This is Randall's Typepad Profile.
Join Typepad and start following Randall's activity
Join Now!
Already a member? Sign In
Randall
Recent Activity
Nous continuerons de penser que la réglementation de la cigarette électronique doit en favoriser le marché et non, comme c'est le cas de ce compromis arraché nuitamment, permettre subtilement l'interdiction de fait des produits actuellement commercialisés et qui facilitent l'arrêt du tabagisme. Les experts de l'AIDUCE analyseront le texte quand il sera public et cette association française des vapoteurs prendra position. Mon pronostic est que sa position sera celle d'un retrait de la cigarette électronique d'une réglementation du marché du tabac : c'est ma recommandation à titre personnel. Je précise que je ne suis pas lié à l'AIDUCE autrement que par mon adhésion de simple membre.
Concernant la demande d'homologation des liquides de Intellicig, je n'ai pas d'information à communiquer. Sauf que le projet est déjà ancien et qu'il a du rencontrer quelques réserves voire obstacles... La réglementation des médicaments est très différente au Royaume Uni et en France, pays spécialiste des monopoles. Donc un produit pourrait être commercialisé là-bas sans être homologué ici, quelle que soit la décision au niveau européen.
Ces nitrosamines du tabac peuvent être détectées dans trois contextes : 1°) dans le e-liquide 2°) dans la vapeur inhalée 3°) dans la vapeur expirée Cette étude relative à la toxicité éventuelle de la vapeur exhalée n'a pas cherché à détecter de nitrosamines (lire le texte du rapport). Mais comme elles sont déjà à la limite de détection dans les e-liquides du commerce, il semble impossible que l'on puisse en détecter - je ne dis pas mesurer mais "détecter" - dans la vapeur après inhalation à moins que ces nitrosamines nocives soient générées par les poumons. Ce qui semble très improbable pour autant que je sache.
Le but de cette étude était de vérifier la réduction du tabagisme et non sa cessation. Attendons de toute façon la publication finale avant de tirer des plans sur la comète. Je me garde bien de commentaires à ce stade et la discrétion des auteurs nous encourage à faire de même. Ne tombons pas dans le piège inverse des zélotes pro-pharma et leur patascience !
Oui, rendons à César ce qui est à César. Des extraits d'un papier de Dupagne ont été repris sans que ce soit signalé. Mille pardons svp. Pour notre défense, nous ajouterons que nous avons enrichi son propos - destiné à des professionnels de santé - avec d'autres informations, notamment l'affiche du collectif marseillais et quelques références anglo-saxonnes, dont l'immanquable papier de John P. A. Ioannidis dans le JAMA 2012;307(12):1257-1258
Dans le même genre, est apparu le site http://www.carenity.com/ dont le business model est la vente de noms de patients à des industries et services de santé. Sauf qu'il faut bien lire les lignes pour comprendre que c'est à but intéressé, et qu'il est impossible de savoir qui en profite en bout de ligne, quels "partenariats" financent le site. Le label HON(te)code est mis en avant bien sûr...
Oui, les démarches collectives son plus efficaces. Le gain est estimé par Bertrand Dautzenberg (OFT) à 10 % (communication personnelle). Choisir comme illustration la couverture de son livre alors qu'il est un actif promoteur des médicaments d'aide à l'arrêt ne me semble cependant pas judicieux. Pour mémoire, la médecine prône les démarches individualisées, chaque fumeur étant réputé différent. Les approches collectives vont à l'encontre de ce postulat et ruinent ces stratégies, par ailleurs assez notoirement inefficaces...
Toggle Commented Sep 26, 2011 on L'arrêt du tabac est contagieux at PNL-INFO
L'article se veut sarcastique : on nous bassine avec des mesures inefficaces et générant généralement des réductions de liberté, sans que cela réduise le tabagisme. Comme le disent Dautzenberg (OFT) ou Martinet (CNCT) : seuls les hommes (et les femmes) politiques ont une possibilité d'action efficace. Les jeunes comme les fumeurs savent lire les messages sur les paquets : pas la peine d'en rajouter, si ce n'est pour stresser encore plus ceux qui n'arrivent pas à arrêter, ce qui est le cas général. Et quand un fumeur est stressé, IL FUME. Ce peut être la bonne explication à l'augmentation momentanée des ventes. Ces illustrations sont culpabilisantes, n'aident pas à mettre en confiance, tout au contraire. Bref, cette initiative est nulle. D'ailleurs on en revient déjà pour des paquets neutres, comme ceux du 'gris' d'antan (ce qui n'empêchait pas les bidasses de fumer...). Et puis on pourrait faire une autre critique à notre ironie : conclure sur la base d'un seul mois n'est pas correct. Il se peut que l'on assiste à une baisse plus tard. A suivre... Il n'empêche que la première impression n'est pas favorable à cette mesure stupide, et on n'a qu'une fois la possibilité de faire une première impression...
