This is Henri Clément's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Henri Clément's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Henri Clément
Recent Activity
@Sylvain N'allez pas imaginer quoique ce quoi d'occulte entre Vernon Bleu Marine et tel autre candidat, c'est sans objet ! Les côtoiement d'affiche ne sont que des hasards sans signification. Il y a eu cette semaine bien trop de rumeurs malsaines pour en rajouter. La tension irraisonnée entre les partisans de MM.Miraux et Lecornu offre un triste spectacle : nous nous gardons d'attribuer la responsabilité à l'un plus qu'à l'autre mais un chose est désormais établie : quelqu'un joue avec le feu à Vernon ! Loin de toute hostilité vis à vis de nos concurrents, nous appelons les électeurs à mettre le holà, à choisir la voie du bon sens, de l'apaisement et de la clarté qu'a défini Erik Ackermann.
@Bernard X qui reste anonyme... A propos de secte, n'inversez pas les réalités : S'il existe un comportement sectaire, c'est bien dans le petit cercle "bien pensant" dominé par une gauche hypocrite qui cherche encore malhonnêtement à ostraciser les citoyens patriotes Bleu Marine, voire exercer des pressions sur eux. Heureusement, bien qu'encore au pouvoir, cette secte avérée dans ses mauvais principes est en perte d'influence et de crédibilité. Alors oui, nous avons choisit de protéger nos colistiers au risque de nuire à notre communication média. C'est une question de valeurs : chez nous le respect des personnes et les relations saines et directes passe avant la politique-spectacle. Interrogez-vous plutôt sur ceci : s'il faut être individuellement médiatisé pour exister, ne vous étonner pas de la crise sociétale, du déficit démocratique et du malaise général actuel, de la détérioration des relations sociales et du rapport à la politique. Sachez que pour le grand nombre, les gens du peuple et du quotidien, les fantômes ce sont ces personnalités-images qui s'affichent çà et là mais dont le bilan d'action final reste toujours aussi déplorable ! Alors oui, nous, nous faisons de la politique réellement autrement, sur le terrain du réel et du lien social, sans avoir besoin de le claironner dans les médias... HC Vernon Bleu Marine
Des voix obtenues par Bernard Touchagues peuvent-elles aller si aisément à M.Miraux ou Lecornu ? L'affirmer c'est faire peu de cas des positions et engagements portée par cette liste... Respectons au moins les idées de son équipe. Comme l'a analysé Jean Luc Miraux, la gauche ne peut revenir à la municipalité. Dès lors, les électeurs patriotes et conscients de la gravité de la crise liée à la politique UMPS peuvent s'exprimer très librement et soutenir, sans crainte de favoriser la gauche, la seule vraie opposition, Vernon Bleu Marine. Ce premier tour marque à mon sens l'échec relatif des propositions déclarées "sans étiquettes" ou "apolitiques" qui se sont révélées d'ailleurs finalement hautement politicienne... Chassez-le naturel, il revient inexorablement. Une bonne raison en est peut-être qu'elles (ces listes sans étiquettes) n'émanent pas d'un choix délibéré mais d'un contrainte initiale soigneusement tue : elles résultent en fait de l'échec de leurs fondateurs dans leurs propres partis plus que d'une aspiration à "une autre façon de faire de la politique" ! Oui les partis ont des défauts, le FN comme les autres, mais ils restent un cadre lisible de la logique démocratique et un lien entre le local et le national auxquels les électeurs tiennent plus qu'ils ne le disent. Mieux vaut un parti déclaré qu'une coalition occulte et déguisée.
