This is Louis Nauges's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Louis Nauges's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Louis Nauges
Europe
https://www.dhasel.com/
Interests: Cloud Computing, SaaS, Revolution Industrielle Informatique, Moderniser son SI
Recent Activity
@ m Excellente question et bravo pour l'avoir remarqué. Ma réponse : pas du tout, au contraire ! Le D de Données sera le thème principal de la deuxième partie de ce billet, comme je l'indique à la fin de ce texte. Tout reste à faire pour "D". J'espère que les réponses que je donnerai à ce moment là répondront à vos attentes.
1 reply
Image
Halte à la sinistrose ! Le pessimisme numérique, ça suffit ! Tout va mal dans le numérique, basta ya ! Je n’en peux plus, de ces discours de politiques, de dirigeants et de responsables du numérique qui ne parlent que... Continue reading
Posted 5 days ago at Louis Naugès
Merci, Thierry, Si j'ai réagi vite et fort, c'est justement pour éviter l'attentisme. Je reste persuadé que l'Europe et la France ont beaucoup de potentiels dans le domaine des usages, SaaS évidemment. Nous partageons une vision optimiste des prochaines années, mais il faut éviter les blocages inutiles et dangereux.
1 reply
@David Merci pour ce commentaire d'une personne qui a vécu le drame des clouds souverains en France. J'ai essayé, en vain, d'aider CloudWatt et Numergy pour qu'ils comprennent que les marchés qu'ils espéraient attaquer étaient tout sauf facile à pénêtrer. L'Europe peut encore espérer trouver une place, petite, sur ces marchés en accompagnant le mouvement cloud public plutôt que d'essayer de l'affronter directement.
1 reply
Merci de vos longs commentaires intéressants. Bravo aussi pour votre courage à reconnaître que vous vous étiez trompé sur Stadia. Ce basculement vers des solutions Cloud demande beaucoup de bande passante, oui, mais la croissance de la capacité des réseaux va beaucoup plus vite que celle de leurs usages. La probabilité d'une saturation mondiale des réseaux internet est proche de zéro. Que ce soit pour les jeux vidéos, les travaux en 3D ou tout autre usage numérique, la logique du partage va s'imposer. On ne paiera et ne consommera que ce dont on a vraiment besoin. Combien de milliards de DVD dorment, prennent la poussière dans les maisons ? Netflix permet de voir un film sans en devenir propriétaire et rares sont les films que l'on regarde plus de 2 ou 3 fois. L'économie de l'usage se substitue rapidement à celle de la possession. Tous les domaines seront touchés, et l'un des prochains est celui de l'automobile.
Toggle Commented Jun 19, 2020 on Pseudo Cloud, ou Cloud Natif ? at Louis Naugès
1 reply
@René Merci pour ces précisions venant d'une personne proche de ce projet qui a suscité beaucoup de réactions négatives. Comme vous le rappelez, la sécurité des géants américains du cloud public est au plus haut niveau. Je ne connaissais pas la dimension "anonymisation", qui devrait rassurer beaucoup de personnes ; merci.
1 reply
@ Marc Les logiciels SaaS répondent en priorité aux besoins des fonctions "support" que vous évoquez en RH, Commerce, Finance... Ils représentent aujourd'hui plus de 50 % du marché mondial des logiciels et ce pourcentage augmente très vite. Oui, ils passent tous par un navigateur Web, c'est une condition indispensable, comme pour 90 % des usages grand public. Dassault Systèmes propose déjà des accès à ces outils de construction 3D dans le cloud, avec des accès Web. Des jeux vidéos haut de gamme sont disponibles depuis un navigateur ; Stadia de Google en est un bon exemple. Votre dernière question est importante. Il ne faut pas confondre un logiciel hébergé, comme celui que vous présentez, avec un logiciel SaaS. LA carastéristique clef d'un logiciel SaaS est la dimension "multitenant" : la même version du logiciel est accessible par des milliers, ou des millions d'entreprises en même temps. En 2025, plus de 90% des logiciels seront SaaS...
Toggle Commented Jun 14, 2020 on Pseudo Cloud, ou Cloud Natif ? at Louis Naugès
1 reply
Merci, Maurice, Tout n'est pas "moutonnier" dans le monde du numérique.
1 reply
@Philippe Vous posez LA question clef : que se passerait-il si un Trump ou équivalent exigeait que GCP, AWS ou Azure arrêtent de proposer leur services en Europe ? La même question pourrait se poser pour les usages SaaS tels que Saleforce, Workday ou ServiceNow. Quelles réponses proposer pour se protéger de ce risque ? Je commence à travailler sur ce sujet, complexe, mais essentiel.
1 reply
@Olivier Un grand merci pour ce commentaire qui pose de bonnes questions. La confiance est un thème essentiel que je traite souvent dans mon blog, surtout quand on parle du cloud. https://nauges.typepad.com/my_weblog/2019/06/clouds-publics-la-confiance.html Ma position est claire, et depuis longtemps : je fais confiance aux grands acteurs cités, AWS,GCP et Azure pour protéger toutes les données, personnelles et surtout professionnelles de tout accès par un tiers, quel qu'il soit. Confiance numérique et souveraineté numérique sont des sujets distincts. Je peux avoir plus confiance dans des acteurs non européens du cloud que dans d'autres acteurs européens moins industriels. Il reste une vraie question de souveraineté numérique : peut-on imaginer que, suite à une crise politique majeure, un chef d'état bloque l'accès aux infrastructures par certains pays. A titre d'exemple, l'Estonie qui a un "voisin" très puissant a choisi de créer un centre de backup au Luxembourg, pays plus démocratique.
