This is Florence Trocmé's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Florence Trocmé's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Florence Trocmé
Recent Activity
Les 24 livres et revues reçus depuis le 5 septembre → Bertrand Belin, Vrac, P.O.L., 2020, 14€ Jérôme Gontier, Traité des verticaux, Dernier Télégramme, 2020, 13,5€ Maud Thiria, Blockhaus, encres de Jérôme Vinçon, préface de Jean-Michel Maulpoix, Aencrages & co, 2020, 21€ Amandine Marembert, Les gestes du jardin, images de Valérie Linder, Esperluète éditions, 2020, 9,90€ Sébastien Févry, Brefs déluges, Cheyne Editeur, 2020, 17€ Grégoire Laurent-Huyghues-Beaufond, Chambres avec vues précédé de Arguments pour un graveur (mythographie), Cheyne Editeur, 2020, 17€ Jacqueline Persini, Ce qui vient de lumière, avec Matt Mahlen, Rougier V.éd., 2020, 16€ Marie-José Pascal, Les étoiles sous la... Continue reading
Posted 12 hours ago at Poezibao
Image
LA MAIN COURANTE (Invitation à un projet collectif) Je n’ai pas bien en main l’aptitude à écrire. Elle va et vient comme un spectre. Franz Kafka -Journal On sait qu’écrire est pour nombre d’écrivains un exercice de remémoration qu’on pratique en solitaire et à huis-clos. Un exercice pour lequel nul témoin n’est envisageable. Et si l’on s’interroge que trop souvent sur le pourquoi et en vue de quoi on se met à écrire, on évite toutefois de poser la question du comment, jugée peu digne d’intérêt. Comment s’y prendre pour parvenir à écrire ? Comment cet acte, qui se pratique... Continue reading
Posted Sep 9, 2020 at Poezibao
Image
« Un soir, j’ai assis la beauté sur mes genoux – Et je l’ai trouvée amère. – Et je l’ai injuriée. » Rimbaud affirme qu’au moment où il écrit, cette faute est abjurée. Mais comme lecteurs des Illuminations ou des Derniers vers, à quoi nous exposons-nous ? À l’abjuré ou à son contraire ? Lisant le dernier opus de Laurent Albarracin, la question me revient d’un coup d’aile : j’y rencontre en effet des accords, des harmonies qui renouvellent ma perception des « choses » telles que je les ressentais jusqu’alors ; mais aussi du discord, de la dissonance à... Continue reading
Posted Sep 9, 2020 at Poezibao
Image
Renshi trilingue (Shuntaro Tanikawa, Kim Hyesoon, Ming Di, Yasuhiro Yatsumoto) Traduit par Jean-René... Continue reading
Posted Sep 9, 2020 at Poezibao
Image
Lier, délier, écrire, lire, composer, décomposer : ces pôles couplés aimantent le dernier livre d’Isabelle Baladine Howald. Les « fragments » évoqués dans le titre désignent à la fois des êtres vivants et des textes. Êtres vivants dont des parties du corps, des dimensions affectives ou spirituelles, des gestes et des souffles, des temporalités sont évoqués. Textes qui, prose coupée et citations, constituent ce tissu troué de vides dont la présence blanche assure néanmoins un continuum et un dit que l’on peut entendre de manière sourde dans le « discontinu » (dit continu ?) assumé par ce titre. Mais ce... Continue reading
Posted Sep 7, 2020 at Poezibao
Image
Couverture blanche et bleue avec pour titre principal « Le temps ». C’est « le temps » qui sert de conducteur pour nous mener dans le temps de l’auteur et de sa vision du temps. D’ailleurs, il cite en exergue le rondeau 99 de Froissart : « on doit le temps ensi prendre qu’il vient (…) un temps se piert et puis l’autre revient. » Comme un écho à la période de confinement que nous avons vécu ; il ne s’agit pas de courir après le temps pour faire toujours plus car « je me conforte à ce qu’il me... Continue reading
Posted Sep 7, 2020 at Poezibao
Image
Extrait d’un entretien publié dans la revue Contre-Allées Romain Fustier : Comment le poème naît-il, se construit-il ? Jacques Darras : C'est une longue pratique. Commencée il y a longtemps. Travail d'imitation, d'incorporation des rythmes. D'abord je me suis 'inculqué' le vers court. Je lisais Guillevic, je lisais Michaux, je lisais Laforgue, Cros et Toulet, apprenant à leur contact une certaine sobriété. Claudel, j'admirais plus que tout mais n'avais pas le souffle. De quoi parlaient mes esquisses ? D'oiseaux marins, les vanneaux au vol court zigzaguant dans le ciel de la Baie de Somme. Ce fut justement l'époque où je... Continue reading
