This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Image
Tristan Felix a publié récemment Ovaine, la saga, aux éditions Tinbad. On peut lire sur le site une note de lecture de ce livre, signée Christophe Esnault. 7/12/2008 Ovaine est mousse à bord d'un morutier. Elle vit avec un petit cochon bicolore qu'elle bourre d'épluchures pour Noël. Comme elle ne sait pas nager, la nuit, elle descend dans le saloir, pour contempler les abysses dans l'œil des morues. Mais le sel a tout brouillé ; il n'a conservé que la mort. Alors ils vont trouver le capitaine qui se dresse à deux mètres au-dessus de la barre : —Apprends-nous à... Continue reading
Posted Jun 13, 2019 at Poezibao
Image
Ovaine, tous les soirs dresse les cheveux des spectateurs sur sa tête. Un numéro de haute voltige. Gove de crustace, clown trash est un des doubles et profus personnages/créatures de Tristan Felix dont on ne citera pas ici les hétéronymes tant ils sont nombreux et dont l’écrin a pour certains été la succulente revue La Passe, lieu de passe (rencontres (et de baisers donnés à l’art et aux écritures plurielles)). Il y avait alors Laetitia Dolores dont j’étais sous le charme hypnotique de l’écriture. Gove, donc, extension cinématographique et théâtrale d’Ovaine, connue des services de police de l’insolence et de... Continue reading
Posted Jun 13, 2019 at Poezibao
Image
A bientôt, au Sichuan ! Kerouac a-t-il d'autres regrets que de n'être pas le contemporain des travailleurs nomades, des aventuriers lorsqu'il écrit ses romans et sa poésie dans les années cinquante ? L'unanimisme et la simultanéité des cultures ne va jamais de soi, pas plus à cette époque qu'à la nôtre. Liao Yiwu devient poète vagabond dans les années quatre-vingt à la lecture des poètes de la beat generation quand l'occident a tourné la page de cette époque. Il a trente-et-un an en dix-neuf cent quatre-vingt-neuf, pratique la liberté sans restrictions, l'errance, l'ivresse, l'amour libre. Ce que le lecteur apprend... Continue reading
Posted Jun 12, 2019 at Poezibao
Image
Franz Josef Czernin : La Clef d'or et autres métamorphoses En Autriche le poète Franz Josef Czernin (né en 1952) a publié sa nouvelle œuvre, liant comme à son habitude une poésie complexe à une réflexion poétologique et métaphysique. Un premier volume Der goldene Schlüssel (la clef d’or) offre des poèmes en prose résultant de transformations énigmatiques de contes populaires allemands, tandis que le deuxième tome, Das andere Schloss (double sens : l’autre serrure, ou l’autre château), analyse les textes des Frères Grimm (qui sont eux-mêmes des transformations littéraires de l’oralité) et explicite (apparemment) les métamorphoses qu’il y induit. Concentrons-nous... Continue reading
Posted Jun 12, 2019 at Poezibao
Image
Dans ce très beau texte nourri d’instants vécus, Paule du Bouchet évoque, à petites touches, la figure de son père André du Bouchet. Il ne s’agit pas d’un récit biographique au sens classique du terme mais, dans une sorte de chemin à rebours à travers la mémoire, de retrouver la densité d’une présence telle qu’elle fut ressentie par l’auteure durant ces moments de vie partagée… L’écriture magnifique, sobre et pleine de justesse, ressuscite des souvenirs, à la fois sensoriels (fortement imprégnés de nature) et affectifs, entrelacés dans une synesthésie qui confine à la poésie. Je ne retrouve qu’à Ouessant les... Continue reading
Posted Jun 11, 2019 at Poezibao
Image
On serait tenté de considérer cet ouvrage inclassable, évoluant avec bonheur entre plusieurs genres, comme une latéralité symbolique du Désert, Rimbaud du même auteur paru en 2018 (1). Car c'est encore l'Éthiopie qui sollicite le poète et l'écrivain. L'Éthiopie de l'Awash, cette fois, un pays Afar, là où, en 1974, Maurice Taïeb, Donald Johanson et Yves Coppens ont découvert 52 fragments d'un squelette féminin classé AL 288-1 mais baptisé Dakitenesh, "la toute belle", par les autochtones. Vieux de 3,18 ou 3,2 millions d'années, ses ossements atteindront à la célébrité sous le prénom de "Lucy", inspiré de la chanson des Beatles... Continue reading