1 reply
@Patrick Merci, c'est bien pour cela que j'ai écrit ce billet. Le secteur public est plus sensible aux injonctions du monde politique, oui. GAIA-X sera le nouvel étendard des organisations, dirigeants et informaticiens pour continuer leur combat contre les solutions innovantes et performantes qui ont un péché mortel : elles ne sont pas nées en France ! Nationalisme et numérique, ce n'est pas compatible.
1 reply
Merci, Eric, pour vos encouragements. J'espère ainsi contribuer, un peu, à une prise de conscience du danger de cette initiative, plus politique que technique ou économique.
1 reply
Image
J’ai hésité, quelques minutes, avant d’entreprendre la rédaction de ce billet. Pourquoi ? J’ai personnellement plus à y perdre qu’à y gagner. Je vais me mettre à dos une grande partie de “l’Establishment” numérique français, des partisans à tout prix... Continue reading
Posted Jun 8, 2020 at Louis Naugès
19
Très belle vidéo, merci Désolé, mais les professionnels de l'IT, dont je fais partie, peuvent aussi dire "travailler encore", et même beaucoup.
1 reply
Je suis vraiment navré pour vous que vous ayez autant de problèmes avec la DSI. Ce sont des cas qui existent, comme vous le démontrez. Il ne faut pas pour autant généraliser. De nombreuses équipes SI sont formidables, performantes, efficaces, réactives, au service de leurs clients internes et externes. J'ai l'honneur de travailler avec des équipes de ce type et la possibilité de ne pas accompagner des entreprises quand je constate qu'elles ne sont pas prêtes à mener une véritable Transformation Numérique.
1 reply
Image
La première partie de ce billet a présenté les changements majeurs induits par le COVID-19 dans le fonctionnement de toutes les entreprises. Cette deuxième partie est centrée sur les solutions numériques universelles que toutes les entreprises doivent mettre en œuvre... Continue reading
Posted May 25, 2020 at Louis Naugès
# Maurice Merci d'avoir pris autant de temps pour commenter longuement mon dernier billet. Je ne peux pas répondre point par point, par contre, je suis surpris par une vision aussi négative de toute les activités dans les équipes informatiques. Ce que vous présentez est probablement vraie dans quelques cas très isolés. Je rencontre heureusement de nombreuses DSI où les personnes vont travailler avec grand plaisir, qu'ils soient internes ou externes. Je me bas aussi souvent pour faire bouger des DSI qui restent trop longtemps attachées à des technologies fin de vie, mais il m'arrive heureusement de les faire bouger.
1 reply
@Christophe Merci. Oui, les salariés auront leur mot à dire, en particulier en expliquant pourquoi ils quittent une entreprise. Je pense quand même que mener aussi une opération de "name shaming", en listant les entreprises qui "osent" déployer ces outils peut aussi être très efficace. Je me pose des questions sur la possibilité d'établir cette liste sans risquer les foudres de la justice...
1 reply
@ charles Dans mon texte, j'en ai cité plusieurs : Teramind, Interguard, Pragli, Time doctor. Je ne connais pas Nexthing, désolé. En faisant quelques recherches avec les noms indiqués, vous devriez voir apparaître d'autres fournisseurs. Ils sont au minimum 20.
1 reply
Merci, Maurice, de votre soutien Je dois me renseigner sur ce qu'il est possible de faire sans se mettre "juridiquement" hors la loi en publiant ce genre de liste. Il semble que ce ne soit pas très simple. Il faudrait permettre aux collaborateurs des entreprises où ces logiciels sont installés de pouvoir fournir le nom de leur entreprise.
1 reply
Merci beaucoup, Benoit Vous avez vraiment de belles opportunités dans cette entreprise qui a déjà fait une grande partie du chemin vers une Transformation Numérique réussie. Il serait intéressant que vous calculiez, en fin d'année, votre score sur 4 x 50 !
1 reply
Image
J’avais abordé le sujet des impacts de la crise COVID-19 sur les Systèmes d'Information des entreprises dans mon billet précédent. Aujourd’hui, j’ai choisi de me concentrer sur les composants universels d’une Transformation Numérique qui sont pertinents pour toutes les entreprises,... Continue reading
Posted May 13, 2020 at Louis Naugès
40
Merci pour ce lien intéressant. Le lien avec le déconfinement n'est pas très clair.
1 reply
Je suis tout sauf...idéaliste. Je travaille depuis des dizaines années avec des entreprises, des décideurs, des DSI innovants et courageux qui décident de mener une véritable Transformation Numérique. Je travaille dans de très nombreux pays, et la France n'est pas le plus "ringuard", loin de là. - Valeo a été la première grande entreprise française à déployer la bureautique Google Apps en 2017. - Veolia aura fermé tous ces centres de calcul d'ici à la fin de l'année 2020 ou 2021. - Teréga a recréé en 2018 une équipe interne de développeurs PaaS, dans le Cloud. Ces entreprises vraiment innovantes ne sont pas majoritaires en France, mais je suis persuadé que leur nombre augmentera très fort dans les 12 mois. Optimiste ? Oui ! Réaliste ? Oui ! Inquiet par le faible nombre d'entreprises qui accélèrent leur Transformation Numérique ? Oui !
1 reply
@Maurice Merci pour ces commentaires. Je comprends vos frustrations face aux difficultés de proposer des changements et de constater que les blocages sont très forts. Cela m'arrive aussi souvent mais j'ai fait le choix de l'optimisme et de me concentrer sur les succès que je rencontre. J'espère, comme je l'écrit dans ce billet, que le COVID-19 va accélérer cette prise de conscience par les DG et les DSI. On verra si, cette fois, l'optimisme l'emporte.
1 reply