Pour quelqu'un qui veut "faire de la politique autrement", JC.Mary ne tient ici déjà plus sa ligne de conduite et retombe ici dans la polémique idéologique gauchisante après avoir fait preuve d'opportunisme électoral. Je ne sais si B.Touchagues a pu parler un jour de création divine avec ou sans à propos. J'observe dans les faits qu'un certain écologisme se révèle n'être qu'un verni verdâtre, une rhétorique quasi-religieuse dans le mauvais sens du terme qui se nourri de grandes théories climatiques ou énergétiques (par ailleurs intéressantes) pour détourner des vrais combats. C'est très pratique quand on veut faire oublier l'immédiat de son action concrète. Car enfin, JC.Mary veut nous faire oublier qu'il sort de six ans de mandat comme maire adjoint et reponsable de la CAPE sur des missions environnementales. Nous attendions de sa part une vision, un projet municipal documentée et solidement bâtie sur des considérations écologiques, environnementales, du développement durable... concrètes et suceptibles de répondre aux enjeux sociaux et économiques aggravés par la crise structurelle que nous subissons. Rien de tout celà. Nous n'avons eu à ce jour que des slogans soufflés à un JL.Miraux peu aguerri sur ces thèmes et une auto-narration auto-satisfaite d'un parcours de carrière. Un vide prospectif à la hauteur du bilan de son action d'élu. Quant au "Mariage pour tous" que soutien et évoque ici JC.Mary, j'observe encore dans les faits que c'est bien cette réforme LE facteur clivant, fracture supplémentaire entre une classe politique rejétée, délégitimée, et immorale, et le peuple déboussolé. J'observe que l'opposition à cette abérration, comme à celle de l'ignominie du "Gender", réuni plus que jamais les français de toutes origines populaires et de toutes confessions, sucitant d'ailleur une dangereuse résurgence du religieux dans l'ordre du politique. A quoi jouez-vous M.Mary ? Les bombes et les déchets ne sont pas que nucléaires, M.Mary, et vos faux combat sociétaux risquent de nous conduire, sur fond d'éffondrement économique, à des tensions voire des guerres civiles dont nous n'avons pas idées. Et puis, il faudra bien un jour qu'on nous explique comment peut-on concilier écologie et marchandisation de l'humain dont l'immigrationime ou l'idéologie du genre ne sont que les prémices. Voilà, je le crains, tous ce que votre teinture verte écologiste tente d'éviter d'aborder. Dommage !
"Vos allusions sont comprises par bien peu de personnes." Cher Monsieur Baboux, si tel est le cas, c'est bien ce qui me révolte ! et en tant qu'enseignant méritant, vous savez mieux que moi pourquoi. La campagne municipale vernonnaise mérite mieux, dites-vous. Mieux que quoi ? Convoquer Le Corbusier, par exemple, pour penser la ville, et la vie sociale, mettre en parallèle urbanisme, histoire et systèmes politiques, est-ce dégrader le débat ? Pas du tout et je sais que nous nous sommes d'accord là dessus, comme sur l'idée que nos villes et nos vies méritent mieux que de la com lénifiante ou de la propagande de campagnes électorales. Confondre ironie et invective n'est pas bon signe de santé culturelle. Ceci démontre un peu plus que la gauche souffre d'un gros problème schizophrénique : elle n'assume pas son socle culturel et historique, et redoute qu'on débatte sur son propre terrain avec ses propres références. Et pour cause. Elle a renoncé à tout sauf aux petites carrières. Je n'ai aucune intention d'attaquer M.Lecomte. Son association avec des libéraux libertaires écolos le fait plus ressembler sur ses tracts au géant vert de la pub pour le maïs (ogm ?) que pour le géorgien rouge de sinistre mémoire. Reste, puisque vous en reparlez, que le PC fut bien officiellement et factuellement vecteur du Stalinisme alors que le jeune FN n'a aucun lien ni intellectuel ni factuel ni chronologique avec l'Allemagne Nazie. Votre symétrie n'est donc pas digne d'un historien. Au plaisir d'en reparler avec vous amicalement, (du moins vous écouter, car pour en placer une... !)