Posted Jun 10, 2019 at Poezibao
Image
« Aux adeptes de la poésie descriptive et explicative pour laquelle Dante, à tout jamais, signifie peste et terreur ». Ossip Mandelstam. Entretien sur Dante (avril-mai 1933) « O cette pro- ximation. Mais encore, là où tu dois aller, l'unique cristal exact ». Paul Celan Le « Parler doré » de Michel Orcel La Dogana publie la nouvelle traduction de L'Enfer de Dante par Michel Orcel (qui a traduit Leopardi, Michel-Ange, l'Arioste et le Tasse) dans une édition impeccable et bilingue. Avec cette nouvelle traduction d'une scrupuleuse littéralité, nous pressentons, éprouvons et vérifions que nous pouvons descendre en « Enfer... Continue reading
Posted Jun 10, 2019 at Poezibao
Image
Poezibao publie ici le texte de l'hommage qui a été rendu à Antoine Emaz le dimanche 9 juin 2019, en clôture du Marché de la poésie de Paris. Ce dossier est proposé ici au format PDF plus facile à enregistrer et à imprimer. On peut l'ouvrir d'un simple clic sur ce lien. Photo, Antoine Emaz en 1995, Jean-Marc de Samie. Continue reading
Posted Jun 10, 2019 at Poezibao
Image
→ Attention (pour les abonnés à la lettre d'information de Poezibao : À partir de ce 8 juin 2019, la lettre ne paraîtra pas plus toutes les semaines, mais de façon aléatoire, en fonction des parutions sur le site Poezibao. Le rythme hebdomadaire reprendra en septembre. → Par ailleurs : Poezibao fait une pause du 14 au 25 juin 2019. → Pour ceux qui souhaiteraient être informés en temps réel des parutions sur le site, on peut suggérer l’utilisation d’un petit outil très simple : https://blogtrottr.com/ Il suffit d’inscrire l’URL du site que l’on désire suivre et d’indiquer la fréquence... Continue reading
Posted Jun 8, 2019 at Poezibao
Image
Les vingt-et-un livres et revues reçus par Poezibao cette semaine Edith Azam et Liliane Giraudon, Pour tenir debout on invente, Atelier de l'Agneau, 2019, 14€ Paol Keineg, Johnny Onion descend de son vélo, Les Hauts-Fonds, 2019, 18€ Alice Massénat, Le squelette exhaustif, Les Hauts-Fonds, 2019, 17€ Laura Tirandaz, Signer les souvenirs, gravures d''Anne Slacik, Aencrages & co, 2019, 21€ François Rossel, A force de nuit, œuvres I, préface de José-Flore Tappy, Editions Empreintes, 2019, 9€ François Rossel, Graines, œuvres II, Editions Empreintes, 2019, 9€ François Rossel, D'offrir le monde vide, Editions Empreintes, 2019, 9€ François Rossel, Lettre à tes mains... Continue reading
Posted Jun 8, 2019 at Poezibao
Image
C’est l’heure des canapés, profonds (en écoutant, pour que le système nerveux vive sa vie à plein, le « conducteur » William Christie). Lisant, quelque chose de chaud et conciliant se produit dans son corps. Quelque chose comme la fonte (nulle hache kafkaïenne ici) d’une glace très ancienne, pour reprendre la formulation de Stéphane Bouquet. Olivier Barbarant déploie une poésie qui est poékharis *. « Un vitrail » (p. 65) Au moment de mourir quels seraient les instants Que j’aurais à revoir ? une grange d’enfance gorgée de mirabelles ; le premier baiser et le retour vers la maison, quand... Continue reading
Posted Jun 7, 2019 at Poezibao
Image
Le titre du recueil vient, annonce-t-il (p. 374), d'une « mauvaise pensée » de Valéry, qui dit, en effet, parfaitement le problème – même si la solution vient résolument d'ailleurs ! « La plupart ignore ce qui n'a pas de nom ; et la plupart croit à l'existence de tout ce qui a un nom » (1942) En mille strophes de quatre vers (oui, mille, comme dix fois de suite à chaque fois cent), et assumant aussitôt le double paradoxe (un livre si rigoureusement construit pour disqualifier les formes, écrit en quatre mille vers pour déprécier les mots !), l'ouvrage... Continue reading
Posted Jun 5, 2019 at Poezibao
Image