Posted Sep 7, 2020 at Poezibao
Image
La revue Contre-Allées publie un ensemble autour de Jacques Darras, une sélection de poèmes et un court entretien avec le poète. Poezibao propose ici dans l’anthologie permanente un extrait de ce dossier et dans les Notes sur la création, un extrait de l’entretien. ADIEUX AU MERLE Voyez-le sur la faîtière en tuile noire comme un accident de cuisson générale dans le soleil couchant, sculpture éphémère dépassant à peine, qui s'applique à sa flûte bec tendu obliquement vers la voûte, ne cherchant pas l'inspiration il la sent qui traverse son corps sa gorge, c'est l'émotion tout entière du cosmos qu'il retranscrit... Continue reading
Posted Sep 7, 2020 at Poezibao
Image
Poezibao reprend aujourd’hui l’envoi hebdomadaire de la lettre d’information (rappel : pour s’abonner, sur le site Poezibao, entrer son email dans la colonne de gauche, tout en haut). Poezibao souhaite la meilleure rentrée possible à tous ses lecteurs. Les sept articles parus depuis le mercredi 2 septembre 2020 : Une nouvelle parution du feuilleton « La Main courante » conçu par Siegfried Plümper-Hüttenbrink : (Feuilleton) La Main courante, 10, Jean Gabriel Cosculluela Les notes de lecture : (Note de lecture) Ingrid Jonker, De fumée et d'ocre & Soleil incliné, par Marc Wetzel (Note de lecture) Mathieu Brosseau, L'Exercice de la... Continue reading
Posted Sep 5, 2020 at Poezibao
Image
Les onze livres et revues reçus par Poezibao depuis le 22 Août. Alexis Pelletier, Le présent du présent précédé de Il faut que tu me suives, Tarabuste, 2020, 20€ Emmanuel Moses, Dona, gravures de Frédéric Couraillon, Obsidiane, 2020, 15€ Jean-Luc Peurot, Laure, que le désir encerne, Tarabuste, 2020, 15€ Jean-Théodore Moulin, Change est mon paradis, encres de Pierre Lelièvre, Obsidiane, 2020, 15€ Colette Thévenet, Là où le silence fait du bruit, Editions Musimot, 2020, 10€ Francis Coffinet, Je suis de la maison du songe, préface d'Alain Borer, éditions Unicité, 2020, 16€ Traduction : Breyten Breytenbach, La main qui chante, traduit... Continue reading
Posted Sep 5, 2020 at Poezibao
Image
LA MAIN COURANTE (Invitation à un projet collectif) Je n’ai pas bien en main l’aptitude à écrire. Elle va et vient comme un spectre. Franz Kafka -Journal On sait qu’écrire est pour nombre d’écrivains un exercice de remémoration qu’on pratique en solitaire et à huis-clos. Un exercice pour lequel nul témoin n’est envisageable. Et si l’on s’interroge que trop souvent sur le pourquoi et en vue de quoi on se met à écrire, on évite toutefois de poser la question du comment, jugée peu digne d’intérêt. Comment s’y prendre pour parvenir à écrire ? Comment cet acte, qui se pratique... Continue reading
Posted Sep 4, 2020 at Poezibao
Image
Pages de Ph. Jaffeux s’offre en 52 pages comme 52 semaines annuelles ; comme 2 x 26 lettres de l’Alphabet. Avec pour tentative d’articuler de visu et dans le texte la perception immédiate d’une image avec celle d’une musique. Nous sommes dans la force cinétique de l’étendue temporelle et de l’étirement spatial, lorsqu’ils touchent les cordes de notre perception. « Sensus studium » ? Quelles correspondances jouer dans l’alphabet pour faire se rencontrer une image et une musique accordées sur les lignes synchronisées d’une « langue cosmique » ? Comme d’ordinaire chez Jaffeux nous quittons la lecture linéaire du monde... Continue reading
Posted Sep 4, 2020 at Poezibao
Image
