Cheval que par les mouvements d’avant-garde. Il se liera quand même dans des groupes éphémères : à Paris en 1938-39 avec des exilés roumains comme Brauner et le peintre Jacques Herold, et à son retour chez les surréalistes de Bucarest avec le superbe Gherasim Luca et d’autres. Ensuite à la prise de pouvoir communiste en 1947 le mouvement surréaliste... Continue reading
Posted Dec 7, 2018 at Poezibao
Image
(Agenda) 6 décembre, Bourges, Benoît Vincent (Agenda) 8 décembre, Paris, Christophe Lamiot Enos, Chelsea Mortenson, Paul de Brancion. (Agenda) 12 décembre,Versailles, Abdellatif Laâbi (Agenda) 12 et 13 décembre, Nantes, Pierre Parlant (Agenda) 15 décembre, Marseille, Nathanël et Yvan Mignot (Agenda) 15 décembre, Paris, Gilles Clément (Agenda) 19 décembre, Paris, hommage à Franck Venaille (Site) Nouvelle parution sur le site Bernard Noël Continue reading
Posted Dec 6, 2018 at Poezibao
Image
Voici la dernière lettre écrite par Sylvia Plath avant son suicide, adressée à son ancienne psychiatre avec qui elle entretenait une correspondance. Elle est tirée de The Letters of Sylvia Plath, Volume 2, edited by Peter K. Steinberg and Karen V. Kukil (Faber & Faber, sept. 2018), 42 euros. Pierre Vinclair propose dans la revue Catastrophes un « sentier critique » autour de cette correspondance. Sylvia Plath, qui avait connu plusieurs épisodes dépressifs depuis son adolescence, était la femme du poète Ted Hughes. Depuis 1962, ils étaient séparés, à cause des infidélités de Ted. Sylvia, sans revenu fixe, vivait seule... Continue reading
Posted Dec 6, 2018 at Poezibao