Gérard Pfister publie Ce qui n’a pas de nom. Poezibao en donne aujourd’hui également une note de lecture, signée Marc Wetzel. 3 Ce qui n’a pas de nom n’est qu’absence mais rien n’est aussi proche 12 Dire ce qui n’a pas de nom est-ce encore dire un nom ou déjà ne rien dire 22 Jour après jour le silence s’est fait où était l’éphémère d’une vie 26 Quels mots quelles formes pour retenir ce qui n’est qu’écoulement 138 Ici ce bouquet de myrtille : ce qui l’a fait croître puis dessécher 280 Mais toujours nous fuyons le présent les mots... Continue reading
Posted Jun 5, 2019 at Poezibao
Image
Philippe Jaffeux vient de publier Mots aux éditions Lanskine. Pour bien respecter la mise en page du texte, Poezibao en propose aujourd’hui un grand extrait, « Parole », au format PDF, plus facile également à enregistrer ou à imprimer. Télécharger « Parole », extrait de Mots de Philippe Jaffeux, en cliquant sur ce lien. Philippe Jaffeux, Mots, éditions LansKine, 2019, 176 p., 20€. Continue reading
Posted Jun 4, 2019 at Poezibao
Image
C’est donc cela l’art : un art qui vous emmène vers un autre Pour Frictions, Yann Courtiau a traqué les apports de la littérature dans la musique et son livre parvient à éviter le jeu du flot de références et la cascade de name’s dropping, l’hasardeuse succession de listes de noms, piège de l’exercice. Oui de la référence et du nom, vous en trouverez à foison, mais ils s’articulent sur du sens et sur un monde émotionnel, sensitif, celui d’un féru de musique et de littérature. Au programme ou plutôt aux platines - Courtiau est DJ à ses heures -... Continue reading
Posted Jun 4, 2019 at Poezibao
Image
Le titre du dernier recueil de Pierre Dhainaut, « Après », frappe par sa brièveté et ce claquement qu’il semble infliger au temps, au cours des choses interrompu, malmené. Nous avons en mémoire les écrits de ceux qui ont connu la guerre, la déportation, la perte d’un être cher, la maladie, et qui ont parlé d’un « après » comme si leur vie avait pu ou dû reprendre toute sa place. Pierre Dhainaut a déjà évoqué les chambres d’hôpital (1), avec la disparition de son père ou lors d’interventions chirurgicales. Cette fois, comme il en donne lui-même les circonstances à... Continue reading
Posted Jun 4, 2019 at Poezibao
Image
Les treize articles parus dans Poezibao cette semaine (cliquer sur les liens bleus pour ouvrir les articles) : Un grand entretien avec André Markowicz, par Isabelle Baladine Howald : (Entretien) avec André Markowicz, par Isabelle Baladine Howald Les notes de lecture : (Note de lecture), Denise Le Dantec, La Seconde augmentée, par France Burghelle Rey (Note de lecture), Eric Sautou, Les jours viendront, par Marc Wetzel (Note de lecture), Patrick Beurard-Valdoye, Flache d’Europe aimants garde-fous, par Alexis Pelletier (Note de lecture), Béatrice Bonhomme, Dialogue avec l'anonyme, par Matthieu Gosztola (Note de lecture), Jean-Louis Giovannoni, L'air cicatrise vite, par Sylvie Fabre... Continue reading
Posted Jun 1, 2019 at Poezibao
Image
Les dix huit livres et revues reçus par Poezibao cette semaine : Mary-Laure Zoss, A force d'en découdre, Le Réalgar, 2019, 10€ Sereine Berlottier, Habiter, traces et trajets, peintures de Jérémy Liron, Les Inaperçus, 2019, 17€ Claude Ber, La mort n'est jamais comme, Bruno Doucey, 2019, 16€ Olivier Apert, Blues sur paroles, Le Temps des cerises, 2019, 15€ Thierry Pérémarti, Présence éveillée des fissures suivi de Enonciation du vide, Abordo, 2019, 14€ Miroslav Salava, Je maigris et la mort m'arrondit, Fissile, 2019, 16€ Prose : Gustave Roud, Petit traité de la marche en plaine, Fario, 2019, 14€ Anne Parian, Les... Continue reading
Posted Jun 1, 2019 at Poezibao
Image
« On n’en sort plus de ce présent », S. Beckett, Mercier et Camier, 1948. Comment commencer ? Pourquoi s’autoriser à rendre compte du dernier livre d’Annie Zadek (AZ) ? Comment aborder et pénétrer ce texte tendu et aride, par endroits véhément et impétueux ? Comment le faire sans risquer d’en altérer le sens, d’en falsifier la beauté et d’en atténuer les excès ? Pourquoi ne pas s’en tenir au précepte qu’AZ énonce « pour pouvoir tout dire en même temps. Et de quelle façon commencer. Le début est toujours là. Seule issue, le « passage à l’art » comme... Continue reading