Jean-Louis Giovannoni publie L’Échangeur souterrain de la gare Saint-Lazare, roman intérieur, aux éditions Unes. Jeudi 28 mars Depuis un certain temps, je fais œuvre humanitaire : je ramasse papiers, journaux gratuits, magazines, emballages alimentaires, prospectus, y compris les tracts syndicaux et politiques, pourvu qu'ils comportent un texte écrit. Je pratique ce ramassage avant que les services de nettoyage ne les fassent disparaître pour toujours. Un texte, qu'il soit juridique, sacré ou page de bottin, n'attend qu'une chose : un lecteur. Rien au monde n'est plus disponible qu'un texte écrit. Il peut attendre, sans être lu, pendant des siècles, en ne... Continue reading
Posted Sep 4, 2020 at Poezibao
Image
Fruit d’une résidence d’écriture à la Maison de la poésie de Rennes, ce livre est composé d’un ample préambule, principalement en prose, intitulé Le gant retourné, suivi d’un ensemble où domine le vers libre, intitulé Se croiser en X. Les lignes d’un trait saccadé figurant des images de corps ou de membres sous tension font contrepoint aux textes dont ils relèvent teneur et rythmes. Imprimé blanc sur noir, comme la couverture, Le gant retourné s’ouvre sur une captatio benevolentiae intitulée « À toi », exigeant une lecture dont le criterium ne sera pas la qualité littéraire de ces pages mais... Continue reading
Posted Sep 2, 2020 at Poezibao
Image
Marc Wetzel a proposé à Poezibao cette note de lecture autour de la poète sud-africaine Ingrid Jonker. Cette note est ici proposée au format PDF, plus facile à enregistrer ou à imprimer et à ouvrir d' 'un simple clic sur ce lien" Ingrid Jonker - De fumée et d'ocre (1963) & Soleil incliné (posthume, 1966) - édition bilingue, traduction de l'afrikaans par Boris Hainaud; postface par Olivier Gallon et Boris Hainaud. Éditions La Barque, juin 2020, 128 pages, 22 € Ingrid Jonker (1933-1965), née dans une famille blanche afrikaner de la région du Cap (Les Afrikaners, descendants des colons hollandais... Continue reading
Posted Sep 2, 2020 at Poezibao
Image
Christophe Esnault a publié récemment Poète né aux éditions Conspiration. Quelques extraits : Être au monde Sans gesticuler Grandeur apatride Elle est la vitre D’où personne ne regarde Qui rendra visible l’inaudible ? Bousculant une pierre D’un huitième de millimètres Par ses baisers longs Une enveloppe corporelle Un parcours Des amours Images surnuméraires. Traces d’une présence. Déjà trop. La plaie sermonne sa purulence Confiture et indécence Tartines dès l’aube Parler à voix basse C’est la clef On hurle Un monde-cage (?) Se débattre Initier la douleur De se croire exister Là où un murmure Propage l’acmé. Pour son réveillon de... Continue reading
Posted Sep 2, 2020 at Poezibao
Image
Attention Poezibao sera fermé de ce samedi 22 août jusqu’au mercredi 2 septembre. Les 31 articles publiés dans Poezibao depuis le 1er Août : Le feuilleton : (Feuilleton) La Main courante, 4, Frédérique Guétat-Liviani (Feuilleton) La Main courante, 5, Claude Yvroud (Feuilleton) La Main courante, 6, Eric Villeneuve (Feuilleton) La Main courante, 7, Liliane Giraudon (Feuilleton) La Main courante, 8, Anne Malaprade (Feuilleton) La Main courante, 9, Patrick Beurard-Valdoye Les notes de lecture : (Note de lecture) Laurent Albarracin, L'Herbier lunatique, par Marc Wetzel (Note de lecture) David Mus, Tableaux romains / Quadri Romani, par Mathieu Nuss (Note de lecture)... Continue reading
Posted Aug 22, 2020 at Poezibao
Image
Les huit livres reçus par Poezibao cette semaine : Francis Ponge et Christian Prigent, Une relation enragée, correspondance croisée 1969-1986, édition établie, présentée et annotée par Benoît Auclerc, L'atelier contemporain, 2020, 25€ Christian Prigent, La peinture me regarde, écrits sur l'art 1974-2019, L'atelier contemporain, 2020, 25€ Jean-Louis Giovannoni, L'échangeur souterrain de la gare Saint-Lazare, roman intérieur, Editions Unes, 2020, 17€ Françoise Ascal, L'obstination du perce-neige, encres de Jérôme Vinçon, Al Manar, 2020, 17€ Eric Dussert et Christian Laucou, Du corps à l'ouvrage, les mots du livre, La Table Ronde, 2019, 24€ Anne Seidel, Khlebnikov pleure, traduit de l'allemand par Laurent... Continue reading
Posted Aug 22, 2020 at Poezibao
Image