PatrickD > Merci pour ces remarques, et j'ai effectivement cet ouvrage de Schopenhauer dans ma bibliothèque. Je fais surtout attention à ne pas être suspecté de diffamation : ici c'est toute une clique, internationale, que j'accuse de pharmacollusion au détriment de la santé des fumeurs, sous le grand chapeau de l'OMS. OMS opaque et sectaire, ne répondant même pas aux enquêtes parlementaires françaises sur le scandale de la gestion de la grippe A H1N1, ce qui a fait - enfin - bouger les politiques. L'OMS est une organisation multinationale ne rendant compte qu'à ses financeurs : les états y sont minoritaires maintenant, la voie est libre pour les pires escroqueries hygiénistes. Voilà ce que je dénonce, et le réseau quasi-mafieux de ceux qui en sont les complices dans le domaine qui nous occupe sur Unairneuf.org Votre commentaire m'a fait penser à un article publié en septembre 2009 : Sectes : la Tabacologie est condamnée, mais peut poursuivre son activité (27.10.2009) http://tinyurl.com/27vfuuw . Il s'agit d'un pastiche suite à une condamnation de la secte de la Scientologie, dont un attendu est : "Des individus qui utilisent une doctrine politique ou scientifique, dont l'objet est licite, à des fins financières ou commerciales, pour tromper volontairement des tiers, sont susceptibles d'être poursuivis pour escroquerie". Vous comprendrez que je ne suis pas loin de penser que ceux qui défendent 'mordicus' des solutions inefficaces pour l'arrêt du tabac soient des escrocs. Qu'ils se retranchent derrière des centaines d'études disant toutes la même chose ne compense pas que dans les faits, depuis vingt ans, ces solutions pharmaceutiques se révèlent inefficaces à lutter contre la tabagisme. Dénigrer toutes les alternatives, commerciales ou non, n'est plus supportable... Sur le fond, vous avez raison : ceux qui pestent contre ce dogmatisme néfaste à la santé publique sont bien faibles. Permettez-moi de vous rassurer : il y a d'autres modes d'action, via la dé-dés-information comme nous le faisons ici, via des initiatives politiques aussi, qui peuvent un jour aboutir à une révision du dogme. Mais tous ceux qui ont bâti leur carrière grâce à lui devront rendre des comptes à ceux qu'ils ont abusés. Même si les médecins n'aiment pas être contestés, même s'ils se placent aisément au-dessus des lois, nous sommes en démocratie, et le public informé peut voter avec ses pieds. Christian (16h18) > Le message a été modifié suite au commentaire de PatrickD : j'y ai ajouté une suggestion de lecture (Inquisition pharmacine) mais rien enlevé...
Dans un abécédaire paru dans le numéro du 6 novembre du Monde Magazine, Michel Serres a dédié la lettre D à Démocratie : « Nous assistons aujourd'hui à un nouvel acte de la démocratie, celui de l'accès au savoir. Lorsque j'étais petit et que l'ophtalmo me mettait un produit dans l'œil, je luis demandais : “Qu'est-ce que c'est ?” ; il me répondait : “Je n'ai rien à vous dire, c'est mon métier.” Il y avait chez le médecin, le professeur ou le prêtre une présomption d'incompétence de l'autre. Aujourd'hui, cette présomption est supprimée. Les nouvelles technologies donnent à l'individu un nouveau statut. Une autre démocratie très importante est en train d'apparaître. » Crédit : billet de Philippe Ameline intitulé : Génie de groupe et intelligence collective dans Atoute.org.
Merci. Pour lire régulièrement Unairneuf.org, le plus simple est de s'abonner : il y a le choix Twitter, Facebook, RSS/Feedburner... Bonnes lectures et commentaires bienvenus !
Pat > Quand on a tout essayé et qu'aucune méthode ne marche, il est possible que l'arrêt du tabac se heurte à un problème bloquant. L'arrêt n'est pas possible, et ce n'est pas une question de méthode : une méthode - on va dire relativement - efficace ne donnera pas plus de résultat : elle mène encore plus vite à l'échec puisqu'on arrive plus vite au fond de l'impasse. Le tabagisme fait fonction de palliatif pour survivre (faire avec) avec un problème de santé ou un mal-être. Que faire alors ? Chercher la raison du blocage et le lever avant de tenter une nouvelle fois d'arrêter. Ce n'est alors pas un problème de tabacologue ni de technique d'aide à l'arrêt. Cette recherche puis ce travail peuvent demander beaucoup de persévérance et de travail sur soi, sans parler d'aide compétente.
Toggle Commented Sep 28, 2010 on Michel Magnétiseur at UnAirNeuf.org
Je me renseigne sur la valeur de cette étude et les liens éventuels d'intérêt de leurs auteurs. A priori, cela me semble basé sur des hypothèses non scientifiques, par ex. le score de Fagerström. Si je suis rassuré, j'en ferai un article spécifique, sinon vaut mieux laisser tomber...
Traduction dès que possible...
Imodiris > Merci pour l'info, c'est corrigé (enfin j'espère que cette fois-ci c'est correct). Quant à continuer, oui, avec pas mal d'humilité, en continuant à tracer sans médire ni mentir, ce qui serait un comble...
Randall is now following The Typepad Team
Aug 30, 2010