Tout un symbole en effet ! Les boutardes comme idéal de la ville d'avenir, pour un nouveau peuple sans histoire ni racines, venant de l'inconscient des communistes, on est pas étonné. Le mélange d'utopie collectiviste du Corbusier comme bâtisseur de tour de babel et du petit père des peuples comme gestionnaire providentiel est toujours là et bien là. Une question : les membres de la liste, notamment d'Europe Ecologie Les Verts ont-ils été recrutés aux Boutardes ? Quelque chose me dit que c'est peut probable. On se demande vraiment pourquoi ! Bah, le bonheur camarade, c'est pour les autres !
L'effet boomerang (ou miroir) de la proposition de "charte de l'élus" ayant donc déjà été relevé ici sous la plume de Bernard Touchagues et ailleurs sous la mienne, j'essaierai d'être positif. Sebastien Lecornu a au moins raison sur un point. Alors que certains candidats ont d'ors et déjà ont formulé un projet quelque peu substantiel, d'autres, et parmi les plus attendus voire soit disant les plus armés pour le faire semblent se contenter de peu, de slogan et de voeux pieux. A vouloir être hors des partis, on finit par ne plus penser qu'à eux... Et c'est vrai que la campagne manque de ce fait de "problématisation" donc de fond et de dynamique. Du ron-ron de notables vieillissants en quelque sorte. La question de la faisabilité de la diminution des impôts est effectivement un test de cohérence programmatique qui peu se révéler assez cruel ! Sebastien Lecornu le sait et veut en profiter, lui qui ne se donne aucun objectif de réduction en la matière... On pourrait aussi parler d'écologie et de développement durable concret, on serait étonné de la cohérence des plus réputés qualifiés. Maintenant si le débat est toujours souhaitable à deux voire trois voix, il est inconcevable à six ! Un cycle de débats thématiques de fond fut à mon sens préférable pour mieux informer. Nos journalistes locaux auraient pu le faire et d'ailleurs l'ont fait à leur façon. Mais pourquoi vouloir débattre quand on refuse de répondre ne serait-ce qu'à un courrier de courtoisie, M. Lecornu ? Y a t-il pour vous des questions dérangeantes, des sujets tabous ? ou des interlocuteurs interdits ? Voilà sans doute ce qui lasse et déroute les électeurs, y compris ceux qui ne resteront peut-être pas toujours les vôtres. Henri Clément, VBM
J'ignorai que Vernon-Défis fût un parti où l'on pouvait être encarté. Cette association, aux buts fort louables par ailleurs, m'a toujours semblé "peu lisible" dans ses origines et son périmètre d'adhésion. Sur VTE : "Sur les 150 volontaires, les femmes n'étaient que 30" 20% c'est une proportion étonnement faible, non ? Du moins comparativement à notre propre expérience. Un effet d'attraction d'une certaine concurrence plus juvénile à droite ?
Steiner, spécialiste de produits chimiques. Oui, mais "spécialiste de la maîtrise industrielle des colorants" est quand même plus positif comme formulation. La valorisation des trop rares métiers d'excellence locaux vaut bien un effort de langage. Au moins en attendant que l'UE nous délocalise tous çà...
De 10 à 800 PV annuel... Voilà une donnée terrifiante qu'il conviendrait d'approfondir. Les habitants n'ont évidement pas commis 80 fois plus d'infractions et Saint Marcel ne me semble pas un haut lieu d'incivilité routière notoire. Mon idées est plutôt que la faculté des citoyens à s'inter-discipliner tant bien que mal par le lien social gêne le projet de société que certains veulent imposer au nom de l'égalité devant la répression. Et Big Brother a besoin d'argent. M.Zimmermann a donc là une bonne intuition.
