This is Jérémie Abric's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Jérémie Abric's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Jérémie Abric
Paris
Directeur stratégie @agencedagobert.
Interests: music marketeur, parachutiste et squasheur à ses heures perdues.
Recent Activity
Non non. Ce que je dis : - Les Planneurs passent AVANT les créatifs (cf ton second paragraphe) - Les analystes fourniront de la matière première (au même titre que des études quali ou quanti actuelles) qui pourront être digérées par les Planneurs. Donc ils arriveront évidemment AVANT les planneurs.
1 reply
Non non. Ce que je dis : - Les Planneurs passent AVANT les créatifs (cf ton second paragraphe) - Les analystes fourniront de la matière première (au même titre que des études quali ou quanti actuelles) qui pourront être digérées par les Planneurs. Donc ils arriveront évidemment AVANT les planneurs.
1 reply
Hum... N'est-ce pas aller un peu vite en besogne ? Il y a plusieurs points dans ce que tu évoques... et la big data n'aura pas le même impact si l'on parle de positionnement de marque ou d'efficacité d'un site de e-commerce. Là où la big data aura le plus d'impact, ce sera au niveau de la compréhension des logiques d'achats, des profils d'acheteurs, du marketing predictif, du CRM poussé à l'extrême... bref, à un niveau opérationnel, très technique et commercial, et qui devrait même selon toute logique être internalisé chez les pure players tant cette compétence sera bientôt concurrentielle. Mais là tu parles de publicitaires... d'insight... Et, à mon sens, un binoclard n'aura jamais la compétence requise pour jouer le rôle d'un Planneur Stratégique. (Petit rappel d'ailleurs : les Planneurs bossent AVANT les créatifs... sauf si l'on s'en sert juste pour faire de jolies présentations, mais normalement ce n'est pas le but). Les planneurs stratégiques pourront bien sûr s'appuyer sur le travail réalisé par ces analystes, tout comme ils s'appuient sur des études qualitatives ou quantitatives à l'heure actuelle... Mais c'est ensuite LEUR travail que de faire le tri entre ce qui est observé (la big data, et autre...), l'identité de la marque, l'orientation du marché, etc. pour décider des directions vers lesquelles il faut aller. => Bref, la big data ne reste qu'une source d'enseignement, très riche et très prometteuse, mais qui nécessite des compétences spécifiques pour être utilisée intelligemment. Le rôle d'un publicitaire n'est pas de "retranscrire en pub" ce que font les gens actuellement et que l'on peut analyser... c'est aussi de créer des sauts et des ruptures par rapport aux comportements actuels, pour faire changer les choses.
1 reply
Le picto RATP est juste là pour illustrer la rubrique "transport" : ce n'est pas l'appli en tant que telle qui est aussi répandue. Mais je reste sur ma position sur les flash code (il n'y a qu'à demander autour de soi !) : ils sont encore très largement utilisés par une minorité de personnes, contrairement à ce que ces statistiques (même si elles étaient justes) tendent à montrer...
1 reply
Où as-tu vu le 7% ? 89% en ont déjà vu un... et le 42% d'usage porte sur les 803 interrogés... Sauf erreur de ma part ?
1 reply
Très très très dubitatif également sur l'usage des codes. J'aurais bien aimé avoir leur définition de "mobinaute" également : là on ne sait pas comment ils sont sélectionnés...
1 reply
Je suis assez fan du cloud computing et d'Evernote, l'une de ses très belles illustrations (sans faire réréfence à Google Doc & co qui existent depuis des années)... Mais je garde encore un cuisant souvenir de Magnolia (clone de delicious) qui du jour au lendemain a perdu une bonne partie des données stockées sur ses serveurs... avant de fermer ses portes, évidemment... Bref, l'externalisation des données n'est pas la panacée non plus ;)
1 reply
Jérémie Abric is now following TypePad France
Apr 28, 2010