Auxeméry avait proposé une série de poèmes de tous temps et toutes provenances pendant la période du confinement. Quelques propositions seront encore publiées, à raison d'une par semaine environ. Aujourd'hui, dernière de la série, la quarante-sixième sur le thème des oiseaux. Poezibao remercie Auxeméry de ces somptueuses balades effectuées de mars à août 2020 dans le corpus de la poésie de tous les temps et de tous les pays. On peut ouvrir ce dossier par simple clic sur ce lien. Continue reading
Posted Aug 21, 2020 at Poezibao
Image
Avec ce nouveau recueil de poèmes Ariane Dreyfus nous enchante. Et pourtant, a-t-on envie de dire, il parle de poupées, s’inspire Des malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur et de son adaptation cinématographique par Christophe Honoré, c’est presque un objet de scandale. Le plus grand des dangers est dans cette naïveté de la petite fille ; qui peut oser, et savoir oser, écrire sur des poupées au travers desquelles indiquer la violence, tout ce que vit l’enfant dans son intensité. Poupée neuve, poupée qui fond au soleil, qui se noie, qui brûle, c’est le destin même de l’enfant.... Continue reading
Posted Aug 21, 2020 at Poezibao
Image
LA MAIN COURANTE (Invitation à un projet collectif) Je n’ai pas bien en main l’aptitude à écrire. Elle va et vient comme un spectre. Franz Kafka -Journal On sait qu’écrire est pour nombre d’écrivains un exercice de remémoration qu’on pratique en solitaire et à huis-clos. Un exercice pour lequel nul témoin n’est envisageable. Et si l’on s’interroge que trop souvent sur le pourquoi et en vue de quoi on se met à écrire, on évite toutefois de poser la question du comment, jugée peu digne d’intérêt. Comment s’y prendre pour parvenir à écrire ? Comment cet acte, qui se pratique... Continue reading
Posted Aug 21, 2020 at Poezibao
Image
Poezibao apprend ce matin, de Yves di Manno, la disparition de Gaspard Hons, en Belgique. Le site adresse ses condoléances à ses proches et à ses amis. Il était né le 3 novembre 1937. On peut consulter ce site (source de la photo) ou ce site ce site Continue reading
Posted Aug 21, 2020 at Poezibao
Image
Siegfried Plümper Hüttenbrink publie Jeux de lecture aux éditions Eric Pesty. 1. C'est d'une lecture, de nuit — à s'angler d'un alterné, d'un battement d'ombre, agissant en éclipse maints tours de page. Exsudant en moi tout le silence dont ma bouche de lecteur aurait encore pu se coudre. Comme si quelque chose de l'usage tangible, de l'adhérence salivante à la langue s'était subitement perdu. À rester sans voix, en nage, à bout de salive, avec un goût plombé d'ouate. Et ce gris-bleu cendré de ce qui tombe dans l'air, au ralenti ; s'accroche et se filigrane à ces éclats d'air... Continue reading
Posted Aug 19, 2020 at Poezibao
Image
LA MAIN COURANTE (Invitation à un projet collectif) Je n’ai pas bien en main l’aptitude à écrire. Elle va et vient comme un spectre. Franz Kafka -Journal On sait qu’écrire est pour nombre d’écrivains un exercice de remémoration qu’on pratique en solitaire et à huis-clos. Un exercice pour lequel nul témoin n’est envisageable. Et si l’on s’interroge que trop souvent sur le pourquoi et en vue de quoi on se met à écrire, on évite toutefois de poser la question du comment, jugée peu digne d’intérêt. Comment s’y prendre pour parvenir à écrire ? Comment cet acte, qui se pratique... Continue reading
Posted Aug 17, 2020 at Poezibao
Image
Lorsqu’il commence un poème, un bref poème, Lucien Noullez donne l’air de ne pas y toucher ; mais seulement l’air, et très provisoirement, car un peu plus loin va surgir, qui n’a pas prévenu, l’image ou le mot inattendu, comme un intrus qui viendrait faire tache dans une assemblée jusqu’alors banale – ou sage. Et c’est sur ces pas de côté, ou crocs-en-jambe, prenant le lecteur de court en cassant l’apparente simplicité par laquelle il le conviait, que se fonde l’art, inimitable, de Lucien Noullez. Reste qu’il est toujours question, dans ses poèmes n’excédant jamais une petite page, de choses... Continue reading
Posted Aug 17, 2020 at Poezibao