M.Brennetot ne va jamais au bout de son raisonnement. Quand 70% des français sont éligibles au logement social et que 30% en bénéficient déjà, on peut se demander utilement si le modèle économique en vigueur est viable ou ne l'est pas. - La logique est de conclure qu'il ne l'est pas et que seul le retour à l'emploi peut leur donner les moyens de se loger sans recourir à une béquille sociale. Il faut alors changer de modèle. - La facilité est de conclure qu'il faut construire des logements sociaux supplémentaires, c'est à dire admettre que le chômage de masse est une donnée intangible ou une fatalité. C'est la position UMPS généralement admise. Ce jeune candidat a peut être encore un peu de bon sens et d'ambition pour sa ville, optant pour la première option ? Rassurez-vous çà lui passera, ses parrains vont lui expliquez en privé que la paupérisation du peuple n'empêche pas de faire carrière. Et puis, un français logé dans le social, c'est un électeur redevable... et de la dette en plus pour le pays, mais qu'importe ! Par ailleurs, peut-être que les divorces ont un lien avec le chômage et la précarité, non ? Quitte à raisonner, allons jusqu'au bout.
M.Alcala, On aurait tord de traiter de tous cela sur le ton de la badinerie. Comme si dans le contexte catastrophique actuel, l'élection municipale n'était pas un enjeu empreint de gravité. Notre but n'est pas de vous contredire mais d'informer sur une réalité qui va s'officialiser en préfecture (pas à Camera diagonale) sous 30 jours, selon un processus qui débute la semaine prochaine ! Vous savez, je pense, qu'en matière de preuve, la constitution d'une liste repose sur des écris datés et officiels qui pourraient être présentés, en temps voulu, et mettre à mal votre "information". Ce qui serait dommage, et sans intérêt. Vous me donnez l'occasion d'indiquer au surplus, qu'Erik Ackermann, tête de liste de Vernon Bleu Marine, n'est pas, mais alors vraiment pas, homme à gérer un projet d'intérêt collectif dans le flou, l'à peu près et les apparences mondaines, ni à faire dans le ludique ou le buzz. A bon entendeur...
Toggle Commented Jan 31, 2014 on Brèves sans comptoir at Caméra Diagonale
"Le Front National peine toujours à trouver 35 noms" à Vernon, dites vous. Répéter un cliché n'en fait pas une vérité. Car si, la liste est complète depuis trois mois au moins et achève maintenant la rédaction de son projet municipal. Qui peut en dire autant ? Le fait qu'un certain candidat, avec lequel vous devisiez sur le marché dernièrement, peine à comprendre pourquoi Vernon Bleu Marine poursuit sa prospection est assez révélateur de la différence de motivation entre lui et nous. Les uns pensent "local" seulement, les autres pensent "national" en plus et au delà du scrutin. Voilà tout, et c'est très bien ainsi. Aucun candidat n'a, à ce jour, fait connaitre sa liste, oui donc ! en effet ! Et plus étonnement pour certains, n'a même fait connaître de début de projet un peu tant soit peu sérieux, de quoi donner corps à ces grandes envolées lyriques qui enrubannent les idylles soudaines et prometteuses qui font les charmes de la campagne.
Toggle Commented Jan 30, 2014 on Brèves sans comptoir at Caméra Diagonale
@M.Brennetot C'est le problème classique de la représentativité. Le conseil d'une entité territoriale doit-il offrir une image représentative des territoires variés, notion qualitative complexe, ou des habitants sur le seul critère qualitatif. Le découpage est sensé faire une synthèse des deux. Y parvient-il ? Même problème dans les intercommunalités avec le poids relatif de communes : les urbains pèsent (et contribuent) finalement toujours plus que les ruraux... et imposent leur vision. Ce qui n'est pas sans inconvénient. Quoi qu'il en soit, les systèmes électoraux biaisent la représentativité par bien d'autres tares !
"Le gouvernement fait le lit de l'héritière le Pen" pérore le camarade communiste. Qu'il fasse le lit de la vague Bleu Marine, l'image passe à la rigueur, mais le lit de l'héritière ? on voit pas bien. Après les histoires des concubines présidentielles, on se demande ce que va encore imaginer ce brave militant !
