This is JFChénin's Typepad Profile.
Join Typepad and start following JFChénin's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
JFChénin
France
Recent Activity
1er mai 2020 Figures de la disparition (1975-2006) Version papier Version en ligne avec Quentin (1978) Roman (2000-2001) Exeat (2002) Saisons (1998) Voisins des arpents (1975-1977) Nous voilà rencontrés, la terre et nous (1978) Une maison aiguisée (1980) Le droit-fil (1983-1996) In fine (196) Je ne mourrai pas (1995) Ce que tu fais (1996) Les sculptures chantent (1997) Dans l'atelier (2003) La table des étoiles (1998-1999) Les royaumes à-demi (2005-2006) Frontières (2004-2005) Alep (2006) Bonne lecture.... Continue reading
Posted May 1, 2020 at Darkness
17 AVRIL 2020 Figures des sentiments (1998-2012) Version papier Version en ligne Il faut toujours revenir à la table d'écriture. Il en va de l'équilibre mental qui fait de la pensée une machine à explosion maîtrisée et assujettie à son rêve insensé de se matérialiser, même dans ses plus extrêmes exigences comme dans ses expressions les plus récalcitrantes ou les plus stupéfiantes. En somme elle résiste par devers nous. Ecrire est lui donner les formes et les étais, les voûtes, toute élévation, les escaliers et les coursives, les passages et les déambulatoires, les ponts comme les passerelles mais aussi les... Continue reading
Posted Apr 16, 2020 at Darkness
13 AVRIL 2020 Aujourd'hui, Figure out * - Suites américaines (2008-2013) Version papier Version en ligne * Figure out : déterminer, trouver, deviner, résoudre, savoir, comprendre … selon. Continue reading
Posted Apr 13, 2020 at Darkness
4 avril 2020 J'ai opté pour l'édition numérique depuis longtemps (depuis que ça existe, quoi !). Et pour ce temps d'une retraite imposée, quelques livres au format papier (à commander, payants, de vrais livres !) sur TheBookEdition ou la même version à lire en ligne (gratuite) sur Calameo. Il n'y a rien c'est-à-dire il y a quelque chose de caché (2018) Version papier Version en ligne Le Jardin Capital (2015) suivi de La réalité apparente du feu (2019) Version papier Version en ligne A minima, récit d'une digression et trois lettres de Louise (2019) Version papier Version en ligne Les... Continue reading
Posted Apr 4, 2020 at Darkness
Les formes dénaturées des images sont des aveux des aveux partagés entre des sentiments contradictoires des sentiments d'un ancien monde un monde si parcellaire si primaire oublié Histoire d'une vie démesurée de l'autre côté des images de l'autre côté des énigmes Et les vraies blessures tombent et l'obscurité est nécessaire Tous ces instincts qui perdurent où sont nos ombres nos visions déhanchées nos autrefois oubliés sur les routes désertées. Continue reading
Posted Mar 20, 2020 at Darkness
(Repris de Monument Valley - Saison 9 - Objets mouvants publié chez TheBookEdition) Il faut chercher à voir autrement, selon des méthodes dont on pourrait dire qu’elles sont instinctives, celles qui favorisent les pas de côté, les visions inappropriées et les résurgences mentales, qui tentent de rassembler les fragments erratiques de notre histoire. L’histoire, les histoires, notre histoire, les aller-retour partagés ou tus, les torsions dans le passé, les brusques flash-backs qui capitalisent à l’arrière de notre cerveau, autant d’itinéraires possibles entre (ou avec) les objets assemblés. Pour chacun, une date, un parcours, une destination. Et un départ. Look at... Continue reading
Posted Mar 11, 2020 at Darkness
Quel est l'indésirable ? Ce que la familiarité défait ou ce que que l'histoire cache Est-ce une présence ? ou des illusions d'images que rien ne partage que rien ne détermine Espaces dévalisés ou champs de mines Que reste-t-il des points cardinaux ? Dans les jardins du dernier retour crescendo des rêves et gravité des assemblages où les oppositions sont dématérialisées rendues à l'état primaire du silence Depuis quand l'histoire se dédouble devient impensable ou impossible ? Continue reading
Posted Mar 10, 2020 at Darkness
Dans tout désir il y a une imperfection, une dépendance indéfinissable autrement que par sa possibilité. Dans le songe d'une nuit d'été les réalités sont entrecroisées et interdépendantes où la fiction est réduite à n'être qu'un indice, la distance que les regards s'imposent pour ne pas s'interpréter. Les nuits sont blanches et pourpres et portent toutes les imperfections d'un désir bleu. Les rêves sont plus indélicats qu'indéfinissables. Ils mélangent feu, ciel, réminiscence et morcellement d'une réalité dont ils semblent se nourrir. C'est un leurre - les margelles qui séparent les éléments sont instables. Les opportunités sont déficientes et dispersées. Incrustations... Continue reading