Posted May 31, 2019 at Poezibao
Image
Maxime H. Pascal publie L’Usage de l’imparfait aux éditions Plaine Page (...) après l'aire frigorifique les cils translucides l'eau cubique les lèvres cristallisées après 0 Virginia l'eau se met à me penser c'est le moment de garder la tête froide après reflux coulures d'irrigations ménageries métalliques insipides écartées après courbure frontale durant glaçons et gouttes sournoises minces torrents après les plans givrés de ma tête après la réalisation de ne pas être vague limon début d'embruns les fenêtres se révèlent dormantes depuis leur occlusion par les coquillages agglomérés collés est-ce qu'ils ont gardé tes empreintes après temps mou temps rapiécé... Continue reading
Posted May 31, 2019 at Poezibao
Image
Maxime Hortense Pascal, ou Maxime H. Pascal, est écrivain et poète. Vit dans le Sud de la France. Sa production couvre un spectre allant du poème au roman, du vers à des formes plus accidentées. Ses collaborations avec des chorégraphes, des musiciens et des artistes contemporains éclairent son travail d’écriture et en approfondissent les marges. Parmi ses publications : Never, éditions du Scorff, roman, 2000. Point typographique délaissé́, Fidel Anthelme X, poème, 2011. Beyond, CD, commande du Studio Instrumental, produit par le Groupe de Musiques Vivantes, Lyon. L’invention de la soif, Le temps des cerises, « Action Poétique », 2013.... Continue reading
Posted May 31, 2019 at Poezibao
Image
Jean-Claude Pennetier au Théâtre des Champs-Élysées, le vendredi 24 mai 2019. Magnifique deuxième partie (bis compris) consacrée à Fauré, où a sobrement brillé le récitaliste Jean-Claude Pennetier. Partie au cours de laquelle il a interprété « un florilège d’œuvres de la première manière (op. 37 et 41), de la deuxième... Continue reading
Posted May 30, 2019 at Muzibao
Image
Seule la perte, seuls les mots « Seule la perte laisse des traces », « seuls les mots nous retiennent », écrit Jean-Louis Giovannoni dans son dernier livre, L’air cicatrice vite, qui vient de paraître aux éditions Unes et qui reprend en une suite de fragments (1) des notes inédites de carnets tenus entre 1975 et 1985, comme si, dans un monde soumis sans cesse à la disparition, l’écriture était désormais le lieu où mémoire et présence se rejoignent pour ouvrir la voie à la quête d’un incertain mais lucide être-au-monde. Car comment résister à « la décomposition du temps... Continue reading
Posted May 30, 2019 at Poezibao
Image
Les dernières informations parues dans le scoop.it de Poezibao (Appel) Aider le Marché de la poésie de Paris à faire face à une dépense imprévue (liée à l'incendie de Notre-Dame) (Agenda) 31 mai, Paris, Danielle Mémoire, avec Christophe Manon (Agenda) 4 juin, Strasbourg, Frédéric Boyer (Agenda) 4 juin, Paris, Annie Zadek (agenda) jeudi 6 juin 2019, Paris, Jacques Roubaud et Lola Créïs (Agenda) 8 juin, Paris, la Nuit remue (programmation) (Agenda) 14 juin, Maisons-Alfort, soirée de clôture de la résidence de Jean-Louis Giovannoni (Agenda) 18 juin, Toulouse, Patrick Beurard-Valdoye Continue reading
Posted May 30, 2019 at Poezibao
Image
Entretien avec André Markowicz, écrivain, traducteur et éditeur par Isabelle Baladine Howald Ce n’est pas « seulement » au traducteur auquel nous nous adressons aujourd’hui mais également à l’éditeur, André Markowicz, qui vient de créer avec Françoise Morvan les éditions Mesures. Nous connaissons André Markowicz pour ses nombreuses traductions de Dostoïevski, Tchekhov, Shakespeare, Pouchkine (Actes Sud pour l’essentiel) et d’autres également, pour les volumes de Partages (Inculte), journaux de travail qu’il tient sur Facebook, et pour L’Appartement (Inculte), merveilleux livre sur l’appartement de sa grand-mère à Saint Pétersbourg, un livre peuplé de fantômes, un récit en vers, bouleversant. Isabelle Baladine... Continue reading
Posted May 29, 2019 at Poezibao