Quand j'entends tous ces discours me revient le souvenir du propriétaire du plus grand sex-shop parisien, associé d'une très célèbre "actrice" française du même monde (demi-monde...!), - que j'ai eu comme client en tant que consultant marketing - qui voulaient m'expliquer conjointement qu'ils militaient pour le développement des relations humaines libérées en assumant une mission sociale. Ben voyons ! La mode rhétorique de l'apolitisme bon teint qui anime ces Municipales ne tient-elle pas de la même tartufferie ? La politique ? pensez-donc, on ne touche pas à ces choses là. Les querelles de chapelles ? nous sommes bien au dessus de cela ! Nous sommes de "femmes et des hommes" qui se sont rencontré autour de projet avec "l'envie" d'agir pour le "vivre-ensemble". pardon...j'oubliais le "venant d'horizons différents". (notons pour en rire que ce discours langue de bois put convenir singulièrement à mon ex-client pornographe !) On oublierait presque que tout ce beau monde fait carrière dans des partis politiques concurrents ! Je ne veux heurter personne, mais je doute que nous puissions améliorer le rapport des électeurs à leurs élus avec ces contorsions langagières et ces clichés creux. La logique des partis, des alliance électorales, et des modes de scrutin à prime majoritaire n'a jamais été faites pour servir le bien commun. Tous les électeurs le savent, ou le sentent. Les candidats qui ne l'assument pas sont ceux qui incitent le plus à l'abstention.
Les jeunes en difficulté sont votre raison d'être, dites-vous, "et ce sans distinction d'origine". M.Varin, connaissez vous beaucoup d'associations reconnues d'utilité et subventionnées qui agissent en faisant des distinctions d'origine ? Moi pas (quoique...) et je m'en félicite. Sans polémiquer, votre insistance sur ce point a donc quelque chose qui interpelle, qui appelle réflexion. Parce qu'à propos des questions d'origine, le contribuable animé d'esprit patriote et de solidarité bien ordonnée peut s'interroger sur une autre origine : celle des fonds qui vont rémunérer ces utiles "emplois d'avenir". Car oui, ce contribuable patriote aurait bien souhaité contribuer à votre association par le fruit de son travail (si tant est qu'il ait un emploi) via un impôt juste consenti au titre d'un effort de solidarité nationale dans une économie bien gérée. Mais il voit bien qu'il n'en est rien, que son effort est gâché, détourné : Ces emplois sont financés in fine par de l'endettement d'Etat (quasi 100% du PIB), ultime artifice d'un système en faillite, et vous le savez bien M. Varin. C'est le résultat de l'impasse économique où ceux qui, justement, n'ont que l'indistinction d'origine comme projet, nous ont mis. Or qui va devoir payer les intérêts et le principal de ces dettes, à terme ? ... sinon précisément, ces enfants, leurs parents, ces jeunes que vous voyez déjà en grande difficulté. Et ce pour le coup, les payer sans distinction... On comprend mieux dès lors, le pourquoi de cette insistance en trompe-l’œil et cette médiatisation d'embauche quelque peu surjouée face à vos autorités de tutelle. En dehors de la dette et de la détresse sociale, je ne vois rien de durable dans tout cela. Fichue époque ! Henri Clément
Lors du conseil municipal de septembre, M.Colettis, conseillé godillot du PC, interrompait les débat sur le PLU pour dénoncer, hors sujet, le contenu d'un tract du FN sur l'immigration rom (tract inconnu jamais diffusé à Vernon). Le médecin radiologue militant alla jusqu’à railler l'évocation de risque sanitaire lié à ces migrations comme un fait "nauséabond". Notons qu'à cette occasion, il enjoignit à M.Miraux de se garder de tout alliance avec le FN, et l'ancien maire s’exécuta illico en confirmant servilement "c'est déjà fait": on cru qu'il se serrait mis au garde à vous s'il n'eut risqué de renverser sa table et son micro. Staline avait