Posted Mar 9, 2020 at Darkness
- 1 - Comme un vertige supposé comme des blancs qui se succèdent au rebord des vertiges en terrasse des visions en terrasse des rêves qui s'extirpent des ombres Des clartés dessinées ou oubliées ou dilapidées Ces grandeurs qui basculent et dégringolent . Tout est répertoire de répétitions Tout est ressemblance et dissemblance marqué d'un feu qui monte. Des particularités fausses qui trempent dans le passé. Et quand bien même nous serions sur des braises ou des cendres sans écume sans esprit juste une figuration en sépia comme tous les vertiges qui nous mènent. Il n'y a pas de coïncidence... Continue reading
Posted Feb 17, 2020 at Darkness
Image
Un monde nouveau Dans les villes, où les phrases paraissaient composées d'un seul jet, de cette façon, à la suite desquelles un monde nouveau viendra quand l'ancien mourra. Curieux de voir de telles imaginations qui ne croient pas à leur poste. Gardez-vous seulement de ne rien dire de ce qu'est mon énigme, mais j'imagine qu'il va s'agir de coups de feu ou de tranches d’éternité. Vient de paraitre chez TheBookEdition Continue reading
Posted Feb 16, 2020 at Darkness
Image
(Illustration Marvin E. Newman) Continue reading
Posted Nov 26, 2019 at Darkness
Grandeur nature des sentiments (13.01.2008) 1 - Entre les branches qui fouettent le sol, au-dessus des franges bleues d'un ciel devenu transparent et, plus haut, un blanc vide en liseré de l'horizon qui lui donne sa mesure et son firmament ; au faîte d'ailes d'oiseaux devenus indéchiffrables, le cœur s'arc-boute... Continue reading
Posted Nov 25, 2019 at Grandeur nature des sentiments
JFChénin has shared their blog Les terrasses du ciel
Nov 24, 2019
JFChénin has shared their blog Les royaumes à demi
Nov 24, 2019
JFChénin has shared their blog Frontières
Nov 24, 2019
JFChénin has shared their blog Dans l'atelier
Nov 24, 2019
Image
(Illustrations empruntées à Robert Longo) Continue reading
Posted Nov 23, 2019 at Darkness
Image
C'est en s'arrimant qu'on avance, au ciel contre les brasiers répertoriés dans le cerveau ou autour du cerveau, s'arrimer avec les fils invisibles des sentiments ou avec de grosses cordes qui lâchent toute l'évidence des situations. Allons, allons, respirons et trouvons de nouvelles îles. (Disponible chez TheBookEdition) Continue reading
Posted Nov 22, 2019 at Darkness
Image
Jamais il ne lui dira au revoir puisqu’elle est morte. Jamais il ne la reverra, jamais il ne sera pardonné. Sur la route de Querré (D391), les hautes fougères qui bordent les talus prennent des teintes automnales. A la fin, les lignes devant lui se croisent, dessinent des élévations dépouillées, d’un bleu-vert intense, répercutent leur origine sur le ciel, tout finit par une moisson de papillons, un foisonnement d’éphémères et les rêves deviennent inaudibles. De brusques éclaircies illuminent le sommet des arbres, les effilent pour les perdre plus haut à la limite du ciel visible. Il repense à cette abstraction... Continue reading
Posted Nov 22, 2019 at Darkness
Dans a minima, récit d'une digression (chez TheBookEdition) Lettre 1 Nous sommes arrivés à l’hôtel vers 10h du soir, la chambre fort heureusement était toujours disponible. Une grande chambre blanche, quelques fleurs bleues sur une table basse, une salle de bains immense, un balcon donnant sur de vastes feuillages sombres. Un silence presque impressionnant. Nous étions enfin réconciliés sans arrière-pensée. Toute cette journée nous avons été bousculés par les apparences et nous avons cherché des horizons que nous n’avons pas trouvés. Les distances étaient trop grandes, les nuages trop bas et, parfois, nous nous sommes trompés de direction. Sans carte, sans repère,... Continue reading
Posted Oct 6, 2019 at Darkness
Posted Sep 14, 2019 at Darkness
Image
Disponible chez TheBookEdition Continue reading
Posted Sep 14, 2019 at Darkness
Image
Monument Valley est une suite de collages digitaux commencés en août 2013, organisés en saisons. J'en suis à la huitième. Toutes les images que je collecte (photos, dessins, peintures, collages....) qui ont un sens (parfum, tonalité, saveur, bruit, histoire, réalité, fiction, temps...) dans ma petite cosmogonie artistique et littéraire, sont archivées, en vrac, sur mon ordinateur. J'y puise, en fonction de l'état d'âme du moment, le plus souvent en préalable ou lorsque je suis plongé dans de longues et laborieuses phases d'écriture, les éléments qui finiront par s'organiser, s'articuler, se superposer, se répondre ou s'opposer dans des constructions digitales qui... Continue reading
Posted Sep 14, 2019 at Darkness