parlé. Dès vendredi dernier, selon nos informations, un groupe de familles rom cheminait à Saint Marcel depuis la cité Manuca en quête d'abrit dans les locaux du site Bata, lieu impropre et dangereux, d'où il fallu les dissuader et faire intervenir la police. Au risque d'ailleurs de les voir, en plus de leur détresse, suspectés des vols massifs récurrents et concomitants observés dans les jardins maraîchers de proximité. Il semble donc que nous les retrouvions le samedi suivant comme le rapporte cet intéressant reportage. Et on peut se féliciter que des mesures d'urgence a été opérées sous la diligence de M.Lecomte, évitant à un enfant de naître dans une friche industrielle insalubre. Maintenant nous demandons à Monsieur Colettis et les siens de s'expliquer sur son soutien à la politique immigrationniste UMPS, sur les mesures prises par la municipalité et son parti pour pallier au conséquence de son idéologie, à un évènement annoncé, observé déjà partout ailleurs, aux risques sanitaires avérés, au drame humain et à la catastrophe économique engagé dans cette affaire. Car in fine ces personne risquant l'expulsion, le bilan des prises en charges de logement, santé, transport, procédure... risque de se chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d'euros pour le contribuable, pour quel résultat ? une escapade stérile. De quoi financer leur maintien dans leur pays via des investissements productifs sur des lignes budgétaires d'ailleurs déjà payées à la Roumanie par les français via l'UE. Encore faudrait-il avoir une maîtrise des flux et du développement dans le périmètre européen. Ce n'est pas le cas : nous le vérifions encore. Seul le retour à une union des nations souveraines préconisé par le FN pourra permettre de réguler les flux humains et économiques pour le bénéfice global des peuples.
@ p.brennetot Il serait temps de revenir sur terre, ou... de choisir vos fréquentations. "Quand j'entends certaines d'entre vous qui sans culpabilité à la sortie de l'école ou bien sur le marché scandent : « s' il y avait moins d'arabes et de noirs, on n'en serrait pas là ! »" Scandent ? vraiment ? De notre coté, je n'ai jamais entendu nos sympathisants tenir ce type de propos, leurs réflexions critiques s'orientent bien clairement contre leurs élus qu'ils indentifient comme des exploiteurs de l'immigration et diviseurs des français. Vous vous obstinez à culpabiliser les citoyens en pleine campagne électorale, avec des relents sexistes et méprisants (ah, les femmes du bas peuple, voilà l'ennemi !). Très habile ! "Jean-Luc" va vous remercier. Nous aussi ! Sinon, merci pour votre réquisitoire sur le bilan du Sarkozysme. "Jean-Luc" a déjà des soucis avec l'UMP, en revoilà une couche... pour "Seb". Plus intéressant : Faites un peu d'histoire, vous apprendrez qu'en France, non, le peuple ne recherche pas de bouc émissaire lorsqu'il y a crise, et surtout pas sur fond racial. Je pense à l'avant 1789, à 1848, à 1871, et à l'occupation allemande... Vous apprendrez aussi que si bouc émissaire il put y avoir ailleurs, il a toujours été désigné par un pouvoir manipulateur menant un double jeu (c'est toujours le cas d'ailleurs, la gauche est spécialiste, la droite suit bêtement). Vous apprendriez encore que les tensions vers "l'autre" comme vous dites, résultent de la colonisation dont la gauche fut l'initiatrice, (cf Hollande inaugurant un monument à Jules Ferry), aujourd'hui de la contre-colonisation, et que beaucoup de français d'origine étrangère se souviennent des effets délétères de son idéologie de domination universaliste, facteur de déracinement et de conflits remontants aujourd'hui des banlieues et citées. A part çà, non, le FN n'a rien à vous dire. Sinon que ces "Autres" dont vous parlez, vont bientôt eux aussi vous demander des comptes.
Henri Clément is now following The Typepad Team
Nov 6, 2013